28 octobre 2017

Hitokiri le Châtiment (Hitokiri) (1969) de Hideo Gosha

J'ai un peu eu la dent dure jusqu'à maintenant avec Hideo Gosha et je m'en excuse platement tant cet Hitokiri est un must du genre. Voilà bien longtemps que je n'avais pas pris autant de plaisir devant un fameux film de sabre nippon, retrouvant au passage le rondouillard Shintarô Katsu, le héros des Zatoichi et de Hanzo the Razor - qui n'est autre que le frère de l'immense Tomisaburo Wakayama, le personnage de Baby-cart - et Tatsuya Nakadai, l'homme au regard d'acier, plus avare en clignements d'yeux que Fabrice Luchini. Il s'agit,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:48 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

28 octobre 2017

LIVRE : La Disparition de Karen Carpenter de Clovis Goux - 2017

Grandeur et décadence des pop-stars sucrées dans la société du rock'n roll. Goux retrace pour nous la vie terne et désolante de Karen, star des Carpenters dans les années 70, joli groupe tout miel, familial et doux en surface, véritable marasme de dépressions et de maladies en-dessous, bourré de pilules, se faisant vomir dans les toilettes avant de rempiler pour un nouveau scopitone rose bonbon. Petit livre assez édifiant sur les dessous du show-biz, et sur une femme passant à côté de son destin, La Disparition de Karen Carpenter se... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2017

Artistes et Modèles (Artists & Models) (1937) de Raoul Walsh

Eh oui, Raoul Walsh a aussi le droit de ne pas faire que des chefs d'œuvre. L'histoire repose ici sur une idée qui fait deux lignes : un top-model (la seule véritable joie de la chose, Ida Lupino) se fait passer pour une 'débutante" de la haute society pour remporter le fameux contrat très juteux de « Townsend Silver » (un genre de Miss à la con) ; elle intrigue pour ce faire auprès de Mister Townsend himself (Richard Arlen, the beau gosse tout d’un bloc) qui l'adoube avant de découvrir la supercherie... Elle ne peut... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2017

Mr. Mercedes saison 1 - 2017

Une petite série policière à la coule, avec son lot de rebondissements insensés et ses personnages pittoresques, le tout écrit par le scénariste de Big Little Lies, d'après Stephen King, moi je dis qu'il ne faut pas bouder son plaisir. Et plaisir il y a dans ces 10 épisodes pourtant très modestes, qui jouent la carte de la sobriété et de la rigueur. Le premier épisode glace en cette période d'attentats tous azimuts : un gusse (déguisé en clown, King doit avoir des cauchemars récurrents) fonce dans une foule de miséreux avec sa... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 octobre 2017

Shadow on the Wall (1950) de Pat Jackson

Un petit film noir au scénario intéressant mais à la réalisation beaucoup trop plate et fainéante. Pat Jackson pour son premier film bénéficie pourtant de la présence de Zachary Scott : notre homme est de retour chez lui pour être accueilli comme un Dieu par sa petite fille (visage lisse d'usage) et pour découvrir que sa femme (Gigi Perreau, jolie et fade) le trompe avec son beauf. Dès le premier soir, il la confronte, tenant (par hasard... il vidait sa valise) un gun dans la main. Il s'approche d'elle et se prend... un coup de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2017

Quatre de l'Infanterie (Westfront 1918 : Vier von der Infanterie) (1930) de Georg Wilhelm Pabst

Un peu de divertissement à l'approche de Noël ? Pabst montre l'horreur de la guerre de tranchées et livre une œuvre qui ne fait pas dans la dentelle : le temps n'est plus (ou pas encore) à la propagande mais à la mise en garde (pour preuve ce "ENDE ?!" qui clôt le film sur un doute explicite...) ; la guerre non seulement c'est sale (regardez-moi ces pardessus de boches tout tachés, on dirait une tenue de maçon portugais...), mais en plus c'est une boucherie (Français et Allemands lancent des assauts à l'arrache et s'entretuent à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 octobre 2017

La Ligne verte (The Green Mile) de Frank Darabont - 1999

Que voilà un bon, gros et solide navet, un de ces films soit-disant cultes que je n'avais jamais vus. En ces approches de Noël (on est quand même le 25 octobre), et avide de sentiments faciles, j'ai donc envoyé la chose. Mon Dieu... C'est bien au-delà du bon sentiment, bien au-delà du mièvre, et bien en-dessous du crapoteux par ailleurs. La Ligne verte flatte les plus bas instincts de son public, dans une posture judéo-chrétienne effrayante : on a envie de voir des salauds souffrir, mais on fait semblant de compatir ; on est pour la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2017

LIVRE : La Disparition de Josef Mengele de Olivier Guez - 2017

Voilà du solide, sans esbroufe, qui retrace la vie de l'horrible Josef Mengele (dont les expériences médicales à Auschitz atteignirent le summum de l'horreur), un Mengele qui, après guerre, tenta de se faire oublier en divers pays d'Amérique latine (de l'Argentine au Paraguay en passant par le Brésil). Guez présente avec un vrai sens du réalisme, du détail juste, ce petit monde d'anciens SS qui ont trouvé refuge en Argentine et ont tenté de refaire (avec souvent un certain brio...) leur vie... Durant une quinzaine d'années, notre... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2017

LIVRE : Fief de David Lopez - 2017

Bon, on ne va pas hurler au génie pour cette fois encore, mais reconnaissons que ce David Lopez est dôté d'un très beau talent pour exprimer la langue d'une génération, d'une époque. Le gars s'intéresse aux sans grade qui vivent dans les cités de banlieue, pas assez urbains pour être des cailleras, pas assez ruraux pour fréquenter les balloches du samedi soir. Condamnés à s'ennuyer dans des fêtes pourries, devant des consoles de jeu moisies, dans des cités-dortoir sans âme, dans des soirées décevantes où on a du mal à se décoller du... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2017

LIVRE : Des Hommes sans femmes (Onna no inai otokotachi) d'Haruki Murakami - 2014 (2017 pour la traduction française)

Murakami revient en très grande force avec ce recueil de nouvelles qui lui ressemblent à mort : jazz, solitude, poésie, chats, jeunes filles opaques et lunes étranges, on est dans l'univers du maître nippon dès les premières lignes. Chaque nouvelle nous plonge en quelques phrases dans un univers, ni tout à fait le même ni tout à fait un autre, et le gars sait conjuguer sens du conteur avec style insaisissable, on est comblé. Le thème de l'ensemble, comme le titre l'indique, est la solitude des hommes : tous, plus ou moins, ont été... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :