22 février 2010

LIVRE : Redburn d'Herman Melville - 1849

Bah c'est le lot habituel des histoires de marin, on ne cherchera pas plus loin. Le gars Melville est rompu au genre, mais livre ici son roman le moins intéressant dans cette veine-là : peut-être parce que la marine marchande est moins sujette à épisodes romanesques que la baleinerie, on s'ennuie un peu avec ce bouquin, d'autant que Melville a l'air de s'ennuyer tout autant. Il commence pourtant la chose avec un bel enthousiasme, inventant un joli personnage de mousse puceau. Les motivations de celui-ci pour s'engager à bord de ce... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 février 2010

Le Rayon vert (1986) d'Eric Rohmer

"Ah ! que le temps vienne Où les coeurs s'éprennent" disait le père Arthur. Le moins que l'on puisse dire c'est que l'héroïne va prendre tout son temps avant de trouver le Grand Amour. Marie Rivière incarne donc cette Delphine, qui, faut le reconnaître, apparaît tout le long du film, comme une véritable plaie. A son corps défendant, c'est elle la première à en souffrir, mais c'est pas non plus le genre d'amie que l'on conseille à qui que ce soit... Début juillet, son plan pour partir en vacances en Grèce avec une amie s'effondre, et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:35 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
22 février 2010

La Danseuse (Maihime) (1951) de Mikio Naruse

On est dans l'après-guerre et le moins qu'on puisse dire, c'est que la famille Yogi semble avoir complètement implosé de l'intérieur comme une conséquence immédiate de ces temps difficiles. Même si la mère (Namiko, Mieko Takamine, la classe faite femme) et la fille (Shinako, Mariko Okada dont c'est ici, du haut de ses dix-huit ans, le tout premier rôle) d'un côté, le père (Yogi, Sô Yamamura) et le fils (Takao) de l'autre, semblent solidaires et posséder chacun son allié, la tension entre le père et la mère (dos-à-dos au propre... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2010

Connu de nos Services de Jean-Stéphane Bron - 1997

Un petit documentaire suisse, ça change un peu. Le projet de départ de Connu de nos Services est superbe : un ancien activiste d'extrême-gauche a subitement accès aux archives des RG le concernant ; il y retrouve, soigneusement notés, les morceaux de conversation qu'il a eux avec ses camarades de lutte ou avec sa mère, les photos des manifestations où il s'ébattit, les remarques des flics le concernant. Bron décide de le filmer, évoquant ces luttes passées, et de retrouver également les autres protagonistes de ce passé : anciens... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2010

Girlfriend Experience (The Girlfriend Experience) (2009) de Steven Soderbergh

Soderbergh n'en est plus à une expérimentation près, et nous voilà habitués à ses projets dits "légers". Cette fois, la vie comme si vous y étiez d'une Escort Girl qui a la particularité, attention, attention... d'avoir un compagnon qui est... qui est... prof de gym, ouais. Bienvenue dans le monde passionnant de la culture moderne; dès le départ on sent bien qu'il ne va pas être souvent question de philosophie même si escort girl, ben, c'est po si facile, tu vois, comme taff (regardez les gars des boys band, on se foutait... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 février 2010

Les Contes d'Hoffmann (The Tales of Hoffmann) de Michael Powell & Emeric Pressburger - 1951

Powell et Pressburger nous offrent ici une encyclopédie du kitsch en deux heures de temps, et c'est pour moi une grosse déception après la vision de quelques furtifs extraits de ce film dans Tetro de Coppola : le bon Francis Ford, malin, n'a conservé que les quelques secondes un peu gênantes de ce machin. Tout le reste est une énorme sucrerie aussi audacieuse qu'un réveillon de Noël chez une famille catholique. On ne peut pas dire pourtant que les gusses s'économisent : ils sortent les gros moyens pour raconter ces trois histoires... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2010

La Terre tremble (La terra trema : Episodio del mare) (1948) de Luchino Visconti

J'avais un peu peur des 2h30 qui s'annonçaient à l'horizon, eh bien que nenni, on s'immerge totalement dans la vie maudite de cette famille, les Valestro, qui vont payer le prix fort de leur rébellion contre les grossistes, seuls contre tous. Un combat pour un miminum de décence pour contrer l'exploitation systématique de ces humbles pêcheurs de père en fils, mais définitivement "y'a personne là-haut, y'a personne bordel..." Difficile d'échapper à la mention de néo-réalisme en évoquant cette oeuvre, même s'il ne faudrait... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2010

Le Défilé de la Mort (China) (1943) de John Farrow

Un petit film de propagande pour bien expliquer aux Américains que les Chinois sont leurs amis alors que les Japs sont de sales chiens chaunes. Tourné en 1943, juste après Pearl Harbor, l'action du film se passe, elle, en 1941 et met en scène un Américain couillu qui réside en Chine et qui vend de l'essence aux plus offrants, c'est à dire, bien entendu alors, les Japs. Mais peu à peu, parallèlement à une vague histoire d'amour qui se trame, notre type va ouvrir les yeux (ouah!) et va héroïquement s'allier aux Chinois contre les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 février 2010

Nine (2009) de Rob Marshall

Nine est donc adapté d'un spectacle de Broadway inspiré... de 8 1/2 et, franchement, Marshall aurait pu intituler beaucoup plus humblement son gloubi-boulga musical simplement 1/2 (ma note finale) tant l'esprit du pauvre Fellini est ici totalement bafoué. Tout ce qu'a retenu semble-t-il l'ami Rob, c'est que le maestro aimait les femmes - seulement il s'agissait de toutes les femmes, de toutes sortes de femmes... -, Rob ne décidant de garder ici que des figurines top-modélisées qui n'ont d'ailleurs absolument rien à jouer mais... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 février 2010

Bon Courage, Larbin (Koshiben gambare) (1931) de Mikio Naruse

On est dans la rareté, indéniablement, avec le seul court muet du père Naruse qu'il nous reste, au demeurant. Petite chronique d'une famille sans le sou à la morale attendue : le plus important c'est quand même la santé, ma grand-mère ne cessait de le répéter ce qui prouve bien qu'on est dans le juste, et de se retrouver uni en famille, bien. La bande restante a sacrément morflé mais malgré tout il nous reste à savourer quelques belles petites choses techniques typiquement narusiennes, comme ce travelling latéral sur le père et le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]