15 septembre 2022

Les Passagers de la Nuit de Mikhaël Hers - 2022

La vie étant un éternel recommencement, je sors du dernier film de Mikhaël Hers dans le même état que pour ses films précédents : je les trouve souvent très beaux, émouvants, bien faits, mais... je m'y sens extérieur, et si émotion il y a, elle me reste intellectuelle, cérébrale, jamais directe. Les Passagers de la nuit est un de ses plus beaux films, aucun doute, même si on peut trouver que le sujet manque un peu de matière, d'importance, de nécessité : c'est le portrait d'une femme, à travers les petits chocs, les petits drames,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 septembre 2022

Les Années Super 8 d'Annie et David Ernaux - 2022

Pas facile d'adapter à l'écran le style si personnel d'Annie Ernaux, d'en restituer la fragilité, la profondeur, d'en rendre le "presque rien" qui fait toute la marque de son écriture et de ses sujets. La bougresse semble donc la mieux placée pour tenter le coup. Ce documentaire intime est un parfait condensé de ses inspirations, mises ici en images à la place des mots. Ayant retrouvé maints petits films super 8 la montrant avec sa famille à l'heure de son premier mariage, elle décide de monter ces plans pour en dégager une image de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 septembre 2022

LIVRE : Les Corps solides de Joseph Incardona - 2022

La Suisse n'est pas seulement le pays de la propreté, de l'évasion fiscale et du fromage à pâte dure ; c'est aussi le berceau de la mauvaise littérature, si on en juge en tout cas à la seule aune du roman de Joseph Incardona, Les Corps solides (ce qui serait injuste, je voulais juste une phrase d'intro). On aime pourtant dans les premières pages ce petit ton très contemporain, qui ne cherche pas à éblouir à tout prix, modeste et, comme le dit cette détestable expression, "sans ambition" (ras la casquette des romans sans ambition, pour... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 septembre 2022

Le Retour de Sabata (È tornato Sabata... hai chiuso un'altra volta) de Frank Kramer (alias Gianfranco Parolini) - 1971

La trilogie Sabata va décidément de mal en pis : du médiocre premier film, on est passé au nullard deuxième ; voici la catastrophe que constitue le troisième volet. Il est temps que ça s'arrête. Lee Van Cleef est pourtant de retour en tête d'affiche, c'est toujours mieux que Yul Brynner, mais il est ici en très petite forme : maigrelet, mono-expressif, plus que vieillissant, il s'efforce malgré tout de donner du panache à son héros, le fameux Sabata donc, dont les caractéristiques dès le départ sont floues et mal définies. Ce qui... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2022

LIVRE : Le Trophée (Trofee) de Gaea Schoeters - 2020

C'est d'une femme belge que nous vient un des plus beaux romans qui soient sur la chasse, "sport" plutôt réservé a priori aux hommes rougeauds et bas du front, allez comprendre. On n'y perd cependant rien en talent, puisque Le Trophée est un très beau livre qui mêle le thriller, l'essai technique et le roman naturaliste avec brio. Pour tout vous dire, j'étais même à deux doigts de filer à Décathlon m'acheter un short kaki à la sortie de ce bouquin éprouvant et immersif, qui parvient à mettre des mots clairs sur le sentiment du... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 septembre 2022

LIVRE : Fantaisies guérillères de Guillaume Lebrun - 2022

Il a évolué, Guillaume Lebrun, depuis ses beaux premiers romans rancuniers et coléreux. C'est le moins qu'on puise dire. Le voilà qui nous revient après des années de silence par une porte dérobée que personne n'avait pensé à fermer : celle du roman historique. Mais attention : le bougre étant qui il est, ne vous attendez pas à un roman historique documenté au taquet, irréprochable dans tous ses détails, qui vous décryptent toute une époque documents à l'appui. Lebrun ne mange pas de ce pain-là, son côté punk qu'il a gardé intact l'en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 septembre 2022

Ogre d'Arnaud Malherbe - 2021

Il y a quelque chose d'un peu absurde de parler d'une telle médiocrité cinématographique à l'heure de la mort de JLG, j'en suis bien conscient, mais que voulez-vous, on tente de croire que le cinéma n'est pas tout à fait mort avec notre idole helvète, alors on essaye des trucs... Saluons d'abord, comme d'habitude, le louable effort de Malherbe d'aller s'aventurer sur les chemins peu balisés du fantastique à la française. Et de le faire sérieusement, conscient des recettes du genre transmises par ses aînés autant que de son... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 septembre 2022

Tunnel 28 (Escape from East Berlin) (1962) de Robert Siodmak

Derrière ce titre original comme on les aime (spéciale dédicace à l'ami Bastien), un petit film opportuniste du gars Siodmak peu de temps après la construction du mur (et réalisé sur place... en anglais tout de même, n'abusons point). Le film disons-le s'ouvre tambour battant avec un jeune gars qui tente de s'échapper en traversant un mur avec un camion de dépannage - si le mur n'est pas encore d'une solidité à toute épreuve, un mur reste un mur et ralentit méchamment notre homme ; sans parler des barbelés et des balles des flics...... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 septembre 2022

Sinaï Field Mission de Frederick Wiseman - 1978

Il est bien rare que Frederick Wiseman se plante. Eh bien c'est le cas avec Sinaï Field Mission. Peut-être pas tant à cause du filmage du compère, toujours aussi radical, toujours le même depuis son premier film et jusqu'à ce jour ; ni même à cause des séquences qui, prises une à une, contiennent toutes leur part d'intérêt ; mais plutôt à cause du sujet lui-même, qui finit par avoir tout de la fausse bonne idée. Au départ, le choix est judicieux d'aller filmer le quotidien de cette poignée de soldats américains disposés dans un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 septembre 2022

L'Homme que j'ai tué (The man I killed / Broken Lullaby) (1931) d'Ernst Lubitsch

Pas facile de découvrir ce film sans avoir en tête le spectre du Frantz de Ozon (un de ses derniers films les plus tenus, pour ne pas dire le seul) ; on cherche donc malgré tout à le sortir de notre esprit, tentant d'apprécier à sa juste valeur ce drame du roi de la comédie, ce bon Ernest. On pourrait découper le film en trois volets très inégaux par leur longueur : la confession terrible du héros, Paul, à ce curé un peu trop débonnaire (oui, ben mon gars, tu as tué un type pendant la guerre, je te donne l'absolution et oublie... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:02 - - Commentaires [4] - Permalien [#]