21 novembre 2008

La Luna (1979) de Bernardo Bertolucci

Il serait certes un peu facile - et un peu vain, oui, sans doute - de dire que La Luna est chiant comme la pluie, mais franchement, même après avoir écouté  l'interview de Bertolucci, sur le dvd, au sujet de ce film, j'avoue avoir un peu de mal à me passionner pour cette oeuvre. Pour faire court, on pourrait résumer la trame en quelques phrases : à la suite de la mort de son beau-père, un jeune Américain accompagne sa mère, grande chanteuse d'opéra, en Italie. Le gamin ne tarde point à errer dans les rues de Rome et semble... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 novembre 2008

La Rose pourpre du Caire (The purple Rose of Cairo) (1985) de Woody Allen

L'un des trois seuls films (avec Match Point et Stardust Memories) qui trouvent grâce aux yeux de Woody lui-même. Il faut bien reconnaître que le film possède un charme propre à lui et il est difficile de ne point se perdre dans les mirettes de la Mia - toute émerveillée ou la larme à l'oeil devant l'écran ou toute ébahie quand son acteur préféré vient la rejoindre dans la salle... Woody Allen y va finalement assez mollo au niveau des ressorts comiques mais se focalise avec finesse sur les rapports entre réalité et fiction. Si la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 04:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 novembre 2008

Johnny Guitar (1954) de Nicholas Ray

Il y a bien western et western, et là on est franchement dans du pur plaisir intégral. Il y a un brin de nostalgie (Crawford et Hayden qui ne se sont pas vus depuis 5 ans, une histoire d'amour avortée digne de Casablanca), une forte dose de tragédie (Carradine impérial, Borgnine en salop royal et un duel de gonzesses infernal), un soupçon de chasse aux sorcières (écho ou non du maccarthisme, cette foule d'hommes en noir qui se fait mener par le bout du nez pour exclure "l'étrangère" vaut son pesant d'acharnement), des... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:54 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
20 novembre 2008

Lady Jane (2008) de Robert Guediguian

Un polar à sauce française, une histoire de vengeance vue et revue trois mille fois (le parallèle sur les images qui défilent à la téloche du conflit israélo-palestinien est franchement poussif), Ariane Ascaride qui reprend le flambeau d'une Annie Girardot, cela pourrait presque faire sourire, ou pleurer c'est selon... C'est sans prétention, pas mal fait, ancré dans le Sud de chez nous, ça sent le film du dimanche soir si jamais on osait encore passer des films français de qualité honnête. Bon, c'est un peu dur, je vous l'avoue...... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 novembre 2008

The Dark Knight de Christopher Nolan - 2008

J'avais été assez atterré par le Batman-movie précédent, déjà réalisé par Nolan, par son manque total d'humour et de second degré. Obligé de constater qu'ici, la naïveté du réalisateur emporte le morceau : The Dark Knight est beau justement de cet aspect adolescent, de cette totale confiance dans le mythe du super-héros. Nolan croit dur comme fer en la profondeur de son héros, et il a bien raison, tant le film convainc dans toutes ses arcanes scénaristiques. Car ce nouveau Batman est d'une très belle profondeur dans son écriture. A... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 06:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 novembre 2008

Woody et les Robots (Sleeper) de Woody Allen - 1973

Sleeper a toujours eu une place particulière dans mon coeur, ne serait-ce qu'à cause de la fameuse réplique que balance Woody quand on le menace de lui laver le cerveau : "Mon cerveau ? C'est mon deuxième organe préféré". Mais pas seulement : dans la veine purement burlesque du gars, c'est son film le plus drôle, même si c'est aussi un des plus mal réalisés. Le couple Allen/Keaton est une nouvelle fois au taquet, pétillant, hilarant, d'autant que cette fois le duo est en désaccord pendant la plus grande partie du film. Il... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 novembre 2008

La Patrouille perdue (The lost Patrol) de John Ford - 1934

Joli petit film fordien, à l'économie, qui pratique une épure de scénario et de forme très convaincante. Le résumé tient en quelques mots : une patrouille en plein désert mésopotamien en 1917, erre au hasard jusqu'à une oasis ; autour d'elle, les ennemis invisibles sont aux aguets, et décime tranquillement les braves ricains. Ce côté Désert des Tartares fonctionne vraiment impeccablement : le film est une alternance de moments creux, donnant toute leur place à chacun des personnages, dressant en quelques secondes une biographie à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 novembre 2008

Le joli Mai (1963) de Chris Marker et Pierre Lhomme

Mai 1962 : les accords d'Evian viennent d'être signés et une nouvelle ère de paix s'ouvre en France; bonheur, solidarité, tolérance vont enfin pouvoir voir le jour... nan, je déconne, il ne faut point exagérer. Mais les deux réalisateurs interrogent, sur un mois, toute une foule de gens, montrant à la fois l'état d'esprit et les contradictions de l'époque : temps de paix ou temps de révolte - les manifs anti OAS violemment réprimées en février 1962 (huit morts)-, temps de solidarité ou ère de l'individualisme, temps de l'engagement... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 novembre 2008

Boy A (2007) de John Crowley

L'accroche est forcément pleine de sous-entendus terribles : peut-on avoir une seconde chance ? On se dit putain, en plus, un film anglais avec Peter Mullan - mais sans Ken Loach (ouf) -, on sent venir le drame de loin!! Mais je suis méchant d'autant que, même si le scénario ne fait pas forcément dans la dentelle, le film, dans le jeu des acteurs et son atmosphère générale, est d'une grande sobriété. Au début, on se croirait presque dans Nikita (Gasp!) : un jeune gars, tout mal à l'aise, fait face à Peter Mullan et se voit... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 novembre 2008

Mad Men - saison 1 - 2007

Une petite série pour patienter - en attendant quoi, en fait?...- qui nous emmène dans le monde de la pub au tout début des années 60. Dès le premier épisode, on fait connaissance avec un héros très charismatique (Jon Hamm a de l'avenir, clair), jamais à cours d'un slogan ou d'une idée pour vendre un produit, et, c'est la mode dans les séries actuelles (The Wire, Californication...), encore un qui trompe effrontément sa femme... Cela doit être fait pour nous le rendre moins sympathique - genre po parfait le gars - mais forcément... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]