21 juin 2016

LIVRE : L'Urgence et la Patience de Jean-Philippe Toussaint - 2012

Un peu déçu par ce petit essai toussaintien sur le difficile exercice de l'écriture. C'est fin, délicat, modeste, certes, mais manque aussi un poil de consistance. Le livre est en fait un recueil de textes épars sur le petit monde de Toussaint, qui peuvent aussi bien prendre la forme d'essai (sur l'inspiration, sur ce difficile équilibre entre urgence et patience nécessaire à la naissance d'une oeuvre), de digressions légères (sur les hôtels qui servent de décor aux romans du gars, sur les échecs) ou d'exercices d'admiration... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 juin 2016

LIVRE : Quatre Jours à Tallin suivi de Toscha de Laurent Durasnel - 2015

Shangols fait feu de tout bois au niveau lecture puisqu'il s'agit là de l'oeuvre de l'oncle d'un collègue (...). Après la petite mise en bouche que constitue Quatre Jours à Tallin (où le narrateur exprime son souhait de ne pas être publié - il le sera quand même, post-mortem), Toscha conte l'histoire d'un réfugié tchèque accueilli par le narrateur. Avec un vrai sens de la drôlerie, ce dernier se verra entre autres contacté par la DGSE pour faire des rapports sur cet individu "suspect". Nos chers services secrets en seront pour leur... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 juin 2016

L'Ange et le mauvais Garçon (Angel and the Badman) (1947) de James Edward Grant

Excellente surprise que ce western de la Republic produit par John Wayne (toute première production, il a le nez creux) et dirigé avec brio par le scénariste James Edward Grant (deux films à son actif... voilà la moitié d'une odyssée déjà faite). Grant parvient à la fois à concilier une trame assez originale (le dur à cuir John Wayne as Quirt Evans tombe raide dingue d'une toute jeune quakeresse - Gail Russell, jolie comme un cœur et craquante de bout en bout) et toutes les figures imposées d'un bon vieux western des familles... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juin 2016

Belladonna (Kanashimi no Beradonna) (1973) de Eiichi Yamamoto

Une œuvre d'animation nippone historico-psychadélico-érotico-féministe, je suis forcément preneur. La littérature française est à l'honneur puisqu'il s'agit d'une adaptation de La Sorcière de Jules Michelet, mais une adaptation pour le moins originale puisqu'elle mêle longue planche de dessin fixe (un peu comme s'il s'agissait d'estampes à l'horizontale, voyez), animation à la limite du gore et du porno ("l'évocation" du viol de la jeune fille est pour le moins suggestif - elle se scinde littéralement en deux, verticalement cette... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juin 2016

LIVRE : Plancher japonais de Jean Cagnard - 2016

Le retour du grand Jean Cagnard, avec son univers minimaliste absurde et sa poésie étrange. On reconnaît dès les premières lignes la patte à nulle autre pareille du compère. Cagnard, voyez-vous, n'est pas de ces écrivains qui restent à suer devant leur machine à écrire en attendant l'inspiration ; l'écriture, chez lui, est une expérience physique, qui se traduit dans ses romans par une thématique récurrente, celle de la construction, du travail manuel, de la maçonnerie. Il construisit jadis un mur dans L'Escalier de Jack ; il... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
17 juin 2016

Tombstone : The Town too tough to die (1942) de William McGann

Après Law and Order découvert récemment (où l'on reconnaît les mêmes personnages malgré, pour des raisons obscures, un changement d'identité et une trame comparable dans les grandes lignes), on retrouve la ville de Tombstone et l'ami Wyatt Earp (incarné par Richard Dix sur dix pour le côté granit). C'est toujours la même histoire : Wyatt souhaite le retour au calme (dans ce bled où il se retrouve shérif malgré lui) en se confrontant au perturbateur de la ville (Edgar Buchanan et son bidou as Curly), se voit donner un rendez-vous à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juin 2016

American Nightmare (The Purge) de James De Monaco - 2013

Film de genre raté chapitre 1. James De Monaco (moi aussi, j'aurais pris un pseudo) a dû revoir sagement tous les films de John Carpenter avant de s'attaquer à The Purge, et c'est vrai qu'il en a retenu quelques éléments intéressants, et pas les plus communs. C'est ce qui fait la qualité du concept même du film et de sa première partie. Dans un futur proche, l'état américain autorise une nuit par an où tout est permis, où on peut assassiner qui on veut sans conséquences, histoire de canaliser la violence populaire et de réguler la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 juin 2016

Bang Gang (une Histoire d'Amour moderne) (2016) d'Eva Husson

Et la jeunesse moderne, par dépit et par nonchalance, inventa le Bang Gang - une resucée de la partouze en quelque sorte mais cela sonne moins sexy comme titre. On a beau vouloir désespérément se persuader que cela est frais, léger, dans l'air du temps... l'ensemble est juste inconsistant... Oui, il y a des petits culs, des airs boudeurs, et même des ptites larmes de chagrin... mais tout cela est tellement convenu qu'on a plus l'impression d'assister à une version un peu dénudée de La Boum qu'à un film innovant à l'ère de youtube et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juin 2016

Les Chevaliers blancs (2016) de Joachim Lafosse

Lorsque l'affaire avait éclaté médiatiquement, les raisons pour lesquelles cette ONG s'occupant d'orphelins en Afrique avait été gaulée n'avaient pas été clairement énoncées (en tout cas à mon souvenir). Dès le départ du film de Lafosse, on comprend toute la bêtise de l'entreprise 1) L'ONG ne va pas sur le terrain pour s'occuper d'orphelins dans le besoin mais en chercher : la démarche est déjà fumeuse 2) L’ONG annonce qu'elle va s'occuper des enfants jusqu'à leur majorité alors qu'elle a planifié dès le départ de les ramener en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 juin 2016

Dalton Trumbo (Trumbo) de Jay Roach - 2016

Trumbo est académique, pas signé, attendu, surfait, sans style, lisse... et il est pourtant imparable et passionnant. Une fois n'est pas coutume, c'est le scénario qui m'intéresse ce coup-ci, il fait toute la qualité du film. L'histoire de Dalton Trumbo, pleine de péripéties et ramenée ainsi sur deux heures de temps, est vraiment emblématique d'un état de l'Amérique, de toute une époque, du contexte profond de l'Hollywood en apparence doré... voire même de la société actuelle, ce qui fait du film de Roach une chose nécessaire et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]