29 février 2016

LIVRE : L'Expérience de Christophe Bataille - 2015

En 1961, à Tamanrasset, dans le désert algérien (encore territoire français), des hommes servirent gentiment de cobayes lors des essais nucléaires pour que l'on puisse définir ensuite, notamment, les périmètres de sécurité... Merci à ces gaziers saignés à blanc car quelques années, plus tard, mon pater, simple bidasse, fut témoin, au même endroit, des derniers essais (à distance raisonnable). Je lui dédicace donc ce livre que je n'ai pas écrit, ça ne me coûte rien. Au-delà de ces quelques réflexions personnelles qu'en est-il de ce... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 février 2016

L'Art d'être aimée (Jak być kochaną) (1963) de Wojciech Has

Encore un film de Has tout en petites touches qui repose à la fois sur le jeu de l'excellente Barbara Krafftowna (as Felicja) et sur un montage qui distille intelligemment les différents flashes-back. Felicja, disons-le tout de go, n'a pas eu vraiment de bol au cours de son existence et le titre peut définitivement être vu, in a way, comme relativement cynique. Alors même qu'elle joue son premier grand rôle au théâtre, les Allemands débarquent. Elle se retrouve, un tantinet malgré elle, à devoir cacher l'un des acteurs de la troupe... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:33 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
28 février 2016

College Swing (1938) de Raoul Walsh

Voilà une toute toute petite chose dans la filmo de Walsh, une comédie musicale ultra light dans l'esprit des thirties avec des stars du cru qui, personnellement, me laissa de marbre. Le scénario, d'une part, est inepte (suite à un accord datant de deux siècles, une parfaite idiote issue d'une famille d'idiots réussit enfin son examen et devient responsable d'une université : elle recrute des professeurs complétement nases dont certains auraient à peine leur place dans l'éducation nationale) et, d'autre part, les numéros musicaux... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 février 2016

Hitchcock / Truffaut (2015) de Kent Jones

Toujours un plaisir de se repencher sur cet entretien unique entre les deux hommes. Le seul gros problème de Jones est d'avoir voulu faire un portrait "à l'américaine" avec l'intervention de grands "spécialistes" mondiaux (Assayas et Desplechin pour la France (nos deux cinéastes, quoi), Peter Bogdanovitch, Kiyoshi Kurosawa, James Gray, Richard Linklater, David Fincher, Wes Anderson (aïe) et l'incontournable Scorsese qui est de tous les documentaires (à tel point qu'il ne doit plus avoir assez de temps pour ses propres films...... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 février 2016

LIVRE : Jeune Fille à l'ouvrage (Shishû suru Shôjo) de Yōko Ogawa - 1996

Ils sont très forts, ces Japonais : donnez-leur trois mots les plus simples possibles, et ils vous font tout un recueil de nouvelles délicat, raffiné et profond. Yōko Ogawa est complètement dans cette veine-là, et offre avec cet ouvrage un exemple de ce que peut être la poésie nippone dans sa grande tradition : c'est travaillé avec une subtilité totale, hyper modeste et discret, presque effacé à force de travailler la sobriété et le micro-détail signifiant, le tout au service d'une poignée d'histoires qui ne payent pas de mine, mais... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 février 2016

Tchapaev (Чапаев) (1934) de Sergueï et Gueorgui Vassiliev

Considéré comme l'un des très grands classiques du cinéma russe (il fait partie du top 3 dans certains classements russkov de référence), ce Tchapaev est ma foi bien sympathique mais n'a rien à mes yeux de réellement extraordinaire. Certes, il s'agit d'une grande figure populaire de la révolution russe (quand les Rouges supplantèrent les Blancs, rien à voir avec le Bordeaux), certes le film fourmille d'anecdotes à son sujet, nous le montre tour à tour courageux, humain (il fait même des erreurs, parfois) et fin stratège (c'est un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 février 2016

Comrades de Bill Douglas - 1986

On fait dans les films longs en ce moment sur Shangols, mais je crois que je préfèrerais me taper 17 fois de suite Once upon a Time in America que revoir une seule minute de cette purge que constitue Comrades. Il y a des cinéastes qui occupent mieux leur temps que d'autres. A sa décharge, Comrades est un film anglais, ce qui est un handicap quand on veut faire quelque chose de réussi dans le domaine cinématographique ; mais tout de même : Douglas fait tout pour se faire battre, et se retrouve avec une sorte d'archétype du genre : un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 février 2016

Il était une Fois en Amérique (Once upon a Time in America) (1984) de Sergio Leone

"- Qu'est-ce que tu as fait pendant toutes ces années ?- Je me suis couché tôt." - Noodles "Il est 22h25 et je n'ai plus rien à perdre." - Max Le film que j'amènerai sur une île déserte ? Sûrement, même si cela s’avérerait un peu couillon sans télé, lecteur ou électricité. J'ai dû voir ce film en boucle dans ma prime jeunesse et j'ai passé pratiquement quatre heures à manger de la madeleine. Incroyable le nombre de séquences que je connais sur le bout des doigts, ma préférence allant encore et toujours à l'heure consacrée à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 06:05 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
24 février 2016

Mélodie de Nuit blanche (Melodii beloy nochi) (1977) de Sergueï Soloviov et Kiyoshi Nishimura

Soloviov (avec l'aide de Nishimura dont je ne sais le rôle précis joué ici au niveau de la réalisation) est définitivement un auteur russe de grande classe. Il y a chez ces Russes, des choses qui me semblent constamment proches (une relation "intime" avec le passé, une sorte de nostalgie, si l'on veut, pour reprendre un terme tarkovskien...) alors même que leurs récits gardent un ancrage très fort dans leur propre culture (au niveau littéraire, musical et pictural) et leur histoire (ici l'ombre de la seconde guerre mondiale qui joua... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 février 2016

LIVRE : Le Marchand de premières phrases (Negustorul de începuturi de roman) de Matei Vișniec - 2013

Voilà un livre que j'ai commencé mollement, pensant que je n'irai pas au bout (c'est un pavé), et qui m'a mené par le bout du nez jusqu'à sa fin. Matei Vișniec est un auteur de théâtre fort honorable, mais je dois reconnaître que son talent romanesque est encore plus évident. D'autant que celui-ci traite du sujet même de la création romanesque, de l'inspiration, des limites de l'imagination, etc., ce qui en fait un objet littéraire très attachant. Tout tourne donc autour de la première phrase de roman, le Graal qu'on cherche et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]