31 octobre 2018

First Man : Le Premier Homme sur la Lune (First Man) de Damien Chazelle - 2018

Il semblerait que les premiers pas de l'homme sur la lune n'aient pas été filmés par Kubrick comme le veut la légende, mais par Damien Chazelle, qui après son nanar sur la batterie et son beau film musical, change encore une fois de route, et nous propose un biopic grand crin sur Neil Armstrong. Le gars s'y montre à la fois assez talentueux et un peu maladroit, d'où une impression mitigée à la sortie du cinéma. La vie d'Armstrong, en-dehors de son exploit lunaire, est bien peu intéressante. Certes, il a bien perdu une fille en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 octobre 2018

Le Kid du Texas (The Kid from Texas) de Kurt Neumann - 1950

Un bien beau travail que celui de Kurt Neumann et son équipe pour cette petite série B très plaisante qui tente de rendre justice à la vie (courte) et à l'oeuvre (sanglante) de Billy the Kid. Oubliez tout ce qu'on vous a dit : William Bonney alias Billy the Kid était tout sauf le malfrat sanguinaire qu'on veut nous faire croire. Le film tente de le réhabiliter en lui faisant prendre les traits du juvénile et intense Audie Murphy, et en dressant un portrait touchant de la légende de l'Ouest. Solitaire, torturé par son passé, pris... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 octobre 2018

Meurtre d'un Bookmaker chinois / Le Bal des Vauriens (The Killing of a Chinese Bookie) (1976) de John Cassavetes

J'étais resté sur une impression assez vague d'une vision cinématographique lointaine en salle (surement la version de 2h15 car il me semble avoir éprouvé quelques longueurs). Cette version "director's cut" (25 mn de moins... comme quoi parfois, moins c'est long, plus c'est bon) me paraît beaucoup plus dynamique et punchy et j'avoue être resté tout du long sous le charme d'un Ben Gazzara de plus en plus à la dérive... Je gardais notamment en tête le meurtre en lui-même, un temps d’hésitation avant le passage à l’acte qui m’avait... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
30 octobre 2018

Sicario : La Guerre des cartels (Sicario : Day of the Soldado) de Stefano Sollima - 2018

Dans la famille Sollima, je demande le fils, réalisateur attachant qui en quelque sorte marche dans les pas stylistiques de son pôpa. Le paternel était branché western, le fils s'attaque à un autre genre, le film d'action à arcanes politiques vertigineuses. Le résultat est d'une rigueur remarquable, le bougre ne cherchant (presque) jamais à se mettre en avant, et réalisant un film honnête et assez fort dans une sobriété remarquable, qui n'exclut pas le style. Alors attention, c'est loin d'être parfait : on ne comprend rien du tout... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 octobre 2018

Medium Cool (1969) de Haskell Wexler

A l'heure où il est de bon ton de traiter les journalistes d'abrutis et de menteurs (j'aurais dit aussi petit bite et tafiole tant qu'on est dans la mesure et l'objectivité), il n'est pas si mauvais de revenir à la base : filmer permet aussi de nous rendre compte de certains débordements policiers, de donner une image de la réalité, hein, et ce parfois malgré les risques et périls du métier... Wexler suit la trace ici d'un journaliste de terrain, John Casselis (à l'origine devant s'appeler John Cassavetes et être interprété par... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 octobre 2018

L'Armoire volante de Carlo Rim - 1948

Ma mémé Marthe était fan de Fernandel. Aussi, pour lui rendre hommage, parce que j'avais envie d'un bon vieux machin du patrimoine, et pour chercher dans ce film vu 10 fois dans mes 7-12 ans quelques traces de mon enfance perdue, j'ai envoyé L'Armoire volante. Eh bien pour tout dire, ma mémé Marthe avait des goûts douteux en matière de cinéma. Je veux bien resituer ça dans le contexte douloureux de l'après-guerre, reconnaître que les Français avaient sûrement besoin à l'époque de divertissement facile, mais Carlo Rim atteint tout de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
24 octobre 2018

Un 22 juillet (22 July) de Paul Greengrass - 2018

Paul Greengrass devient le spécialiste du docu-fiction de crise. Après le film sur un avion du 11 septembre 2001, le voici de retour en spectateur de la monstruosité moderne, sur les traces cette fois-ci de Anders Behring Breivik : celui-ci a tristement laissé son nom dans l'histoire en trucidant à lui tout seul 77 personnes lors de son attentat de 2011, un des pires drames qu'ait eu à subir la Norvège. Le gars remonte le cours de cette journée méphitique, minute par minute, puis raconte le procès qui s'en suit. Il est pour cela... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 octobre 2018

Mikey et Nicky (Mikey and Nicky) (1976) de Elaine May

Je me faisais un plaisir de voir le duo Cassavetes et Falk à nouveau associé et ce même s'il s'agissait d'un film d'Elaine May (qui a vu le "légendaire" Ishtar ? Ouais, personne). Eh bien j'avais tort de prendre de haut cette pauvre Elaine car le moins qu'on puisse dire c'est que le film, brut de décoffrage, dépote. Au départ, un type a priori totalement parano (Cassavetes, pas au top de sa forme vu son rasage de cinq jours), appelle son pote d'enfance (Falk, l'homme aux regards multidirectionnels) ; on pense, bien sûr, que les deux... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:18 - - Commentaires [72] - Permalien [#]
23 octobre 2018

LIVRE : Reporter Criminel (Career Girls / Clash by Night) de James Ellroy - 2018

Un peu de lecture récréative entre les deux tomes du Murakami, ça peut faire que du bien, surtout si c'est ce brave Ellroy qui nous la fournit. Récréation pour toutes les parties, hein, puisque le sieur ne s'épuise pas dans ces deux courts textes rassemblés ici. C'est du Ellroy de transition, histoire de ne pas perdre la main entre deux grosses pavasses, légèrement bâclé au niveau de l'enquête, pas très ambitieux au niveau de l'écriture, bon ; mais ça reste suffisamment intéressant pour qu'on ferme une nouvelle fois les yeux sur cette... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 octobre 2018

Une Bonne à tout faire de Jean-Luc Godard - 1981 (repris en 2006)

Là, Shangols est plus que jamais à la pointe du pointu. Voici un court inédit de JLG, qui a une bien curieuse histoire : réalisé en 1981 dans les studios énormes de Coppola (on reconnaît, ce me semble, les décors de One from the Heart) pour un projet pharaonique qui n'a jamais vu le jour, il a été repris par Godard pour son expo à Beaubourg en 2006, qui n'a pas non plus vu le jour ; aujourd'hui, la seule trace visible est ce plan volé (mais consenti par le maître) qui filme un écran de télé diffusant le film à deux mètres de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:40 - - Commentaires [21] - Permalien [#]