18 novembre 2016

La Tour de Babel (2014) de Julie Bertuccelli

Voilà un ptit doc qui m'avait échappé il y a deux cela deux ans et qui pourtant est en lien plus qu'étroit avec mon domaine professionnel (parfois je travaille, il le faut). Julie Bertuccelli suit donc sur une année une classe d'élèves allophones nouvellement arrivés en France, des élèves qui viennent de pays aussi divers que la Biélorussie, la Chine, le Vénézuela, l'Irlande, l'Ukraine, la Lybie et j'en passe... Bertuccelli se focalise sur la parole de ces futurs collégiens qui se libère en classe, sur leur interrogation sur ce... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 novembre 2016

Vers la Mort (North of Hudson Bay) (1923) de John Ford

Ça fait toujours plaisir de tomber sur un incunable de John Ford... Généralement, il est vrai, quand on tombe sur ce genre de perle, on est salement déçu... Eh bien, ce n'est pas le cas, réjouissons-nous, avec ce merveilleux récit d'aventures, certes un brin tronqué (il ne nous en reste que 40 minutes, mais la trame principale est clairement exposée et développée), qui nous emmène dans de magnifiques paysages enneigés... L'histoire est donc celle du gars Tom Mix qui part à la recherche de son frère aux confins du pays... S'il... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 novembre 2016

Où en êtes-vous, Jean-Marie Straub ? de Jean-Marie Straub - 2016

Petit film de commande du Centre Pompidou qui permet de prendre quelques nouvelles de JMS. Eh ben ça va, merci, le compère est zen comme un moine bouddhiste, et passe son temps dans des pantalons bariolés à filmer ses chats dans une maison grand luxe au bord d'un lac. C'est un film anecdotique qui n'a pas dû demander beaucoup d'efforts à Straub, mais finalement c'est un de ses films les plus simples et c'est pas dommage. Ça s'apparente à un Cavalier encore plus épuré. Quatre plans donc, dont un raté (le premier) : deux chats qui se... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
12 novembre 2016

LIVRE : La Fille dans le Brouillard (La ragazza nella nebbia) de Donato Carrisi - 2015

Oui, alors là, je renie ce que j'ai écrit sur le livre de ce malheureux Serge Joncour : si écrire un livre est aussi facile que pour Donato Carrisi, Repose-toi sur moi est un chef-d'oeuvre de labeur et de précision. Il a dû falloir environ 3 heures de boulot à Carrisi pour écrire La Fille dans le Brouillard, qui est ce que j'ai lu de plus mal écrit depuis des années. On me rétorquera que là n'est pas la question, qu'il importe avant tout, dans un polar à succès, de donner à brouter une trame retorse et parfaitement montée. Oui, mais... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 novembre 2016

Cérémonie secrète (Secret Ceremony) (1968) de Joseph Losey

Je restais sur une bonne lancée avec les films de Losey mais je dois admettre que ce Secret Ceremony a ralenti quelque peu mon enthousiasme. Pourtant, on a en haut de l'affiche un casting de choix (Elizabeth Taylor (pas au top de sa forme, certes), Mia Farrow (en jeune femme pas toute seule dans sa tête) et le royal Robert Mitchum (dans un rôle des plus casse-gueule, puisqu'il se tape sa belle-fille)) et une idée de départ des plus intrigantes : une jeune fille un peu paumée (et orpheline) - Mia - "adopte" une mère - Elizabeth - un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 novembre 2016

Where to Invade next (2016) de Michael Moore

On l'avait un peu perdu de vue le gars Moore avec ses gros sabots. Comme on est du genre à toujours laisser une seconde chance aux gens, on s'est donc penché sur son dernier opus dont le principe n'est pas idiot en soi : qu'est-ce qui marche en Europe et qu'il serait peut-être bon d'exporter chez nous. Une absence d'ethnocentrisme qu'il est toujours bon de saluer chez nos amis américains. Quoique, j'y reviendrai en fin d'épisode, comme d'ailleurs le Michael le fait un peu lourdement à la fin de son propre doc. Le Michael (qui est... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 novembre 2016

LIVRE : Chanson douce de Leïla Slimani - 2016

Je me suis réjoui trop vite ; "Le Goncourt récompense un carnage familial", lis-je, et moi, pauvre bête que je suis, pense immédiatement à l'atmosphère glauquissime du merveilleux Règne animal (qui, apparemment, n'était déjà plus en compétition pour le prix "suprême"... Pas au courant de tout, hein). Je clique, tout à ma future joie de voir primé ce livre campagnard ambitieux et superbement noir et pam je tombe sur "Chanson douce récompensé"... Ah merde. Je n'avais pas fait le lien avec le bouquin de Slimani : j’aurais dû, mes... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 novembre 2016

Duel dans la Boue (These Thousand Hills) de Richard Fleischer - 1959

En 1959, Fleischer invente le western sans événement, et il faudra bien une bagarre finale, il est vrai remarquable, pour justifier le titre français. A vrai dire, c'est même à peu près la seule scène vraiment valable dans ce film où le plus violent épisode consiste en un cow-boy qui dresse un cheval un peu excité. Résumons : Lat est un brave type, qui veut faire du fric, et est prêt pour ce faire à tous les boulots, dresseur de chevaux, cow-boy, chasseur de loups. Quand une prostipute aux yeux de biche (Lee Remick, très mauvaise)... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 novembre 2016

À Propos de Nice, la suite (1995) de Kiarostami, Breillat, Costa-Gavras, Ruiz, Denis, Depardon et Lounguine

"Ici, tout va bien. Des cambriolages, on n'en a jamais. On a une sécurité du tonnerre. Pas de pauvreté, pas problème. Le racisme, on connaît pas..."  Une chauffeure de taxi visionnaire, Nice, 1995 Les odyssées donnent l'occasion de s'égarer dans ces fameux films collectifs qui sont rarement, reconnaissons-le, franchement jouissifs. Cet A Propos de Nice en hommage à Vigo n'y déroge pas. A tout seigneur, tout honneur, évoquons la pièce de Kiarostami (cosignée par Parviz Kimiavi) qui ouvre le bal. Un cinéaste (Kirmiavi) vient à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 novembre 2016

La Sentinelle (1992) d'Arnaud Desplechin

Intrigante oeuvre post guerre froide avec un Desplechin qui met en scène d'éternelles histoires de filles et de garçons en milieu parisien privilégié (amicalement, amoureusement, familialement) et qui parvient, parallèlement, à évoquer les nouveaux enjeux de ce monde - où les stratégies de notre petit territoire occidental ne sont guère plus brillantes, plus enviables, plus louables... Soit donc l'ami Salinger qui lors d'un voyage d'Allemagne en France se retrouve avec une tête dans ses malles. Etonnement et consternation chez notre... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]