27 mars 2016

Saïpan (Hell to Eternity) (1960) de Phil Karlson

Phil Karlson est peut-être un petit maître, mais un grand petit maître. Hell to Eternity (produit par Allied Artist, tourné en grande partie à Okinawa et bénéficiant d'une foultitude de figurants nippo-marines - plus en tout cas que dans l'ensemble des films de Karlson) est absolument époustouflant de bout en bout. Ne serait-ce le petit côté propaganda ricain (le Jap ne fait pas un pli lors des combats et l'Américain est vraiment trop bon - avec tout de même des nuances, lorsque le personnage principale pète littéralement les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 mars 2016

The Revenant (2016) d'Alejandro González Iñárritu

In extremis pour les Oscars, Iñárritu se pointe avec son film "événement" qui devrait enfin permettre à DiCaprio de gagner sa statuette (physiquement, il ne peut pas faire plus, soyons lucide). On est donc au début du XIXème sur les pas de l'explorateur Hugh Glass (and the winner is... Leonardo DiiiiiCaprio) menant en partie une expédition d'une quarantaine d'hommes. Disons-le tout de go, la balade ne va pas être de tout repos... Sans vouloir révéler tous les ressorts de l'intrigue, citons les deux événements-phares de la première... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:30 - - Commentaires [67] - Permalien [#]
25 mars 2016

Courts-métrages / Vidéos (2008-2011) de Chris "Kosinki" Marker

Jusqu'au bout du bout, Chris Marker continua de réagir à l'actualité avec des petits montages, des sortes de diaporamas très dynamiques (il a sa disposition un petit logiciel diablement efficace pour que des Unes de journaux ou de simples photos défilent) tout étant à chaque fois joliment mis en musique. Il y a les vidéos qui concernent encore et toujours les peuples qui manifestent leur colère (la révolution égyptienne en 2011 (Tempo Risoluto) et les émeutes à Londres au mois d'août de la même année (Overnight)), il est aussi... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mars 2016

LIVRE : En attendant Bojangles d'Olivier Bourdeaut - 2016

Un premier livre qui se retrouve dans les 5 meilleures ventes, qui rafle tous les prix, qui a l'admiration de François Bunel, ça fait peur non ? Vous inquiétez pas, j'y suis allé pour vous, et j'en reviens pour vous donner mon avis, bien entendu éclairé : En attendant Bojangles est nul, je le confirme, et à ce titre mérite d'être dans les 5 meilleures ventes, de rafler tous les prix et d'avoir l'admiration de François Bunel. Voyez-vous, il a tout ce qu'il faut pour ça : il est court, son écriture est enfantine, sa trame est... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 mars 2016

La Brûlure de mille Soleils (1965) de Pierre Kast

Voilà un petit film d'animation des sixties signé par Kast et monté par Chris Marker où l'on reconnaît ici ou là la patte du grand Chris (un chat, notamment, très markerien ou encore un fugace final filmé - où l'on reconnaît la divine Alexandra Stewart - dans un aéroport qui n'est pas sans faire penser à La Jetée). L'histoire est donc celle d'un homme un peu revenu de tout au bord de son vaisseau spatial ultra moderne (en 65...) équipée de toutes les commodités. Notre homme s'ennuie, se languit. Il apprend en regardant les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 mars 2016

Un Homme nommé Cheval (A Man called Horse) (1970) d'Elliot Silverstein

Voilà un western qui a au moins la qualité de nous immerger totalement dans la culture indienne. C'est pas si courant. Soit donc Richard Harris (un mélange d'Owen Wilson et de Rahan fils de Craô), un héritier anglais qui chasse la volaille sur tous les continents. Il s'en lasse un peu de ces parties de chasse pour quelques bouquets de plumes. Il est en manque d'aventures ? Cela tombe bien puisqu'il va être capturé par les Sioux : considéré au départ comme un cheval, notre Richard en aura pour son argent au niveau des brimades... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mars 2016

Là d'où l'on voit les Cheminées (Entotsu no Mieru Basho) (1953) de Heinosuke Gosho

Voilà un film au scénar ultra minimaliste (Les Ogata (Kinuyo Tanaka et Ken Uhera), un couple sans enfant et un peu terne au rez-de-chaussée et deux jeunes gens (Hideko Takamine et Hiroshi Akutagawa) un peu réservés au premier étage : un bébé est abandonné chez les Ogata - ouh là là, pas facile facile à gérer) qui se donne le temps de mettre en place une atmosphère un peu tristoune mais tout de même teintée sur la fin d'un soupçon d'espoir et d'optimisme. Ce Japon d'après-guerre n'est décidément pas super gai et les Ogata... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mars 2016

Spotlight (2016) de Thomas McCarthy

Quand on découvre l'affiche et le sujet du film on se dit "Tiens, Les Hommes du président avec semble-t-il plus de journalistes d'investigation". Quand on a vu le film, on se dit la même chose. Sans être forcément caustique, et sans rien enlever au bon boulot d'artisan du gars McCarthy, c'est un peu la limite incontournable du genre. Sauf que les surprises, ici, dans la mise en scène ou les rebondissements, sont rares. Interroger des victimes (l'instant crève-cœur et mise à nue (...)), interroger des avocats (peu diserts),... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:40 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
23 mars 2016

L'Académie des Muses (La Academia de las Musas) (2015) de José Luis Guerín

Guerín se rohmérise un brin dans cette oeuvre en forme de discussion intellectuelle sur le désir et sur les femmes qui peuvent endosser le rôle de muse. Un professeur de philologie, malgré son âge avancé et son physique peu gracieux, se retrouve entouré de moult femmes : la sienne, vieillissante et également philologue, avec laquelle il n'en a jamais fini de discuter le bout de gras, et puis des étudiantes, des jeunes femmes d'une trentaine d'années environ avec lesquelles il part en voyage (la séquence en Sardaigne avec les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mars 2016

LIVRE : Trois Jours et une vie de Pierre Lemaitre - 2016

Après le Goncourt, Lemaitre se la joue en mode mineur pour son retour en littérature. On ne peut pas lui en vouloir a priori, ça doit pas être facile de rebondir. Mais une fois l'a priori passé, on se dit qu'on est quand même en droit d'attendre un peu plus que ce roman noir court en bouche et écrit entre deux portes. On dirait que Simenon est ressuscité, ce qui n'est pas un compliment : ça se passe dans une petite ville de province où tout le monde se connait, s'observe et se juge. Au premier chapitre, un jeune garçon tue un gosse... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]