23 septembre 2019

Le Procès Paradine (The Paradine Case) d'Alfred Hitchcock - 1947

Si avec ce film, Hitch se montre un peu moins inspiré au niveau du scénar, The Paradine Case n'en reste pas moins un brillant exercice de style, rendu d'autant plus spectaculaire qu'il est fait dans des contraintes serrées : celles du film de procès, sclérosant au possible, et sur lesquelles nombre de gusses se sont cassé les dents. Difficile de filmer ces longues séquences d'interrogatoires avec imagination ; à ce niveau-là, on ne peut que s'incliner : Bouddha se montre dans cet exercice d'une virtuosité éblouissante, faisant... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:16 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
23 septembre 2019

Das Hofkonzert de Detlef Sierck (Douglas Sirk) - 1936

Cette odyssée Douglas Sirk ne va pas se regarder toute seule, il importe donc d'en explorer les arcanes, y compris quand elles nous amènent dans des niches improbables, en l'occurrence sur la piste des opérettes allemandes. Nous voici à la cour d'une principauté non-définie au milieu du XIXème siècle, histoire sans doute de faire oublier l'actualité inquiétante de l'Allemagne de 1936. Une gironde chanteuse (Martha Eggert, un physique de starlette américaine) débarque pour semer le désordre dans la population mâle, dont une partie... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2019

Nomad : In the Footsteps of Bruce Chatwin (2019) de Werner Herzog

Festival Herzog cette semaine sur Shangols et un Shang proche de l'orgasme cinématographique (même si on reste ici dans le documentaire télé, de bonne qualité certes, mais sans atteindre les chefs-d’œuvre du sieur). Il y a tout de même dans ce doc, en huit chapitres, sur le voyageur et écrivain Chatwin beaucoup d'éléments qui font écho à l'œuvre même de Herzog. Qu'il s'agisse de cette thématique fondamentale (et sujet éternel de polémique entre Shang, de mauvaise foi, et Gols, de mauvaise foi) d’embellir la réalité pour la rendre... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 septembre 2019

Europa Europa (1990) de Agnieszka Holland

Certains films vieillissent plus rapidement que d'autres, à moins que certaines formes de cinéma, par trop classiques, par trop lisses, ne fussent déjà vieilles à leur naissance… Holland (pas de relation) s'attaque pourtant à une histoire édifiante, comme on dit dans le milieu, qui pouvait permettre d'explorer les aspects les plus sombres et les plus tortueuses de l'âme humaine : l'histoire d'un jeune juif allemand qui va se retrouver en Pologne dans une école bolchévique, apprenant le russe pendant deux ans, avant l'invasion... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2019

Garde à Vue de Claude Miller - 1981

Un huis-clos implacable et superbement écrit, porté par deux monstres sacrés du cinéma dans un face-à-face plein de suspense. Voilà, ça c'est la critique habituelle. Et on pourrait même la prendre pour argent comptant, tant il est vrai que si on est bien luné, oui, Garde à vue est un huis-clos implacable et superbement écrit, porté par deux monstres sacrés du cinéma dans un face-à-face plein de suspense. Mais si on gratte un peu, on se rend compte que ce film est un peu tout sauf ça. Attention, je ne dis pas qu'à son époque, il n'a... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:11 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
21 septembre 2019

La Cassette (A Caixa) de Manoel de Oliveira - 1993

Minuscule ballade dans les ruelles de Lisbonne, et drame brechtien, La Cassette est un machin bizarre, parfois maladroit, parfois vraiment beau. On ne cesse de s'ébaubir devant la modestie d'Oliveira, devant cet humour taquin, devant les petites idées qui jaillissent dans ses films, et parallèlement devant l'ambition de ce qu'il arrive à raconter. En l'occurrence, cette fois-ci, il s'agit de pointer la cupidité des hommes dès qu'un sou est en jeu. Dans cette petite rue pauvre de la ville, on découvre donc un aveugle, vendant... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 septembre 2019

So long, my Son (Di jiu tian chang) (2019) de Wang Xiaoshuai

Décidément, à ce rythme-là, je risque d'avoir un top 10 de fin d'année uniquement composé de films chinois... So long, my Son est une histoire de fils (normal, mais au pluriel) subtilement entremêlés (vous sentiez venir le jeu de mots, n’est-ce pas ?) pour ne pas dire subtilement montés. Il est question ici de fils perdu (mort, avorté, vous pouvez décliner), de fils disparu, de fils retrouvé, de fils adopté, protégé, etc... C'est une thématique certes pas franchement unique (Chine, unique... vous l'avez ?) mais ici très... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 septembre 2019

L'Outrage (The Outrage) (1964) de Martin Ritt

Rashomon à la sauce western américaine qu'est-ce que cela donne ? Dès les premières images, on reconnaît la patte de notre ami photographe James Wong Howe et on est plutôt content : trois hommes, sous une pluie diluvienne, la nuit, dans un endroit isolé... Suffisamment de mystères et de regards hagards pour que l'on se demande si l’on n'est pas hors du monde, genre quelque part aux portes du purgatoire... Ritt et Howe soignent leur ambiance et même si le gars Edward G. Robinson, vieillissant, cabotine un brin, on se dit qu'on... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 septembre 2019

LIVRE : De Pierre et d'os de Bérangère Cournut - 2019

En ces temps de canicule, il est bon de se prendre une grande bouffée de frais, et le livre de Bérangère Cournut peut au moins servir à ça. En matière de frais, la dame s'y connaît, et même de grand froid, puisqu'elle nous embarque ici dans une petite tournée dans le Grand Nord, sur les traces d'une femme inuit perdue au milieu des glaces et des phoques. Saluons de ce fait tout d'abord l'originalité de la chose : la littérature française nous a tellement habitués à se regarder l'ombilical que cette franche sortie dépaysante ne peut... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 septembre 2019

Tampopo (Tanpopo) (1985) de Jûzô Itami

Toujours à l’affût des conseils de nos avisés lecteurs, j’ai donc dégusté ce Tampopo qui pendant pratiquement deux heures traite de façon sympathiquement comique de la bouffe au Japon. En fil rouge, on suit les mésaventures de cette fameuse Tampopo qui, conseillée par toute une équipe de bras-cassés gourmets, va tenter d’ouvrir l’une des meilleures gargotes (au monde) spécialisées dans les nouilles. Attention, c’est un sujet plus sérieux qu’il n’en a l’air, les Nippons évoquant les pâtes et leur bouillon avec la même richesse de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:58 - - Commentaires [4] - Permalien [#]