20 février 2011

Changer d'Image ou Lettre à la Bien-aimée de Jean-Luc Godard - 1982

Pas le plus clair des Godard, c'est vrai, même s'il est assez représentatif d'une certaine tendance du maître suisse : la colère, le renoncement, et cette application constante à détourner les commandes qui lui sont faites ; en l'occurrence, même, à saboter la commande, produisant un objet qui parle de l'échec du projet. Au départ, d'après ce qu'on comprend, il y a donc une demande de la télé de réaliser un film portant sur le "changement d'image". D'entrée de jeu, JLG prévient : il n'y est pas arrivé, et ce pour trois... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 février 2011

Appelez Nord 777 (Call Northside 777) de Henry Hathaway - 1948

Un film noir rigoureux, qui ne se démarque peut-être pas énormément de ses collègues du genre, mais doté d'une forme solide et d'acteurs impeccables. James Stewart joue avec énormément de subtilité un journaliste placé sur une affaire de meurtre de flic ayant eu lieu 11 ans plus tôt ; un p'tit jeune, à l'époque, avait été identifié par un témoin, affaire classée, le gars ronge son frein en prison ; mais Stewart est peu à peu convaincu de l'innocence du gars, et va tout faire pour la prouver et déclencher une nouvelle audience. Le plus... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 février 2011

La Brigade du Suicide (T-Men) (1947) d'Anthony Mann

Les T-Men, les types de la brigade financière spécialisés dans les enquêtes sur la contrefaçon, n'ont pas les super-pouvoirs des X-Men (je pouvais difficilement passer à côté) mais ne sont point des branquignoles pour autant. Denis O'Keefe avec ses faux airs de Jack Bauer et Alfred Ryder infiltrent un réseau de trafiquants, une tâche comme nous le rappelle subtilement le titre français, qui n'est point sans danger. L'enquête est présentée par un ancien responsable du Service du Trésor, histoire de donner une bonne touche de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 février 2011

Rapport sur la Conduite du Professeur Ishinaka (Ishinaka sensei gyojoki) (1950) de Mikio Naruse

Trois petites histoires narusiennes pour le prix d'une, c'est ce que nous propose ce film champêtre du grand Naruse. Sous l'oeil bienveillant de ce Professeur Ishinaka, écrivain de son état, trois jeunes couples se forment dans des circonstances plus ou moins originales et amusantes. Derrière ces mignonnettes histoires d'amour qui peinent à dire leur nom, Naruse en profite pour épingler au passage les petits défauts de ses compatriotes tels que la cupidité, l'entêtement ou encore la timidité... Ces trois intrigues s'inscrivent... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2011

Faut pas rêver / Quand la Gauche aura le pouvoir de Jean-Luc Godard - 1977

Shangols a 5 ans, hosannah, et pour fêter cet événement en fanfare, quoi de mieux qu'un bon clip de Patrick Juvet ? Quoi ? Ben oui, Faut pas rêver, rareté intersidérale que je ne dois qu'aux recherches inlassables de mon gars Shang (aidé pour l'occasion par un de nos lecteurs que je remercie dévotement), est une commande de la télé pour illustrer une bluette du chanteur lisse. Fidèle à sa réputation d'être toujours à l'endroit qu'on n'attend pas, c'est-à-dire celui de notre perpléxité, JLG commence par évacuer d'entrée de jeu... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:29 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
19 février 2011

On vous parle de Prague : le deuxième Procès d'Artur London (1971) de Chris Marker

Chris Marker se rend sur le tournage de L'Aveu et interroge une partie de l'équipe du film (Montand, Semprun, Costa-Gavras, Signoret...) et, en prime, le véritable Artur London, l'écrivain du livre dont le film est tiré. Après une jolie petite intro où Marker compare le cinéma à la poterie - belle idée que celle de filmer les mains des techniciens au travail -, il demande ce que le thème de ce film représente aux yeux de chacun et se fait - gentiment - l'avocat du diable en demandant, systématiquement, si ce film ne risque pas... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 février 2011

Vive la Baleine (1972) de Chris Marker et Mario Ruspoli

Shangols a 5 ans, hip hip hip hourra, et pour fêter cet événement en fanfare, quoi de mieux qu'un bon doc sur les baleines ? Quoi ? Attention, pas n'importe quoi, c'est signé du père Chris Marker et l'on doit cette trouvaille à l'un de nos gentils et passionnés lecteurs qui nous a inscrits sur "KG" - pour les intimes. On souffle une bougie pour lui de bon coeur. La baleine à travers les âges et surtout son massacre... Des Eskimos qui ont donné le premier coup de harpon - la neige, ça nourrit pas son homme, c'est vrai... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2011

Le Premier venu (2008) de Jacques Doillon

Jacques Doillon est décidément un éternel jeune cinéaste, tant l'éclat, la candeur, la générosité de son cinéma irradient. Il nous embarque cette fois-ci dans la Somme, paysage de bord de mer d'une platitude absolue, territoire propice pour tenter un nouveau départ ; une jeune femme (Camille, lumineuse et gracile Clémentine Beaugrand) s'attache aux basques d'un SDF (Costa, Gerald Thomassin, le petit criminel is back et on s'en félicite) : il l'a violée lors de leur rencontre à Paris mais elle semble bien décidée à vouloir l'aimer,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 06:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 février 2011

Histoire de Détective (Detective Story) (1951) de William Wyler

La journée dans un commissariat de New-York... Wyler adapte une pièce de théâtre et évite bien des pièges du genre. Ce commissariat fourmille de vie, de personnages qui ne cessent d'aller et venir et on est rapidement happé par ces différentes intrigues, ces différents cas à régler, ingénieusement mêlés. Kirk Douglas incarne magistralement le Lieutenant James McLeod, un type, selon la formule consacrée, terriblement droit dans ses bottes ; véritable parangon de vertu, personnage à la morale étriquée, Kirk n'est pas du genre à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 février 2011

Valérie au Pays des Merveilles (Valerie a týden divu) (1970) de Jaromil Jires

Voici une indéniable curiosité tchèque qui, à défaut d'être claire comme de l'eau de roche au niveau du scénario, nous emmène dans un univers visuellement hallucinant. Entre surréalisme, film de vampire, monde érotico-fantaisiste, cette Valérie est une Alice qui vient d'avoir ses premières règles (petite tache de sang sur une marguerite, si c'est pas fleur bleue...) et qui laisse dériver ses pensées entre rêve de douceur et cauchemar sanguinolent. Elle habite chez sa grand-mère blanche comme un linge qui rêve d'éternelle jeunesse,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 00:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]