17 juillet 2007

Ali Zaoua prince de la rue de Nabil Ayouch - 2001

Je n'ai pas vu beaucoup de films marocains, le Maghreb n'ayant visiblement pas l'heur d'emballer les diffuseurs français. Alors je ne sais pas si c'est le reflet de la réalité ou si ne filtrent de ce pays que deux sortes de films, mais le fait est : on a l'impression que les cinéastes marocains n'ont le choix qu'entre chronique d'une ruralité ardue ou portrait d'une enfance urbaine délaissée. Ali Zaoua prince de la rue fait partie de la seconde catégorie, et force est de reconnaître qu'on l'a déjà vu 200 fois, pour peu qu'on ait vu... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juillet 2007

Pique-nique à Hanging Rock (Picnic at Hanging Rock) (1975) de Peter Weir

On peut pas dire que je me sois vraiment laissé emporter par le charme désuet et le mystère de ces disparitions de jeunes filles diaphanes dans la montagne d'Hanging Rock: on est en 1900, en Australie et lors d'un ... pique-nique (bravo!) entre demoiselles bien comme il faut, trois "aventurières" vont disparaître ainsi qu'une des vieilles profs parties à leur recherche. Je ne sais si c'est la flûte de pan de zamfir (entendu 40 fois en concert dans ma jeunesse au théâtre de Moulins - c'était ça ou rien...) ou les images et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 juillet 2007

L'Emploi (Il posto) (1961) d'Ermanno Olmi

Du vrai néo-réalisme, assez avare de mots, Olmi nous faisant suivre les premiers pas de Domenico sur la voie du taff et de la première "amourette" - pas vraiment la fête du slip, mais la vie n'est-elle pas percluse de ces éternelles petites déceptions? Domenico doit se rendre de son petit bled à Milan pour passer les tests et entrer à la Poste, un boulot "pour toute la vie" comme lui assène son père - moins bandant comme carrière, je vois à peine: son bureau (à 8 en rang d'oignons) fera étrangement penser à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 juillet 2007

Les Mystères de l'Organisme (W.R. - Misterije organizma) (1971)de Dusan Makavejev

Film joyeusement foutraque et bordélique - dans tous les sens des termes - comme seul le début des années 70 savait en produire. Reprenant les théories sexuelles de Wilhelm Reich - avec en point de mire la libération sexuelle (des massages "jouissifs" aux séances de "défoulement corporel" qui feraient passer les méthodes de l'Actor's Studio pour des échauffements sportifs dans le monde de Casimir - vous voyez pas le rapport?, mouais pareil), Makavejev semble se faire une joie de mêler dans un grand désordre... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 juillet 2007

LIVRE : Conseils à mon fils de Lord Chesterfield - choix de lettres

Au détour des rencontres de voyages, un père en vacances avec ses deux fils (Eric, je te salue) m'a prêté ce pertinent opuscule. Je vois d'ici l'ami Gols se marrer sachant qu'en terme de progéniture, je n'élève que mon chien depuis onze ans -mais faut se méfier des eaux qui dorment, eheh!. Bref, Chesterfield se fait un devoir de mettre en garde son fils contre les débauches et les plaisirs excessifs (alors que l'enfoiré en a bien profité) prônant de mesure garder et de respect même envers ses pires ennemis conserver, pour "réussir... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 juillet 2007

LIVRE : L'Amour, roman de Camille Laurens - 2003

J'ai un peu moins mauvaise conscience d'avoir amené ce livre sur la plage après que mon collègue a lu Christine Angot - et après il va me reprocher de voir de petits films français, le bougre!!! (J'adore la mauvaise foi du Gols qui lorsque je tombe dans la facilité fronce un sourcil moqueur alors que lui pour se justifier parle de "curiosité" - ça va se payer cher en Suntory, clair!!!). La vague de l'auto-fiction fait décidément bien des dégâts dans la littérature française avec ses éternels "romans" qui ressemblent à des coups de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


16 juillet 2007

LIVRE : Palafox d'Eric Chevillard - 1990

Voilà un livre absolument bluffant. Palafox raconte le destin d'un animal hybride, né un beau jour d'un oeuf posé sur la table d'une famille modèle. On pense donc à un poussin, mais il s'avère assez vite que Palafox doit autant au cerf qu'au serpent, au poisson qu'à l'insecte, à la méduse qu'au colibri. Il devient de plus en plus dangereux (belles pages sur les carnages qu'il opère dans la campagne avoisinnante, bouffant récoltes, gibier et paysans avec un égal appétit), malgré son indéniable amour pour les femelles (un coït avec un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 juillet 2007

LIVRE : Le Livre qui n'existe Nulle part d'Alain Jouffroy - 2007

Visiblement, Alain Jouffroy aimerait bien qu'on le considère comme le derniers des mohicans de la grande littérature : conspuant au détours d'une phrase Houellebecq ou Nothomb, prenant note des mutations d'un monde tourné vers l'efficacité plus que vers la beauté, il cite à tours de bras Rimbaud, Nietszche, Stendhal, Proust, part en quête de pureté en Grèce, ratiocine sur Sollers et se place volontairement comme un garant de la grande Culture. Pourquoi pas ? Il faut reconnaître que sur certaines phrases, Le Livre qui n'existe Nulle... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juillet 2007

Paris nous appartient de Jacques Rivette - 1960

En pleine Guerre froide, Rivette signe un premier long qui nous baigne dans l'espionnite aigue. Une mystérieuse organisation semblerait être capable de supprimer un à un tous ceux qui rêvent d'un monde plus libre - on a même droit à un petit extrait du Metropolis de Lang. Toutes ces suspicions se dégonfleront vers la fin du film comme si la paranoïa était finalement plus dangereuse que le reste. J'ai beau avoir un gros faible pour tous les films de cette période bénie, je ne voilerais point néanmoins un certain ennui latent... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juillet 2007

City of Violence de Ryu Seung-wan - 2006

Le truc avec les cinéastes d'action coréens, c'est qu'ils se sentent systématiquement obligés de surenchérir dans l'épate par rapport à leurs prédecesseurs. C'est pas vraiment ce qu'on leur demande, mais ma foi c'est leur vision du cinéma, et ça donne somme toute des spectacles assez rigolos. Comme ce City of Violence, qui se place de toute évidence comme un concurrent direct de Old Boy, déjà bien allumé question esthétique. Cassons le suspense du duel tout de suite : au niveau scénario, ce film-là n'est pas du tout à la hauteur de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 00:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]