22 mai 2018

Fiertés de Philippe Faucon - 2018

Comme quoi, sincèrement, avec trois bouts de bois et un élastique, il est possible de parler de l'histoire récente de l'homosexualité sans en faire des tonnes, et en livrant un magnifique film. Faucon est le plus discret des cinéastes récents à s'être attaqué à la chose, et le résultat est bien plus noble, plus intéressant et moins solennel que ses contemporains. Fiertés est en fait une mini-série pour Arte, qui retrace en trois épisodes trois moments-clé des combats gays des dernières années : 1981, victoire de la gauche et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 mai 2018

Sept Jours en Mai (Seven Days in May) (1964) de John Frankenheimer

Bien prenant en effet ce film du gars John qui sent la guerre froide et les premières volontés de réchauffement : les grandes lignes de l'histoire sont plutôt simples ; suite à la signature d'un traité avec les Russes pour limiter les armes nucléaires, un général fomente en secret un coup d'état ; sa motivation est simple, le président est une lavette (pacifiste = lavette, hein) qui met en danger son pays (les Russes sont fourbes, on le sait, ils détruiront jamais une bombe). Il veut profiter de sa popularité et d'une journée-test... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 mai 2018

Les Trappeurs de l'Hudson (Hudson's Bay) (1941) de Irving Pichel

On continue l'exploration de l'early filmo de la belle Gene : premier constat terrible, si Tierney est placée en second au niveau du générique (et le casting est loin d'être maigre, on y revient), il faut attendre plus de la moitié du film (un scandale, putain) pour qu'on puisse voir son museau... Tout cela pour que son mec la quitte immédiatement pour repartir au Canada ; on la retrouvera sur le fil pour une scène "émotion, émotion" où la belle pleure, pardonne et sourit (ouf). Bref pour les fans de la belle, portion congrue.... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
19 mai 2018

Le Signe des Renégats (The Mark of the Renegade) (1951) de Hugo Fregonese

Toujours un petit plaisir de retrouver l'artisan Fregonese même si ici le scénario est mince comme un filet de cigarette ; film d'aventures, film romantique, film de pirates, western (western ? Ah ben si, il est dans notre liste... Et puis il y a des chevaux, et cela se passe à l'ouest...), c'est une sorte de méli-mélo de tout cela ; on retrouve dans le rôle-titre Ricardo Montalban, un type qui essaie constamment d'imiter les mimiques de Jean Dujardin pour nous faire rire ; blague à part, l'homme aime à montrer ses pectoraux et se... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 mai 2018

LIVRE : Qui a tué mon Père d'Edouard Louis - 2018

Edouard Louis ne cesse de se retourner dans son lit à la pensée de sa famille mal-aimante, et creuse inlassablement la question de son déracinement culturel et social, de son passé d'incompris et de son appartenance actuelle à l'élite parisienne, pour aller vite. Mais cette fois-ci, dans un retournement spectaculaire et un peu incompréhensible (déverser son mépris dans son premier livre et nous sortir aujourd'hui ce texte d'apaisement, on ne suit plus), il s'intéresse à son père, pour lui trousser un hommage mi-figue mi-raisin assez... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 mai 2018

Il était une Fois les sept Siméon (Reiz dzivoja septini Simeoni) (1989) de Herz Frank & Vladimir Eisner

La musique adoucit les mœurs... Sauf à Irkoutsk. Voici donc un conte pour enfants (les sept petits Siméon et leur fabuleux jazz band) qui se transforme en cauchemar pour adultes (fallait pas vouloir détourner cet avion pour s'enfuir, fallait pas). Sur les conseils avisés de l'un de nos fidèles lecteurs (on a les meilleurs), me voici donc parti à la recherche et à la découverte de cet obscur doc russe tourné en cette fatidique année 89... Il était donc une fois sept jeunes Ovétchkine, sept gamins de la campagne élevés sous l'œil... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 mai 2018

LIVRE : Un de Baumugnes de Jean Giono - 1929

Vous les entendez, les cigales ? Dès que les beaux jours arrivent, c'est plus fort que moi, il faut que je me tape un de ces bons vieux Giono, histoire d'être en harmonie avec le paysage, les hommes et la littérature. Aujourd'hui, donc, un petit roman de jeunesse magnifique, aussi court que puissant, aussi modeste qu'unique : Un de Baumugnes, roman d'amour fou pour une fille entrevue quelques minutes, un peu comme "Les Passantes" du père Brassens. Premier tour de force d'entrée de jeu : Giono choisit de nous faire raconter le récit... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:09 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
18 mai 2018

In the Fade (Aus dem Nichts) de Fatih Akin - 2017

Ouille, c'est vrai que Akin a la main un peu lourde et pas forcément très noble avec ce "revenge film" pas finaud, un peu crétin et pas mal flou. Des trois chapitres qui le composent, il n'y a guère que le deuxième qui mérite à la rigueur notre attention, et où le gars retrouve un peu de la rigueur qui a été la sienne dans le passé. 1er chapitre : Katja voit son mari et son fils périr dans un attentat raciste (le gars est kurde), événement filmé dans tous les détails les plus injouables (Katja face à la bombe, Katja face à la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mai 2018

Smithereens (1982) de Susan Seidelman

Voici donc le film qui devait lancer carrière de Susan Seidelman, mais si vous savez, la réalisatrice de Recherche Susan désespérément, de Sex and the City (3 épisodes), de... Ouais, bon, je me suis peut-être emballé. Le fait est que ce premier long-métrage sent le premier long-métrage à plein nez : de la fougue, de l'envie, du personnage principal féminin ultra-typé et bon, des temps plus morts aussi. Il y a, ici, reconnaissons-le avant de se faire involontairement cassant, un réel désir de nous montrer un personnage pleinement... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mai 2018

Tilaï d'Idrissa Ouedraogo - 1990

Encore une fois la simplicité faite film avec ce cinéma qu'on croirait des origines, signé par le grand Ouedraogo. Plus que jamais notre gars importe depuis ses études à l'étranger des tas de références tous azimuts, le western, le film noir, la tragédie grecque, le documentaire à la Rouch, pour nous raconter une histoire bien de chez lui, fortement ancrée dans la tradition du cinéma africain. Saga revient après plusieurs années dans son village natal, pour y retrouver sa gorette Nogma. Mais entre temps, la belle a été mariée de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]