25 octobre 2017

Quatre de l'Infanterie (Westfront 1918 : Vier von der Infanterie) (1930) de Georg Wilhelm Pabst

Un peu de divertissement à l'approche de Noël ? Pabst montre l'horreur de la guerre de tranchées et livre une œuvre qui ne fait pas dans la dentelle : le temps n'est plus (ou pas encore) à la propagande mais à la mise en garde (pour preuve ce "ENDE ?!" qui clôt le film sur un doute explicite...) ; la guerre non seulement c'est sale (regardez-moi ces pardessus de boches tout tachés, on dirait une tenue de maçon portugais...), mais en plus c'est une boucherie (Français et Allemands lancent des assauts à l'arrache et s'entretuent à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 octobre 2017

La Ligne verte (The Green Mile) de Frank Darabont - 1999

Que voilà un bon, gros et solide navet, un de ces films soit-disant cultes que je n'avais jamais vus. En ces approches de Noël (on est quand même le 25 octobre), et avide de sentiments faciles, j'ai donc envoyé la chose. Mon Dieu... C'est bien au-delà du bon sentiment, bien au-delà du mièvre, et bien en-dessous du crapoteux par ailleurs. La Ligne verte flatte les plus bas instincts de son public, dans une posture judéo-chrétienne effrayante : on a envie de voir des salauds souffrir, mais on fait semblant de compatir ; on est pour la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2017

LIVRE : La Disparition de Josef Mengele de Olivier Guez - 2017

Voilà du solide, sans esbroufe, qui retrace la vie de l'horrible Josef Mengele (dont les expériences médicales à Auschitz atteignirent le summum de l'horreur), un Mengele qui, après guerre, tenta de se faire oublier en divers pays d'Amérique latine (de l'Argentine au Paraguay en passant par le Brésil). Guez présente avec un vrai sens du réalisme, du détail juste, ce petit monde d'anciens SS qui ont trouvé refuge en Argentine et ont tenté de refaire (avec souvent un certain brio...) leur vie... Durant une quinzaine d'années, notre... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2017

LIVRE : Fief de David Lopez - 2017

Bon, on ne va pas hurler au génie pour cette fois encore, mais reconnaissons que ce David Lopez est dôté d'un très beau talent pour exprimer la langue d'une génération, d'une époque. Le gars s'intéresse aux sans grade qui vivent dans les cités de banlieue, pas assez urbains pour être des cailleras, pas assez ruraux pour fréquenter les balloches du samedi soir. Condamnés à s'ennuyer dans des fêtes pourries, devant des consoles de jeu moisies, dans des cités-dortoir sans âme, dans des soirées décevantes où on a du mal à se décoller du... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2017

LIVRE : Des Hommes sans femmes (Onna no inai otokotachi) d'Haruki Murakami - 2014 (2017 pour la traduction française)

Murakami revient en très grande force avec ce recueil de nouvelles qui lui ressemblent à mort : jazz, solitude, poésie, chats, jeunes filles opaques et lunes étranges, on est dans l'univers du maître nippon dès les premières lignes. Chaque nouvelle nous plonge en quelques phrases dans un univers, ni tout à fait le même ni tout à fait un autre, et le gars sait conjuguer sens du conteur avec style insaisissable, on est comblé. Le thème de l'ensemble, comme le titre l'indique, est la solitude des hommes : tous, plus ou moins, ont été... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 octobre 2017

LIVRE : Niels d'Alexis Ragougneau - 2017

La seconde guerre mondiale est également au cœur de ce récit qui reste en cours pour le Goncourt (prix dont on se fout éperdument mais qui permet au moins de voir les tendances du moment). Le récit commence de façon relativement trépidante (on est en mode thriller - espionnage) puisqu'il met en scène le héros dans une situation des plus dangereuses : notre homme, totalement dévoué à la résistance danoise, tente de garnir d'explosifs une grue pour qu'elle s'affale sur un bateau ennemi... L'opération est soudainement interrompue car... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 octobre 2017

LIVRE : Summer de Monica Sabolo - 2017

Summer est bien meilleur que ce que son exposition ostentatoire en vitrine des Maisons de la Presse laisse à penser (non, mais quel snobisme). Derrière le suspense attendu et surfait de la disparition d'une adolescente et son cortège de soupçons qui se posent sur l'un ou l'autre des protagonistes, c'est à une véritable construction d'atmosphère que se livre Monica Sabolo, sur les traces d'une Laura Kasischke ou d'une Joyce Carol Oates. Plus que la résolution de l'enquête, qui se fera d'ailleurs avec une absence d'affect révélatrice,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2017

Ténèbres (Tenebre) de Dario Argento - 1982

Je dois dire que je n'aime pas beaucoup le compère Argento, sauf dans ses scènes de meurtre, mais alors là ce film est franchement ce qu'il a fait de plus bas, si on considère uniquement les scènes intermédiaires entre les boucheries. On dirait le film réalisé, et surtout monté, par un amateur, qui ne connaîtrait rien de la grammaire du bazar. On est sans cesse au bord de la consternation (c'est quand même le 8ème film du gars), de la gène, du fou-rire voire carrément de la consternation pure et simple dans ce film mal foutu de tous... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2017

Detroit de Kathryn Bigelow - 2017

Bigelow plonge inlassablement dans les traumatismes de l'Amérique moderne. Après Ben Laden, après la guerre en Irak, la voilà scrutant les scandales de la ségrégation raciale, cristallisant la chose dans un "incident" qui a eu lieu à Detroit en 1967. En immersion totale dans son sujet, y plongeant tête baissée sans aucun questionnement, elle réalise du coup un film certes spectaculaire, coup de poing mais un peu rapide au niveau de ses intentions et de ses aboutissants, lorgnant même vers un manichéisme qui ne l'avait pas tenté... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 octobre 2017

Alvarez Kelly d'Edward Dmytryk - 1966

Tout petit western gagné part le vieillissement à tous les étages, celui du genre, celui de ses acteurs, celui de son réalisateur, et celui d'une certaine idée de l'esthétique. Dmytryk réalise des films comme on le faisait 20 ans en arrière, et la modernité vient lui donner un solide coup derrière les oreilles. Pourtant, il tente bien d'instiller dans le genre quelques motifs modernes. Le personnage principal, notamment, William Holden, est l'anti-cow-boy par excellence : engagé pour trimballer du bétail d'un bout à l'autre du pays,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]