02 novembre 2006

Soeurs de Sang (Sisters) de Brian de Palma - 1973

Dieu sait que je suis un grand fan de De Palma. Je serais prêt à mordre qui que ce soit qui viendrait me piquer Blow Out, Carlito's Way, Snake Eyes, Mission Impossible ou Raising Cain. Je suis même le seul gars au monde à aimer Mission to Mars, c'est dire. De Palma est un maître de la forme, un de ces pionniers qui ont inventé le cinéma, et je dis ça sans une once de rictus. N'en déplaise à mon alter-ego qui juge bon de flinguer le Maître au hasard de ses chroniques, mais qui, dans le fond, je le sais, admire également ses films.... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:35 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

01 novembre 2006

Frenzy d'Alfred Hitchcock - 1972

Après Topaz, Hitch retrouve un semblant d'élan, mais il faut bien se rendre à l'évidence : la chute du grand aigle continue. Frenzy est privé de toute émotion, qu'elle soit de l'ordre du suspense, de l'humour ou du simple plaisir de spectateur. On retrouve bien, ça et là, quelques bribes d'inspiration, quelques idées mignonettes et finaudes, mais c'est plus parce qu'on les cherche avidement qu'autre chose. Ainsi, on a droit à un très habile travelling hawksien lors du second meurtre : le serial-killer entraîne sa victime dans son... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:53 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
31 octobre 2006

Corbeaux et Moineaux (Wuya yu maque) (1949) de Junli Zheng

On se croirait dans une maison balzacienne à l'époque du néo-réalisme, mais on est bien en Chine à la fin des années 40, en hiver 48. Tchang Kai-Chek est toujours à la tête du pays et un membre du parti du Kuomintang se retrouve propriétaire de tout un immeuble (réquisitionné pendant la guerre). Sentant le vent tourner, il décide de vendre son "bien", encourageant fortemement les locataires à partir. Ceux-ci vont essayer chacun à leur façon de trouver des arrangements, chacun dans leur coin -rah, l'individualisme- ... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 05:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 octobre 2006

Christmas ('R Xmas) d'Abel Ferrara - 2001

Il faut bien finir par reconnaître que les tendances catholico-niaises d'Abel Ferrara deviennent un chouille gavantes. Certes, sa conception de la vie, on pourrait presque dire sa politique, est assez touchante, par sa naïveté, par sa recherche désespérée de la grâce, du bonheur, par son utopie. Mais là, dans 'R Xmas, on n'est quand même plus très loin de Walt Disney. Non que le film soit dénué d'intérêt, loin de là. Il se laisse regarder avec beaucoup de plaisir, notamment grâce aux acteurs : Lillo Brancato, que je ne connaissais... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 octobre 2006

LIVRE : L'affaire Homme de Romain Gary - 1957/1980

S'il y a bien un auteur français du XXème s. dans lequel je me suis toujours reconnu et dans lequel j'ai su puiser quelque philosophie comme on dit, c'est bien Romain Gary. Au travers de ces textes très divers - articles de journaux, préfaces, entretiens...- l'on retrouve les divers champs de bataille et combats de cet homme qui a fait de cette phrase d'Albert Camus sa raison d'être: "Je suis contre tous ceux qui croient avoir absolument raison". Vaste programme dans cette période d'après-guerre où il est l'un des premiers à combattre... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 octobre 2006

La Légende de Zatoichi (vol. 1): Le Masseur aveugle (Zatôichi monogatari) (1962) de Kenji Misumi

Premier volet de Zatoïchi (qui en compte 26... Bon je vous rassure, j'ai que celui-là sous la main pour l'instant) , le début de LA légende de ce Yakuza aveugle et masseur à ses heures. Très sobre, teinté d'un léger humour du genre "rira bien qui rira le dernier" (la première scène des "joueurs joués" installe le ton), le film fait du respect du code de l'honneur le centre de ses préoccupations face au petites malversations alentour. 2 clans veulent s'affronter et le seul véritable compagnon de Zatoïchi n'est autre que le garde du... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 octobre 2006

LIVRE : Traité de la Cabane Solitaire d'Antoine Marcel - 2006

Je continue mon exploration des "petites" sorties de la rentrée, avec ce bouquin qui s'annonçait charmant, d'autant que le livre précédent d'Antoine Marcel, Carnet Chinois, m'avait emballé par sa modestie et sa malice. Eh bien, là, déception : Traité de la Cabane Solitaire tente vainement de mettre en place une construction inspirée du zen. Par la description de minuscules choses, qui tournent toutes autour du refuge de la cabane et du minimalisme dépouillé de la culture asiatique, le gars pense retrouver quelque chose de la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
29 octobre 2006

Le Guépard (Il Gattopardo) de Luchino Visconti - 1963

Après le superbe bouquin de Lampedusa, il est logique de regarder le non-moins mythique film de Visconti. Il est indéniable que Il Gattopardo est visuellement splendide, on pourrait même dire parfait. L'attention constante que Visconti apporte à l'aspect esthétique de son film, la minutie de la reconstitution, l'inspiration picturale impeccable, qui fait appel aux grands tableaux Renaissance aussi bien qu'à l'architecture moderne ou au western (me semble-t-il, je suis pas spécialiste), en font un éblouissement de couleurs. On sent que... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 octobre 2006

Le Petit César (Little Caesar) (1931) de Mervyn LeRoy

Classique du film de gangster avec cet ignoble petit pou d'Edward G. Robinson qui va faire un grand bond dans la hierarchie du milieu avant de se retrouver les fesses au tapis. Mervyn LeRoy prend son temps pour introduire ses personnages (joli plan pour la présentation de chacun des membres de la bande de Sam Ventori que Little Caesar dit "Rico" rejoint au début). Ensuite ses coups de gueule et ses coups de sang du haut de ses 1m12 auront raison de ses différents supérieurs - sa phrase de base c'est "tu te ramollis... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 octobre 2006

San Mao, le petit Vagabond (San Mao liulang ji) (1949) de Ming Zhao

Le Kid, version chinoise. Pas facile d'être un gamin des rues à Shanghai en 1949, surtout quand on a le crâne de Calimero, le nez de Pif et la marque Adidas sur la tête (San Mao - "Trois Poils"). Tournée en grande partie en extérieur, on suit notre gamin sur le Bund, pour récupérer des mégots de cigarettes, pousser des rickshaw ou vendre des journaux; seulement à chaque fois il est confronté à des bandes de gamins organisés qui lui mènent la vie dure. Même lors de la journée des enfants, lorsqu'il veut se joindre au cortège... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 06:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]