27 septembre 2008

L'Orphelinat (El Orfanato) de Juan Antonio Bayona - 2008

"Le plus grand succès espagnol de tous les temps", annonce fièrement l'affiche, comme si ce succès était gage de qualité. Il faudrait quand même revérifier les chiffres de Buñuel, mais passons. Je pense surtout que les calculs effectués pour arriver à cette allégatio prennent en compte tous les films d'horreur espagnols récents. Oui, parce que El Orfanato est strictement le même film que ceux d'Amenabar, Del Toro, Balaguero et autres. Il y a eu la vague asiatique, avec des films qui finissent par se ressembler, tous ; il y a... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 septembre 2008

Parlez-moi de la Pluie d'Agnès Jaoui - 2008

Voilà un film inoffensif comme tout, qui ne vous fera aucun mal, que vous soyez de droite ou de gauche, maghrébin ou français pure souche, homme ou femme. Jaoui n'a certes jamais fait de chefs-d'oeuvre, mais au moins un film comme Le Goût des Autres avait la mince qualité d'attaquer gentiment la connerie humaine, était une minuscule chose un peu amère. Tout le monde y était un peu con, malgré l'humanité. Parlez-moi de la Pluie, c'est un peu l'inverse : tout le monde y est gentil comme tout, malgré les défauts. Ca ne raconte rien... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2008

Le Cinéma chinois hier et aujourd'hui (2007) d'Hubert Niogret

Petit documentaire en complément du DVD du Mariage de Tuya qui, à défaut d'évoquer précisément l'évolution du cinéma chinois (en une heure... forcément) a le mérite de se concentrer sur les cinéastes des deux dernières générations, à savoir la cinquième et la sixième. Après la petite frustration de départ de voir le cinéma d'avant guerre (1908-1932) et surtout celui allant de 1932 à 1949 - considéré comme l'âge d'or, d'une certaine façon - balayés en cinq minutes, on comprend que Niogret tente de faire surtout un état des lieux en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 septembre 2008

Mr. & Mrs Smith (1941) d'Alfred Hitchcock

Terrible de voir à quel point dans cette comédie  (il avait la gastro le père Hitch?) tout est planté. On a beau finalement avoir la même idée classique d'un couple séparé qui finit par se retrouver, tout tombe à plat, ne passe jamais la (Lom)barre. Uni pendant trois ans - une union jalonnée de disputes d'anthologie -, le couple Smith apprend qu'ils ne sont pas  légalement mariés (un truc de procédure et d'Etat américain, cherchez pas). Si l'homme s'en amuse le temps d'une soirée, sa femme, ou plutôt son ex-femme, n'a pas... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 septembre 2008

Mister Lonely (2007) d'Harmony Korine

Nouvel ovni d'Harmony Korine qui orchestre la rencontre entre Marylin Monroe et Michael Jackson. Après quelques envolées et une pincée d'humour, le film retombe tout de même bien à plat - l'histoire parallèle, mettant en scène des soeurs, étant une sorte de parabole/mise en abîme? On peut presque se le demander... Michael, enfin son sosie, danse super bien comme le vrai mais connaît méchamment la loooooose à Paris. Il imite MJ aussi bien qu'Alain Chabat Spiderman, et, à défaut de savoir chanter, il se trémousse de manière vraiment... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 septembre 2008

Daguerréotypes (1976) d'Agnès Varda

Un titre mystérieux (mais nan, c'est po un docu sur les photos) pour un sujet bien quotidien puisqu'Agnès Varda nous amène dans les confins de la rue Daguerre. Elle filme avec simplicité les commerçants de sa rue et si, comme elle le note, le "trottoir sent la campagne", c'est parce que ces parisiens depuis environ une bonne vingtaine d'années viennent tous d'un petit village, se sont rencontrés pour l'immense majorité "au pays". Agnès V. a la bonne idée de mettre, en fil conducteur, un spectacle de magie dans... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 septembre 2008

Los Angeles 2013 (Escape from L.A.) de John Carpenter - 1996

Bonheur total de redécouvrir ce petit film sous-estimé du grand JC, certes bourré de défauts, mais qui est un de ses films les plus frontaux et les plus nihilistes. C'est l'oeuvre qui a marqué sa rupture définitive avec le système hollywoodien : à l'époque il avait encore les moyens de faire des effets spéciaux (même s'ils sont assez minables), et la grande force du film est de s'en servir pour en dynamiter les recettes. Snake Plissken est cette fois-ci envoyé dans un Los Angeles futuriste, coupé du reste du monde géographiquement,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 septembre 2008

LIVRE : Visions Fugitives (Protobiography) de William Boyd - 1998

Ah oui alors là c'est ce qu'on peut appeler un livre strictement sans intérêt, et on se demande même comment il se fait qu'on le trouve encore sur le marché. "Livre offert pour l'achat de deux livres Point, ne peut être vendu", indique le dos du bouquin, et je crois qu'on ne peut pas faire mieux comme critique. 7 nouvelles dont visiblement personne n'a grand-chose à foutre : ni l'auteur, qui semble s'être mollement assoupi entre deux phrases, ni l'éditeur qui publie ça comme il pourrait publier autre chose, ni surtout le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 septembre 2008

Erotic Diary of an Office Lady (OL kanno nikki : Ah! Watashi no naka de) (1977) de Masaru Konuma

Beaucoup moins pour les enfants mais d'un intérêt fort limité, ce pinku movie nippon, s'il tente quelques contre-plongées osées sur des petites culottes, frôle souvent l'inanité. Notre héroïne, Asami, semble émoustillée par ce qui se passe derrière les portes des toilettes de son bureau mais va de désillusion en désillusion en amour : un vieux boss marié dont elle subit souvent les assauts de violence sans broncher, un jeune lunetteux, introduit par son père, tout coincé, ou encore un jeune "romantique" éleveur et colorieur... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 septembre 2008

Voyage à la Mer (Paddle to the Sea) (1966) de Bill Mason

Dans la série film pour enfants et pour adultes consentants, j'ai été en revanche beaucoup plus séduit par cette oeuvre canadienne. Un gamin, avec ces chtits doigts et un pinceau, fabrique un canoë en bois avec à son bord un indien hilare. Le gamin est perdu au fin fond du Canada, aimerait voyager et voir la mer et va confier cette mission à notre pauvre peau-rouge qui possède aucune pagaie (bon il est en bois, remarquez, cela le rendrait po plus vif). Allez hop, on la balance dans la rivière et notre gars de braver tous les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]