17 avril 2019

LIVRE : La plus précieuse des Marchandises de Jean-Claude Grumberg - 2019

Le syndrome Matin brun est de retour. Souvenez-vous de ce minuscule bouquin qui avait fait un succès monstrueux, et qui, quand on l'ouvrait, ne savait que vous raconter un conte un peu bêbête sur l'intolérance, renvoyant Orwell et Huxley à leurs études. La plus précieuse des Marchandises, même s'il est beaucoup mieux, même s'il est travaillé avec plus d'intelligence, est sur le même créneau : raconter des événements connus de tous, mais traumatiques pour tous, et le faire dans une langue simple, accessible à tous, presque enfantine,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 avril 2019

Klute (1971) de Alan J. Pakula

C'est Klute Mr Mortez. Parution prochaine de cette œuvre du début des seventies dans la collection Criterion et l'offrande faite au un peu terne Pakula de faire sa grande entrée dans les colonnes de Shangols (se dont il se félicite, franchement). Flûte, se dit Klute (après j'arrête) quand il apprend la disparition de l'un des hommes forts de sa compagnie. Le FBI enquête pendant six mois mais fait chou gras. Du coup Klute reprend l'affaire en contactant une jeune femme, une call-girl, qui aurait entretenu une mystérieuse pour ne pas... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 avril 2019

Quasimodo (The Hunchback of Notre Dame) (1939) de William Dieterle

Alors oui, vous allez me dire, tiens, quel hasard dis donc... Certes. N'empêche qu'il n'y a pas de quoi se priver quand on a William Dieterle aux manettes, Laughton en Quasimodo, Maureen O'Hara en Esmeralda et l'inquiétant pour ne pas dire terrifiant Cedric Hardwicke en Frollo (Daniel Lavoie peut passer son chemin, même s'il a une voix d'outre-tombe). Dès le départ qui s'ouvre sur la cathédrale, on se dit qu'on a fait le bon choix, surtout que cette dernière, ne l'oublions point, est ici considérée comme un asile inviolable (a... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:53 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
15 avril 2019

Les Perles de la Couronne (1937) de Sacha Guitry & Christian-Jaque

Je ne suis pas un fan de Sacha Guitry, c'est vrai, et j'avais tout à perdre à la vision de cette pantalonnade historique convoquant tous les acteurs français de l'époque – eh ben, surprise, j’ai rien gagné… Outre Guitry pompeux dans le rôle d'un mauvais Alain Decaux avant la lettre, jugez du peu au niveau du casting (et je m'en tiens à l'essentiel) ; Renée Saint-Cyr en Madeleine de la Tour d'Auvergne qui, à peine apparue, meurt ; Arletty, en reine d'Abyssinie black (absolument ridicule soit dit en passant) ; Raimu en vieux dragueur... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2019

L'Île au Trésor de Guillaume Brac - 2018

Filmer le bonheur est une entreprise à haut risque, tant la mièvrerie peut facilement vous tomber dessus ou le sentimentalisme vous bouffer. Le bonheur est pourtant le sujet central de L'Île au Trésor, qui réussit totalement l'exercice. Tel un Wiseman lumineux, Brac "s'enferme" à ciel ouvert, le temps d'une saison, dans un complexe de loisirs en banlieue parisienne : étangs, pédalos, toboggans, baraques à frites, tout y est pour apporter de la joie à la population bigarrée qui vient s'y baigner, s'y détendre ou draguer de la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2019

Les Etendues imaginaires (A Land Imagined) (2019) de Siew Hua Yeo

Un film Netflix sur petit écran est non seulement forcément meilleur qu'un film de Lelouch sur grand écran mais il peut aussi se révéler franchement palpitant. Rêve dans le rêve dans le rêve dans le rêve, ce singulier polar singapourien pourrait faire penser (au niveau de l'atmosphère et non du scénario, précisa-t-il) au tout autant singulier Insomniac, les couleurs chaudes, ici, en plus. Un ouvrier étranger a disparu dans cet étrange "no-man's land de terre-pleins" ? Qui franchement pourrait en avoir quelque chose à foutre de ces... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2019

Embrasse-moi, Idiot (Kiss me, Stupid) (1964) de Billy Wilder

Kiss me, Stupid n'est sans doute pas le meilleur Billy Wilder, mais contient suffisamment de frivolités et d'allant pour qu'on passe un vrai bon moment. Voilà pas si longtemps que je ne l'avais vu, en fait, mais j'ai à nouveau été scié par le nombre d'allusions sexuelles que le Billy Wilder distille sans avoir trop l'air d'y toucher... On se retrouve à "Climax" (Jouy en Josas pour le Parisien), Nevada, et la maison de ce petit joueur de piano peut s'enorgueillir dans son jardin de deux cactus plus phalliques, tu souffres. Les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
13 avril 2019

LIVRE : Les Années douces (Sensei no kaban) de Kawakami Hiromi - 2001

Plus ineffable que Les Années douces, ça risque d'être dur, à moins de commencer carrément à enlever des mots ou des lettres. Ce roman ferait passer les films d'Ozu pour des gros discours lourdement exposés, tant y est cultivé un goût du presque rien, de l'indicible, de l'à-peine-ressenti qui finit, à la longue, par faire son effet. Il suit en ceci les règles du haïku, forme dont l'un des personnages principaux a fait sa profession : Matsumoto, professeur de japonais à la retraite, croise dans un petit bar à saké son ancienne élève,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 avril 2019

LIVRE : Le Jourde & Naulleau de Pierre Jourde et Eric Naulleau - 2004 puis 2015

Le commentaire récent de Pierre Jourde sur ce blog ayant démontré toute la sportivité du gars, j'ai voulu lire cette mouture 2015 du fameux Jourde & Naulleau, dont la première version était sortie en 2004. Ce livre condense à peu près tout ce que tout bon auteur de blog ou de critique littéraire peut entendre à longueur de journée : de quel droit critiquez-vous ? D'où parlez-vous ? Sauriez-vous en faire autant ? Pourquoi passer son temps à descendre des bouquins plutôt que de le passer à les défendre ? Etes-vous conscients de la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 avril 2019

Des Nouilles aux haricots noirs (Kimssi pyoryugi) de Lee Hae-joon - 2009

Sympathique variation moderniste sur le mythe de Robinson (un des titres du film est Castaway on the Moon), agréable comédie qui se tente d'une critique gentille de notre bonne vieille société de consommation, petit objet zen qui ne se prend pas tout à fait au sérieux, Des Nouilles aux haricots noirs est un film très attachant, maladroit et trop long sans doute, mais on ne peut plus recommandable si vous avez envie de passer deux heures hors du temps et des références. Il est en fait séparé en deux inspirations très emblématiques du... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]