25 novembre 2009

La Rue sans Fin (Kagirinaki hodo) (1934) de Mikio Naruse

Ultime film muet du gars Mikio et superbe portrait féminin en prime. Naruse au sommet de son art distille subtilement des intertitres qui semblent se glisser l'air de rien au sein d'un montage très dynamique. Plusieurs séquences laissent coit par cette mise en scène toujours précise durant laquelle Naruse multiplie les angles de prise de vues pour mettre en relief un personnage par rapport aux autres. D'où cette impression de dialogues réalistes, avec des personnages qui se renvoient la balle du tac au tac. Sugiko (premier rôle... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 novembre 2009

L'Aigle Bleu (The Blue Eagle) de John Ford - 1926

Petite baisse de régime chez Ford avec ce film brouillon et très oubliable. La vitesse d'éxécution habituelle du maître dans ces années-là se transforme ici en précipitation, et on ne comprend pas grand-chose à cette brochette de personnages qui se bousculent les uns sur les autres en 60 minutes de temps. Le fait qu'une partie du film soit perdue n'explique pas tout : trop d'épisodes sont traités à la va-vite, y compris ceux qu"on attend le plus (la lutte des héros contre l'empire de la drogue, par exemple). Ce qui reste... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 novembre 2009

Inglourious Basterds de Quentin Tarantino - 2009

Franchement ce serait faire la fine bouche que de ne pas reconnaître le pied monumental qu'il y a à assister à Inglourious Basterds. Tarantino renoue avec ce qu'il sait faire de mieux, le film premier degré, spectaculaire et jouissif à chaque instant, con comme un panier mais ébouriffant de virtuosité. Ce qui scie le plus, c'est l'espèce d'inconscience de Tarantino : il s'attaque sans scrupule à l'Histoire, cette fois-ci, totalement décomplexé face à cet énorme sujet (l'Occupation, la traque des Juifs, le nazisme). Qu'il greffe... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:30 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
23 novembre 2009

Course contre l'Enfer (Race with the Devil) de Jack Starrett - 1975

C'est le bon Gérald Anarkao qui nous a conseillé ce film par e-mail, et on reconnaît bien là son goût pour les chemins de traverse plutôt que pour les grandes autoroutes. Race with the Devil a tout de la série B, avec ce que ça comporte de manques de moyens et de techniques hésitantes, mais c'est franchement un spectacle très plaisant sur la longueur. Dans les premières minutes on grince quand même des dents devant ce côté cheap et bordélique : Starrett se cherche un peu, dirait-on, et ne sait pas trop comment amorcer son histoire. On... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 novembre 2009

Paris qui dort (1925) de René Clair

70 ans avant Aménabar (Abre los ojos), René Clair imagine un Paris désert, ou plutôt qui sommeille. Le gardien de la tour Eiffel est ainsi tout surpris de voir qu'il n'y a plus aucune activité dans les rues parisiennes (ouais bon, on voit bien deux trois voitures qui bougent dans le coin de l'écran ainsi que quelques rapides silhouettes mais ne soyons point snob) et que les gens sont restés figés en pleine action : un type qui allait se jeter dans la Seine, un flic qui poursuivait un voleur, un chauffeur de taxi à l'arrêt - ah... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 novembre 2009

Le Ruban blanc (Das weisse Band - Eine deutsche Kindergeschichte) (2009) de Michael Haneke

On retrouve chez Haneke ce soin méticuleux à concevoir, à mettre en place, la structure du récit, et je n'ai guère pu m'empêcher dès le départ de penser au déroulement narratif de 71 fragments d'une chronologie du Hasard si ce n'est qu'ici il serait plutôt question de chronologie du mal (j'ai po compté les fragments non plus...). Si l'expression n'était point si galvaudée, on pourrait tenter de dire que Haneke nous plonge dans les racines du mal (j'ai bien du lire 34 fois l'expression au gré des interviews, du coup impossible de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
22 novembre 2009

Riley the Cop de John Ford - 1928

Un petit film qui ne mange pas de pain avant de me taper le Haneke. Riley the Cop est charmant, et nage dans des eaux pas si fréquentes que ça chez Ford ; celles de la comédie pure. Riley est un gentil flic qui oeuvre dans un quartier sans problème, l'ami des enfants, des alcoolos et des marchands à la sauvette. Quand un problème survient dans son secteur, il le déplace chez son collègue et s'en retourne faire une partie de base-ball avec les mômes du coin. La première partie est faite de ça, une chronique craquante de quartier... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 novembre 2009

Murder by Contract (1958) d'Irving Lerner

Petit polar en dehors des sentiers battus, tourné en sept jours, avec un héros à la coule - à l'image de cette petite musique légère comme une moussaka grecque. Irving Lerner n'a pas l'air de bénéficier d'énormes moyens et contourne aisément les séquences à "effets spéciaux" : c'est à peine en effet si on aura droit à un flingue qui fume, l'essentiel se passant généralement dans le hors-champ. Le personnage principal, Claude, interprété par un Vince Edwards sans affect, a toutes les allures d'un dilettante aussi froid qu'un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 novembre 2009

Le Costume de Mariage (Lebāssi barāye aroussi) d'Abbas Kiarostami - 1976

Kiaro fusionne simplicité d'éxécution et profonde intelligence de mise en scène, comme il nous a habitués à le faire dans tous ses premiers films destinés à l'édification du jeune public. A chaque nouvelle oeuvre qui ressurgit de ces années-là, on ne cesse d'être ébloui par la profondeur de ces petites choses qui ne payent pas de mine au premier abord, mais s'avèrent prodigieusement construites au bout du compte. Comme toujours, AK nous sert une historiette a priori innocente : les tractations autour d'un costume de mariage qui... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 novembre 2009

La Merveilleuse Visite de Marcel Carné - 1974

Comme je trouve que la plupart des films d'avant-guerre de Carné sont sur-estimés, je me suis dit comme ça que j'allais faire un tour dans ses oeuvres tardives, voir si des fois il n'y aurait pas quelques qualités dans ces films que tout le monde s'accorde à trouver nazes. Ah... ben non, c'est naze. La Merveilleuse Visite est le dernier film de son auteur, et comme souvent chez les cinéastes de cette époque, le chant du cygne correspond à peu près au pire de sa production. La thématique est relativement proche de celle des Visiteurs... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]