07 juin 2006

Visages d'enfants (1925) de Jacques Feyder

Feyder semble bien avoir été l'un des premiers à montrer à quel point l'enfance est un âge difficile et tragique. (Les autres âges aussi d'ailleurs, mais on a l'habitude, c'est pu pareil...) Ca commence froidement avec un enterrement... : plusieurs cartons avec les différents noms des personnages et le nom des acteurs (le père, le fils, la petite fille, la voisine...) puis un carton qui présente la mère, enchaînée... avec son cercueil qui descend les escaliers. On se demande presque si c'est pas de l'humour... Et ben c'en est pas,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juin 2006

Ivre de femmes et de peinture (2002) (Chihwaseon) du vénérable Im Kwon-Taek

Après le magnifique Chunyang (2000) aussi tranquille et poétique qu'un mouvement de balançoire (Im Kwon Taek est le seul à pouvoir se targuer de me faire écouter de l'opéra coréen sans ciller), le sobre et doux Seopyeonje (1993) aussi limpide qu'une brise sur un lac (Im Kwon Taek est le seul à pouvoir se targuer de me faire écouter des pansori sans sourciller), je n'avais jamais eu l'occasion de voir les tribulations de ce peintre à la fin du XIXème siècle en Corée. Cette période très mouvementée historiquement (un coup les Japs,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juin 2006

De Battre mon coeur s'est arrêté de Jacques Audiard - 2005

Bon, je suis désolé pour les filles qui lisent ce blog, mais je vous préviens je vais dire du mal de ce film. Je sais, Romain Duris est beau, mais que voulez-vous j'ai tendance à préferer le sexe opposé, aussi serai-je objectif. Je ne dis pas que j'ai detesté, hein. Non, il y a de très bonnes qualités là-dedans, notamment dans la première moitié. La mise en scène est relativement nerveuse, bien rythmée. Les acteurs sont tous épatants, et Duris le premier, tendu, chargé d'énergie, rageur, et émouvant (beaucoup aimé Arestrup aussi,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:53 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
05 juin 2006

Parenthèse en forme de salutation à François Truffaut et de remerciement à l'INA

Quel bonheur de voir une bonne émission télé... Certes elle date de 1969 et on se demande ce qui a pu faire qu'entre-temps on soit tombé aussi bas: Truffaut parle de son métier, des gens qu'il admire et cela vaut tous les discours... Il évoque Hitchcock -"l'art de vouloir se faire comprendre", c'est justement ça que je voulais entendre...-, il y a une scène miraculeuse du premier casting de Léaud (sublime... j'avais déjà vu les premiers essais mais cette séquence là, jamais vu ailleurs, est franchement génialissime - au... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juin 2006

Isabella (2006) de Ho-Cheung Pang

Très bonne surprise que ce petit film Hong-Kongais tourné à Macao. Si l'esthétisme lorgne un peu trop sur Wong Kar Wei (bon cela dit on a aussi le droit d'utiliser des lumières oranges ou vertes et des filtres sans être un disciple...), ce film racontant l'histoire d'une jeune fille de 17 ans qui pense retrouver son flic de père possède un charme certain. Accompagné d'une très belle musique recompensée à Berlin d'ailleurs, on suit leurs efforts pour essayer de rétablir une relation, Yan tentant d'écarter toutes les petites copines... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 05:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 juin 2006

Broken Arrow de John Woo - 1996

Je vous raconte pas la poilade. Broken Arrow est un mélange entre Leni Riefenstahl et les épisodes de San Ku Kai. Musique tonitruante à chaque fois qu'un geste est fait (que ce soit une flinguade à 200 morts ou un personnage qui se gratte) ; 19000 explosions/minute, des bagnoles, des hélicos, des trains, des avions, Woo a un problème avec les moyens de transport ; mise en scène usant des zooms comme une arme ; scénario tout en finesse (y a le méchant il a une bombe atomique, qui va exploser dans deux minutes 26) qui tend à montrer que... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

04 juin 2006

LIVRE : Eau Sauvage de Valérie Mréjen - 2004

Juste pour embêter mon collègue Shang, qui considère l'art contemporain comme un grand foutage de gueule (en atteste sa honteuse chronique sur Apichatpong récemment), je relis ce petit bidule à mi-chemin entre l'expérimentation et le dispositif. Valérie Mréjen n'écrit sur rien : ses phrases n'ont strictement aucun intérêt en elles-mêmes ("Allô. Ca va ? Bon, au revoir"), son texte dans son ensemble n'a pas de progression, ne raconte rien, ne va nulle part. Pourtant, à travers ces phrases courtes et quotidiennes se dessine... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:18 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
04 juin 2006

LIVRE : Les Frères Karamazov de Fiodor Dostoïevski - 1880

"Je dois déclarer au préalable qu'il m'est impossible de relater tous les faits dans leur ordre détaillé. Un tel exposé demanderait, je crois, un gros volume. Aussi, qu'on ne m'en veuille pas de me borner à ce qui m'a paru le plus frappant." Heureusement que Fiodor s'est borné à ça, car sinon Les Frères Karamazov aurait été long, très long. Je dis ça parce que tel quel, Les Frères Karamazov est long, très long. Trop long. J'avoue avoir été souvent ennuyé par ces interminables détails, par ces reprécisions incessantes, par... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juin 2006

Even Cowgirls get the Blues de Gus Van Sant - 1993

La vache ! Je n'ai absolument rien à dire sur ce film qui m'a totalement échappé, de bout en bout. Un scénario qu'on aurait peut-être plus vu chez le Tim Burton de Edward Scisorhands, une image kitschissime qu'on ne sait pas comment prendre, des personnages de freaks hystériques et quand même peu épais, une musique à l'avenant... Un film pour le moins étrange, mais un peu trop mode à mon goût. Un film sans fond, une pure forme franchement vaine et vide... La seule à sauver là-dedans, c'est comme d'hab Uma Thurman, l'actrice la plus... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juin 2006

LIVRE : Fortune de Joseph Conrad (1990 pour la traduction)

Conrad est un demi-Dieu dans la construction de ses ouvrages. Ce récit où il retrace la destinée de la jeune Flora de Barral est une imbrication de folie par rapport aux personnes qui l'ont rencontrée. Si Marlow, le principal narrateur (un tantinet misogyne, il faut le dire...) a une mémoire de folie (se rappeler un dialogue ok mais 50 pages de dialogues. c'est du lourd!), on prend plaisir à suivre cette reconstitution sans savoir vraiment où Conrad veut nous mener. On pense s'embarquer tranquille dans une aventure maritime sur le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :