30 janvier 2012

Racket dans la Couture (The Garment Jungle) (1956) de Vincent Sherman

"- I've learnt enough already [about this business] but never once did I hear anything about right or wrong.-There's no such thing in the garment business." Vous êtes fan de La Vérité si je mens ? Vous avez hâte de voir le troisième opus ? Et pourquoi pas plutôt voir un bon film sur le même thème ? C'est ce que nous propose Vincent Sherman (remplaçant sur le tournage Robert Aldrich) qui nous convie à une petite plongée dans le milieu des fringues. Lee J. Cobb règne en maître sur son entreprise. Les syndicats, il ne veut po en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 05:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 janvier 2012

LIVRE : Jeunesse (Youth) de Joseph Conrad - 1925

Toujours un petit bonheur de relire ce court récit du sieur Joseph nous contant les mésaventures de jeunesse du gars Marlowe. Entre deux verres, celui-ci raconte dans quelles conditions hallucinantes s'est déroulée sa première traversée en bateau vers le "magique Orient" ; le bateau est en fait un rafiot tout pourri qui va avoir le don de se retrouver pris dans les tempêtes. La "Judée" ("Vaincre ou périr", cela ne s'invente pas) va enquiller les avanies et les journées de réparation mais le Marlowe ne va jamais désespérer et croiser... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 05:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 janvier 2012

Le Peuple accuse O’Hara (The People against O’Hara) (1951) de John Sturges

A cinquante berges, l'ami Spencer Tracy décide de faire une petite incursion dans le film noir, comme s'il avait passé l'âge pour les rôles d'amoureux transi. Un film qu'il porte franchement sur les épaules et où il bénéficie d'un rôle originellement traité : le type est un ancien avocat qui a fait sa carrière dans le pénal ; il coule une paisible retraite après avoir eu quelques gros problèmes avec l'alcool, sa fille (Diana Lynn) se faisant un devoir d'être à son service - elle refuse de se marier tant que le pater n'est po... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 janvier 2012

LIVRE : Le Vice de la Lecture (The Vice of reading) d'Edith Wharton - 1903

Miss Wharton semble un peu en colère dans ce pamphlet désabusé sur la lecture. Elle lance l'anathème sur le "lecteur mécanique", entendez celui qui lit pour être accepté par la société, qui lit par obligation pour ne pas paraître trop con en soirée, qui lit sans passion ce que la presse lui conseille de lire ; elle oppose ce monstre au vrai lecteur, celui qui prend son temps, lit peu mais les bons livres, etc. On ne peut qu'être d'accord pour reconnaître que le lecteur médiocre est à l'origine de l'écrivain médiocre, qu'une petite... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 janvier 2012

LIVRE : En Quête du rien (A Journey in search of nothing) de William Wilkie Collins - 1863

Très agréable petite distraction raffinée que ce court texte de Wilkie Collins. Comme il est surmené, un médecin lui conseille des vacances, et surtout de ne rien faire : ni écrire, ni travailler, ni même penser. Programme a priori sympathique, mais qui va s'avérer infernal : le havre de paix qu'il trouve à la campagne est en fait un des cercles de Dante (les coqs qui le réveillent à pas d'heure, les ivrognes qui s'insultent toute la nuit), celui qu'il rejoint en bord de mer est un marasme d'ennui. C'est drôle, écrit avec un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 janvier 2012

L'Amour de l'Actrice Sumako (Joyû Sumako no koi) (1947) de Kenji Mizoguchi

Même si Mizoguchi a apparemment pris de grandes libertés par rapport à la véritable Sumako pour en faire une film éminemment... mizoguchien (l'émancipation d'une femme dans cette société traditionnelle japonaise dominée par les hommes), ce film n'en demeure pas moins intéressant non seulement par le portrait inspiré de cette actrice interprétée par l'incontournable Kinuyo Tanaka mais également par la trajectoire de son mentor-amant : Shimamura (Sô Yamamura) ne va pas hésiter à quitter femme, enfant et travail - il est prof et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 janvier 2012

Drive a crooked Road (1954) de Richard Quine

Blake Edwards a signé le scénario de ce polar mettant en scène la Belle et la Bête : la Bête, c'est Mickey Rooney, 1 mètre 12 au garrot, défiguré par une cicatrice, aussi à l'aise avec les femmes que moi avec un motoculteur. La Belle c'est (ppppfffiou) Dianne Foster, des jambes de deux kilomètres de long, un visage de Madone, un sourire à se flinguer... Quand cette dernière commence à faire du rentre-dedans au Mickey, on se doute bien qu'il y a anguille sous roche... Qu'est-ce qui pourrait bien intéresser une fille comme ça chez un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 03:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 janvier 2012

The Murderer (Hwanghae) (2011) de Na Hong-Jin

Vous en avez marre des films français où les mecs pleurent en disant "je t'aime" ? Vous en avez assez des films ricains où les enfants et la femme pleurent quand le mec part à la guerre et revient avec une jambe en moins ? Essayez cette légère petite chose coréenne qui se déguste comme un tout ptit bout de viande cuit à point. Si vous avez aimé l'ambiance boucherie familiale du Père Noël est une Ordure, vous aimerez sans aucun doute l'ambiance boucherie en gros de The Murderer... Ah oui, il vaut mieux éloigner les enfants de la télé,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 05:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
26 janvier 2012

Une incroyable Histoire (The Window) (1949) de Ted Tetzlaff

Dans un vieux bâtiment new-yorkais ombrageux à souhait, les mésaventures de chtit Tommy (Bobby Driscoll "prêté par Walt Disney" : cela a dû le changer des histoires mièvres) qui, lors d'une nuit d'insomnie, va être témoin d'un meurtre chez ses voisins : tentant de dormir sur les escaliers d'évacuation pour échapper à la canicule, il va lorgner à travers la fenêtre du couple qui habite au dessus de chez lui ; la curiosité est un vilain défaut, vu qu'il va assister à une véritable scène d'horreur : un homme se faisant poignarder par... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:21 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
26 janvier 2012

LIVRE : Incidences de Philippe Djian - 2010

Il devrait se méfier, le Djian : à force de vouloir sortir un nouveau livre tous les 6 mois, il risque de perdre un peu sa réputation de ciseleur de style plus ou moins méritée. Ceci dit, Incidences est un bon cru, même s'il n'est pas complètement surprenant de la part du compère, un peu paresseux au niveau de son thème. Je dirais même que Djian a l'air de renaître depuis quelques temps, depuis en tout cas Impardonnables, un de ses meilleurs romans. Celui-ci nous raconte les aventures de Marc, écrivain raté, prof de littérature, qui... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 05:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :