07 avril 2018

LIVRE : Pierre et Jean de Guy de Maupassant - 1887

Ah ben oui, un petit regard vers les classiques de temps en temps, ça permet de rester un peu confiant en la littérature. Je n'avais curieusement jamais lu cet incontournable des cours de français, c'est chose faite, avec le plaisir et l'admiration dûs. Maupassant traite d'un sujet très délicat, presque ineffable : la jalousie d'abord, et la sensation de trahison d'autre part. Il le fait avec une délicatesse, une pudeur, un sens de la mesure remarquables. C'est l'école française ; là où les Russes se seraient arrachés les cheveux,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 avril 2018

Ready Player One de Steven Spielberg - 2018

Je n'ai que très rarement vu un de ces gros blockbusters qui tâchent dont les ados raffolent, mais là je viens d'en prendre un shoot qui me laisse dans un état proche de la serpillière usagée. Ready Player One vous fait passer par une épreuve visuelle très éprouvante, et on doit toutes les cinq minutes baisser les yeux devant les flashs d'images subliminales, de sons tonitruants, d'écrans remplis de millions de détails que Spielberg nous offre à regarder et à écouter, le cerveau en berne et les sens titillés façon épilepsie. C'est... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:39 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
05 avril 2018

Les Aventures du prince Ahmed (Die Abenteuer des Prinzen Achmed) de Lotte Reiniger - 1926

Voici, mesdames et messieurs, le premier long-métrage d'animation de l'histoire du cinéma, officiellement en tout cas puisqu'il est vrai que c'est discutable. On imagine en tout cas la somme de travail qu'il a fallu à Reiniger pour fabriquer cette heure de film d'une grâce infinie, et on reste béat devant la perfection formelle du bazar : la fluidité des mouvements, l'invention des univers, l'excellent rythme des séquences, la richesse de la grammaire cinématographique en oeuvre ici sont tout simplement extraordinaires, et on se... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 avril 2018

Blood Money (1933) de Rowland Brown

Très bonne petite œuvre pré-code signée du gars Rowland Brown crédité sur seulement trois films (oui, j'en ai un autre, forcément, sous le coude, vous savez qu'on ne laisse ici rien au hasard - ou si peu). Emmené par mon bon vieux pépère George Bancroft (une gueule, surtout avec sa petite moustache d'enfoiré, à défaut de faire preuve d'une palette de jeu impressionnante), ce film est assez tortin dans ses ramifications. Pour faire simple, disons que le Bancroft, bien établi comme « garant de caution », a un pied dans le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 avril 2018

Violence à Jéricho (Rough Night in Jericho) d'Arnold Laven - 1967

Heureusement que Arnold Laven a un scénario et des acteurs suffisamment intéressants, parce qu'on ne peut pas vraiment dire que le gusse brille particulièrement pour filmer cette histoire. Malgré tout, on passe un moment pas désagréable avec ce western tardif, un peu à cheval cela dit entre la tradition et la modernité, et cherchant son style pendant 1h36. Le scénario, donc, est pas mal du tout, privilégiant des personnages assez complexes. Notamment le principal, Alex Flood, campé par un Dean Martin vieillissant et très convaincant... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 avril 2018

LIVRE : Quoi est qui ? (Hitchcock on Hitchcock 2) d'Alfred Hitchcock - 2016

Deuxième livraison de textes hitchcockiens : on pourrait penser que ce livre-là n'est pas nécessaire et sent le fond de tiroir commercial. S'il est vrai qu'il y a pas mal de redites par rapport au premier tome, on ravale vite nos doutes devant l'aspect plus que nécessaire de ces textes. Même, on se dit que les répétitions démontrent une grande constance chez Bouddha : jamais, depuis ses débuts dans les années 20 et jusqu'au bout des années 70, le gars ne se contredit ; il relate toujours les mêmes anecdotes pour expliquer tel aspect... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 avril 2018

Le Dernier des Mohicans (The Last of the Mohicans) (1920) de Clarence Brown & Maurice Tourneur

Pas mal du tout ce petit film muet qui célèbre joliment, sur la fin, et ce dans un silence de mort, le dernier des Mohicans - le gars Uncas. On pense qu'il sera question de combats entre Indiens et Européens, ou plutôt de combats entre bons Anglais et sales Français avec des Indiens au milieu mais on a tout faux. On est en effet surpris de constater que l'histoire se concentre surtout sur deux jeunes femmes que l’on découvre flirtouillant au Fort Edward (la brune et charismatique Barbara Bedford as Cora et son regard noir charbon... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 avril 2018

Le Roi des rois (The King of Kings) de Cecil B. DeMille - 1927

C'est Pâques, on révise donc ses classiques avec les aventures trépidantes de Djizeuss et ses 12 acolytes dans la Jerusalem guère ouverte aux nouveaux prophètes du début de notre ère. On connaît par coeur les épisodes, depuis la résurrection du bon Lazarre jusqu'à la trahison de Judas, depuis "Laissez les petits enfants venir à moi" jusqu'aux détails de la crucifixion, pour peu qu'on s'intéresse un minimum à la chose. Mais DeMille revisite chaque épisode avec un tel sens du spectacle qu'on les redécouvre avec intérêt (et un peu... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 avril 2018

Les Voleurs de la Nuit (Thieves After Dark) (1984) de Samuel Fuller

En peinture, on appellerait cela une croûte, au cinéma, simplement un navet, une daube. C'est le grand Fuller qui est aux manettes de cette merde qui bénéficie d'un casting régional de choix : on peut malgré tout respecter ceux qui sont depuis physiquement morts (Stéphane Audran - hommage -, Victor Lanoux - hommage -, Claude Chabrol - hommage), moralement morts (Véronique Jannot) ou médiatiquement morts (Marthe Villalonga, Micheline Presle) ; toute une armée de stars françaises qui ont fait les mauvais jours du cinéma... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 avril 2018

Une Histoire de Fou (2015) de Robert Guédiguian

Petite séance de rattrapage des films du gars Robert qui nous emmène cette fois-ci dans l'Histoire de l'Arménie, du génocide aux actions de représailles menées dans les années 20 et les années 70 contre les intérêts turcs. Seulement notre Robert, plutôt que de faire une fresque à la Autant en emporte le Vent (genre, comme s'il en avait en plus les moyens), préfère se concentrer sur deux personnages : un exécutant des attentats et l'une de ses victimes collatérales, une personne sans lien aucun avec les Turcs. Pendant que l'un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]