26 décembre 2017

LIVRE : Une Question De Temps (Absolution) de Samuel W. Gailey - 2016

Voilà un livre qui trouverait bien sa place dans un colloque sur les clichés dans le thriller américain contemporain. Gailey semble arriver avec 40 ans de retard, et nous ressert sans aucun complexe tous les motifs vus et revus chez ses prédécesseurs, comme une compile des meilleurs moments. C'est bien simple : vous prenez tous les polars noirs de ces dernières années, vous en gardez les épisodes et les personnages les plus marquants, vous gardez strictement la même trame, et vous passez à la caisse. A ce niveau là, c'est plus de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 décembre 2017

Stranger Things - Saison 2 - 2017

C'est avec un plaisir non encore émoussé que l'on retrouve notre petite série favorite ultra eighties sur laquelle plane l'ombre d'un Spielberg ou d'un Dante. Il est donc toujours question d'un monde parallèle ultra dangereux que des cons de scientifiques ne parviennent absolument pas à gérer : heureusement que notre petit club des cinq (un brin amputé par l'absence de la chtite El qui se fait malheureusement sentir) reste au taquet pour veiller au grain. Astuce, courage, et perspicacité demeurent leur crédo et comme l'un d'eux est... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:39 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
24 décembre 2017

Faute d'Amour (Nelyubov) (2017) de Andrei Zvyagintsev

Voilà un film qui met de la joie au cœur en ces périodes de fête, parbleu ! Zvyagintsev, tout en soignant ses images, semble oublier son esthétisme parfois un peu trop léché par le passé pour nous livrer un film rude, rugueux, âpre, russe... Une mère, un père divorcent. Chacun semble avoir retrouvé chaussure à son pied (elle un type entre deux âges très sage, sportif et taiseux, lui une jeune femme qu'il a déjà vite engrossée), baise, s'oublie... Mais oublie aussi leur fils qui, devant les propos désolants de ses parents (ah ben si... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 décembre 2017

Louise en Hiver de Jean-François Laguionie - 2017

Un dessin animé qui joue sur la dentelle fine, faisant de temps en temps penser à la phrase de Bresson sur le cinéma enregistreur du vent sur la surface de l'eau. Louise en Hiver tient sur moins que rien, un faisceau d'impressions, quelques émotions, un style presque abstrait, pour exprimer une chose plutôt terrible : la solitude, l'abandon, le sentiment de perdre pied, l'impression de ne plus appartenir à ce monde. C'est en tout cas ce que ressent Louise, brave mémé qui attend Godot ou la visite hypothétique de sa famille, dans une... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 décembre 2017

The Secret (The Tall Man) de Pascal Laugier - 2012

Pascal Laugier a réalisé Martyrs, qui avait au moins le mérite d'insuffler du gore dans le cinéma français. C'était à peu près son seul mérite, certes, mais ça peut pousser, sur un samedi soir un peu cossard, à regarder ce Tall Man qu'on annonce comme un film plein de twists et de tiroirs secrets. Ça commence comme dans un bon vieux Stephen King, et on est tranquille dans ses pantoufles : un village au fin fond de je ne sais quelle région pleine de rednecks et de consanguins, une série de disparitions d'enfants, une légende urbaine... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 décembre 2017

Le Concours (2017) de Claire Simon

Ah que de nostalgie que cette époque ancienne où je tentais le concours de la Fémis... Hein ? Ah oui, tiens c'est vrai que finalement je ne l'ai jamais tenté alors que j'étais un peu parti en fac pour cela - on oublie tellement de chose en cours de route. Bref. Claire Simon pose donc sa caméra dans l'antre sacrée de the école préparatoire aux métiers du cinéma (réalisateur, scénariste, producteurs, etc...). Après un premier temps un peu vain (tous les candidats sont réunis dans une salle de cinéma pour composer... On comprend que la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 décembre 2017

Rock'n roll de Guillaume Canet - 2017

Eh oui, Shangols fait feu de tout bois, et il lui faut bien de temps en temps se taper un navet pour justifier sa réputation d'esthète des faubourgs. Un coup d'oeil mi-fatigué mi-énervé sur le dernier Canet, un cinéaste qui n'a pas eu beaucoup de place dans notre colonne de réalisateurs, il faut bien le dire. Je plaisante. Alors... que dire ? Que dans les qualités de la chose, on peut lui reconnaître une indéniable constance : le gars a un concept, et le mène jusqu'au bout, la fin du film parvenant même à étonner dans son... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 décembre 2017

Profession : reporter (1975) de Michelangelo Antonioni

Un film où il fait bon se perdre pendant 2 heures, jusqu'au plan-séquence final de toute beauté... Enigmatique... oui... mais comme dirait mon ami Bibice "Et la vie, elle est comment, hein?... bon!". David Locke (Jack Nicholson dans sûrement l'un de ses plus grands rôles) en a ras le bol de sa vie de reporter, frustré par les gens qu'il rencontre, les infos qu'il glane après 12 h de marche dans le désert et quand son 4x4 s'enlise il lâche un cri de désespoir ("Mais y a personne là-haut, y a personne..." comme dirait le Gégé dans Jean... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
21 décembre 2017

120 Battements par minute de Robin Campillo - 2017

Visiblement ce film a frôlé la Palme d'or, et comme personnellement j'aime beaucoup Robin Campillo, me voilà aux premières lignes pour vous donner un avis ferme et définitif. 120 Battements par minute est absolument irréprochable : Campillo y revient sur les grandes heures d'Act-Up, asso dont il fut un des membres influents, et notamment sur cette période des années 80-90 ou le Sida assassinait à tour de bras la jeunesse mondiale, sans qu'aucun palliatif ne soit trouvé, alors que les labos pharmaceutiques jouaient les salopards en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 décembre 2017

Argent amer (Ku Qian) (2017) de Wang Bing

Chine, Huzhou, 18 000 entreprises de confection, 30 000 ouvriers : avec des horaires qui feraient tiquer quelque peu des syndicalistes français (de 7h à minuit avec une petite pause déjeuner), de jeunes chinois cousent, repassent, emballent dans une ambiance qui ne fait pas vraiment penser à la fête du slip... On est là pour travailler et gagner une misère de l'heure (1 à 2 euros) : mais c'est toujours mieux que rien, ma bonne dame, hein, pour ces Chinois(es) qui viennent de provinces déshéritées. Wang Bing, fidèle à ses... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]