20 avril 2008

[Rec] de Jaume Balaguerò et Paco Plaza - 2008

Ca va finir par devenir un genre en soi : le film d'horreur pris en caméra vidéo de l'intérieur. Après Blair Witch, après Cloverfield, voici donc Rec, sur le même principe exactement. Une équipe télé qui fait un reportage sur les pompiers, se trouve emmenée pour une urgence dans un bâtiment ; là, ça va être une orgie de zombies hurlants, qui vont mettre leur point d'honneur à décimer tout le monde sans aucune hygiène. Le tout bien sûr filmé en caméra subjective par le cadreur, qui comme d'hab tient à tout filmer jusqu'au bout pour... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 avril 2008

Témoin à Charge (Witness for the Prosecution) de Billy Wilder - 1957

Si Witness for the Prosecution n'est pas totalement satisfaisant au niveau technique, ce n'est pas grave : son scénario est si retors qu'il faudrait vraiment faire preuve de mauvaise volonté pour ne pas être scotché devant cette intrigue policière à rebondissements, qui vous laisse littéralement sur le cul. Bon, je ne suis pas un grand fana de littérature policière, et peut-être qu'un habitué serait blasé devant ces 14000 coups de théâtres dans les 5 dernières minutes : moi, j'ai fonctionné à mort. Je prenais des petits airs blasés... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2008

Grandeur et décadence d'un petit Commerce de Cinéma (in "Série Noire") (1986) de Jean-Luc Godard

Mes bras, mes jambes et ma tête même ont fini par tomber à la vision de ce cauchemar mettant en scène un Jean-Pierre Léaud moustachu grandiloquent et un Mocky à la hauteur de ses films. Un casting est réalisé avec des chômeurs et pour le reste je vous laisse le plaisir de découvrir le début, le milieu et la fin, je ne voudrais surtout pas vous gâcher ce qui m'échappe. "Le cinéma tue la vie" ouais, enfin là si Godard veut faire le procès de la télé il tue aussi le cinéma, avec tout le respect que je lui dois. Godard himself... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2008

LIVRE : Ping-Pong de Jerome Charyn - 2001

Grand fana de la petite balle blanche devant l'éternel et de Jerome Charyn, ce petit livre avait tout me plaire d'avance. Et je me suis résolument régalé. Charyn attaque le sujet par tous les angles, aussi bien par le petit bout de la lorgnette de son histoire personnelle, que par l'évocation de salles mythiques de Manhattan, des grands champions américains mais aussi d'artistes (d'Henry Miller à Georges Moustaki) qui ont taquiné la balle, tout en évoquant le fameux syndrome du gaucher ou encore des rencontres... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 05:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 avril 2008

LIVRE : Dictionnaire Hitchcock de Laurent Bourdon - 2007

Anny Ondra est la vedette de Blackmail, mais son accent slave fait qu'elle fut doublée par Joan Barry, qui joue dans Rich and Strange et a ensuite eu une aventure avec Charlie Chaplin, dont on entend parler dans une réplique de Juno and the Peacock, pièce qui fut jouée entre autres par Sara Allgood, dont Hitch affirmait qu'elle était le sosie de Pamela Bevan, qui joue une cliente mécontente dans Sabotage, dans lequel on voit un petit film de Walt Disney, dont un des techniciens, Ub Iwerks, participa aux trucages de Psycho, dont le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 avril 2008

Baby cart - Le Loup à l'enfant (vol. 2): L'Enfant Massacre (Sanzu no kawa no ubaguruma) (1972) de Kenji Misumi

La suite des aventures de notre Carmen Cru japonais qui continue de fendre et de pourfendre à tour de bras. Si certains des adversaires sont de la roupie de sansonnet - les femmes Ninja ou les petits hommes-champignons (il faudrait faire un classement des 10 chapeaux chinois les plus ridicules), le combat final face à Ben-Ten-Rai (rien à voir avec de nouvelles recrues du PSG), les trois envoyés du Shogun connus aussi sous les noms de "gourdin d'acier", "poing américain" et "griffes d'acier" (plus... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 avril 2008

Baby cart - Le Loup à l'enfant (vol. 1): Le sabre de la vengeance (Kowokashi udekashi tsukamatsuru) (1972) de Kenji Misumi

Voilà une bien sympathique saga japonaise qui commence avec la présentation de cet homme super farouche qui se balade sur les chemins vicinaux japonais avec son landau. Il a l'air cool comme ça sous ses airs de gros ours mais faut pas le chercher non plus. Ancien bourreau, Ogami Itto, victime d'une trahison d'une saloperie de clan a décidé de se venger!!! Plusieurs flash-backs au détour d'un sentier viennent nous rappeler les faits (on a tué sa femme pendant ses prières à ses victimes : il a beau être parfois bourreau d'enfant,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 avril 2008

Et Vogue le Navire (E la Nave va) de Federico Fellini - 1984

Sans aucun doute un des plus grands Fellini : E la Nave va arrive à faire le lien entre les délires visuels du maestro, mais cette fois presque assagis, et ses oeuvres mélancoliques (I Vitelloni ou Ginger et Fred). Porté par une symbolique d'une belle intelligence, par un regard visionnaire et engagé, par un humour burlesque au taquet, et par une petit musique qui vous chavire le coeur, le film vous entraîne dans son sillage avec simplicité et douceur, loin des hystéries habituelles (que j'aime beaucoup par ailleurs), avec une... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 avril 2008

Un Garçon honnête (Tokkan kozo) de Yasujiro Ozu - 1929

Ozu ne s'est pas si souvent que ça essayé au burlesque, et, ma foi, ça ne lui réussit pas trop mal au vu de ce Garçon honnête tout à fait mignon. L'histoire n'était sûrement pas encore rebattue à l'époque : un malfaiteur se met en tête de kidnapper un gosse de banlieue (pour le faire travailler ? ou y a-t-il un crypto-message pédophile ?), mais ledit gosse s'avère insupportable : il balance des fléchettes dans la tête du complice, bouffe le korotakari du gars (c'est une sorte de pain en forme de poulpe, et c'est aussi un mot que je... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 avril 2008

La Vie Nouvelle de Philippe Grandrieux - 2002

Voilà le film qu'on attendrait de David Lynch, mais que celui-ci est désormais incapable de faire depuis qu'il est devenu David Lynch. La Vie Nouvelle est une expérience sensorielle totalement borderline, une plongée dans un univers stupéfiant de sons industriels, de pulsations, d'images striées et de noirceur. C'est du cinéma comme on n'ose plus en rêver, de peur de mal dormir d'une part, mais surtout d'autre part parce que c'est un cinéma libéré de toute contrainte, intérieur et urgent, fiévreux et malaisé, qui crache... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]