06 août 2006

Amours Chiennes (Amores perros) de Alejandro González Inárritu - 2000

Voilà un film que je déconseillerais fortement à mon pote Shang : tout au long des 2h40 de Amours Chiennes, on torture des chiens. Combats dans des caves insalubres, coinçage de gente canine dans des parquets bourgeois (le clebs ressemble au Proutouie de Shang, ça lui arracherait le coeur), égorgements de cabots, traînage de carcasse chiennesques, etc... Bref, c'est la saint Pluto. En tout cas, Inárritu a dû avoir un budget animalier colossal, vu le nombre de cadavres de clébards, ou au moins aller faire une razzia dans les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:19 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

04 août 2006

La Vie sur un Fil (Bian zou bian chang) (1991) de Chen Kaige

Film parabolique - ou d'équilibriste - qui peut échapper aux pauvres occidentaux que nous sommes mais qui vaut le détour ne serait-ce que pour les paysages de Mongolie Intérieure et la musique traditionnelle de toute beauté qui nous vaut une scène finale à faire dresser les cheveux sur la tête. En Chine pour être joueur de banjo c'est comme pour être masseur, mieux vaut être aveugle. La séquence d'ouverture dans un bleu suranné nous présente un petit scarabée qui entend de son maître dans un dernier râle qu'il trouvera à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 août 2006

Rêves (Dreams) d'Akira Kurosawa - 1989

Esthétiquement, Dreams est une splendeur. L'écran est littéralement envahi de beauté, que ce soit dans les scènes lumineuses (éclatement des couleurs, des fleurs, de l'eau, dans des verts et des jaunes sublimes) ou dans les scènes sombres (des gris et des bleu-métal parfaits). On sent que Kurosawa aime passionnément la nature, et une telle maîtrise de la photo laisse pantois. Cela dit, on est tout de même en droit d'attendre un peu plus d'un film. Et là, ça achoppe. Il ne faudrait pas quand même que AK nous prenne pour des... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:29 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
04 août 2006

LIVRE : Crocodiles de Philippe Djian - 1989

J'imagine déjà, par-delà la distance, le sourire ému de mon ami Shang à l'évocation de ce livre qui a dû alimenter nombre de nos conversations sur les bancs de la fac ou aux terrasses des cafés clermontois. Djian est le véritable auteur de ce blog, les enfants, puisqu'il est le véritable auteur de notre goût pour la lecture (je parle aussi en ton nom, frère Shang, je peux ?) Je ne m'attendais pas à une telle émotion à la relecture de Crocodiles. Mais preuve en est : on a tendance à l'oublier, mais Djian fut bien, dans les années... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 août 2006

On purge Bébé de Jean Renoir - 1931

Ca va être très rapide, puisque On purge Bébé n'a que très peu d'intérêt. Bon, intérêt historique, je veux bien, c'est un film relativement rare de Renoir, et ça fait toujours plaisir de sentir qu'on est en train de regarder un de ces vieux machins perdus. Mais à part ça, c'est tout juste du théâtre filmé, avec des énormes maladresses de filmage (des coupes bâclées, un montage indolent et débutant) qui n'arrivent pas à passer pour de la modestie, et surtout avec ce scénario sur-daté (adaptation de Feydeau, que j'ai du mal à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 août 2006

Nuits Blanches (Le Notti Bianche) (1957) de Luchino Visconti

Franchement, n'est-ce pas le plus sublime film romantique en noir et blanc tourné entièrement en studio? Je gardais un souvenir éblouissant de ce film vu il y a très longtemps sûrement au "cinéma de minuit" - peut-être un des films qui m'a fait aimer le cinéma, c'est pas peu dire -, et franchement il est encore au-delà de ces lointains souvenirs. Tout est parfait: Mastrioanni compose un personnage d'amoureux transi extraordinaire - la scène de danse où il n'hésite pas se ridiculiser, malgré lui, pour éblouir sa belle est... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 août 2006

LIVRE : Histoires de Famille de Biljana Srbljanovic - 1997

Bon, je sais que le nom de l'auteur est imprononçable, mais le fait est que son texte, par contre, est tout à fait lisible. Cette longue pièce très originale raconte le quotidien d'une famille au Kosovo : le père, nationaliste et veule ; la mère, violente et soumise ; le fils, sadique et révolutionnaire ; le chien, petite fille epileptique et torturée. Le truc, c'est que tous les personnages ont 12 ans, qu'ils peuvent changer de sexe à loisir, voire modifier leurs caractères en un tour de main. On sent que Srbljanovic a voulu montrer... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 août 2006

LIVRE : Le Dit de Tianyi de François Cheng - 1998

Oeuvre foisonnante qui nous emmène aux confins de la Chine des Années 30 à la fin des Années 60. Récit d'une amitié à trois -c'est plus fort que moi, désolé-, une femme et deux hommes dont les relations ne cesseront de se faire, de se défaire pour mieux se refaire malgré toutes les contingences géographiques et historiques. Les deux amis traverseront le Sichuan à pied pour retrouver "l'Amante" - récit d'aventures qui constitue sûrement l'aspect le plus passionnant du livre -; Tianyi, alors en France, retournera en Chine dans les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 août 2006

Romance and Cigarettes (2005) de John Turturro

Quel ratage sur toute la ligne que cette histoire d'adultère entrelardée de morceaux musicaux tous plus indigestes les uns que les autres... Malgré la présence d'acteurs qui ne font pas figures habituellement de bras-cassés (Gandolfini, Sarandon, Winslet, Walken, Buscemi...) la mayonnaise ne prend jamais et surjouer semble avoir été le mot d'ordre dans leur direction. Mais pire, on se demande bien ce qu'a voulu faire Turturro!!! Si je garde un souvenir assez plat mais honnête de Mac, il y a ici absolument rien à sauver... On se... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 août 2006

La Mouche Noire (The Fly) de Kurt Neumann - 1958

Voilà un film absolument impeccable au niveau du scénario. J'adore ces petits trucs de science-fiction des années 50, avec des tas de machines inutiles qui clignotent comme des folles et font "bling blip" sans raison, des acteurs dépassés par les évènements qui disent "Oh my Gooood", ces actrices qui hurlent, ces musiques complètement dépassées qui abusent à mort des violons (notes aigues) et des percus (notes graves). Mais The Fly est un peu plus que cela, avec ses élans poétiques (la scène du chat téléporté qui... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]