01 septembre 2019

La Mort aux Trousses (North by Northwest) d'Alfred Hitchcock - 1959

Bon, ça va, on a déjà tout dit sur ce chef-d'oeuvre intersidéral, un des plus grands spectacles de tous les temps, peut-être le film le plus célèbre de Bouddha. Je ne vais donc pas vous faire le coup de m'extasier devant la scène de l'avion ou du Mont Rushmore, devant le dernier plan coquin ou la blondeur d'Eva Marie-Saint, débrouillez-vous avec Google, ou en cliquant ci-contre sur le blog du Docteur Devo, qui a une théorie frisant la schyzophrénie sur les champs/contre-champs dans le film. Mais, après avoir vu le film une bonne... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:50 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
31 août 2019

LIVRE : 77 de Marin Fouqué - 2019

Grandeur et misère de la Seine-et-Marne, splendeur et décadence des abri-bus. Fouqué, pour son premier roman de toute évidence issu d'un gars qui écoute du rap, s'intéresse à ce qui n'intéresse pas les autres : les petits, les sans-dents, les mecs à capuche qui fument des bédos en crachant par terre au lieu d'aller au lycée. Qui plus est dans un minuscule bled ni tout à fait parisien ni tout à fait provincial, une de ces rase-campagne urbanisées, une de ces cité-dortoirs sans âme. Nous voici donc dans la tête d'un jeune désoeuvré,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
31 août 2019

Amère Victoire (Bitter Victory) (1957) de Nicholas Ray

Mine de rien on devrait achever sans même y penser toute la filmo du royal Ray. Nous n'étions pas encore tombés sur ce film de "guerre", guerre, dirais-je, plus en interne, entre deux hommes, que combat entre Ricains et Nazis (qui tombent comme des mouches, comme de simples faire-valoir). L'histoire est simple, a une ligne claire : une femme est aimée par deux hommes, l'un qui fut son compagnon avant la guerre (le burné et buriné Burton), l'autre, plus vieux, qui est actuellement son mari (Curd Jurgens dont la triste ressemblance... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 août 2019

Le Prisonnier d'Alcatraz (Birdman of Alcatraz) de John Frankenheimer - 1962

Frankenheimer se lance dans la réhabilitation de prisonnier, et s'en sort avec les honneurs et la dignité de rigueur. Le Prisonnier d'Alcatraz (à ne pas confondre avec l'évadé du même nom, et pour cause) raconte la triste vie d'un homme qui a passé 53 ans en prison sans être jamais libéré, qui plus est dans l'isolement complet : aucun contact ou presque avec les autres, une cellule minuscule, rien à faire de ses journées qu'à contempler le ciel bleu à travers les barreaux et serrer les dents. Inspiré d'une histoire vraie (le gars... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 août 2019

LIVRE : Mon Année de repos et de détente (My Year of Rest and Relaxation) d'Ottessa Moshfegh - 2019

Singulier livre que celui-ci, mazette, mais sa singularité fait mouche, et il faut passer outre la moche couverture trop cool et le côté easy-reading du design. Si vous poussez la porte, vous serez même surpris par l'esprit néo-punk de l'écriture de Moshfegh. Néo-punk, parce que la belle, à l'instar d'un Bret Easton Ellis qui a dû se lécher les babines devant ce livre qui l'érige sans hésitation comme modèle, voit la société comme un étalage vulgaire de marques, de produits de consommation faciles, et du coup de vies gâchées.... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
29 août 2019

LIVRE : Renaissance italienne d'Eric Laurrent - 2008

"À mesure que nous cheminions par les ruelles de Portovenere, je me demandais toutefois, sachant qu’elle serait éphémère, s’il ne valait pas mieux, tout bien considéré, que je m’interdisse de goûter à la félicité qui m’attendait, afin de ne pas ajouter au cruel sentiment de privation dont m’accablait l’effondrement définitif de tout espoir de vivre une histoire d’amour avec Yalda, n’ignorant pas en effet qu’il est parfois préférable, pour la quiétude de l’âme, de renoncer à un plaisir plutôt que d’en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
29 août 2019

La Conquête de Barbara Worth (The Winning of Barbara Worth) d'Henry King - 1926

Grand moment spectaculaire que ce Winning of Barbara Worth, qui prouve bien que Henry King n'est pas l'artisan sans style qu'on a bien voulu dire par la suite. Ce western grand crin, et, j'ose le dire, ce fleuron du cinéma muet, a toutes les qualités qu'on attend du genre : c'est glamour, c'est enlevé, c'est tendu, et ça contient une ou deux scènes d'anthologie de rigueur. Nous sommes dans le désert de Californie, bien avant que les starlettes s'y fasse bronzer. Après une intro magnifiquement photographiée, où la jeune Barbara,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
28 août 2019

L'Étranger à l'Intérieur d'une Femme (Onna no naka ni iru tanin)(1966) de Mikio Naruse

Avouons, pour commencer, que ce n'est pas le titre le plus heureux du monde. "L'étranger", comprendre ici "l'autre", le double, que l'on peut éventuellement porter en soi... Une fois cela éclairci, le titre prendra toute son importance à la toute fin du film, comme si après s'être focalisé sur la trajectoire d'un homme, Naruse ne pouvait s'empêcher de faire, d'une femme, le caractère central de son histoire... Et quel caractère vu la décision finale qui est la sienne ! Mais reprenons au début. Un homme, filmé de dos, dans la rue,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 août 2019

LIVRE : La Tentation de Luc Lang - 2019

J'avoue un gros faible pour Luc Lang depuis son bouquin précédent (Au Commencement du Septième Jour) qui m'avait ravi, et mes petits bonds de joie à l'heure d'entamer son nouvel ouvrage. Espoir et attente plus que comblés puisque voilà un nouvel exemple de très grande classe pour cet auteur sombre et intelligent, qui sait comme personne brasser des thématiques très profondes tout en pratiquant un style impeccable et en se cachant derrière le genre, ici le thriller. La Tentation est haletant, il est pratiquement impossible de s'en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 août 2019

Un Amour pur de Carmen (Karumen junjō su) (1952) de Keisuke Kinoshita

Un second opus de Carmen (avec une suite de prévue... qui ne verra jamais le jour) qui part un peu dans tous les sens, mixant comédie, comédie musicale et... politique avec plus ou moins de réussite. Kinoshita s'amuse à "décadrer" ses cadres (lors des parties « artistiques » notamment - lorsque Carmen danse ou qu'elle rend visite à l'atelier d'un artiste) ce qui produit un petit côté arty (certes) mais donne aussi le mal de mer lors de champ-contrechamp où la caméra ne cesse de tanguer. Un artiste (moderne et sous... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]