18 février 2007

LIVRE : Le Poisson de jade et l'Epingle au Phénix - Conte chinois du XVIIe siècle

Petite merveille dans une édition très érudite (abondance de notes certes en fin de livre mais donnant toutes des références et des informations des plus utiles pour comprendre l'esprit du bidule) que ce conte écrit à une époque ou il existait encore une culture en Chine. Gentiment coquin, profondément poétique ("Quand la fleur d'hibiscus fut inondée de rosée, les esprits se troublèrent comme âmes égarées au milieu d'un rève"... euh pour la fleur d'hibiscus je ne vous fais po de dessin... si?), ce récit retrace l'histoire d'amour un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 février 2007

LIVRE : La Cavale du Géomètre d'Arto Paasilinna - 2000

On retrouve l'un des personnages de Petits suicides entre amis, chauffeur de taxi de son état, associé à un vieux que la démence guette, ancien militaire finlandais qui n'en finit point de rappeler aux autres ses exploits. Trois parties dans ce livre, la première sur l'échapppée belle des deux hommes sur les routes finlandaises, avec match de football d'anthologie qui finit dans un bassin en match de water-polo ou encore un mystérieux tank qui projette des oignons, la seconde sur la destruction d'une ferme, un ancien combattant ne... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 février 2007

La Raison du plus Faible de Lucas Belvaux - 2006

La Raison du plus Faible est un film à l'ancienne sans être du cinéma de papa, ce qui est assez rare pour le remarquer. Tout comme dans le très réussi Cavale (le seul bon film de sa trilogie, dirais-je), Belvaux va faire un tour du côté du cinéma de genre, en l'occurence le polar, mais un polar genre Melville, dans son radicalisme froid et sa rigueur. C'est un film de "casse", genre à lui seul, mais ici on est à 10000 bornes du côté glamour de Mélodie en Sous-sol. Belvaux filme la Belgique dans sa grisaille, dans son... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 février 2007

LIVRE : La Chambre de Philippe Bonilo - 2007

Voici un premier livre assez preste dans le rythme, mais un peu lourdosse dans le style. Le projet de Bonilo est simple et assez touchant : décrire l'état d'un couple en deux temps, le début de la relation et la même relation une fois que le temps est passé. Le gars situe son "action" dans une chambre où ces deux-là baisent et surtout discutent longuement. La relation est compliquée par le fait que la femme est presque une enfant, alors que l'homme est déjà mûr et plein d'expériences. Uniquement par dialogues, Bonilo... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 février 2007

Animal Factory de Steve Buscemi - 2001

Oui, ben pas grand-chose à dire de ce tout petit film qui se regarde sans déplaisir, mais sans passion non plus. Buscemi est sympa comme tout, il filme le quotidien d'une prison, et on a droit à plein de choses pas cools vues dans tous les autres films sur la prison : tabassages, traffics, viols, mitards, camaraderie, racisme, dangers, mauvaise bouffe, corruption, innocence baffouée... Que du terrain connu, d'autant que le brave Steve n'arrive jamais à raconter autre chose que ça, malgré ses efforts désespérés et louables de troubler... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 février 2007

LIVRE : La Nébuleuse du Crabe d'Eric Chevillard - 1993

Ayant été il y a quelques mois pas mal ébloui par Palafox, j'ai sauté avec joie sur cet autre ouvrage du gars Chevillard. Et bien m'en a pris, puisque La Nébuleuse du Crabe est encore une fois un livre de grand malade, où le style poético-burlesque de l'auteur s'affine un peu plus, et où la maîtrise est plus présente. On peut reprocher à Chevillard d'être trop enfermé dans LA référence, qui est partout présente, dont l'ombre plane sur chaque mot du livre : le grand Henri Michaux. Mais on ne peut que lui reconnaître de l'ambition :... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 février 2007

Pickpocket de Robert Bresson - 1959

Sublime film qui a finalement plus à voir avec la littérature qu'avec le cinéma. Les lectures de Bresson sont les bonnes, et sont parfaitement digérées dans ce brillant exercice de style. On a droit aux théories nietszchéennes de l'élite affranchie des lois, mariées au Camus de L'Etranger dans ce personnage mutique et obscur qui fait de la morale à travers ses actions (et dans la présence cadavérique de la mère), et puis un petit passage aussi vers le Nouveau Roman dans cet aspect atone, non-joué, froid, distancé. Pickpocket réunit... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
16 février 2007

Au Loin s'en vont les Nuages (Kauas Pilvet Karkaavat) d'Aki Kaurismäki - 1996

J'ai un peu le même souci avec Kaurismäki qu'avec Almodovar : je trouve leurs films vraiment bien, je n'ai rien du tout à leur reprocher, je reconnaîs sans problème leur talent, mais ça ne me touche pas. Ceci dit, entre les deux, je chosis Kaurismäki, surtout après la vision de ce joli Au Loin s'en vont les Nuages. Comme toujours, le gars Aki ne raconte pas grand-chose, en l'occurence : la vie. Vaste sujet que le réalisateur envisage sous son aspect le plus minuscule, dans son quotidien le plus étriqué. On assiste à la lente... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 février 2007

Desperate Housewives - saison 1 (2005)

Ben oui, je sais, j'arrive en retard, je devais être le seul être humain à ne pas avoir vu Desperate Housewives, à l'heure où j'écris, la saison 12 est sûrement en train de passer, mais voilà, le fait est. Plutôt sympathoche comme série d'ailleurs, sur les 4 premiers épisodes. Un mélange entre Carver et Dorothy Parker, entre Les Feux de l'Amour et le début de Blue Velvet, pas mal. L'ennui, c'est que la série devient de plus en plus Les Feux de l'Amour et de moins en moins Carver au fur et à mesure des épisodes. L'impolitesse... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 février 2007

Invasion Los Angeles (They live) de John Carpenter - 1989

Toujours adoré ce petit bidule mal fagotté et rentre-dedans comme c'est pas permis. Attention, on n'est pas dans le film super léché, mais dans la série Z fauchée. Mais comme toujours, Carpenter arrive à s'extirper de ces contraintes pour exprimer ses opinions politiques proches de l'anarchie, ou disons de l'extrême-gauche, avec une maestria confondante. Un type trouve des lunettes, les met, et du coup se met à voir le monde tel qu'il est : les affiches publicitaires dévoilent leurs vrais messages ("Obéissez",... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]