31 janvier 2020

La Liste de Schindler (Schindler's List) de Steven Spielberg - 1993

Les années 90 sont les pires de la carrière de Spielberg, je pense qu'on est tous d'accord. Or, La Liste de Schindler se trouvant être au milieu de cette période néfaste, il importe de le regarder avec un oeil acéré mais compatissant, et tenter de l'inscrire dans les magnifiques décennies qui l'entourent. Comment nier en effet que voilà une oeuvre éminemment spielbergienne ? A savoir qu'elle cause de la fin de l'innocence, de la traque, du Mal intrinsèque sur Terre, et (c'est un des grands reproches éthiques qu'on a fait au film en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:43 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
31 janvier 2020

LIVRE : Les Enfants des autres de Pierrick Bailly - 2020

Curieux objet, à la lisière du fantastique, de l'horreur, du surréalisme à la Topor, que ce livre de Bailly qui vous arrive sur la tronche sans prévenir. Le gars prend pas mal de risques, dont celui de prendre toute la longueur du bouquin pour dévoiler ses intentions : le résultat est qu'on peut parfois être dubitatif devant ces délires lynchiens, convaincu même parfois d'être face à un de ces textes oniriques dont le contexte de rêve favorise le grand n'importe quoi et la porte ouverte à tout. Parfois le roman se permet ça, de jouer... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 janvier 2020

Sandra (Vaghe stelle dell'Orsa...) (1965) de Luchino Visconti

Cette version moderne d'Electre permet à Visconti de nous transporter au sein d'une famille où pèsent de lourds secrets familiaux et dans des décors intérieurs comme extérieurs où l'on ne cesse de croiser des fantômes... du passé. C'est bizarre cette impression de "déjà vu", personnellement (peut-être un très lointain souvenir de la vision de ce film... ou non), tant l'on est immédiatement familier aussi bien avec ces lieux immenses qu'avec ces personnages (le frère et la soeur), comme englués malgré eux dans leur enfance. Peut-être... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 janvier 2020

LIVRE : (Très) Cher Cinéma français d'Eric Neuhoff - 2019

- Tiens, Roger, sers m'en un aut', là, s'teuplait. Non, parce que, quand même, hein, on a beau dire, il est devenu quoi, le cinoche français, hein ? Elles sont où, les petites pépées dévêtues ? les DS de Michel Piccoli ? les stars, Romy, Mireille, tout ça ? Il est où, Claude Sautet ? Et Lelouch ? Et Pascal Thomas, hein, ils sont où ses chefs-d'oeuvre ? Et Granier-Deferre ? Ressers-en un, Roger. Non, je te dis, moi, aujourd'hui, le cinoche, c'est tous des tafioles. Avant, ah oui, ça on rigolait en allant voir La grande Vadrouille, et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 janvier 2020

Papa est en voyage d'affaires (Otac na službenom putu) d'Emir Kusturica - 1985

Beauté insondable de la Yougoslavie des années 50... Ces tons marronnasses ou grisâtres, ces musiques d'accordéon morbides, ces rapports homme-femme si équilibrés, cette liberté d'expression totale. Aaaaaaah oui, c'était bien, visiblement d'habiter ce riant pays, et d'y être enfant en particulier. C'est en tout cas l'expérience de Malik, môme gentil qui va subir un drame : papa a une maîtresse, celle-ci rapporte à son beauf des propos politiques douteux de papa, papa est dénoncé par son beauf, papa est exilé, papa est officiellement... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 janvier 2020

Koyaanisqatsi (1982) de Godfrey Reggio

De l’eau, de l’air, du feu, de la terre, la vie quoi, de la cascade mirifique, du nuage cumulonimbique, de l’explosion étincelante, des paysages américains breathtaking et puis vint l’homme. Suivant cette petite définition Hopi (youpi) – photogramme ci-dessus - en forme de mise en garde, on s’engage peu à peu sur le chemin des réalisations humaines : ces magnifiques dynamitages pour fouiller les entrailles de la terre, ce champignon atomique qui a fière allure dans le désert, cette gabegie, disons-le tout droit, de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 janvier 2020

Les Enfants de Nagasaki (Kono ko wo nokoshite) (1983) de Keisuke Kinoshita

Hiroshima, souviens-toi. Nagasaki, aussi. C'est sous des augures papesques que le gars Kinoshita ouvre son récit - la visite du pape Jean-Paul II à Nagasaki pour célébrer la folie des hommes... Il sera d'ailleurs beaucoup question de religion dans cet opus de Keisuke qui tente semble-t-il de se raccrocher au ciel, une fois que celui-ci a pris feu. Oui, Jésus a bien été crucifié une seconde fois à Nagasaki, un sacrifice qui permettra de mettre fin à cette seconde guerre mondiale. C'est une vue de l’esprit que certains personnages du... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 janvier 2020

Le Lac aux Oies sauvages (Nan Fang Che Zhan De Ju Hui) (2019) de Diao Yinan

En cette année 2019, les Chinois nous auront définitivement comblé : ce lac aux oies sauvages (♪passaient les oies sauvages ♪ : rien à voir, mais la référence s’imposait) est un petit polar nerveux, une nouvelle fois soignée esthétiquement, sans doute un poil improbable (un type demeure incognito avec 6000 policiers au cul… décidément, le flic, sous tous les méridiens, devient de plus en plus nul) mais qui essaie jusqu’au bout de nous tenir en haleine. Un type, petit voleur de bécanes, va voir sa vie déraper lorsqu’un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 janvier 2020

SERIE : The End of the f***ing world - saison 2 - 2019

On avait laissé nos ados Alyssa et James sur la plage dans une flaque de sang. Les revoilà, quelques années après, cette fois complètement passés dans l'âge adulte, les responsabilités et la maturité. Moui, sauf qu'avec ces deux-là, le n'importe quoi est toujours proche, l'enfance vient souvent faire un tour et on est prêt à repartir pour un petit tour (toujours aussi court, 8x20 mn et c'est plié) dans la folie douce de leurs relations et de leur vie. Ce qui a été épargné dans cette nouvelle saison par rapport à la très attachante... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 janvier 2020

Les Oiseaux (The Birds) d'Alfred Hitchcock - 1963

Encore un chef d'oeuvre à mettre sur le compte de Bouddha, mais celui-ci arrive tout de même de domaines où on ne l'attendait pas. Pendant 50 minutes, Hitch brouille les pistes, et envoie d'énormes clins d'oeil aux spectateurs familiers de son oeuvre. D'où viendra le danger ? De la mère possessive (comme dans Psycho ou Notorious) ? Du mystérieux bonhomme élégant de l'ascenseur (comme dans North by Northwest) ? D'une activité cachée de l'amant (comme dans Suspicion) ? De la femme jalouse (comme dans Rebecca) ? Cette première partie... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]