17 avril 2018

The Walking Dead saison 8 - 2018

Chaque saison de The Walking Dead tente de réparer les erreurs de la saison précédente... et tombe dans d'autres erreurs. On n'arrivera jamais à rien comme ça, je vous le dis. Cette saison 8 s'annonçait tout à fait bien, puisqu'elle serait celle des grands mouvements d'armées et de la lutte de clans, autrement dit celle où ça va charcler grave. Un méchant enfin à la hauteur (le suave et affreux gourou Negan), un Rick en retrait par rapport à la foule de personnages qui l'entourent, des zombies de plus en plus faire-valoir dont on se... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:52 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

17 avril 2018

Qu'est-il arrivé à Baby Jane ? (What ever happened to Baby Jane ?) de Robert Aldrich - 1962

Il y a les films d'hommes entre eux, faits en grande partie de bourrades dans le dos, de bières et de concours de pénis ; et puis il y a les films de femmes entre elles, et laissez-moi vous dire qu'en termes d'action, les seconds n'ont rien à envier aux premiers. Surtout quand il s'agit de scruter les rancunes ataviques accumulées pendant des années par deux soeurs enfermées dans leur maison, gagnées par l'alcoolisme, la vieillesse et la jalousie. C'est le sujet que choisit Aldrich avec ce film, qui prolonge perfidement la fiction... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 avril 2018

Orange mécanique (A Clockwork Orange) de Stanley Kubrick - 1971

Je me fends moi aussi de mon hommage, à Kubrick (qui est mort) (il y a 19 ans, certes) avec ce film emblématique et culte qui n'a jamais réussi à m'emballer complètement. A la revoyure, eh bien toujours pas : quelque chose me semble bloquer dans le scénario, surtout. J'admire la forme, ça oui, mais je regarde le film comme un pur objet, et il me semble que le roman de Burgess était beaucoup plus clair dans ses intentions et beaucoup plus habile dans sa construction. Bon, l'histoire de base, tout le monde connaît : l'histoire d'Alex,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:47 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
16 avril 2018

Le Concours/Compétition (S'il n'y avait pas de guinguettes+L'Audition) (Kdyby ty muziky nebyly + Konkurs) (1964) de Milos Forman

Voici donc (on n’en finira jamais avec les hommages, l'une des parties des Taviani venant de nous lâcher) deux des premiers moyens-métrages du gars Forman. S'il n'y avait pas de guinguettes alterne courses de mobs ou de motos et répétitions symphoniques, les secondes n'étant pas forcément moins bruyantes que les premières ; Forman se focalise notamment sur un petit chef-d'orchestre de province, pas vraiment un surdoué pour mener la baguette mais avec des convictions... et qui ne cesse de tenir des discours (ce qui nous évite... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 avril 2018

Le Coeur du Tyran (A zsarnok szíve, avagy Boccaccio Magyarországon) (1981) de Miklós Jancsó

On connaît la capacité de Jancsó à faire dans la belle image, à jouer des contrastes du couleur, du rouge sang au blanc pure comme de la coke, à soigner sa mise en scène lors de plans-séquences interminablement complexes... Il y a tout cela dans ce film réalisé quasiment qu'en intérieur, avec en plus un goût immodéré pour les travellings et les acteurs qui se déplacent, sans qu'on les voit, sur des planches à roulettes (l'effet 'Les Parapluies de Cherbourg' quand Guy à son biclou, pour les connaisseurs). Esthétiquement, voici donc... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 avril 2018

Avant que nous disparaissions (Sanpo suru shinryakusha) de Kiyoshi Kurosawa - 2018

Ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre, KK accomplit un nouveau virage avec cette cuvée 2018, comme il en accomplit sans arrêt depuis qu'il a délaissé quelque peu les films de fantômes des années 90-2000. Cette fois, il aborde un genre qu'il n'avait jusqu'alors jamais abordé, le film de science-fiction, ou plutôt d'alien. Sur une histoire assez proche des Profanateurs de Sépulture, il raconte la lente invasion de la Terre par d'obscurs extra-terrestres dans le but d'éradiquer l'humanité, pas moins. Trois éclaireurs alien... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 avril 2018

Harald & Harald (1996) d'Ingmar Bergman

Les odyssées nous amènent parfois à découvrir des choses, il faut bien l'admettre, qu'on doit bien être les seuls à vouloir regarder de nos jours... Qu'à cela ne tienne, voici donc une petite gâterie télévisuelle réalisée et écrite par Bergman. Deux types, deux critiques littéraires homophoniques chapeautés chacun d'une boîte à chaussures (?), citent les meilleurs morceaux du rapport de la Commission culturelle suédoise devant un public acquis. Quelques citations triées sur le volet sur le théâtre, la considération de la jeunesse,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
12 avril 2018

Du Sang dans la Sierra (Relentless) de George Sherman - 1948

Ah chouette, va y avoir du sang, va y avoir de la sierra, on se cale dans son fauteuil et on s'apprête à se taper un petit western qui envoie du bois... Ah ben, non, finalement on va avoir des gentils poneys et des méchants pour rire, bon. Sherman est pris en flagrant délit de film familial avec ce Relentless bien innocent, ce n'est pas si grave ; mais il ajoute à la liste de ses griefs en réalisant un film assez paresseux, ridicule parfois dans son déroulement, et qui manque cruellement de sève, de mise en scène, de personnages,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2018

The Man with two Faces (1934) de Archie Mayo

Une adaptation d'une pièce de théâtre filmée de façon très théâtrale, trop à plat, pour donner un quelconque relief à ce crime presque parfait... Pour ne rien divulguer de l'intrigue, résumons seulement le début du récit (il y a un twist dans le dernier tiers que les plus avertis devineront... trop rapidement) : les acteurs sortent de scène, ils sont radieux, si ce n'est ce grincheux de Edward G. Robinson connu pour être le micro Bacri de son époque (et qui traite, soit dit en passant, sa compagne comme une merde)... Sa sœur (Mary... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2018

Hospital de Frederick Wiseman - 1970

Nouvelle excursion en vase clos pour Wiseman, qui choisit cette fois-ci les hauts murs d'un hôpital de New-York pour nous livrer son enquête de l'intérieur habituelle. C'est encore une fois génial. Avec une distance très juste et en même temps mystérieuse (on se demande vraiment comment le gusse arrive à filmer des moments de vérité aussi intenses, à être là au moment où ça se passe, à capter ainsi les remous du monde en ne filmant qu'un petit détail), la caméra attrape des instants de vie, captés à l'arrache mais cadrés avec une... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]