04 octobre 2016

John From (2016) de João Nicolau

Voilà une bien jolie petite chose qui nous vient du Portugal et qui renouvèle avec une belle candeur et une véritable fraîcheur les désirs (réels et fantasmés) d'une grande plante adolescente (Julia Palha, photogénique à souhait). Bien qu'il y ait finalement que peu de point commun au niveau de la forme entre les deux films (si ce n'est ce sentiment de l'été qui n'en finit point), le film de Nicolau ne fut point sans nous faire penser à la mythique (le mot est fort, je l'avoue) œuvre de Miller, L'Effrontée : sans doute par cette... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 octobre 2016

LIVRE : Molécules de François Bégaudeau - 2016

Toujours taquin, Bégaudeau joue avec la mode assez gavante il est vrai du fait divers, et perd un peu son temps à nous livrer une pochade qui n'est qu'accessoire. Un meurtre moyen fait par un assassin moyen, une victime moyenne et une enquête moyenne, un procès moyen et des détails moyens, tout est réuni pour faire un livre moyen, et pan on est dedans. Bégaudeau s'appuie sur un fait divers (réel ?) sordide, une femme assassinée devant chez elle par un gars persuadée qu'elle l'a envoûté, et déploie des trésors d'ingéniosité pour... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 octobre 2016

Elle de Paul Verhoeven - 2016

Donner les prix prestigieux de Cannes à Dolan et Loach alors que Elle était projeté relève de l'aveuglement. Très grand film mystérieux que ce nouveau Verhoeven, intelligent, audacieux, subtil et dérangeant, qui tend la joue pour se faire frapper tout en affichant un air effronté et une modernité qui lui vont parfaitement au teint. Il y est question, comme dans le joli roman de Djian dont il est adapté, d'une femme opaque, uniquement décrite dans ses actions, et jamais par sa psychologie. On pourrait bien avoir là le portrait de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:05 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
01 octobre 2016

Ce Sentiment de l’Été (2016) de Mikhaël Hers

Ce sentiment de l'été est un film qui repose sur un fil, qui progresse sans éclats, sans éclats de voix et qui s'achève par une perspective – minimaliste - d'espoir ou tout du moins de renouveau. Du deuil berlinois à l'espoir newyorkais en passant par les balades parisiennes, Hers, tout en nous faisant voyager de capitale en capitale, réalise un film intimiste au travers duquel quelques rayons de soleil finiront par percer. C'est un cinéma a minima qui se concentre sur son personnage principal (Anders Danielsen Len, la douceur faite... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 octobre 2016

Les Incorruptibles (The Untouchables) de Brian de Palma - 1987

Une des rares incursions de De Palma dans le cinéma mainstream et commercial, et j'avoue que le résultat est assez décevant. Ecrasé sous le poids de la commande, et sous l'obligation de montrer le bon profil de sa poignée de stars, le maître assagit franchement son style et livre un objet pas vraiment honteux, mais simplement efficace et correct. On le sent bien se débattre pour imposer ses plans tordus, et on constate avec peine que, derrière le cahier des charges, il essaye encore et toujours de multiplier screen-shots, montage... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 octobre 2016

Fuocoammare, par-delà Lampedusa (Fuocoammare) (2016) de Gianfranco Rosi

Gianfranco Rosi a cette indéniable capacité de s'approcher de son sujet à tâtons, doucement, comme pour mieux parvenir à le cerner, comme pour mieux en faire ressortir la véracité. Il adopte ici dès le départ un procédé un peu déroutant : en posant sa caméra à Lampedusa, il filmera avant tout la vie d'un petit garçon natif de cette île, son évolution, ses jeux, ses questionnements, ses problèmes. Puis, ponctuellement, la caméra s'éloigne de l'île pour venir à la rencontre d'un navire de migrants ou pour interroger un médecin en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 septembre 2016

LIVRE : Grossir le Ciel de Franck Bouysse - 2014

Un polar original que ce petit bouquin qui aborde de nouvelles façons de faire monter le suspense. Bouysse s'intéresse plus aux atmosphères qu'à sa trame, nonobstant bien montée, et on lui en sait gré tant son contexte est fort et original : on est au fin fond de la Lozère, vers Le Pont-de-Montvert, dans un hameau constitué de deux fermes. Dans l'une vit Gus, véritable sauvage misanthrope et solitaire, ermite aux habitudes enfoncées depuis trop longtemps pour changer quoi que ce soit ; il vit avec son chien, dans la succession... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 septembre 2016

Chasseur de primes (The Bounty Killer) de Spencer Gordon Bennet - 1965

Un western déséquilibré et assez miteux dans sa première partie, et intéressant dans sa deuxième, vous me trouvez là le cul entre deux chaises. Dans un premier temps, Bennet (qui ça ?) est bien fidèle à son envie de post-grand âge du western, et pervertit complètement le genre. On assiste à l'arrivée en ville d'un blanc-bec tout miel (grosse erreur de cating : ce Dan Duryea, trop vieux pour le rôle, sans classe et sans humour) qui s'éprend aussitôt de la tepu du saloon et se heurte au méchant du lieu. Il est sauvé par Rod Cameron,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 septembre 2016

Toni Erdmann de Maren Ade - 2016

Voilà donc ce "trésor de mise en scène" devant lequel le tout Cannes s'est "plié en deux de rire", cette "Palme du coeur" aussi "subtile qu'intelligente". Ben moi j'ai trouvé ça terne comme un jour sans pain, autant le dire, pas drôle du tout, mille fois trop long et sans mise en scène. Mais je suis peut-être un peu bougon, c'est vrai. Pour tout dire, je n'ai pas compris grand-chose à cette histoire de père clown triste qui s'imisce dans les affaires de sa fille pour lui rendre la vie moins terne. Pour moi, ça fait un sujet de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:42 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
29 septembre 2016

Duel au Soleil (Duel in the Sun) de King Vidor (et William Dieterle) - 1946

Un film culte sur Shangols, ça change des brumeux objets expérimentaux. Il y en a à se mettre sous la dent dans ce mélodrame flamboyantissime, et c'est vrai qu'en 2h20 on a le temps de voir passer du sentiment bafoué et de la gonzesse trahie. Vidor n'y va pas avec le dos de la cuillère, et sert un pseudo-western de toute beauté, aux couleurs flamboyantes et aux sentiments forts. Pseudo-western, disais-je, puisque le genre ne sert qu'à déployer une trame de mélodrame classique, et qu'on ne verra là-dedans que très peu d'éléments... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:07 - - Commentaires [54] - Permalien [#]