16 octobre 2018

Accord Final de Douglas Sirk (attribué à Ignacy Rosenkranz) - 1938

Béni soit ce cher vieux Patrick Brion, qui, à 117 ans passés, nous propose encore de nous émerveiller devant des films rarissimes (celui-là, on doit pas être beaucoup plus que 6 à avoir veillé dimanche pour le regarder) ; en l'occurrence un film à l'histoire bizarre, français mais réalisé par un Allemand et signé par un prête-nom pour de sombres histoires de droit. Ce statut déteint d'ailleurs sur le film lui-même, pour tout dire pas très adroit et même carrément branquignol souvent. On est pas dans le grand chef-d'oeuvre inconnu,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

16 octobre 2018

Gervaise (1956) de René Clément

L'Assommoir m'avait assommé quand j'étais en seconde et je dois reconnaître n’avoir jamais osé me replonger dans ce bouquin de Zola (pas lu tous les Rougon-Macquart mais la série a quand même pris du plomb dans l'aile depuis). J'allais donc un peu à reculons au visionnage de cette adaptation de Clément craignant un certain misérabilisme facile (un a priori tout autant facile). J'avais tort car le René s'en sort avec certains honneurs dans cette adaptation de deux heures jamais plombante. Entre le combat féminin en ouverture entre... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 octobre 2018

Carré 35 d'Eric Caravaca - 2017

Peut-être un film à faire rentrer dans l'odyssée "films noirs" de ce blog. Caravaca enfile son imper de détective et s'attaque à l'épais dossier des non-dits de sa famille ; ce qui en ressort est bouleversant. Rien de bien extraordinaire pourtant, rien que du tristement banal : avant sa naissance, ses parents ont perdu une petite fille de trois ans, Christine. Un de ces coups tordus du destin, mais dont le cinéaste aujourd'hui, 40 ans après les faits, va se rendre compte avec ce film "work-in-progress" des ravages qu'il a amenés... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 octobre 2018

LIVRE : La vraie Vie d'Adeline Dieudonné - 2018

Sauvagerie des échanges familiaux en milieu tempéré. Voici un excellent premier roman de la rentrée, un machin brutal et surprenant qui nous arrive de nulle part, ou peut-être d'un cerveau ayant baigné à la fois dans l'horreur pavillonnaire de Stephen King et l'enfance trouble de la Comtesse de Ségur. Ce n'est pas tant l'écriture, pour cette fois, qui remportera l'adhésion : Dieudonné écrit parfois comme une enfant, ou en tout cas son écriture apparaît comme dans les livres pour ados. Simplicité, voire naïveté des effets, héroïne... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 octobre 2018

L'Éclipse (L'Eclisse) de Michelangelo Antonioni - 1962

Une femme quitte un homme, en aime vaguement un autre et se perd dans les rues d'une ville moderne désincarnée. Bon, une fois le scénario ainsi résumé exhaustivement, notons quand même qu'il s'agit d'un Antonioni, et que le gars parviendrait à rendre intéressante une omelette aux oeufs si jamais il lui venait en tête de la filmer. L'Eclipse est donc un brillant objet formel, qui transcende son tout petit sujet par un ton post-moderniste impressionnant, et par une vision glacée des rapports sociaux, amoureux ou familiaux : en gros,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 octobre 2018

LIVRE : La Vérité sort de la bouche du cheval de Meryem Alaoui - 2018

Pas drôle, non, d'être une prostituée sur les trottoirs disputés de Casablanca. C'est pourtant le sort qui est réservé à Jmiaa, héroïne de ce roman dynamique et sympathique de Meryem Alaoui, qui signe ici son premier livre et s'en sort avec les honneurs. Femme abandonnée par son mec avec une fille à charge, notre narratrice décide de se prendre en main et de se battre pour son indépendance et sa survie. Elle se prostitue, certes, mais elle garde un regard acéré sur ce qui l'entoure, collègues, flics, et surtout hommes, tous renvoyés... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 octobre 2018

Burning (Beoning) (2018) de Lee Chang-dong

Le voici donc ce fameux dernier film de Lee Chang-dong adapté (librement ? forcément serait-on presque tenté de dire) de Murakami. Deux auteurs asiatiques des plus intéressants sur le papier pour une œuvre oscillant entre romance, mystère et drame. Lee Chang-dong semble avoir quelque peu épuré son écriture scénaristique, limitant en un sens les multiples rebondissements, pour se concentrer sur un trio d'acteurs et sur "l'état d'esprit" de l'un d'eux en particulier ; Jong-su, type un rien désœuvré et écrivain "potentiel", retrouve... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:47 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
11 octobre 2018

LIVRE : Pour Sensi de Serge Bramly - 2018

Je ne m'étais jamais tenté ce bon Serge Bramly et comme la nuque de la couverture m'y invitait (oui, ça se joue à peu de chose parfois le désir (de lecture)), je me lançai. Voici donc un ouvrage qui comme beaucoup (mais cela n'est pas forcément une critique acerbe) part d'une séparation amoureuse - séparation, qui, on le comprend, eut lieu quelques années auparavant. Une amante, Rivka, décide un beau jour de lourder ce pauvre Serge sans véritable raison apparente (on s'aimait, non ? Comment ça, que moi ?). S'en suit pour notre auteur... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 octobre 2018

Gens du Lac de Jean-Marie Straub - 2018

85 ans, le Straub, et il ne bouge pas d'un iota avec ce film toujours aussi austère et exigeant, aussi chiant aussi, hein. Pour cette fois, il s'intéresse à un roman de Janine Massard, qui a enquêté sur les rapports des pêcheurs du lac Léman avec la résistance. On y suit donc le périple de Paulus, brave pêcheur suisse, qui de jour traque le brochet comme tout bon traqueur de brochet, échangeant les informations sur son butin avec ses collègues comme si de rien n'était, et la nuit aide les résistants à passer le lac, en silence, dans... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 octobre 2018

Il était une fois dans l'Ouest (C'era una volta il West) de Sergio Leone - 1968

Oua-oua-oua ouiiiiiiiinnnn... Si ces notes d'harmonica vous plongent immédiatement dans des rêveries d'adolescent, vous êtes mon homme. On connaît tous par coeur ce film, mais le revoir aujourd'hui sur grand écran en version rénovée, on a beau dire, ça fait quelque chose. Rien que les gros plans sur les yeux de nos cow-boys mythiques méritent le détour, tant on voit chaque grain de peau, chaque goutte de sueur, chaque tressaillement de trait, dans ces plans qui ont fait un peu la réputation de Leone et celle du film. Il était une... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:40 - - Commentaires [17] - Permalien [#]