02 novembre 2010

Esclave de l'Amour (Raba lyubvi) (1976) de Nikita Mikhalkov

Mikhalkov fait son entrée shangolienne avec ce film bénéficiant d'une indéniable énergie - ah la truculence russe avec ces personnages qui parlent tous en même temps - retraçant le parcours d'une star du muet (Olga Voznesenskaya) en tournage en Crimée, alors que la révolution russe bat son plein à Moscou. Elle flirte impunément avec le caméraman (Victor Pototsky) qui, acquis à la cause révolutionnaire, filme en secret les exactions et les tueries de l'Armée Blanche. Alors qu'un vent nouveau est en train de souffler, ce personnage... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 novembre 2010

LIVRE : Que font les Rennes après Noël ? d'Olivia Rosenthal - 2010

Un des livres les plus étonnants et les plus maîtrisés de cette rentrée pour sûr, en tout cas parmi les quelques livres d'icelle que j'ai pu lire. Que font les Rennes après Noël ? est une étrange installation littéraire, qui n'accepte de dévoiler son vrai concept qu'à la longue, dans les dernières pages, et nous emmène avant cela sur des pistes vraiment originales. Il s'agit de dessiner deux voies en parallèles : d'un côté, le cursus sentimental et intime d'une femme, de l'enfance à l'âge adulte, ou plus exactement de ses... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
31 octobre 2010

Survival of the Dead de George A. Romero - 2010

Plus le temps passe, plus ce brave Romero semble s'éloigner de ce qui a fait la grandeur de son premier film. En revenant une énième fois sur le thème des morts-vivants, il ne réalise qu'un opus de plus, encore plus fauché qu'à l'habitude, encore plus mal écrit et mal dirigé si vous pouvez imaginer la chose. Survival of the Dead est à cheval entre deux tendances : le gore assumé et aimé d'un côté, la parodie de l'autre. En ne choisissant pas clairement son camp, il boîte de scènes en scènes sans rien raconter, sans esprit et sans... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 octobre 2010

L'Eventail de Lady Windermere (Lady Windermere's Fan) d'Ernst Lubitsch - 1925

Envie de me payer une petite récréation : je me suis donc tourné tout naturellement vers un Lubitsch, ça semblait être le meilleur choix pour se changer les idées. Ma foi, ce choix s'est avéré moyen, puisque je suis tombé sur un film un peu mi-fique mi-raisin, soit comédie qui manque de tonus, soit tragédie qui manque d'ampleur. Lubitsch adapte un roman d'Oscar Wilde, mais prisonnier du muet, il ne peut en rendre la sève caustique, la langue précieuse : il reste donc concentré sur la trame, et le moins qu'on puisse dire c'est que ça... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 octobre 2010

Belle de Jour de Luis Buñuel - 1967

On est là dans le classique de chez classique, et c'est toujours difficile de rajouter des mots aux multiples thèses existant sur le sujet. Belle de Jour, c'est une sorte de profession de foi de la part de Buñuel, puisqu'on y trouve tous les thèmes de sa dernière période (celle avec Carrière), dans une vision hyper-aboutie. Séverine est une bourgeoise grand style, mais entre 14 et 17h, elle devient une prostituée dans un claque parisien. Ca, c'est pour la trame. Mais comme à son habitude, Buñuel sait ajouter à ce sujet déjà... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 octobre 2010

LIVRE : Belle de Jour de Joseph Kessel - 1928

Amour platonique versus désirs physiques, amour sage et bourgeois si lisse en façade versus plaisirs interdits si polissons en cachette. On se dit que le gars Kessel de l'Académie française semble s'être attaqué à un sujet plutôt épineux en 1928, et notre homme, en préface, comme de vouloir s'excuser d'avoir pu choquer. Le livre ferait sûrement marrer Miller bien doucement d'autant que Kessel, au delà d'un prologue un poil scabreux (une Séverine sexuellement abusée dans son enfance par un plombier non polonais), ne va jamais chercher... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 octobre 2010

Lebanon (2009) de Samuel Maoz

Un film de tank, donc, qui parvient à convaincre surtout lorsque la caméra s'attarde sur nos pauvres gaziers coincés dans leur carlingue (toute la seconde partie grosso modo, une fois qu'ils ont essuyé un gros tir qui semble les avoir menés définitivement dans les limbes...). Les passages au début, notamment, vus par le petit bout du viseur font en effet un peu craindre le pire au niveau de la violence et de la sauvagerie : un âne éventré qui pleure sa race, un vieil homme explosé dans sa bagnole qui a perdu trois membres sur... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2010

The Killer inside me (2010) de Michael Winterbottom

Polar adapté du sieur Jim Thompson relativement vénéneux, qui offre à Casey Affleck l'occasion de briller : un personnage de flic tout sourire et malin comme un singe en surface et pourri jusqu'à la moelle dans l'intimité ; un type qui traîne un lourd passé et dont les excès de violence sont à la limite de l'insoutenable. C'est d'ailleurs à ce niveau que le film de Winterbottom est le plus dérangeant : si les pièces de puzzle du scénar s'assemblent assez malicieusement au fur et à mesure - suffisamment de parties d'ombre pour... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2010

Toy Story 3 de Lee Unkrich - 2010

Lee Unkrich reprend seul les rênes de la saga, et c'est une merveille. Cet opus 3 retrouve la magie du premier, après une suite trop chargée, et y ajoute un aspect qui tend à devenir habituel dans les productions Pixar : la présence de plus en plus pesante de la Mort, comme si le cartoon quittait enfin les rangs strictement réservés du jeune public pour s'ouvrir à des thématiques beaucoup plus sombres. Tout est automnal dans Toy Story 3. A commencer par le sujet de départ lui-même : Andy, petit garçon des précédents... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2010

LIVRE : L'Eléphant s'évapore (Zô no shômezu) d'Haruki Murakami - 1993

Bien content de m'être réservé pour des journées qui fleurent bon l'hiver ce recueil de nouvelles du gars Murakami qui a toujours le don de me faire m'esclaffer en sourdine. Même si certaines nouvelles s'achèvent de façon un peu abrupte (on aimerait bien que chacune se transforme, comme la toute première de cet ouvrage ("L'Oiseau à ressort et les Femmes du mardi"), en un long roman de huit cents pages), on retrouve toute la force d'invention du gars, qui en trois phrases sait nous attirer dans une histoire des plus... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 06:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :