09 septembre 2007

L'Exorciste (The Exorcist) de William Friedkin - 1974

Je suis en train de me dire - arrêtez-moi si je me trompe : William Friedkin ne serait-il pas un des plus gros malentendus de l'histoire du cinéma, en tout cas un auteur surestimé à mort ? A force de revoir ses "classiques", je me rends compte qu'il y a bien peu à garder dans tout ça, et The Exorcist ne fait rien pour démentir cette sévère désillusion. Passons sur le fait que le film ne fait plus du tout peur, que l'âge a fait son travail, et que le résultat est beaucoup plus rigolo que vraiment dérangeant. Je reconnaîs... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:57 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

09 septembre 2007

Une fine Mouche (Libeled Lady) (1936) de Jack Conway

Nouvelle association payante entre Harlow et Conway même si la Jean est un peu en retrait; en dehors de la scène finale où la bombe blonde explose, c'est plutôt le couple formé par l'excellent William Powell et la charmante Myrna Loy qui tient le haut du pavé. Est-ce bien raisonnable de résumer l'histoire? En gros, Spencer Tracy, rédacteur en chef dans un journal, demande à sa future femme -la Jean- de se marier avec le William pour que ce dernier drague Myrna et provoque un scandale (Myrna, une gosse de riche, a décidé... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 septembre 2007

Tabou (Gohatto) de Nagisa Oshima - 1999

Vu le contexte de son scénario (une histoire trouble d'homosexualité au sein d'une milice dans l'ancien Kyoto), ce film est assez étonnant de par sa grande modernité. Oshima ne tombe jamais, ou presque, dans le piège de la jolie reconstitution à la Zang Yimou, et livre une oeuvre très contemporaine, aussi bien dans son esthétique que dans sa construction. Ses décors de studio, sa lumière artificielle de toute splendeur, le jeu hyper-distancé des acteurs (avec notamment un Kitano qui ne fait absolument rien, et c'est le meilleur acteur... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 septembre 2007

LIVRE : Bob Dylan de François Bon - 2007

Ne cherchez plus le bon bouquin de la rentrée littéraire, je l'ai trouvé pour vous : Bob Dylan de François Bon. Voilà un livre tout simplement énorme, non seulement par son volume, et par la somme d'informations qu'il contient, mais aussi par la qualité de l'écriture de Bon, qui fait de cette biographie un livre très personnel. C'est une biographie, pas de doute, et sur un des plus grands artistes du siècle dernier, pas de doute non plus, j'espère que tout le monde est bien d'accord là-dessus. A ce titre, Bob Dylan est super... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:08 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
07 septembre 2007

Réincarnation (Rinne) de Takashi Shimizu - 2007

Ils sont forts, ces Japonais. Honnêtement, depuis une dizaine d'années, ce sont les seuls à savoir nous servir des films d'horreur dignes de ce nom. Moins puissant sûrement que Nakata ou Kiyoshi Kurosawa, Shimizu parvient quand même, avec Réincarnation, à nous livrer un film très tenu, effrayant, souvent superbement pensé, à la mise en scène et au scénario au taquet.  Pourtant, tout ça ne paye guère de mine : les éternels plans sur des petites filles étranges, une trouble histoire à rallonges de réincarnation, les notes... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 septembre 2007

Falbalas (1945) de Jacques Becker

Encore et toujours un trio amoureux avec la Micheline Presle à la pointe du triangle isocèle. Que dire de plus sinon que cela se passe dans les milieux de la mode parisienne (Rochas, ouais - à part la première robe "imitation coq" qui passerait sûrement très bien dans les tribunes du match France-Argentine de ce soir mais qui dans le film est d'un ridicule évident) et que le Raymond Rouleau (qui a surtout une tête à jouer Tintin, un Tintin pas sympa) se fera bourreau avant d'être la victime. Et oui parce que quand l'on se... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


06 septembre 2007

10 Canoës, 150 Lances et 3 Epouses (2006) de Rolf de Heer

Un bien joli conte du fin fond de l'Australie avec des Aborigènes qui ont le sens de la déconne - lorsqu'ils sont en fil indienne, cela ne les gêne pas d'en lâcher un... - avec de très bêêêlles images en couleur et en noir et blanc - moins pollué et urbanisé que Shanghai apparemment ce petit coin de terre. Pour faire une petite leçon de morale à son jeune frère qui est amoureux de la dernière jeune femme de son aîné (avoir plusieurs femmes sans être musulman ou amish c'est donc possible... bon certes faut savoir parler la langue... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2007

Pusher III (2005) de Nicolas Winding Refn

Résultat des courses après le visionnage des trois épisodes : la trilogie Pusher est impeccable. Certes, comme il a été dit, l'épisode 2 est d'assez loin le meilleur, mais Winding Refn arrive à conserver dans chaque film cette brutalité de filmage qui fait mouche, cette violence rentrée dans les trames, cette urgence dans la forme. Dans ce troisième opus, on assiste encore une fois à la descente en galère d'un petit trafiquant ordinaire, compliquée ici par le fait : 1/qu'il tente d'arrêter la dope et 2/qu'il est censé... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2007

L'Important c'est d'Aimer (1975) d'Andrzej Zulawski

Vision bien mitigée que cette histoire d'amour à trois avec une Romy Schneider définitivement sciante, un Fabio Testi d'une vacuité sans fond, et un Jacques Dutronc plutôt apathique qui finit les pieds dans les pissotières. Bref, la reine Romy trouve un rôle en or mais on finit par se demander ce qui intéresse vraiment le Zula : qu'il n'aime pas les gens lisses, les manières policées, on comprend bien le message, qu'il préfère évoquer les larmes, la douleur de ne plus être aimé, la perte d'un être, pourquoi pas... mais l'amour dans... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 septembre 2007

Pusher II (2004) de Nicolas Winding Refn

Tonny sort de tôle, et vient retrouver son père, trafiquant respecté, pour se mettre à son service. On sent bien que c'est plus un modèle qu'il vient chercher, ou en tout cas un regard paternel, une fierté. Mais le vieux s'avère être une ordure dégoûtée par l'échec de ce fils irresponsable. La découverte de Tonny de l'existence d'un bébé dont il est le père va faire basculer son rapport au "milieu" et à sa propre famille. Promesse on ne peut plus confirmée : après un premier opus qui tenait très bien la route, le second... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]