04 mars 2010

Fantastic Mr. Fox (2009) de Wes Anderson

On n'a pas été vraiment emballés par les derniers films de Wes Anderson, et j'avoue que ce sympathique Fantastic Mr. Fox ne va point totalement, pour ma part, inverser la tendance. Même si finalement, en passant par l'animation, cette oeuvre semble presque plus vivante que ses dernières productions un peu sclérosées, en dehors de quelques gags charmants (le renard super zen qui lorsqu'il mange ne se contrôle plus (une fois aurait suffit pour qu'on comprenne, cela dit)) , l'intérêt fait long feu; mêmes les scènes... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mars 2010

Patrouille en Mer (Submarine Patrol) (1938) de John Ford

L'ami John Ford s'essaie à la romance, histoire d'apporter un peu de piquant entre nos fameux hommes entre eux. Il n'a point la Borzage touch pour nous rendre réellement craquant ce petit couple formé par Richard Greene et la "girl next boat" Nancy Kelly, tant on le sent mettre finalement beaucoup plus d'allant pour nous conter les aléas de la vie de ses bras-cassés de marins. La confrontation entre Richard Greene et le pater de la donzelle, interprété par un George Bancroft irascible et ultra protecteur, sert un peu de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mars 2010

LIVRE : Le premier Homme d'Albert Camus - 1994 pour la parution

Je ne sais pas vous, mais moi j'ai pris énormément de plaisir à lire cette oeuvre tristement inachevée (terrible, cette phrase parmi les notes : "Le livre doit être inachevé. Ex.: "Et sur le bateau qui le ramenait en France..."" - un souhait exaucé...) du père Albert, un homme, pour reprendre les dernières lignes prémonitoires de cet ouvrage, "comme une lame solitaire et toujours vibrante destinée à être brisée d'un coup". Une fin absurde, disait l'ami Gary, toujours au taquet... Difficile de ne pas... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 05:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mars 2010

Le Soleil se lève aussi (The Sun also rises) (1957) de Henry King

Grand fan du bouquin de Hemingway que l'ami Gols m'avait d'ailleurs fait découvrir, je ne peux qu'être déçu par cette adaptation très poussive avec des personnages dix ou vingt ans plus vieux que les originaux : Tyrone Power (Jake Barnes) est tout gris - il va mourir d'une crise cardiaque lors d'un tournage l'année suivante, mais fallait pas être voyant ou docteur pour le deviner : il est déjà raide comme un piquet (avec un étrange air de ressemblance avec Don Draper, le héros de Mad Men, la fraîcheur en moins, la bedaine en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 04:23 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
03 mars 2010

Quatre Hommes et une Prière (Four Men and a prayer) de John Ford - 1938

Une oeuvrette très plaisante de la part de Ford, nouvelle variation sur "les hommes entre eux" à travers les portraits de quatre frères au coeur d'or. Leur popa est injustement accusé de haute trahison, puis abattu avant de pouvoir se réhabiliter aux yeux de ses fistons. Ceux-ci s'organisent donc en réseau de détectives pour remonter la source du tueur et rendre son honneur posthume au pater. L'intrigue est joliment menée, avec ce qu'il faut de fêlons, de témoins assassinés juste avant qu'ils ne prononcent le nom du tueur,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mars 2010

Fin août, Début septembre d'Olivier Assayas - 1998

Assayas est décidément très bon dans la simple chronique, dans le portrait de groupe, et je suis même pas loin de penser qu'il trouve encore plus de contemporanéité dans ses oeuvres-là que dans ses films "techno". Fin août, Début septembre est une petite merveille, pas encore débarrassé des tics formels du sieur hérités des années 90, mais parfait dans ce qu'il montre du rapport entre humains, et très moderne dans sa façon de regarder ces êtres. Quatre ou cinq personnages, pas plus, simples gens d'aujourd'hui qui vivent,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 mars 2010

Aventures en Birmanie (Objective, Burma!) (1945) de Raoul Walsh

Suivant à la lettre les instructions du père Bast*en, j'ai rempli ma mission en secondant le gars Errol Flynn dans ses aventures birmanes. Un film d'hommes entre eux, selon la formule consacrée, même si nos hommes de troupe enfouis dans la jongle rêvent de danseuses et de ptites pépètes... et de hamburger, aussi. Walsh investit le jardin botanique de Los Angeles pour y faire suer ses hommes sang et eau, et arrive malicieusement, en insérant des images d'archives toutes rayées, à nous faire croire que nos hommes sont totalement... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mars 2010

Courant du Soir (Yoru no nagare) (1960) de Mikio Naruse et Yuzo Kawashima

Mikio Naruse, accompagné à la mise en scène par Yuzo Kawashima, nous entraîne dans une maison de geishas dans le swinging Tokyo des sixties. Dans une ambiance excentrique - la geisha aime à froufrouter dans tous les sens - et parfois dramatique - la geisha a souvent du vague à l'âme -, le cinéaste se concentre sur deux trios : la tenancière de la maison de geisha et sa fille Miyako attirées par le même homme - un simple cuisinier au visage buriné qui a perdu un pied en marchant pied nu en Sibérie (à déconseiller, donc), et autre... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 février 2010

Le Bal des Maudits (The young Lions) (1958) d'Edward Dmytryk

Excellente surprise que ce Young Lions signé d'Edward Dmytryk qui, en dehors d'avoir un nom qui déchire sa mère au Scrabble, livre un film d'une tenue irréprochable (du jeu des acteurs - Marlon Brando, Montgomery Clift, Dean Martin, excusez du peu - à la finesse incroyable d'un scénar anti-manichéen) tout du long - et 2h40 c'est long : ben là nan, justement. Ne connaissant absolument rien sur ce film avant de m'y plonger, je fus d'autant surpris par la qualité incroyable de la plupart des séquences et par la profondeur... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 février 2010

H2G2 : Le Guide du voyageur galactique (The Hitchhiker's Guide to the Galaxy) de Garth Jennings - 2005

Si The Hitchhiker's Guide to the Galaxy est tout cabossé de partout et n’est vraiment drôle que par moments, il a au moins le mérite de prolonger une veine montypytho-melbrooksienne qu’on croyait éteinte depuis longtemps. Le film pratique un non-sens salvateur, son humour est assez inédit, et à force de multiplier les tentatives de gags plus ou moins probables, il finit par toucher juste. Dès le départ, on est bluffé par le jusqu’au-boutisme du réalisateur : il démarre sur la radiation pure et simple de notre bonne... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]