27 octobre 2016

Diamant noir (2016) d'Arthur Harari

Alors oui, il est dommage que l'image donne l'impression parfois d'une terrible patine téléfilm parce qu'il y a beaucoup de choses remarquables dans cette intelligente œuvre au noir. Il s'agit, pour la faire courte, au départ, d'une basique histoire de vengeance dans le milieu des diamantaires. Pier Ulmann (Niels Schneider, excellent) vient de perdre son père - ce dernier, totalement rejeté et abandonné par sa famille, est mort, une main en moins (un accident de jeunesse en taillant une pierre), dans la misère. Pier parvient à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 octobre 2016

Les Premiers (Avaliha) (1984) d'Abbas Kiarostami

Dispositif minimaliste mais efficace avec notre ami Kiarostami qui plante sa caméra dans le bureau du proviseur d'une école primaire de garçons ; notre homme reçoit donc à la queue leu leu tous les futurs terroristes en puissance capables d'actes condamnables et atroces : poussette dans le dos, tordage de bras, vol de pommes, retards... Les griefs sont nombreux et notre proviseur d'écouter patiemment tous ces chtiots qui se font tout petit devant ce barbu sage comme une image. Sans jamais élever la voix et en brandissant... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2016

La Fille inconnue de Luc et Jean-Pierre Dardenne - 2016

Pour cette fois (et ça commence à faire pas mal de croix sur leur ardoise, depuis Le Silence de Lorna), Les Dardenne brothers déçoivent un peu, proposant un film assez dispensable et bancal. Peut-être à trop vouloir faire autre chose, tout en poursuivant leur sillon, ils se perdent et finissent par faire un film que d'aucuns appeleront épuré, et que moi j'appelle sans style. Une jeune généraliste, un soir d'énervement, ne répond pas au coup de sonnette qui retentit dans son cabinet ; le lendemain, la jeune prostituée qui a sonné est... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
26 octobre 2016

LIVRE : Une Mort qui en vaut la peine (The Heavenly Table) de Donald Ray Pollock - 2016

J'étais passé à côté du phénomène Le Diable tout le temps, séance de rattrapage donc avec ce roman noir et rouge. Pollock semble marcher sur les traces du roman de gare avec ce livre jetable, qu'on lit comme un de ces "pulp" avant de passer à autre chose, mais c'est pas forcément une critique. Efficace, facile à lire, semblant calé sur la durée qui sépare les stations de métro, c'est typiquement le genre de bouquin qui vous procure votre dose de plaisir avant d'aller bosser. C'est fun, quoi, et entre deux romans de Del Amo, ça fait du... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2016

Un autre Homme, une autre Chance de Claude Lelouch - 1977

Et voilà. Il fallait bien un jour qu'on y vienne, il fallait bien que la diable pénètre sur ce blog, il fallait bien que notre insatiable ouverture d'esprit laisse la porte béante à Belzebuth. C'est moi qui m'y colle, j'aurai fait entrer Lelouch dans Shangols, et le suspense est total : vais-je être radié par mon comparse, qui doit déjà s'étrangler avec son verre de rhum arrangé ? Vais-je gagner l'enfer ? Vais-je subir les foudres de nos commentateurs, et va-t-on perdre la moitié de notre lectorat ? J'atteste ici de ma bonne foi, et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:40 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
25 octobre 2016

Don't Breathe - La Maison des Ténèbres (Don't Breathe) (2016) de Fede Alvarez

Toujours à l'écoute des conseils éclairés de nos fidèles lecteurs, je me penchai sur cette classique histoire de cambriolage, genre Allô Maman j'ai raté l'Avion mais avec à la place du gamin un vétéran de la guerre en Irak aveugle. Toute la différence est là... non pas tant le fait qu'il soit aveugle (on y reviendra tout de même) mais qu'il soit vétéran. On sait, par expérience, que le vétéran, une fois de retour en ses terres, n'a plus rien à perdre. Et un vétéran qui n'a plus rien à perdre, autant vous le dire, cela ne ferait qu'une... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 octobre 2016

Les Dames du bois de Boulogne de Robert Bresson - 1945

Fin de l'odyssée bressonesque, avec ce petit film pas encore bien stable, mais qui marque quelques points tout de même. Le style Bresson y est encore hésitant, mais on sent indéniablement la marque d'une personnalité dans cet objet étrange, atone malgré les tonnes de sensibilité qui s'y expriment, à distance et en même temps vénéneux. On se croirait dans Les liaisons dangereuses, mais au XXème siècle : Hélène, pour tester son amant, lui fait croire à une rupture. Elle découvre alors que ce dernier est soulagé, et souffrait lui aussi... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2016

LIVRE : Règne animal de Jean-Baptiste Del Amo - 2016

Triste humanité. En décrivant la vie d'une exploitation fermière au début du XXème siècle, puis en 1980, dans les premiers temps de la fièvre porcine, Del Amo réussit un livre vénéneux, violent, qui en dit long sur les hommes dans leurs rapports aux animaux et dans leurs relations entre eux. Et le portrait est à charge. Il n'y a strictement aucune porte de sortie dans cet univers minuscule, et c'est d'abord Eleonore, première génération de victime, qui est sacrifiée à l'autel de la domination masculine et de la guerre. La première... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2016

L'Héritage (L'Eridita Ferramonti) (1976) de Mauro Bolognini

Un bon vieux film historique familial de Mauro Bolognini porté par un casting de choix (Sanda, Quinn, Fabio Testi), une musique morriconienne sirupeuse et bénéficiant d'images saturées de filtres. On est dans la bonne vieille reconstitution (fin du XIXème avec costumes et tout) et les règlements de compte intra-familiaux qui charclent (Quinn, retraité millionnaire, conchie ses trois enfants : une opportuniste qui s'est maquée avec un fonctionnaire haut placé, un gigolo-joueur malin en business, et le petit dernier qui l'a pourtant... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2016

La Planète des vampires (Terrore nello spazio) de Mario Bava - 1965

Ah c'est pas tout à fait du cinéma hollywoodien qui nous est proposé là, ça rape les yeux, les acteurs post-synchronisés sont tout à fait nuls, c'est kitsch, mais le fait est que voilà un film intrigant et assez réussi. L'univers est typique de la SF classique : lumières qui clignotent bêtement, combinaisons (légèrement SM) de cuir qui moulent les formes, planète hostile, tout y est. Sur cette planète atterit à l'arrache un vaisseau spatial à la recherche d'un autre vaisseau porté disparu. L'équipage est alors sujet à une série... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]