08 septembre 2011

Celui que j’aime (The Man I love) (1947) de Raoul Walsh

"I hate fog... So lonely." Voilà un film du gars Walsh estampillé "noir" (d'après notre petite liste) assez surprenant en soi, non seulement parce qu'il n'a avec le genre qu'un vague "cousinage" (aucun meurtre - juste un chtit accident sur la fin, une ambiance jazzy avec une Ida Lupino poussant la chansonnette avec son éternelle cigarette "roadhousienne" à la main, une séquence dans le brouillard qui annonce un dernier quart d'heure chaud bouillant mais qui ne tarde point à se refroidir, des personnages qui semblent plus avoir des... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 septembre 2011

L'Assommeur (Thunderbolt) (1929) de Josef von Sternberg

Il s'agit donc du premier film parlant du gars Josef (j'ai des petites fiches sur tout, 'tention) ce qui explique sûrement cette curieuse impression ressentie dès le début du film (je n'avais pourtant point encore consulté ma fiche) que les acteurs semblent tout surpris de s'entendre parler... Plus grave, le côté terriblement statique de l'ensemble du film (la toute nouvelle technique d'enregistrement des sons devait po permettre de se barrer bien loin avec son micro-cravate... je vous vois acquiescer), Sternberg, après une première... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 septembre 2011

After Life (Wandâfuru raifu) (1998) de Hirokazu Kore-Eda

Retour de vacances pour la seconde moitié de ce blog, pour vous donner des nouvelles tant attendues du cinéma malgache - hein ? Ben non, po de nouvelles, bonnes nouvelles... Plus sérieusement, essayons de s'attaquer à cette After Life de l'ami Kore-eda dont nous (sauf erreur de ma part, ami Gols) avions aimé Nobody Knows alors qu'il me semble bien avoir été le seul à craquer sur Still Walking. Certes, le souvenir est déjà un peu nébuleux vu que j'avais visionné ce film juste avant de partir dans ma casa coupée du monde, et cela est... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 septembre 2011

Bowling for Columbine de Michael Moore - 2002

Je sais pas, une envie, comme ça, de revoir ce truc 10 ans après, pour voir ce qu'il en reste. Alors je sais bien que la fin ne justifie pas les moyens, que j'ai râlé plus souvent qu'à mon tour contre les faux documentaires qui entourloupent leur public (suivez mon regard du côté des ours américains) et que la mauvaise foi a ses limites. Il n'empêche que j'aime bien Michael Moore, qu'est-ce que vous voulez, et pour les raisons même qui font qu'il n'est pas aimable : il utilise honteusement le documentaire à des fins partisanes,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 septembre 2011

LIVRE : Rien ne s'oppose à la Nuit de Delphine de Vigan - 2011

Ce livre m'a cueilli, tout simplement. Au départ, rien pour m'attirer : Delphine de Vigan nous explique que sa mère est morte, et qu'elle ressent le besoin d'écrire sur elle. Bof. On sent venir de loin l'épanchement intime et nombriliste, qui ne concernerait que son auteur en faisant de nous de pénibles voyeurs innocents. Pendant une centaine de pages, on est entre deux eaux : c'est remarquablement écrit, d'une justesse constante, mais c'est aussi un peu gênant de suivre ainsi l'enfance d'une femme que seule l'auteur a connue, et qui,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 septembre 2011

This must be the Place de Paolo Sorrentino - 2011

This must be the Place amuse 5 minutes, admettons, grâce au jeu excessif et poilant de Sean Penn en Robert Smith croulant (en Robert Smith, quoi) ; mais ensuite, il faut se fader un pénible exercice de style vain et péteux autour de la reponsabilité et de la maturité, et ça, c'est une épreuve. Sorrentino aurait mieux fait, à tout prendre, de rester auprès de ses acteurs et de les regarder bosser : Penn part à la conquête de l'Oscar, construction de personnage à l'ancienne, voix suraigüe, dégaine improbable (et vraiment too much), et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 septembre 2011

LIVRE : Jayne Mansfield 1967 de Simon Liberati - 2011

Toutes proportions gardées, il y a du Truman Capote chez ce Simon Liberati, qui utilise la même méthode que l'auteur de De Sang-Froid pour décrire un moment clé et affreux de l'histoire contemporaine : la mort de Jayne Mansfield qui s'encastrât ballottement avec sa Buick rose sous un camion, perdant du même coup sa calotte crânienne, deux chihuahuas, un amant, un chauffeur et un enfant. Moment-climax qui ouvre ce livre particulièrement éprouvant, pour mieux ensuite développer des tas de pistes intéressantes : la fin du star-system... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 août 2011

LIVRE : Inverno d'Hélène Frappat - 2011

Ca y est, les gars, la rentrée littéraire est lancée, qu'est-ce que vous attendez là comme des idiots sur la plage avec ce vieux polar ? Allez donc dans la librairie la plus proche, dans l'Hérault pourquoi pas, commander les nouveautés. Je vous suggère de commencer par ce petit livre de Frappat, histoire de vous mettre dans le bain : il est tout simplement magnifique, à l'image des autres livres de la belle, auteur discret et exigeant depuis toujours. Voici donc les destins enchevêtrés de trois femmes : L., femme... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 août 2011

Tout le Monde dit I love you (Everyone Says I Love You) (1996) de Woody Allen

Je devais vraiment être dans une petite forme la première fois que j'ai découvert cet opus allénien... En le revoyant hier soir, j'ai été plié du début à la fin et charmé par ces nombreuses petites amourettes qui sillonnent le récit. Allen s'attaque à la fois au film choral et musical et c'est vrai que parfois cela part un peu dans tous les sens : au niveau chorégraphique (à l'hôpital) ou scénaristique (on ne cesse de tanguer d'un personnage à l'autre, Drew Barrymore, puis Woody, puis Gaby Hoffman (sa fille) puis Natalie Portman... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:34 - - Commentaires [60] - Permalien [#]
29 août 2011

LIVRE : Un Homme (Everyman) de Philip Roth - 2006

Un Philip Roth qui semble mettre volontairement un pied dans la tombe mais qui livre une nouvelle fois un excellent petit ouvrage en forme de bilan d'une vie : une vie rythmée par les opérations chirurgicales et les femmes qui se retrouvèrent toujours au chevet de "cet homme". Si quelques passages font un peu froid dans le dos - l'incipit sur l'enterrement de notre homme, la discussion, sur la fin, entre l'homme et le fossoyeur, les diverses descriptions détaillées de ses opérations et de son corps qui se dégrade -, il y a toujours... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :