27 octobre 2013

LIVRE : Danse noire de Nancy Huston - 2013

J'aime bien Nancy Huston, généralement, mais cette histoire qui conte le destin des moutons noirs d'une famille sur trois générations n'est jamais vraiment parvenue à me captiver ou à vraiment m'émouvoir - même les retrouvailles sur la fin entre Milo et (...) sonne un peu plat. Faut dire que la gâte Nancy n'y va pas avec le dos de la cuillère au niveau du glauque : Milo fut un gamin abandonné, trimballé de famille en famille, et bien souvent battu (youpi !), Neil un activiste irlandais au début du siècle qui vit son meilleur ami se... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 octobre 2013

La Machine à tuer les Méchants (La macchina ammazzacattivi) (1952) de Roberto Rossellini

Une idée plutôt originale au départ (un appareil photo capable de tuer des gens...) et un peu morbide mais que le Roberto décide de traiter sur le ton de la comédie - ça papote, ça crie, ça trafique, ça vole, ça usurpe dans tous les sens... On est bien en Italie. Le photographe du village décide de "punir" lui-même les personnes dont il juge le comportement plus que douteux - d'un flic qui ne rechignait pas à faire le salut mussolinien à une poignée de notables tous plus vénaux les uns que les autres... Seulement voilà, plus il fait... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2013

Curling de Denis Côté - 2010

T'vu, c't'in bin ban film, cé, tobernoc. Nous voilà dans le cinéma canadien avec accent, ce qui constitue toujours un dépaysement agréable. D'autant plus que ce Curling est dépaysant dans tous les sens du terme, géographiquement et cinématographiquement, et constitue donc une aventure assez étrange et attachante. Dans des cadres vastes mais mathématiques, Côté nous présente la campagne désolée du fin fond du trou du cul du monde, dans lequel vit un duo étrange : un père, homme à tout faire dans un motel, mutique, secret et seul, et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2013

La Légende de Zatoichi (vol. 8) : Voyage meurtrier (Zatôichi kesshô-tabi) (1964) de Kenji Misumi

Surement l'un des épisodes les plus émouvants de la série et je ne dis point cela parce que ma fille a aujourd'hui l'âge fellinien de 8 mois et demi. Ce huitième opus semble annoncer la série des Baby Cart (dont Misumi, quel hasard, réalisera 4 des 6 épisodes) puisque notre bon masseur aveugle prend cette fois sous son aile un baby - suite à un malheureux, pour ne pas dire tragique, quiproquo : 5 samouraïs (facilement reconnaissables grâce à leur capsule de Perrier sur la tête) veulent surprendre notre Ichi dans un palanquin ;... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 octobre 2013

West Side Story de Robert Wise - 1961

I feel pretty, oh so pretty, I feel pretty and witty and bright, et ça c'est pas tous les films qui me le font. West Side Story est un de ces classiques qu'on croit connaître par coeur (et personnellement, j'ai bien dû le voir 5 ou 6 fois sans jamais le trouver si génial que ça), et qu'on redécouvre pourtant à chaque fois. Cette fois fut la bonne : j'ai vraiment beaucoup aimé la chose, me surprenant même à esquisser quelques figures chorégraphiques particulièrement habiles sur mon canapé au son de "I like to be in America". En... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 octobre 2013

LIVRE : Les Revenants (The Raising) de Laura Kasischke - 2012

Voilà ce qu’on est en droit d’appeler un fucking page-turner, Laura Kasischke nous prenant par les coucougnettes dès l’ouverture avec un accident tragique que les journaux traitent de façon biaisée et ne nous lâchant plus jusqu’au bout - oui, je suis soulagé maintenant.  Un campus, une jeune fille appartenant à une sororité (ah ces bonnes vieilles traditions ricaines pleines de rites et d’épreuves) qui disparaît de façon tragique, son fantôme qui vient hanter une poignée d’étudiants… il n’en faut pas plus pour l’écrivaine pour... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
21 octobre 2013

From Chris to Christo de Chris Marker - 1985

Il paye pas de mine, ce petit court-métrage, mais il cache sous sa modestie plein de réflexions vraiment intéressantes. Au départ, la fameuse oeuvre de Christo, qui enveloppe le Pont-Neuf entièrement sous des drapés, création éphémère déjà superbe en soi. Marker filme le montage, puis les réactions des gens face à cette oeuvre, puis le démontage. Un peu comme dans E-clip-se, ce n'est pas tant l'évènement lui-même qui compte (on voit très peu le résultat final, sauf à travers quelques plans magnifiques qui montrent le vent faire bouger... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 octobre 2013

Ma Vie avec Liberace (Behind the Candelabra) de Steven Soderbergh - 2013

Soderbergh avait commencé son oeuvre avec un film très novateur (pour l'époque, hein), il la termine dans un grand classicisme, un peu comme s'il avait fait une très longue carrière à la John Huston, respects. Ma Vie avec Liberace est effectivement classique, assez sage même quand on connaît les recherches sophistiquées de son auteur dans le passé. Mais ça n'enlève rien à la douce beauté de ce film : rien de clouant, non, mais une façon de déjouer les pièges et de se poster avec une grande honnêteté face à son sujet qui emporte le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 octobre 2013

Un Homme de Fer (Twelve O'Clock High) (1949) de Henry King

Voilà un film de guerre comme on en fait plus (des films et des guerres, both). Gregory Peck, "at the top of his" forme, est cet homme de fer dans un gant de fer qui ferait passer Margaret Thatcher pour Winnie l'Ourson. L'un de ses potes, Davenport (Gary Merrill), mène ce bataillon d'aviation américaine, le 918, avec une véritable empathie et le sens de la compassion pour ses hommes. Rompus aux missions de l'impossible, ces derniers puisent la force de leur sacrifice dans le leadership de leur chef. Seulement voilà, depuis quelque... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:18 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
18 octobre 2013

Before Midnight (2013) de Richard Linklater

Troisième opus des aventures de Julie et Ethan devant la caméra de Linklater. Après le temps béni de la première rencontre, le temps béni de la deuxième, viennent les déchirements... Aaah le poids de la vie en couple avec petits nenfants certes angéliques mais si demandeurs d'attention. Si les deux premières oeuvres de cette bluette romantico-romantique possédaient une certaine légèreté - on se découvre, on papotte, on s'émerveille de tout chez l'autre -, ce troisième tome beaucoup plus grave ennuie (c'est bien beau de s'intéresser... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]