27 décembre 2018

Les Frères Sisters (The Sisters Brothers) de Jacques Audiard - 2018

Après la Palme d'or la plus désastreuse du XXIème siècle, Audiard nous offre un western terne, vous pouvez pas dire, y a du mieux. Disons en tout cas qu'il arrive au moins 40 ans en retard en voulant réaliser un western un peu sentimental, qui reverrait les cow-boys comme des êtres capables de tendresse et d'amour, qui abandonnerait la binarité classique pour donner à voir des sentiments doux, drôles ou subtils. Ça se fait malheureusement depuis bien longtemps déjà, et sur ce terrain Audiard est très à la traîne. Jouant en plus sur... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 05:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 décembre 2018

Hitchcock / Truffaut (2015) de Kent Jones

Toujours un plaisir de se repencher sur cet entretien unique entre les deux hommes. Le seul gros problème de Jones est d'avoir voulu faire un portrait "à l'américaine" avec l'intervention de grands "spécialistes" mondiaux (Assayas et Desplechin pour la France (nos deux cinéastes, quoi), Peter Bogdanovitch, Kiyoshi Kurosawa, James Gray, Richard Linklater, David Fincher, Wes Anderson (aïe) et l'incontournable Scorsese qui est de tous les documentaires (à tel point qu'il ne doit plus avoir assez de temps pour ses propres films...... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
23 décembre 2018

Shirkers (2018) de Sandi Tan

Voilà le genre de doc qui pourrait plaire au désormais luxembourgeois Bastien. Soit donc l'histoire du tournage (un tournage qui a eu lieu 26 ans plus tôt) pour ce que l'on pourrait considérer comme le premier film indie singapourien... Petit problème, les bandes du film ont disparu pendant plus de vingt ans... Pourquoi ? Vous posez la bonne question. Reprenons le fil dès le départ. Sandi Tan, comme elle le dit, a tout fait à l'envers dans sa vie : elle a d'abord réalisé un film avec ses proches (le fameux Shirkers évanoui pendant... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 décembre 2018

Une Pluie sans fin (Bàoxuě jiāng zhì) de Dong Yue - 2018

Du vieux polar pluvieux dont on fait les romans noirs, moi je vous le dis : Dong Yue, pour son premier film, réussit brillamment son entrée chez les polardeux déprimés, et, ne seraient quelques vélléités de jouer aux artistes conceptuels sur la fin, on serait prêt à admirer même son grand classicisme. Le film est complètement dans la veine de ces intrigues retorses que nous ont servies Bong Joon-Ho ou Na Hong-Jin ces dernières années ; on peut même trouver qu'il en est une copie. Mais la copie est brillante, et on suit ce machin... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 décembre 2018

Les Griffes de la Nuit (A Nightmare on Elm Street) de Wes Craven - 1984

Aaaah les émotions adolescentes !... Revoyure de ce film qui mouilla le lit de mes 13 ans, et me fit pleurer ma mère en hurlant "Freddy ! Au secours, y a Freddy !" au milieu de la nuit. Et revoyure, il faut l'admettre, nettement à la baisse, puisque ce film-culte qui terrorisa tant d'adolescents a pris un méchant coup de vieux derrière les naseaux, et ne déclenche plus que les sarcasmes aigris de l'adulte courageux que je suis désormais. Il y a pourtant une excellente idée au départ : Freddy, jadis lynché par la population de cette... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:39 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
20 décembre 2018

Fahrenheit 11/9 (2018) de Michael Moore

Revoilà le gars Michael Moore qui joue subtilement sur l’un de ses anciens titres les plus célèbres (l’époque de la gloire et de la considération…) pour faire référence ici à l'élection de Trump. Plus de deux heures durant notre trublion américain va tenter de détruire Trump sans négliger d'écorcher au passage les Démocrates (pas forcément pour rien pour l'accession au pouvoir de l'autre andouille) et va tenter comme d'hab de gagner le soutien de son auditoire pour enfoncer le clou de son credo : il faut se mobiliser pour faire... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 décembre 2018

Contes de juillet (2018) de Guillaume Brac

Il y a quelque chose de sympathique dans ces deux courts de Brac, un petit côté rohmérien mais avec un peu moins de littérature, un peu plus de spontanéité ; on apprend que les deux projets résultent de travail d'improvisation avec les comédiens et l'on sent cette petite patine : les acteurs (surtout ceux "avé accent" dans la deuxième partie) s'expriment avec un vrai naturel, apportant indéniablement une petite touche de fraîcheur dans ces divers marivaudages. Une première histoire avec deux donzelles qui se font aborder par deux... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 décembre 2018

L'Apparition (2018) de Xavier Giannoli

Xavier Giannoli fait toujours des films avec un véritable fond, dommage une nouvelle fois qu'ils soient trente minutes trop longs, histoire sans doute de maintenir un suspense (les cinq dernières minutes !) un peu vain. Anna a donc vu la vierge, ce qui, à notre époque, relève du miracle (un peu comme une mesure sociale). Vincent Lindon, grand reporter (il peut tout faire le Vince), est employé par le Vatican pour enquêter sur ce curieux phénomène : Marie is back on earth or fake news ? Vincent, entouré d'hommes de religion,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
19 décembre 2018

Midnight Run de Martin Brest - 1988

Eh oui, même le réalisateur du Flic de Beverly Hills peut avoir sa chance sur Shangols, entre un Kore-Eda et un Godard. Un petit coup d'oeil sur ce buddy-movie sans buddy et avec assez peu de movie, film qu'on nous vend comme culte si on en croit la jaquette de ce DVD sorti à grand luxe ces temps-ci. Culte, culte, comme ils y vont ; moi j'ai trouvé ça plutôt sympathique, tout à fait honnête dans sa fabrication, joué excellemment, mais tout de même, on est là dans ce que le cinéma américain faisait dans les années 80, à savoir du... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
19 décembre 2018

Une Affaire de Famille (Manbiki kazoku) de Hirokazu Kore-eda - 2018

On choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille, n'empêche que Kore-eda prouve que le contraire peut être possible, et même réconfortant. Fidèle à son style tchekhovien, fait de scènes hyper douces et délicates, il dresse le portrait d'une "famille" bigarrée, qui se bâtit vaille que vaille à force de petites entourloupes et d'agissements douteux. Mamie récupère du fric dans une famille qui semble avoir des choses à se reprocher ; papa éduque fiston à chouraver de la bouffe chez les commerçants du coin ; la grande bosse sans... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]