16 février 2021

LIVRE : La Nuit des Orateurs de Hédi Kaddour - 2021

Je ne suis pas a priori fan des "romans historiques", quels qu'ils soient d'ailleurs, mais cette petite plongée en pleine civilisation romaine (sous le règne tyrannique de Domitien) a quelque chose de ravigotant. Cela change de ces romans contemporains qui s'ébattent tout seul, sans recherche, sans référence et qui s'auto-détruisent à la dernière page lue. Kaddour ne mange pas de ce pain là et l'on sent dès le départ que son livre est tout imprégné de romanité (...) comme si le gars revenait tout juste de cette époque. Des... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 février 2021

Le Bateau qui mourut de Honte (The Ship that died of Shame) (1955) de Basil Dearden

On continue notre petit cycle Dearden avec cette œuvre au titre plus ou moins énigmatique mais qui tient finalement toutes ses promesses en terme de mystère : après le bateau-fantôme, aurait-on affaire à un bateau qui agirait en toute conscience ? Hum, hum... Le film s'ouvre en pleine guerre alors qu'un trio de potes (Richard Attenborough, George Baker et  Bill Owen) aidés par le reste de l'équipage enchaîne les missions périlleuses avec succès : explosion de mines, de réserves d'essence, de bateaux ou d'avions... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 février 2021

We want Sex Equality (Made in Dagenham) (2010) de Nigel Cole

Made in Dagenham est un film (à l'anglaise) qui part d'un bon sentiment puisqu'il s'agit ici de retracer le combat des femmes (from a true story, quasi) dans les usines Ford en Angleterre à la fin des sixties : ces dames, couturières qualifiées en charge de ces moelleux sièges, demandent un salaire équivalent à celui des hommes ; les patrons font les gros yeux, les syndicats eux-mêmes sont frileux, le pouvoir observe mais ces femmes ne se démontent point et commencent une grêve illimitée... qui amène très vite la fin de la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 février 2021

Ça chauffe au Lycée Ridgemont (Fast Times at Ridgemont High) (1982) de Amy Heckerling

Un peu de nostalgie des années 80 ? Ouais bon, je sens déjà que certains frémissent... Nous voici donc apparemment face à un film culte de ces années outre-Atlantique, une œuvre (qui se situe dans le milieu scolaire, forcément) qui vit plus ou moins débuter les Sean Pean (drogué jusqu'aux oreilles, déjà), les Nicolas Cage (lourdaud, déjà), les Forrest Whitaker (immense, déjà), les Jennifer Jason Leigh (bêcheuse), les Phoebe Cates ou encore les Eric Stolz. Ça fait un peu bizarre de se rendre compte qu'ils furent jeunes à ce... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 février 2021

Merrily we go to Hell (1932) de Dorothy Arzner

On retrouve avec plaisir Dorothy Azner, seule réalisatrice d'Hollywood en son temps et qui va une nouvelle fois avec cette œuvre avoir les honneurs de la collection Criterion. Merrilly we go to Hell présente les joies du mariages sous un angle pour le moins caustique et éthylique : à ma gauche Fredric March, journaliste à l'humour pointu qui boit comme un trou depuis que la blonde actrice Adrianne Allen et son air peste l'a lourdé ; à ma droite, la cotillardesque Sylvia Sidney (j'avoue avoir un faible pour elle), fille... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:13 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
13 février 2021

Adolescentes (2020) de Sébastien Lifshitz

Indéniablement, sur ces cinq ans de durée de tournage, Lifshitz parvient à capter quelques-unes de ces particularités continuellement "in progress" de l'adolescence : un âge de rébellion (contre la famille, la mère ici en particulier - les deux pères des jeunes filles étant pour le moins discrets...), de formation (le temps qu'on passe à l'école, mazette), de réflexion (en route vers la joie de l'avenir professionnel), de doutes, de doutes et de doutes... Deux amies, au départ (et aussi à la fin - l'aventure universitaire de l'une... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 février 2021

Missile de Frederick Wiseman - 1988

Le regard de Wiseman se teinte cette fois-ci de philosophie, et ça lui va plutôt bien au teint. Non pas qu'il se la pète, vous connaissez le bonhomme, ni qu'il change particulièrement son style. Mais on peut voir dans cette cuvée 1988 un peu plus que ce que son cinéma objectif met d'habitude. A priori, du viril, du sans pitié, du binaire : on assiste à la formation de quelques jeunes triés sur le volet pour l'utilisation de la bombe atomique, ni plus ni moins. La pression sur les épaules de nos bleus est assez forte : ils seront les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 février 2021

Si c'était de l'Amour (2020) de Patric Chiha

Un film qui glorifie la beauté des corps en mouvement (même en "slow motion feint") est toujours bon à prendre en ces temps de contacts illicites. Patric Chiha s'empare du spectacle de Gisèle Vienne et filme aussi bien ces corps au travail, dirigés, que ces êtres au repos évoquant leur rôle, leur vie sans que l'on sache si l'on est toujours dans la fiction, l'auto-fiction (on s'invente son personnage comme on s'invente une vie) ou la vie réelle. Le fond de la pièce : une soirée entre filles, garçons, homos, hétéros, où les corps de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 février 2021

LIVRE : Oyana d'Eric Plamondon - 2019

Le bon Eric Plamondon a droit à l'erreur après ses trois ou quatre bonheurs précédents : c'est chose faite avec ce roman ni fait ni à faire, pour tout dire assez raté à tous les points de vue. Toujours friand d'autres cultures et d'autres horizons, le bougre s'embarque cette fois dans une sombre histoire se déroulant sur fond d'attentats de l'ETA pendant les combats qui opposèrent les indépendantistes basques et l'Etat. L'héroïne, basque, a trempé presque malgré elle dans une action meurtrière, elle est devenue ennemie publique à la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 février 2021

Topkapi (1964) de Jules Dassin

Un film de Jules Dassin conseillé par Christopher Nolan ? Bah, ça vaut le coup d'essayer. Un bon vieux film de cambriolage, c'est de toute façon toujours bon à prendre, surtout quand on a aux manettes un artisan comme Jules : une bonne heure et demi de préparation, histoire de nous divertir avec les différents personnages, puis le vol en lui-même, presque trente minutes "en direct" : on est dans le méticuleux, dans l'art du cambriolage, chez les pros du fignolage, pas encore dans ces films d'action avec trois mille plans par seconde... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]