30 septembre 2007

Le Train en Marche (1971) de Chris Marker

Interview en 1971 du fameux Medvedkine qui 40 ans auparavant a sillonné la Russie profonde à bord de son "cinétrain": une équipe de 32 personnes embarquées dans la même aventure et vivant en moyenne sur 1 mètre carré, la moitié du train étant transformée en laboratoire pour développer les films, 6 wagons consacrés au montage et enfin un dernier servant de salle de projection; le but du jeu : filmer les paysans ou les ouvriers des aciéries en plein de travail, leur montrer le film et entamer des discussions critiques sur la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 septembre 2007

The Party de Blake Edwards - 1968

Difficile de faire dans le comique visuel quand on ne s'appelle pas Jacques Tati. Edwards est de toute évidence un admirateur de Playtime et de Mon Oncle, mais il n'a pas le talent du maître, et The Party souffre vraiment de ces gags peu inventifs, de ce rythme souvent mollasson, et de ce manque de maîtrise dans le rythme. Le film est à l'image de sa première scène : Peter Sellers, comédien indien catastrophique engagé sur une grosse production hollywoodienne, doit interpréter un soldat trompettiste; il joue tellement faux que tout le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:54 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
30 septembre 2007

Vers sa Destinée (Young Mr. Lincoln) (1939) de John Ford

Henry Fonda domine de la tête et des épaules ce film en endossant la veste amidonnée de l'Abraham Lincoln. Tour à tour grand orateur, humoriste sachant séduire les foules et les calmer (moins les femmes...), figure humble et contemplative (les scènes de balades auprès de la rivière sont d'une grande sérénité), Fonda réussit le portrait d'une figure historique dans sa jeunesse, qui se distingue par son originalité et son sens de la répartie. L'intrigue est fondée essentiellement sur le procès de deux jeunes gars de la campagne... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 septembre 2007

24 Heures chrono - saison 6

"Everything you touched, Jack, ended up dead or ruined..." Rah, c'est dur d'écouter des propos aussi durs pour notre combattant des temps modernes qui finit par douter du sens même de son engagement, du sens même de sa vie... Après quatre premiers épisodes époustouflants dans le rythme, les explosions, la violence sauvage - quand Jack se fait pitbull... - venant saluer le retour de l'enfant prodigue en ses terres - des USA qui l'avaient abandonné et qui n'hésitent point à le sacrifier -, on retombe un peu dans les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 septembre 2007

La Vengeance dans la Peau (The Bourne Ultimatum) (2007) de Paul Greengrass

Il y a plus de plans dans les trois premières minutes de ce Bourne que dans toute la carrière d'Alain Cavalier. Il y a plus de kilomètres  parcourus dans les 10 premières minutes (Moscou, Italie, Paris, Londres, Maroc...) que de millimètres dans l'intégrale de Bela Tarr. On disait que 24 heures chrono avait boosté les thrillers, là franchement, à peine eu le temps d'enlever mes chaussettes et de caresser le Proutouie sur l'épaule gauche et le chat sur le genou droit. Ca dépote sa mère, un peu comme un condensé d'une saison du... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 septembre 2007

Plein Soleil (1960) de René Clément

Si la photo (noir et blanc) des Félins est sublime, celle (couleur) de Plein Soleil est éblouissante. De quoi faire un petit hommage au passage à Henri Decaë et à cette grande école française aussi riche en directeurs de photo de talent. La musique est signée Nino Rota ce qui ne gâche rien et les regards bleu laser de Delon et vert laser de Laforêt font le reste. Les aventures de Tom Ripley... tout est déjà dit dans le nom, puisque Ripley (Delon, d'une beauté divine, avouons-le) ne va jamais chercher qu'à rejouer la vie de son... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:20 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

28 septembre 2007

Salvatore Giuliano (1962) de Francesco Rosi

La grande idée de Rosi dans Salvatore Giuliano est qu'on ne voit jamais Salvatore Giuliano - si ce n'est sa mort. Il réussit le coup de Jarnac à la fois de laisser planer son ombre sur tout le film et surtout de nous faire comprendre que ce Salvatore qui a terrorisé la Sicile pendant 7 ans n'est peut-être qu'une pauvre marionnette que la police, les carabinieri, la mafia, le gouvernement, la CIA (...?) a laissé faire - là repose le coeur du film, comme si Rosi se refusait qui plus est de faire de ce meurtrier le "grand... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 septembre 2007

A bientôt, j'espère (1967-68) de Chris Marker et Mario Marret

Les grèves à la Rhodiaceta, entreprise textile de Besançon, en 1967 font figure de répétition un an avant cette bonne année 68 (toujours précurseur le Chris). Des jeunes gars à la tête des syndicats qui montent sur des tonneaux et se les gèlent sous la neige, aux bons gars-travailleurs de la campagne qui à leur contact ont compris la valeur du combat, en passant par les pauvres gars qui bossent 7 jours sur 7 et qui voient leur vie de famille se désintégrer petit à petit, on se dit que pour les camarades la vie n'est point facile tous... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 septembre 2007

Le Souvenir d'un Avenir (2001) de Yannick Bellon et Chris Marker

Commentaires markeriens, dits superbement par Arditi, sur les photos de Denise Bellon. Des années 30 aux années 40, d'une expo surréaliste à une autre, Denise Bellon pose son regard sur la France et l'Afrique Occidentale Française. Si photographier c'est regarder, c'est aussi "soutenir le regard des autres" (c'est pas beau ça?) qu'ils soient artistes, gueules cassées de la première guerre ou qu'elles soient filles de joie dans les quartiers chauds de Tunis (on apprend d'ailleurs en haut d'une grille qu'on arrive dans une... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 06:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 septembre 2007

A.K. (1985) de Chris Marker

Reportage du sieur Marker sur le "sensei" Kurosawa - désigné par les lettres A.K. qui apparaissent (mystérieusement?) sur un pan de mur dans Stalker de Tarkovski - les grands esprits se rencontrent... Le Sensei est donc sur le tournage de Ran et Marker découpe son docu en plusieurs chapitres, insistant sur les éléments naturels - la pluie, le brouillard, le feu... -  et en soulignant également plusieurs points comme la fidélité de son équipe ou la vitesse d'exécution lors des mises en place des figurants et du matos... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]