04 août 2011

Le Mensonge d'une Mère (Catene) (1949) de Raffaello Matarazzo

Dernière fournée de la collection "Eclipse" (chez nos amis Criterion) qui nous propose de découvrir ce réalisateur rital de mélo "éclipsé" - c'est le cas de le dire - à l'époque par le néo-réalisme. Mettant de côté tout préjugé par rapport au genre et surtout par rapport à ce nom (Matarazzo...) qui ferait forcément frémir tout fan de football cinéphile (hum), on suit, tout du moins au départ, avec un œil compatissant les déboires de la belle Rosa (Yvonne Sanson) aux prises avec son passé : mariée avec un garagiste, ayant deux... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 août 2011

Reportage amateur, Maquette expo d'Anne-Marie Miéville - 2006

On n'ira pas chercher dans le Grrrrand Cinémâââ ce soir, puisque ce petit film absolument sans façon est en fait une visite en petite caméra vidéo de l'expo de Godard à Beaubourg... expo qui n'eût jamais lieu comme on le sait. La caméra amatrice de Miéville "déambule" donc le long d'une maquette magnifique réalisée par notre JLG avec des crayons de couleur et de la colle Uhu. C'est ça d'abord qui est drôle là-dedans, la dichotomie entre l'ambition pharaonique de l'expo et ce minuscule travail d'EMT qui résume à elle seule toute la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 août 2011

The Verdict (1946) de Don Siegel

Premier film de Don Siegel qui fait déjà preuve d'un indéniable feeling pour trousser ses ambiances et faire monter la sauce - un crime tortueux avec une victime retrouvée enfermée dans sa chambre : mystère, mystère. On est dans le London de la fin du XIXème avec de petites rues glauques forcément embrumées, un soleil qui ne se lève jamais (le fameux phénomène de "l'aurore nocturnale" propre au film noir vintage - vous me reprenez si j'invente), un cimetière envahi par la fumée comme si un dragon se trouvait sous chaque tombe, des... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 août 2011

Le Départ (1967) de Jerzy Skolimowski

"Vide toujoursAutour de nousMalgré nousQue l'on fuit chaque jour" Mini cycle Skolimowski sur Shangols (c'est sacrément pratique d'avoir - quasiment - toujours sous la main le film que l'on veut voir grâce aux gars de KG - gloire à vous) et véritable festival du légendaire Jean-Pierre Léaud (le mot est faible, sûrement) dans cette œuvre des années 60 qui file à trois mille à l'heure ; le scénario de base tiendrait sur un papier à cigarette (Jean-Pierre Léaud se démène dans tous les sens pour trouver une Porche et participer à un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
01 août 2011

Coeur fidèle (1923) de Jean Epstein

Ah c'est pas le genre d'histoire qui provoque la poilade à tout bout de champ : une orpheline (Marie) adoptée par des Thénardier marseillais, une pauvre gâte qui se retrouve à la colle avec un caïd violent et alcoolique pendant que son amoureux est en prison, son gamin qui est, forcément, malade, une infirme qui pète sa béquille (parfois le malheur s'acharne) et se retrouve à ramper - une séquence digne d'un Tod Browning -... et tout est l'avenant ; même dans le QG du Modem en plein mois d'août, il doit y avoir une ambiance plus... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
31 juillet 2011

LIVRE : Lune de Loups (Luna de Lobos) de Julio Llamazares - 1985

Il est bon de revenir parfois à un certain classicisme en matière de littérature, et ce roman magnifique de Julio Llamazares ne peut à ce titre que combler tout adepte de belle langue. Il y a, oui un certain académisme dans la langue de cet auteur, mais pour une fois cela joue en faveur de cette histoire captivante, et confère à cette écriture une puissance marquante. L'intrigue en elle-même suffirait : en 1937, quatre jeunes gens prennent le maquis pour lutter contre la dictature franquiste, et s'installent dans la montagne où ils... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 juillet 2011

Murderer (Saat yan Faan) de Chow Hin Yeung Roy - 2005

Ben voilà, bête erreur, je voulais voir le film de Hong-Jin Na, et je me suis fadé celui de Chow Hin Yeung Roy, qui porte le même titre. Résultat : consternation et désolation. Qui n'excluent pas une certaine fierté d'être tombé sur une sorte de Navet Ultime, un étalon du genre qui allierait en 2 heures tout ce qu'il ne faut pas faire au cinéma. C'est pourtant au niveau du scénario que Murderer est le plus consternant. Je vais vous balancer le twist, histoire que vous compreniez bien ce que je veux dire, et pour vous éviter de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:13 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
29 juillet 2011

Arsenic et vieilles Dentelles (Arsenic and old Lace) de Frank Capra - 1944

Remplacez Cary Grant par de Funès et Capra par Molinaro, et vous avez la plus inregardable des comédies de boulevard. Seulement voilà : c'est pas de Funès, c'est Cary Grant, et c'est pas Molinaro, c'est Capra ; on a donc droit à la plus pétillante merveille qu'on puisse imaginer. Fin de l'intro. Il y a pourtant 10300 défauts là-dedans : trop long, rempli d'idées inutiles (cette critique du mariage fait vraiment long feu), déséquilibré, très excessif dans le jeu des acteurs, et pour tout dire complètement privé de fond, Arsenic and... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juillet 2011

Werner Herzog - interview in "Le grand Boulevard" (2009) d'Yvan Schreck

"La marche à pied est une vertu, le tourisme un pêché : le monde se révèle lui-même à ceux qui sont à pied." "Mes documentaires sont bien souvent des films de fiction masqués." Voilà une sentence (la dernière) qui devrait gentiment titiller l'ami Gols après nos éternelles discussions sur les "documentaires" du sieur (voir notamment nos longs échanges passionnés (et po forcément toujours passionnants, eheh) sur Grizzly Man). Herzog répond aux questions ou aux diverses "analyses" de Jean-Jacques Bernard... et se fait bien souvent une... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:58 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
28 juillet 2011

Un Amour de Jeunesse de Mia Hansen-Løve - 2011

C'est le grand retour de Gols parmi les êtres humains connectés de l'ère 2.0, loué soit le tout-puissant, ça va repartir comme en 40. Sauf que, bon, quand on tombe sur des conneries comme Un Amour de Jeunesse, on a plus tendance à vouloir tout arrêter et partir sur une île déserte. J'avais plutôt apprécié les débuts de Mia Hansen-Løve, mais ce produit formaté "jeune cinéma français tourmenté" m'est littéralement tombé des yeux. Je sais pas, pas d'humeur ce jour-là à me fader une énième variation sur le thème "'tain, l'amour c'est... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:18 - - Commentaires [7] - Permalien [#]