25 avril 2010

LIVRE : Commentaire autorisé sur l'Etat de Squelette d'Eric Chevillard - 2007

Chevillard excelle souvent dans les textes courts. Commentaire autorisé sur l'Etat de Squelette est un recueil de petites nouvelles (appelons ça comme ça faute de mieux) caustiques qui rendent bien compte de la précision sémantique et stylistique du bonhomme. Jouant sur le "pratiquement rien" qui se transforme peu à peu en tragédie ordinaire, voire en curieuse poésie morbide, ces textes ont tous en commun une vision glaçante de l'humanité, une manière de traiter la mort, la vieillesse, la déreliction des corps, avec un humour noir... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 avril 2010

LIVRE : Ma Vie et Moi (My Life and Times) d'Henry Miller - 1971

Réédition en poche d'un album emballant et introuvable depuis longtemps, malheureusement privé des illustrations de l'édition précédente, ce qui abolit pas mal le charme de ces mémoires à la bonne franquette. Miller refait un énième tour dans son passé à travers ce petit texte issu d'entretiens parlés : son enfance dans la "rue des Premiers Chagrins", sa dérive clochardesque à Paris, Big Sur, sa passion pour la peinture, ses inspirations littéraires, etc. Le fan de Miller n'apprendra strictement rien de ces pages, condensé... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 avril 2010

Les Saisons (Vremana Goda) d'Artavazd Pelechian - 1972

Sur le papier, pas le sujet le plus sexy de la planète : Pelechian filme la transhumance, avec tous ses rites et toutes ses figures, depuis les longues cavalcades de troupeaux jusqu'au dur labeur de nos hommes, en allant jusqu'à une cérémonie de mariage champêtre (tiens). On se dit qu'on ne va peut-être pas s'éclater des masses. C'est tout le contraire : le cinéma de Pelechian, dirais-je en synthèse après en avoir vu... 2, c'est une sorte de pastorale infernale qui doit autant à la beauté de la nature qu'à l'horreur du monde. La... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 avril 2010

Lacombe Lucien de Louis Malle - 1974

C'est réjouissant de constater que 35 ans après, Lacombe Lucien n'a rien perdu de sa subversion, et que Malle arrive encore à déranger sur ce sujet pourtant maintenant accepté : la collaboration ordinaire. C'est Modiano qui co-signe le scénario, et il fallait au moins cet écrivain-là pour parvenir à une telle subtilité, à une telle nuance vis-à-vis de cette histoire casse-gueule. Sans lui, on serait tombé dans la lourdeur explicative, dans le film à thèse ; avec lui, on a droit à un film secret, opaque, délicat. Les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2010

Une Aventure de Xavier Giannoli - 2004

Je sais, je cherche un peu le bâton pour me faire battre : une film avec Ludivine Sagnier et Nicolas Duvauchelle ne peut pas être un bon film, au temps pour moi. Je ne pensais tout de même pas que je tomberais aussi bas : Une Aventure est un navet navrant. Il permet toutefois d'avoir un bon aperçu de tout ce que le cinéma français peut avoir de détestable quand il fait du cinéma français. Tous les clichés sont là, depuis la jeune comédienne concernée jusqu'au scénario psychologico-profond à deux boules, depuis la musique contemporaine... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2010

LIVRE : Les belles Ténébreuses de Maryse Condé - 2008

On se balade parfois dans les rayons d'une librairie - à Shanghai, c'est vite vu, il n'y a qu'une librairie française -, on choisit un livre comme ça, sans a priori, en raison d'un titre, de sa couverture, d'un résumé qui semble "sympa" (mouais, au maigre rayon des nouveautés, il ne faut pas trop faire le difficile) et puis sitôt le livre ouvert, confortablement installé chez soi, on se rend vite compte qu'on aurait mieux fait de passer son chemin. Passons sur l'histoire totalement abracadabrante - on regretterait presque... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2010

L'Actrice et le Poète (Joyu to Shijin) (1935) de Mikio Naruse

Cette petite comédie narusienne ne va pas rester dans les annales. Même si les différents personnages ne manquent point de fantaisie, le scénario est tout de même bien maigre pour donner du liant à l'ensemble : même si la réalité rejoint la fiction et "alimente" du même coup celle-ci (je vais m'expliquer, po de panique), ce procédé ne va pas chercher vraiment bien loin. L'ensemble n'est certes pas déplaisant, avec notamment une bonne vieille séquence de biture nippone à la bière, mais, sans vouloir faire la fine bouche,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 avril 2010

Prix de Beauté - Miss Europe - (1930) d'Augusto Genina

Film muet au départ, puis honteusement doublé ensuite - l'accent parisien de la voix de Louise Brooks est proprement affreux "jeuuu ne veuuuu plus te revoââârrreeuu", les autres voix avecqueeu l'accent parisien ou avé l'assent marseillais sont tout aussi ridicules d'ailleurs -, Prix de Beauté ne vaut, disons-le tout de go, que par la présence de Louise Brooks. Le scénario, d'après une pauvre idée de René Clair, est terriblement plan-plan, la musique se fait terriblement envahissante, le montage, en voulant sûrement... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 avril 2010

Le Pays des Sourds (1992) de Nicolas Philibert

Si, lorsqu'on évoque les aveugles, une foule de métiers nous vient immédiatement à l'esprit (accordeur de piano, masseur, etc...), cela semble moins évident pour les sourds : utilisateur de marteau-piqueur, passeur d'aspirateur...? Bon, ok, je déconne, ce qui est d'autant plus stupide que Philibert signe ici l'un de ses meilleurs docs, subtilement intitulé Le Monde du Silence - ah non, c'est vrai, c'était déjà pris par cet enfoiré de Cousteau. Même si Herzog a déjà réalisé le doc ultime sur ce genre de handicaps (Le Pays du... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2010

Nous (Menq) d'Artavazd Pelechian - 1969

Du cinéma expérimental arménien, je trouve que ça manquait un peu dans ce blog. Je répare donc cette injustice avec ce film lyrique et énorme du maître arménien, vénéré par Godard, Straub ou Kiarostami. Etant peu au fait de l'Histoire du pays, je suis sûrement passé à côté de pas mal d'allégories, mais ce que j'ai resenti à la vision de cette ode bouleversante suffit largement à mon bonheur. Nous est un portrait "par la douleur" du peuple arménien, à travers quelques séquences documentaires qui font la part belle aux... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]