04 avril 2018

LIVRE : Quoi est qui ? (Hitchcock on Hitchcock 2) d'Alfred Hitchcock - 2016

Deuxième livraison de textes hitchcockiens : on pourrait penser que ce livre-là n'est pas nécessaire et sent le fond de tiroir commercial. S'il est vrai qu'il y a pas mal de redites par rapport au premier tome, on ravale vite nos doutes devant l'aspect plus que nécessaire de ces textes. Même, on se dit que les répétitions démontrent une grande constance chez Bouddha : jamais, depuis ses débuts dans les années 20 et jusqu'au bout des années 70, le gars ne se contredit ; il relate toujours les mêmes anecdotes pour expliquer tel aspect... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 avril 2018

Le Dernier des Mohicans (The Last of the Mohicans) (1920) de Clarence Brown & Maurice Tourneur

Pas mal du tout ce petit film muet qui célèbre joliment, sur la fin, et ce dans un silence de mort, le dernier des Mohicans - le gars Uncas. On pense qu'il sera question de combats entre Indiens et Européens, ou plutôt de combats entre bons Anglais et sales Français avec des Indiens au milieu mais on a tout faux. On est en effet surpris de constater que l'histoire se concentre surtout sur deux jeunes femmes que l’on découvre flirtouillant au Fort Edward (la brune et charismatique Barbara Bedford as Cora et son regard noir charbon... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 avril 2018

Le Roi des rois (The King of Kings) de Cecil B. DeMille - 1927

C'est Pâques, on révise donc ses classiques avec les aventures trépidantes de Djizeuss et ses 12 acolytes dans la Jerusalem guère ouverte aux nouveaux prophètes du début de notre ère. On connaît par coeur les épisodes, depuis la résurrection du bon Lazarre jusqu'à la trahison de Judas, depuis "Laissez les petits enfants venir à moi" jusqu'aux détails de la crucifixion, pour peu qu'on s'intéresse un minimum à la chose. Mais DeMille revisite chaque épisode avec un tel sens du spectacle qu'on les redécouvre avec intérêt (et un peu... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 avril 2018

Les Voleurs de la Nuit (Thieves After Dark) (1984) de Samuel Fuller

En peinture, on appellerait cela une croûte, au cinéma, simplement un navet, une daube. C'est le grand Fuller qui est aux manettes de cette merde qui bénéficie d'un casting régional de choix : on peut malgré tout respecter ceux qui sont depuis physiquement morts (Stéphane Audran - hommage -, Victor Lanoux - hommage -, Claude Chabrol - hommage), moralement morts (Véronique Jannot) ou médiatiquement morts (Marthe Villalonga, Micheline Presle) ; toute une armée de stars françaises qui ont fait les mauvais jours du cinéma... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 avril 2018

Une Histoire de Fou (2015) de Robert Guédiguian

Petite séance de rattrapage des films du gars Robert qui nous emmène cette fois-ci dans l'Histoire de l'Arménie, du génocide aux actions de représailles menées dans les années 20 et les années 70 contre les intérêts turcs. Seulement notre Robert, plutôt que de faire une fresque à la Autant en emporte le Vent (genre, comme s'il en avait en plus les moyens), préfère se concentrer sur deux personnages : un exécutant des attentats et l'une de ses victimes collatérales, une personne sans lien aucun avec les Turcs. Pendant que l'un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2018

Le Musée des Merveilles (Wonderstruck) (2017) de Todd Haynes

Après le bien joli Carol, Todd Haynes nous revient avec une sorte de "conte" en parallèle sur deux enfants sourds, l'un dans les années 20 venant du New Jersey, l'autre dans les années 70 en provenance du Minnesota... Deux enfants à la recherche de leurs parents, deux enfants qui vont aimer à se perdre dans le Musée d'Histoire Naturelle de New York (métaphore), deux enfants qui sont liés à travers les âges par le sang (suspense)... Les deux enfants vivent forcément dans leur petit monde (aussi bien l'intimité de leur chambre où... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 avril 2018

The green Fog (2017) de Evan Johnson, Galen Johnson & Guy Maddin

Un premier avril sous influences maddiniennes ça ne peut pas faire de mal, surtout quand le gars rend un hommage "explosé" au Vertigo d'Hitchcock et à la ville de San Francisco. Maddin et ses deux acolytes vont chercher dans une centaine de films tournés dans les alentours pour recréer "dans l'esprit" la structure du film d'Hitchcock. Il est question d'une course poursuite sur les toits ? Une douzaine d'extraits montreront une course avec de multiples flics et de multiples voleurs ; il en sera de même pour des scènes de baisers, de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mars 2018

The Massacre (1912) de D.W. Griffith

Un bon vieux petit Griffith des familles qui nous montre le cercle infernal de la vengeance. Des soldats attaquent un village indien qui semblait bien paisible jusque-là et ne demandant rien à personne, tuant femmes et enfants... Les Iindiens, qui ont plus d'une plume à leur chapeau, vont à leur tour chercher à se venger en attaquant un convoi de civils en partance pour le grand west - femmes et enfants se trouvent à leur tour terrorisés alors que la bataille fait rage... Un massacre conduisant à un autre massacre en quelque sorte,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mars 2018

Old Joy (2007) de Kelly Reichardt

Vous aimeriez partir en week-end avec un vieux pote et votre chien mais vous n'avez pas de pote, pas de chien ou tout simplement pas le temps ce week-end ? Alors je ne pourrais que vous conseiller ce petit film d'un peu plus d'une heure de Kelly Reichardt, une œuvre à la fois lumineuse, zen et un peu triste, aussi... La cinéaste nous a donné l'habitude de faire dans le minimaliste et le moins qu'on puisse dire c'est qu'on est, ici, servi. Prenons un barbu forcément cool qui est resté une sorte d'ado attardé (pas d'attache, de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
31 mars 2018

The disaster Artist (2018) de James Franco

  The Room, réalisé en 2003 par un certain Tommy Wiseau (une gueule pas possible, des cheveux jusqu'aux fesses et un accent à couper au couteau), pourrait sans doute prétendre au titre de pire film de la galaxie... Un truc tellement impossible à regarder (au niveau des dialogues, du montage, du scénar, des acteurs... enfin bref à tous les postes) qu'il en devient bidonnant. C'est en tout cas devenu aujourd'hui une sorte de film culte (non, on ne l'a pas vu, on a deux-trois faiblesses...). Franco s'intéresse au tournage... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]