18 août 2017

LIVRE : L'Homme qui s'envola d'Antoine Bello - 2017

Quand aucun livre ne trouve grâce à vos yeux, quand vous traversez une période de sécheresse lecturative (je viens de me taper la rentrée littéraire Actes Sud, une des pires de ce siècle), un bon conseil : saisissez L'Homme qui s'envola. Vous y trouverez un excellent moyen de revenir doucement à la littérature. Bon, très doucement hein. Le livre est léger comme une bulle, il éclate sitôt fermé, il est écrit au plus rapide, pas passionnant au niveau du style ni de l'ambition, on n'est pas du tout dans la catégorie poids-lourds. Mais... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 août 2017

À l'Ombre des Potences (Run For Cover) de Nicholas Ray - 1955

Ray importe son goût pour la fine psychologie dans l'univers souvent binaire du western, et le mélange est parfait. Ce film, même de facture assez classique, est un trésor de subtilité et de personnages. Tous, jusqu'au dernier des malfrats, ont leur raisons d'agir, leurs fêlures, leurs fragilités. Si bien qu'on se dit que Ray tente le "western subtil", insufflant dans le genre sa fameuse mesure moderne. On y perd certes un peu en action virile : toutes les scènes violentes sont désamorcées par le fait que les méchants sont en fait... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 août 2017

LIVRE : Colette et les siennes de Dominique Bona - 2017

L'excellente Dominique Bona se penche sur le destin de quatre femmes - deux écrivaines (Colette et Annie de Pène), une comédienne (Marguerite Moreno) et une actrice (Musidora) - dans le Paris des années 10 et des années 20 ; nos quatre amies se retrouvent dans la maison de Colette pendant la guerre alors que leurs hommes sont au combat. Des affinités électives se créent entre ces femmes libres et libérées... Force est de reconnaître à Bona la volonté d'enquêter sérieusement sur son sujet, sur ses sujets, et sa capacité à donner moult... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 août 2017

Assassination Tango de Robert Duvall - 2002

Robert Duvall se la joue en mode mineur avec ce curieux film noir mâtiné de suavité latine, et c'est tant mieux. On lui en aurait voulu de sortir les grandes orgues pour traiter de ce sujet fragile et délicat. Ici, son sens du jeu d'acteur et sa modestie font mouche, et mettent le film au rang des réussites sans affect d'un Eastwood des grands moments (on pense souvent à Bird, notamment). Le film repose entièrement sur son personnage principal : John Adams est un tueur à gages sans scrupule, mercenaire sans morale mais... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 août 2017

Les Abysses de Nikos Papatakis - 1963

Un film qui fit scandale en son temps, soutenu par Malraux ou Sartre, hué par les autres, et qui aujourd'hui a gardé sa force bizarroïde intacte. Difficile de rester indifférent devant ce cinéma hyper-formaliste, hystérique et baroque, sans racine et libertaire comme c'est pas permis. Renseignement pris, Papatakis est un cinéaste rare, auteur de 6 films en trente ans, qui a toujours pratiqué l'insolence et l'anticonformisme, et voilà un film râpeux, inconfortable, qui marque indubitablement des points. Le sujet en lui-même est déjà... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 août 2017

LIVRE : Dirty Sexy Valley d'Olivier Bruneau - 2017

Amateurs de grande littérature, de subtilités stylistiques et de finesse psychologique, allez manger vos morts. Voici que nous arrive dans nos cabas un nouveau genre de livre de plage, et le moins qu'on puisse dire, c'est que celui-là laisse plus de traces douteuses sur les oreillers ou sur les murs que l'autre. Dirty Sexy Valley condense en un seul bouquin tout ce qu'il ne faut pas faire en littérature : personnages réduits à des ombres, rebondissements crédibles comme la conversion au dadaïsme de Shang, machisme primaire, montée... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 août 2017

Terre battue de Stéphane Demoustier - 2014

Un premier film français qui a toutes les caractéristiques d'un premier film français, qualités et défauts. Voilà ce qu'on va regarder avec Terre battue, un film on ne peut plus sincère et intelligent, mais qui pêche par les éternels défauts du pays : très peu de cinéma là-dedans, un gros manque de moyens qui se voit à l'écran, une direction d'acteurs mal maîtrisée. C'est les frères Dardenne qui ont co-produit la chose, et peut-être encore trop enfermé dans l'admiration de ses modèles, Demoustier peine à trouver son style propre,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 août 2017

LIVRE : Jours d'Inceste (The Incest Diary) - 2017

Un conseil : abordez ce livre sans a priori, avec l'innocence de l'agneau qui vient de naître au monde. Parce que si vous entrez là-dedans avec tout votre bagage psy de base, vous risquez de grincer grave des dents dès le deuxième paragraphe, et de ne pas laisser au truc le temps de vous prouver son bien-fondé. L'auteur, anonyme (et c'est peut-être la seule faille de son truc), raconte 17 années de viol par son père, depuis ses 4 ans jusqu'à ses 21 ans. Elle le raconte frontalement, sans pincettes, ne nous épargnant rien non seulement... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 août 2017

Quantico - saison 1 - 2016

Petite série taillée pour l'été (certaine tendance à laisser les neurones se refaire une santé) qui met en scène de futurs agents du FBI : une première chose est sure, on n'est pas vraiment dans l'esprit du Bureau des Légendes - les futurs agents du FBI sont athlétiques, sortent esthétiquement d'un défilé de mode (Priyanka Chopra que j'épouse demain) et ont un cerveau capable de déjouer les plans les plus fous en clignant trois fois des yeux - bref ; petit problème au cœur de l’intrigue : l'un d'eux est un traître et personne... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juillet 2017

L'Arriviste (Election) d'Alexander Payne - 1999

Je sais que ça va faire du mal à un de nos plus fidèles lecteurs, mais moi, personnellement, Election, j'en ai strictement rien eu à foutre. Voilà un film gentil, humain, bienveillant, qui dit en creux que tout le monde a ses raisons, qu'il ne faut pas juger, que c'est complexe l'âme humaine... mais qui le fait avec une telle indigence de mise en scène que tous ses efforts tombent à plat. Le film raconte l'élection d'un délégué de classe dans un lycée américain, autour d'une poignée de personnages : les trois candidats (une... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]