24 octobre 2009

Pierre et le Loup (Peter and the Wolf) de Suzie Templeton - 2006

Sur les conseils des Cahiers, un oeil sur ce film d'animation que les bougres comparent quand même à Starewitch. Résultat des courses : les Cahiers sont parfois très précieux. Peter and the Wolf est un bijou prodigieux, utilisant la bonne vieille technique (l'animation de marionnettes) sans refuser les nouvelles technologies (les images réelles, peut-être même dopées aux images 3D si je ne m'abuse). C'est surtout un moment de cruauté comme on n'en attendait pas dans ce type de productions souvent trop lissées. On pensait que... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 octobre 2009

L'Homme Tranquille (The Quiet Man) de John Ford - 1952

Une merveille intersidérale dans la forme, une horreur dans le fond, on peut dire que The Quiet Man vous fait passer par toutes les émotions de la terre, vous laissant aussi lessivé qu'une serpillière en fin de course. On ne sait pas trop si on doit se révolter devant cette posture réactionnaire rance, ou s'incliner devant la beauté infinie des cadres ; pour ma part, le film m'a eu au finish : j'ai beau m'en défendre et me sermoner, j'ai passé un moment merveilleux devant ce film. Pour cette fois, Ford délaisse la rigueur et la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 octobre 2009

La Captive du Désert de Raymond Depardon - 1990

Depardon est décidément bien moins à l'aise dans le domaine du "film scénarisé" que dans celui du documentaire, ce que vient confirmer, après Empty Quarter et Un Homme sans l'Occident, ce film assez chiant. Pourtant, des trois, c'est encore celui-ci le plus intéressant, peut-être parce que la trame ne vient jamais s'imposer avec trop de force devant le simple enregistrement des choses, et qu'il garde ainsi un aspect documentaire dominant. On ne peut que saluer l'audace du dispositif : La Captive du Désert est privé de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2009

Erotikon (1929) de Gustav Machatý

Rien que le titre me faisait rire, comme quoi parfois il ne me faut vraiment pas grand-chose pour me motiver. Ekstase, précédemment vu, recélant quelques passages de choix, je pensais qu'on atteindrait cette fois quelque summum dans l'érotisme vintage. Un poil déçu tant la scène "fondatrice" n'est pas ... si olé-olé que ça... Certes la situation insolite fait monter la tension d'un pouce : un voyageur dans une gare qui rate le dernier train et sympathise avec le chef d'icelle; quand ce dernier se barre, il laisse le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2009

Les Enchaînés (Notorious) d'Alfred Hitchcock - 1946

Le chef-d'oeuvre des chefs-d'oeuvre, un de ceux qui vous fondent une cinéphilie en moins de deux. En s'attelant à la critique de Notorious, on sent bien qu'on n'arrivera jamais à en faire le tour en quelques lignes. Ce film me hante depuis des années, et je préfère vous inviter à boire quelques bières pour en discuter tranquillement plutôt que de tenter d'en faire le tour ici. Mais bon, les choses étant ce qu'elles sont, allons-y pour un bref aperçu énamouré... Notorious est le film le plus poignant de Bouddha. Ce qui est en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 05:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 octobre 2009

Le Bandit (The naked Dawn) (1955) d'Edgar G. Ulmer

"Ce film, Naked Dawn, prouve que le cinéma peut tout exprimer et que l'on pourrait même tirer un film d'un des plus beaux romans français modernes, Jules et Jim d'Henri-Pierre Roché, dans lequel une femme aime également deux hommes pendant presque toute une vie, grâce à une morale esthétique et neuve sans cesse reconsidérée." Ces lignes que je connaissais presque par coeur à une époque pour avoir bossé durant deux ans sur l'oeuvre de Roché me sont revenues en tête alors que je cherchais des infos sur L'Atlantide... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 octobre 2009

Macbeth (The Tragedy of Macbeth) (1971) de Roman Polanski

Drôle d'idée comme cela au demeurant, après une journée harassante, de découvrir le Macbeth de Polanski à minuit : 2h20 de langue shakespearienne, de costumes vintage (en plus on est au début des années 70), de tourbières écossaises... le tout produit par Hefner (Mr. Playboy, diable) - franchement, il y a de quoi être un peu sceptique au départ. Eh bien, on a tort car le film passe comme un souffle, les décors angoissants au possible étant somptueux, les acteurs au taquet, la mise en scène toujours aussi soignée chez le méticuleux... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 05:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 octobre 2009

LIVRE : A la Cadence de l'Herbe (The Cadence of Grass) de Thomas McGuane - 2004

On ne peut pas dire qu'il y ait beaucoup de personnages à sauver dans ces pages assez acerbes de McGuane. Un pater familias qui disparaît et qui tente jusque dans son testament d'influencer la vie de ses ouailles : il n'y aurait en effet d'héritage possible que si sa fille, Evelyne, ne divorce point et que si la gestion est assurée par son beau-fils, Paul - un vrai branleur guère digne de confiance au premier abord. Pendant que le couple tente - difficilement - de se donner une seconde chance, l'autre fille, Natalie, envoie paître son... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2009

Un Barrage contre le Pacifique (2008) de Rithy Panh

Bien failli finir dans le même état qu'Isabelle Huppert (pas tout à fait mort, nan, mais terriblement alangui...) alors que défilait le générique de fin. L'Indochine : ses moustiques qui filent la dengue, ses colons qui le sont tout autant et traitent l'autochtone comme du bétail, ses bureaucrates de l'administration fraaannnçaise qui viennent toujours marcher sur tes plate-bandes, ses Chinois qui te boufferaient la soupe sur la tête... - on a droit sans aucun problème à notre lot de couleur locale, avec une recherche de la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2009

Adoration (2008) d'Atom Egoyan

On espère toujours être séduit par la découverte du dernier film d'Egoyan tout comme on l'a été à l'époque du troublant Exotica (m'en suis jamais vraiment remis de ce strip-tease sous influence Leonardcohenienne...). On pénètre dans son dernier film en se disant que l'on retrouve une belle élégance dans la mise en scène, une direction d'acteurs qui se tient, un montage très fluide et une histoire qui semble receler son lot de secrets enfouis, de personnages mystérieux... Arsinée Khanjian est une prof de français et d'art... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]