17 janvier 2010

Accident (Yi ngoi) (2009) de Soi Cheang

Voilà un bon petit polar hongkongais de derrière les fagots qui surfe avec délice sur la théorie du/des complot(s). Soi Cheang règle aux petits oignons sa réalisation, chaque gros plan pouvant s'avérer être un indice, une indication - ou non - dans cette jungle urbaine hongkongaise machiavélique qui semble se retourner contre ses habitants - simple fruit du hasard ou brillante mise en scène d'assassins d'un nouveau genre qui croient encore au meurtre parfait...? Montage au taquet et surtout jeu impeccable sur l'ambiance sonore... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 janvier 2010

Les Vautours de la Mer (Terje Vigen) (1917) de Victor Sjöström

La vengeance est un plat qui se mange fröid. Petit récit très épuré du gars Sjöström qui endosse également le rôle-titre de ce farouche marin. De nombreuses scènes en mer magnifiquement filmées - le cinéaste a vraiment le don d'inscrire les paysages naturels dans son cadre -, une restauration magnifiquement teintée, une petite musique d'accompagnement au piano trépidante et absolument parfaite, des intertitres très poétiques, pour conter l'histoire d'un homme, ravagé par le destin, qui n'a plus rien à perdre - si ce n'est une dernière... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 06:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 janvier 2010

Les Ponts de Toko-Ri (The Bridges at Toko-Ri) (1954) de Mark Robson

Nous voilà sur un porte-avion en pleine guerre de Corée, et le Lieutenant Brubaker (William Holden), qui a dû quitter son cabinet d'avocat et surtout sa femme - la divine Grace Kelly -, ronge son frein: Mais nom de Dieu de nom de Dieu qu'est-ce que je fous là ! On sent bien que la Marine a gracieusement prêté ses navires et ses hommes, et tout est fait pour montrer le côté spectaculaire de la chose : on assiste donc à un avion qui se crashe en mer (celui de Brubacker justement) avant qu'un hélicoptère piloté par un Mickey Rooney... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 05:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 janvier 2010

Maman de mon Coeur (Mother Machree) de John Ford - 1928

Encore un Ford perdu aux deux tiers, et franchement c'est désesépérant tant la demi-heure qui reste est absolument splendide (et pourtant ma copie est horrible). Quatre séquences en gros, avec chacune d'elle un style et un petit trait de génie. Séquence 1 : l'Irlande vue comme toujours par le petit bout de sa campagne florissante. Tout un village est reconstitué dans un studio qui doit faire 3 mètres-carrés, comme dans un tout petit théâtre. Ford y dispose joliment des troupeaux d'oies, des jeunes filles aux joues roses, des... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 janvier 2010

Toute la Ville en parle (The Whole Town's Talking) (1935) de John Ford

Difficile de reconnaître la patte de Ford au niveau de la mise en scène, mais surtout dans le choix de ce scénar, authentique screwball comedy. Le résultat est ma foi pas déplaisant du tout notamment grâce aux acteurs : le pin's Edward G. Robinson qui endosse un double rôle se taille la part du lion, et la pimpante Jean Arthur qui craque - allez comprendre pourquoi - pour ce modeste employé de bureau qui n'a pourtant po grand chose pour lui, incarne avec une belle énergie cette jeune femme franche du collier. Deux petits gus - le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 janvier 2010

Blue Steel de Kathryn Bigelow - 1989

Les films de Bigelow, à part le joli The Hurt Locker, sont toujours à la limite du passable, il faut bien le dire. Eh bien à force de flirter avec le passable, la dame tombe dans le médiocre. Blue Steel est absolument dénué d'intérêt. C'est un énième polar photographié et mis en scène de la même façon que les autres, sans style, sans histoire et sans acteurs. On se demande ce qui a pu intéresser Bigelow dans cette tramette étique, si ce n'est, pour une fois, de filmer une femme, ce qui ne lui est pas arrivé souvent. La femme, c'est... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 janvier 2010

O Fantasma de João Pedro Rodrigues - 2000

Je ne sais pas pourquoi, mais les films que je regarde en ce moment sont beaucoup à base de garçons qui se sodomisent. P't'êt falloir que j'envisage un cycle. Dans le genre, O Fantasma est un must, puisque Rodrigues ne s'embarrasse pas de pincettes pour montrer des scènes de cul frontales : pas d'ambiguité, oui, ce sont bien des garçons qui se sodomisent. C'est d'abord ce premier degré dans ce qui est montré qui intéresse dans ce curieux film : peu expansif, préférant montrer que dire, Rodrigues fait preuve d'une belle audace dans les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 janvier 2010

Villa Amalia de Benoît Jacquot - 2009

S'il y en a un qui ne déçoit jamais, c'est bien Benoît Jacquot. Je suis conscient que, mal luné, j'aurais detesté Villa Amalia, mais là mon petit coeur avait envie de bondir, et je ressors enthousiasmé par ce film délicat et fragile comme un petit papillon des prés. Ce n'est qu'une succession de séquences qui ne tiennent à rien du tout, un petit geste, une ligne de dialogue, un rayon de soleil, un petit mouvement de caméra qui ouvre un paysage ; mais quand on aditionne ces minuscules moments de magie, ces vignettes infimes, on obtient... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 janvier 2010

LIVRE : Villa Amalia de Pascal Quignard - 2006

Assez séduit dès le départ par cette histoire qui démarre tambour battant avec cette pianiste "entre deux âges" qui décide, après avoir observé son mari en flagrant délit d'adultère, de tout plaquer : en à peine un mois, sans prendre la peine d'en avertir son mari parti à Londres pour le taff, elle fait table rase du passé (en se débarrassant de toutes ses fringues, en vendant sa maison et même ce qui lui est le plus cher, ses trois pianos) pour partir à l'aventure. Elle finit par découvrir dans une petite île du Sud de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 janvier 2010

La Colère des Dieux (Wrath of the Gods / The Destruction of Sakura-Jima) (1914) de Reginald Barker

Grâce à la présence de Borzage dans le casting, j'ai pu découvrir ce petit film vintage qui, certes sur un plan religieux (la religion catholique plus forte que le bouddhisme ! Ben ouais...) peut faire grincer quelques dents, mais qui, sinon, nous livre, sur fond d'explosion volcanique impressionnante, une bien jolie romance entre ce matelot ricain échoué et cette mimi japonaise au sourire valeriabrunitedeschien. On s'ennuie pas une minute au cours de cette petite heure marine qui est un condensé de déchainement climatique et de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 06:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]