20 mai 2017

LIVRE : L'Ordre du Jour d'Eric Vuillard - 2017

Je veux bien avoir Eric Vuillard comme prof d'histoire, moi. Après avoir appris des tas de trucs sur la Révolution française et sur Buffalo Bill, me voilà au fait sur l'Anschluss, le tout en ayant eu le plaisir de sillonner un livre agréable, drôle et plus profond qu'il n'y paraît. Le gars a un don inimitable pour faire de l'Histoire par le biais de l'humain, en restant toujours au ras du bitume, en évitant avec soin tous les symboles et les grandes figures abstraites du passé. Cette fois, donc, un petit tour du côté des années 30 :... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 mai 2017

Le petit Garçon (Shonen) (1969) de Nagisa Oshima

Oshima réalise un film à partir d'un fait divers un peu glauque (des parents poussent leur enfant à se jeter sur des bagnoles pour gratter de l'argent auprès de naïfs conducteurs) qui prend souvent des tournures néo-réalistes voire ozuesques. Je m'explique. On suit donc les traces de notre petit gamin à la casquette jaune, un gamin plutôt solitaire et taiseux qui obéit avec une certaine docilité à son père (branleur fort en gueule) et à sa belle-mère (profiteuse, certes, mais qui finit par tisser une certaine complicité avec le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mai 2017

Le Décalogue (Dekalog) - 6- Tu ne seras pas luxurieux (Nie cudzołóż) de Krzysztof Kieślowski - 1988

Un petit parfum d'hitchcockisme imprègne cet épisode tout triste mais assez conceptuel. On a affaire en effet à un voyeur, jeune puceau tombé passionnément amoureux d'une image, celle de sa voisine d'en face, femme émancipée qui collectionne les amants. Le garçon a mis en place tout un réseau de pièges et de rencontres hasardeuses pour pouvoir approcher son idole, et notamment il l'observe depuis la fenêtre d'en face avec sa longue-vue. Peu à peu, le lien va enfin se faire, et Tomek va enfin pouvoir passer une soirée chez la belle.... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mai 2017

LIVRE : Le Hussard sur le toit de Jean Giono - 1951

Et voilà, on veut faire une petite parenthèse classique, on délaisse un temps la littérature contemporaine, et on tombe sur Le Hussard sur le toit, et on n'a plus envie que d'une chose : fermer sa librairie, et se consacrer uniquement à la beauté de la littérature passée. C'est l'effet Giono, une écriture disparue qui s'accorde immédiatement à vos rêves les plus secrets. C'est d'autant plus curieux que je n'avais pas aimé ce livre il y a 25 ans ; à la relecture, un éblouissement. C'est un roman qui condense à peu près tout ce qu'on... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:04 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
17 mai 2017

Après la Tempête (Umi yori mo mada fukaku) (2017) de Hirokazu Kore-eda

Petit drame intime d'une famille éclatée, Après la Tempête se veut au plus proche de ses personnages et de leurs petits problèmes existentiels : ce drame, forcément confiné dans sa seconde partie, fait la part belle aux anciens rêves et aux petits constats mesquins du quotidien, un projet à l’ambition humble et plein d'empathie ; dommage qu'au-delà du portrait attachant de ce grand loser de héros (Hiroshi Abe), on ne vibre guère devant ce film qui ne renouvelle pas vraiment le genre... On avait eu connu Kore-eda beaucoup plus... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 mai 2017

Problemos d'Eric Judor - 2017

Ça fait du bien de voir un esprit un peu politiquement incorrect surgir dans la comédie française populaire, entre un vaudeville paresseux et un film de droite fier de lui. C'est pourquoi on accueille Problemos avec toute la bienveillance possible, et on se réjouit que la famille égarée placée à deux rangs devant nous prenne dans sa gueule ce film malpoli et régressif. C'est vrai que c'est drôle, Problemos : un bobo parisien sûr de lui et de son portable, décide d'aller passer quelques jours avec femme et enfant dans une ZAD, squat... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mai 2017

Neruda (2017) de Pablo Larrain

Après le somptueux Jackie, il était tentant de découvrir la vision biopicienne nerudienne de Pablo Larrain. Le cinéaste, une nouvelle fois, derrière la petite ou la grande Histoire, semble plus intéressé par une mise en abyme du personnage de Neruda qu'au traitement sagement basique de ce que fut sa vie. On assistera donc à une longue course-poursuite dans ce Chili transformé en immense terrain de jeu (de massacre anti-coco) où les sentiers bifurquent : soit donc Pablo Neruda, homme rondouillard qui aime à se perdre au besoin dans... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 mai 2017

Le Décalogue (Dekalog) - 5- Tu ne tueras point (Nie zabijaj) de Krzysztof Kieślowski - 1988

Tu ne tueras point est certainement le point d'orgue de la série au niveau de son sens, de son scénario. Frontalement, sans prendre aucune pincettes vis-à-vis de son spectateur, Kieślowski s'attaque à la peine de mort, renvoyant tout le monde, assassin, victime, disciple de l'Etat, bourreau, dos à dos, dans le même marasme moral. Le film est beaucoup plus simple que les autres épisodes, linéaire et privé de symboles. Et si on aperçoit une nouvelle fois l'ange blond qui apparaît toujours, c'est simplement pour un regard implorant qui... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mai 2017

Swiss Army Man de Dan Kwan et Daniel Scheinert - 2017

Oui, alors là on est au-delà du concept et du bon goût, je vous préviens. Il est vraiment très rare de voir un truc aussi barré que Swiss Army Man, pour le meilleur ou pour le pire. On peut trouver que c'est tant pis, tant le film cultive la déviance avec beaucoup d'application ; mais on peut trouver que polluer ainsi le cinéma américain à stars peut faire du bien par où ça passe, et tant pis si ça passe par le rectum. Oui, il est essentiellement question de pets dans ce film, on ne va pas se le cacher. Ça commence d'ailleurs par... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 mai 2017

Le Décalogue (Dekalog) - 4- Tu honoreras ton père et ta mère de Krzysztof Kieślowski - 1988

On continue sur la belle lancée du n°3, avec cet épisode (titre original : Czcij ojca swego i matkę swoją) tout en sentiments rentrés et en jeux de hasard. Cette fois, c'est les rapports filiaux qui sont abordés, et comme l'indique le commandement-titre, il va s'agir d'honorer son père, sa mère, et ceux qu'on a toujours pris pour. Anka est une apprentie-comédienne qui n'arrive pas à exprimer sur scène le sentiment amoureux. Et pour cause : elle est complètement amoureuse de son père Michal, et entretient avec lui une relation... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]