17 janvier 2017

LIVRE : Article 353 du Code pénal de Tanguy Viel - 2017

Viel continue à creuser patiemment son genre, le polar en écriture blanche, et ajoute une jolie pierre à son édifice. Pas de grand drame dans Article 353 du Code pénal : juste, au tout début du livre, un meurtre, accompli même pas tout à fait jusqu'au bout par Martial Kermeur, brave breton licencié de son entreprise et recyclé en gardien de château, sur Antoine Lazenec, promoteur immobilier escroc. Même pas de fuite, même pas de deuxième crime, même pas de coups de théâtre : le gars se fait arrêter et raconte au juge la mécanique des... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

17 janvier 2017

Swagger d'Olivier Babinet - 2016

On faisait la grimace devant les petites "tricheries" des documentaires d'Herzog (en tout cas, moi) ; mais à côté de Swagger, ces petits écarts passent pour d'innocentes entraves à la règle. Babinet invente un nouveau genre de documentaire, à cheval entre réalité et fantasme, et réalise un film hybride, dont on ne sait trop si on doit saluer la forme ou si on doit la condamner sans rémission. Le gars décide de planter sa caméra dans une banlieue parisienne, Aulnay, et de filmer les adolescents qui peuplent les écoles de la ville.... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 janvier 2017

Suntan (2016) de Argyris Papadimitropoulos

Voilà un petit film grec qui sonne définitivement le glas des vacances. L'histoire est simple comme bonjour : un petit docteur d'une quarantaine année à l'allure de gentil bouledogue se fait muter sur une île grecque quasi déserte. Quasi déserte durant dix mois mais qui en juillet-août explose avec la jeunesse vacancière venue du monde entier. Time to fuck pussies, lui annonce avec élégance un des autochtones beaufs. Notre petit docteur n'y croit guère jusqu'à croiser dans son cabinet le regard d'une jeune femme des plus avenantes... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 janvier 2017

La Tarentule au ventre noir (La Tarentola dal ventre nero) de Paolo Cavara - 1971

Un bon vieux giallo de derrière les fagots, ça faisait longtemps. On est là dans la plus pure tradition du genre, ni plus ni moins, et on passe un moment agréable à regarder ces zooms improbables, ces focales courtes utilisées à la va-comme-je-te-pousse, ces travellings aventureux, et ce scénario cousu dans le fil dont on fait les bobines. Cavara, inspiré de toute évidence par le bien supérieur Oiseau au plumage de cristal, tire à la ligne, et ne se force pas trop pour copier plus ou moins son modèle : c'est la même bonne vieille... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 janvier 2017

Mon Chien (1955) de Georges Franju

Un film sur les chiens abandonnés réalisé par Georges Franju, je ne pouvais sérieusement pas passer à côté. Il s'agit de l'histoire de Pierrot (interprété par le berger allemand Rex - propriétaire M. Lesourd - qui ne fit par carrière) que ses maîtres, sur la route des vacances, abandonnent lâchement dans la forêt (rah le sale père de famille qui demande à son chien de rester couché au fond des bois et qui revient, tel un voleur après un larcin, rapidement à la bagnole le collier du chien à la main). Leur petite fille pleure toute... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 janvier 2017

Le Loup gris et le petit Chaperon rouge (Серый волк энд Красная Шапочка) de Garri Bardine - 1990

On connaît tous l'histoire du Petit Chaperon rouge. Mais sous les petits traits de génie de Garri Bardine, ça se transforme en comédie musicale absolument délicieuse, et on se retrouve à réviser ses classiques avec une énergie communicative. Le gars enchaîne les tubes traditionnels russes, les adaptations de chansons américaines ou anglaises, les scies françaises, mélange sans façon toutes les histoires enfantines classiques, et réalise le film le plus tonique du monde. Comme quoi, avec trois boules de pâte à modeler, un ou deux... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 janvier 2017

Independence (1976) de John Huston

"You have a Republic, if you can keep it." Voici à n'en point douter l'un des films de chevet de l'ami Trump. Huston filme dans la brume les premiers grands gorilles américains de la Déclaration de l'Indépendance et on se dit que ces hommes-là, nom d'une baïonnette, étaient sacrément droits dans leurs bottes. Une poignée d'hommes, une poignée de dates, une poignée de déclarations chocs et de formulations incontournables, Huston recrée avec les moyens du bord (quelques costumes vintage, un décor historique et une machine à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 janvier 2017

Frantz de François Ozon - 2016

J'étais prêt à laisser tomber François Ozon, voyez-vous, trop de pastiches, de postiches et de légèreté ayant fini par m'agacer. C'est pourquoi Frantz arrive comme un miracle, et comme la preuve que c'est dans le film à costumes que le gars s'exprime le mieux (Angel, 8 Femmes). Dans une sobriété qui lui fait honneur, avec une modestie et un sens de la mesure impeccables, mais sans perdre pour autant son côté expérimental et incarné, il réalise là un de ses plus beaux films, ce qui n'est pas rien. Le charme du film tient en un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 janvier 2017

LIVRE : Vagabond de Franck Bouysse - 2013

Bouysse aurait pu écrire un roman noir à l'os, un de ces bons vieux trucs pompés sur les Américains, sec comme un coup de whisky bon marché. Mais voilà, il veut être un grand écrivain. Il utilise donc pour raconter son histoire simplissime un langage amphigourique à peu près incompréhensible, et ensevelit la moindre notation sur le temps qu'il fait, le moindre geste de son personnage, la moindre pensée fugace qui lui passe par la tête, sous des tonnes de mots, si possible les plus savants et les plus pompeux du dictionnaire. Résultat... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 janvier 2017

LIVRE : Ronce-Rose d'Eric Chevillard - 2017

Voilà un titre judicieusement trouvé pour ce livre étrange, dans lequel on s'engage comme dans un buisson d'épines. On s'y pique souvent, on s'y perd parfois, mais s'en dégage un très agréable parfum d'enfance, comme si notre ami Chevillard, à force de creuser, avait fini par trouver quelque chose de primitif. En tout cas, il déploie ici un imaginaire à la fois naïf et prodigieusement intelligent, et si on est dans une vision fantasmée de l'enfance (ce que la fin du bouquin confirmera d'ailleurs), on est tout épaté de le voir revenir... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :