12 juillet 2017

LIVRE : Cinéma de Tanguy Viel - 1999

"...il y a des imbéciles qui rient en voyant ce film, mais pas moi, jamais. La phrase que je mets toujours sur mon cahier : pas ri. Même la première fois je n’ai pas ri, parce que j’ai tout de suite pressenti le tunnel sans horizon pour eux deux, et aussi parce que je ne ris pas facilement, à cause de ma très haute idée du rire, que j’essaie de préserver de la vulgarité, et voilà mon sentiment sur les effets comiques, toujours cette idée de concession faite par les uns pour se préserver des autres, et c’est trop souvent que j’ai subi... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

12 juillet 2017

Les Ministères de l'Art de Philippe Garrel - 1988

Garrel en a marre de broyer du noir tout seul, le voilà qui s'équipe d'une petite caméra, d'un micro, et qui s'en va partager son spleen avec toute une équipe de cinéastes de son époque, plus particulièrement ceux qui pratiquent ce "cinéma subjectif" qui lui est cher. C'est les enfants de Jean Eustache qu'il traque ainsi, le film s'ouvrant d'ailleurs sur une reprise de la belle interview jadis placée dans Le jeune cinéma. Comment continuer à pratiquer un cinéma introspectif et personnel au milieu de la commercialisation à outrance... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 juillet 2017

Aux Sources du Nil (Mountains of the Moon) (1990) de Bob Rafelson

Alors oui, bon, il est vrai que le film du vieux Bob, par sa structure narrative, peut souvent faire penser à la City of Z du gars Gray, qu'il possède un certain charme aventurier, mais reconnaissons que l'ensemble reste un peu plat (et puis le charisme de Patrick Bergin as Richard Burton et de Iain Glen as John Speke, au secours !). On part pourtant, bizarrement comme le film de Gray, sur une bonne base avec une première expédition pour nos deux héros (à la recherche des sources du Nil, vous l'aurez compris si vous n'êtes pas... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:04 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
11 juillet 2017

Okja (2017) de Bong Joon-Ho

Voici donc une œuvre avec un synopsis un brin casse-gueule sur le papier : et si on prenait comme héros un gros cochon virtuel qui tient plus de l'hippopotame que du porc... Dès qu'on découvre la grosse bébête avec une petite nenfant dans la campagne coréenne (une vingtaine de ses bêtes ont été envoyées aux quatre coins du globe pour participer à un concours d'élevage sur dix ans...), on serre un peu des fesses : la bête et l'enfant sont croquignolets à souhaits (On pense à Elliott le dragon, l'original), l'une a pour l'autre des... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 juillet 2017

LIVRE : Hortense de Jacques Expert - 2016

Un polar français à l'ancienne, sur les traces d'un Chabrol ou d'un Simenon, c'est ce que nous offre sans surprise Jacques Expert, avec cette petite histoire manquant cruellement d'ampleur, d'écriture et d'ambition. Je n'ai rien contre les polars dont on devine l'issue dès les premières pages, mais alors il y faut une écriture, une manière de vous mener par le bout du nez jusqu'à la fin, qui fait ici cruellement défaut : une fois que Expert a posé son postulat de départ (une fillette a été enlevée sous les yeux de sa mère, et elle a... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 juillet 2017

La Colombe blanche (Holubice) (1960) de Frantisek Vlácil

On clôt notre petite parenthèse "Europe de l'Est des sixties" avec cette bien jolie histoire animalière (mais surtout humaine) du tchèque Vlácil. Il est question d'une colombe (ah cette belle époque des pigeons voyageurs...) qui se perd en route - voilà je pense qu'on a fait à peu près le tour de l'histoire... C'est à la fois aussi simple que cela mais beaucoup plus complexe, comme dirait l'autre, puisque ce cheminement chaotique de la colombe va avoir un impact sur l'enfant qui la recueille et sur celui qui l'attend. Toute la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 00:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juillet 2017

Les Innocents charmeurs (Niewinni czarodzieje) (1960) d'Andrzej Wajda

Le Wajda des débuts, c'était franchement mieux qu'une paire de mocassins à gland. Avec Les Innocents charmeurs, c'est toute la new wave européenne qui déferle sur la Pologne et l'on se régale de bout en bout avec cette amourette d'une nuit plus romantique que tragique. On retrouve Jerzy Skolimowski au scénar (avec Jerzy Andrzejewski que je connais moins...) et l'on comprend que l'acteur principal lui-même, arrivé au bout de la nuit, lui rende un petit hommage en s'adressant face caméra. Ah, mesdames, on savait à cette époque... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 juillet 2017

L'Homme qui aimait les Femmes (1977) de François Truffaut

Plus je revois les films de Truffaut, plus je me rends compte à quel point ils m'ont marqué relativement tôt. Il y a des phrases que je retrouve avec étonnement tant je les avais faites miennes pensant les avoir presque trouvées moi-même... Mais on ne crée jamais rien, on ne fait que copier. C'est d'ailleurs, il me semble, à propos de ce film - la scène où Denner, je crois, se penche de son lit d'hôpital pour tenter de toucher les jambes de l'infirmière, ce qui le précipitera vers sa tombe - que Truffaut notait dans sa... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 juillet 2017

Happy Sweden (De Ofrivilliga) (2008) de Ruben Östlund

On remonte la filmo de notre gars Östlund avec cette oeuvre assez maline et caustique (et cadrée de façon toujours... particulière) qui entremêle cinq histoires : l'histoire d'un vieux qui se prend bêtement un feu d'artifice dans la tronche lors d'une soirée festive, de deux ados mi-connasses mi-pseudo bombasses (c'est au moins ce qu'elles croient) qui, à force de déconner, se retrouvent dans une situation pour le moins embarrassante, d'un chauffeur de bus têtu come une mule, d'une maîtresse d'école peu portée envers ses pairs sur... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juillet 2017

LIVRE : Farallon Islands (The Lightkeepers) de Abby Geni - 2016

Un premier roman tout en atmosphères et en suggestions, autrement dit agréablement hanté et mystérieux, voilà ce que propose la petite Abby Geni. Et si on ne hurle pas totalement au génie, on constate quand même que l'auteur n'est pas la dernière des manchottes pour utiliser les bons mots et rendre très crédible la présence brumeuse de cette île prise entre paradis et cauchemar. Paradis, puisque ce vague rocher coupé de tout s'avère le lieu d'exil volontaire idéal pour la narratrice, artiste photographe qui va trouver dans ce paysage... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]