24 septembre 2007

12h08 à l'Est de Bucarest (A fost sau n-a fost?) (2006) de Corneliu Porumboiu

Avant la Palme d'or, les Roumains avaient raflé la Caméra d'or avec ce petit film qui est un bijou de causticité (c'est ce qui s'appelle la communion d'esprit avec mon co-blogueur car j'ai vu le film hier soir) . Le Roumain est un grand caustique, qu'on se le dise, qui manie l'auto-dérision et un certain sens de la critique voire de la complainte avec un certain brio (d'où sûrement une communauté de pensées avec les Français, si je peux me permettre). Après un début un poil poussif - on suit différents personnages dans leur... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 septembre 2007

Le Mystère Koumiko (1965) de Chris Marker

Peut-être moins passionnant et maîtrisé que Sans Soleil, le mystère Koumiko (malgré la pauvreté de ma copie et ses images toutes délavées) possède un certain charme impalpable comme le visage de la susnommée Koumiko. Prenant le prétexte des Jeux Olympiques de Tokyo en 1964, Marker balade sa caméra dans les rues nipponnes avec en commentaire off les réponses dans son français d'Alliance Française de l'éthérée Koumiko. Née en Mandchourie, elle se sent 100% japonaise car elle vit au Japon depuis l'âge de 10 ans et quand on lui demande ce... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:05 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
23 septembre 2007

28 semaines plus tard (28 weeks later) de Juan Carlos Fresnadillo

J'avais envie d'une bonne grosse daube après une semaine studieuse, c'est chose faite avec ce deuxième opus au niveau du premier (ground zero donc). Commençons par les trois points "positifs": voir Londres désert (merci Amenabar pour avoir eu le premier l'idée dans Ouvre les yeux version spanish), tomber dans le regard translucide d'Imogen Poots (Robert Carlisle est presque moins effrayant quand il a les yeux rouges qu'en normal) et écouter le thème musical de John Murphy qui semble certes piqué à Mogwai mais c'est pas... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 septembre 2007

Burden of Dreams (1982) de Les Blank

Si Klaus Kinski est un peu timbré dans le film, que dire de Werner Herzog auquel il faudrait couper deux jambes et deux bras avant qu'il considère la partie comme perdue - et encore. Les merdes, il les a toutes: de la dysenterie de son acteur principal -Jason Roberts, on est avec toi- après 40 % du tournage, à la défection de Mick Jagger pour cause de retard dans le tournage en passant par l'attaque d'indigènes (un camp cerné et quelques flêches dans le cou et les jambes de ses figurants, pas cool, un avion qui s'écrase, les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2007

Fitzcarraldo (1982) de Werner Herzog

Restant sur un excellent souvenir de White Diamond (depuis j'évite tout contact avec les gorilles) et surtout de Grizzly Man (et avec les ours - sûrement le documentaire le plus hallucinant de ces dernières années et Dieu sait que j'en consomme), je me lançais dans Fitzcarraldo avec en point de mire le... docu de Les Blank sur ce tournage de folie (Herzog et Coppola: deux fous dangereux). Herzog se plaît à décrire son histoire comme celle d'un Sisyphe moderne, Klaus Kinski ayant pour ambition dans ce film de faire passer... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2007

De Grandes Espérances (Great Expectations) (1946) de David Lean

Mission accomplie dans l'ensemble pour David Lean qui a su garder l'essentiel de l'ambiance et des ambitions du roman. Il s'agit bien sûr d'une ligne épurée du roman - aux oubliettes l'attaque et la maladie de Mrs Gargery (po grave), plus gênante la dévotion de Pip pour Herbert en investissant anonymement dans sa compagnie (qui illustre sa générosité amicale qui fait pendant à son égoïsme amoureux) ou la relation trouble entre Biddy et Pip qui fait flotter un doute sur la façon dont l'histoire va se conclure - qui favorise... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2007

Le Corbeau (1942) d'Henri-Georges Clouzot

Tourné pendant la seconde guerre mondiale, le film de Clouzot parvient non seulement à capter l’atmosphère d’une époque –celle de l’oppression et de la délation- tout en réalisant ce qui peut être considéré comme le premier « film noir » français. Le film fit scandale à sa sortie et fut critiqué à la fois par le régime de Vichy, la Résistance et l’Eglise Catholique (c'est de bonne guerre et bon signe, hein Louis Ferdinand, non je déconne).  Interdit après la Libération, il faudra l’intervention active de Jean Cocteau et de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
21 septembre 2007

Reporters de Raymond Depardon - 1981

Habile petit film de Depardon qui, sous couvert de suivre à la trace une poignée de reporters dans les rues de Paris, en profite pour dresser un portrait taquin de la société française de 1980. De Chirac à Richard Gere, de Gainsbourg à Coluche, il filme des "peoples" qui n'ont en commun que leur statut de victimes des photographes. La grande qualité de Reporters, c'est cette impression, déjà copiée mille fois depuis, de "prise sur le vif" : Depardon ne coupe pas, laissant filer sa pellicule sur les moments de creux... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2007

LIVRE : Les Grandes Espérances (Great Expectations) de Charles Dickens - 1860-1861

Etant tombé il y a quelques temps de cela sur le film de David Lean, je m'étais promis de lire ce bouquin de Dickens avant de découvrir le film. C'est donc chose faite et franchement que du bonheur à suivre le parcours initiatique du jeune Pip le long de ces 700 courtes pages (oui bon...). Il y a au début du roman une scène magnifiquement contée où le pauvre Pip tombe sur un forçat en fuite dans les marais qui entourent son village. Si cela provoque la terreur dans le coeur du jeune garçon, cet événement aura un impact majeur sur la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
21 septembre 2007

Sans Soleil (1983) de Chris Marker

Il y a parfois des coïncidences qui ne sont pas forcément des coïncidences - simplement des ondes de pensées magiquement liées les unes aux autres. Je m'explique avant de faire du Lelouch. Me plongeant dans Marker pour voir un maître du court-métrage et du docu à l'ouvrage, je découvre plein d'éléments de réponses ou des pistes par rapport à des discussions et des réflexions récentes (la façon de filmer des regards, des visages, l'obsession d'une photo, le rapport au temps par l'image...) comme des choses plus triviales: le film... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]