21 janvier 2014

Le Voyageur de l'Espace (Beyond the Time Barrier) (1960) d'Edgar G. Ulmer

On ne peut pas dire qu'Ulmer ait réalisé que des chefs-d'oeuvre dans sa carrière. Même si ici il est question d'un avion qui s'envole dans la stratosphère, notre ami Ulmer est tombé, avouons-le, relativement bas - même si cela ne vaut pas le nanar absolu et perle parmi les perles L'Atlantide . Rien que le pitch vaut son poids en choucroute : un pilote d'essai qui va à une vitesse supersonique en 1960 se retrouve comme un gland en 2024. Après avoir été enfermé dans un condom géant et s'être bien battu, il s'assagit en se rendant... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 janvier 2014

LIVRE : Les Anges meurent de nos Blessures de Yasmina Khadra - 2013

Pendant que mon compère Gols avait des lectures plutôt "saines" (Bukowski, The gros dégueulasse que l'on aime), je me penchais sur un ouvrage définitivement beaucoup plus "main stream". Cet ouvrage au titre charmant se penche sur le destin d'un certain Turambo (nommé ainsi d'après son village d'origine... Arthur Rimbaud, si, si) dont l'on suit le parcours chaotique socialement parlant (il s'élèvera à la force des poignets... étant boxeur - rires) et sentimentalement (un premier amour déçu - sa jeune cousine promise -, un second plus... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 janvier 2014

LIVRE : Le Retour du Vieux Dégueulasse (More Notes of a dirty old Man) de Charles Bukowski - 1969-1982

C'est toujours un plaisir de retrouver notre bon vieux clodo fan de Mahler et obsédé des femmes, surtout quand il s'agit comme ici, de ses débuts en célébrité : ce recueil est composé d'articles de journaux, écrits avant ses grands livres pour la plupart, non publiés dans le premier tome, et on se demande bien pourquoi on ne les a pas édités plus tôt. C'est tout simplement jouissif. Non pas que ce soit d'une terrible originalité quand on a lu maintes et maintes fois, comme votre serviteur, l'oeuvre complète du sieur. On y retrouve... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 janvier 2014

Le million, le million, le million !!!!!

Eh oui, à quelques semaines de son 8ème anniversaire, Shangols fête son millionième visiteur (il semblerait qu'il soit allemand et qu'il soit allé sur la chronique de 37.2 le Matin !!! - sauf erreur bien sûr). 1.000.000 de visiteurs, 1.844.510 pages visitées, 5.630 chroniques, 22.522 photos, 4.497 commentaires... et j'en passe mes amis. Pour célébrer cela je vais faire quelques pas de bourrée auvergnate - en solo - sur mon lit, conseillant à mon fidèle compère de faire la même chose mais juste avec les doigts (private joke, private... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:43 - Commentaires [4] - Permalien [#]
20 janvier 2014

Tirez sur le Pianiste (1960) de François Truffaut

Voilà un bail que je n'avais point revu ce Truffaut, gardant en tête le physique assez particulier des deux truands aux trousses des frères Saroyan et cette image de deux secondes d'une vieille femme qui tombe raide morte quand l'un des truands jure sur la tête de sa mère que son foulard est en métal japonais. Comme toujours, chaque nouvelle vision d'un Truffaut a son lot de bonnes petites surprises : que ce soit dans les dialogues, dans les trouvailles de montage, dans les petites expérimentations - ce n'est jamais que son second... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 janvier 2014

LIVRE : Le Désordre Azerty d'Eric Chevillard - 2014

Il faut lui dire, à Chevillard, qu'il n'est pas obligé de nous livrer ses 3 livres par an : ça lui éviterait les choses un peu inutiles comme ce Désordre Azerty redondant dans sa carrière. Après le magnifique Péloponnèse, voici donc le maître qui s'attaque au genre "abécédaire" : 26 entrées, de la plus futile ("water-closet", "kangourou") à la plus profonde ("littérature", "style") pour une sorte de tour d'horizons en 250 pages de tout ce qui fait l'univers chevillardesque depuis toujours : bric-à-brac d'animaux, de mots savants, de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 janvier 2014

L'Homme des Vallées perdues (Shane) (1953) de George Stevens

Un bon western, c’est quand même pas de la margarine. Je fais des infidélités au film noir, but Shane on me - or not - on ne peut parfois po lutter. A-t-on le droit d’être un gros colon in the western world ? - c’est tout un pan de l’histoire de l’Amérique jusqu’à… Mais Shangols n’est point un manifeste politique (Bon Bast*en va encore me hurler dans les oreilles que tout est politique mais là je dis non, c’est tout). Van Heflin est un parfait bouseux qui a piqué la chemise et la hache de Charles Ingels. Il vit avec sa... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:21 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
19 janvier 2014

Grand Central (2013) de Rebecca Zlotowski

J'avais trouvé le précédent film de Zlotowski (Belle Epine) terriblement âpre pour ne pas dire d'une noirceur rugueuse - ce qui était loin d'être une critique négative (de mémoire mon compère l'avait juste trouvé à chier). Ce Grand Central est juste affreusement plat, convenu, vide. Outre le fait que chaque film avec Léa Seydoux me permet de réaliser des photogrammes extrêmement douteux, qu'elle est accompagnée dans le film de deux acteurs auxquels généralement j'adhère (le grand Olivier Gourmet - champion of the world of the... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 janvier 2014

LIVRE : Qui touche à mon Corps je le tue de Valentine Goby - 2008

De l'aube à l'aube, trois destins nous sont racontés, trois personnages qui évoluent en parallèle en cette année 1942 : une "faiseuse d'anges", entendez une avorteuse, attend son exécution dans une geôle ; le bourreau chargé de l'éxécuter se prépare ; une jeune femme est en train elle-même d'avorter. Alternant les points de vue, jonglant avec le passé et le présent de chacun, passant de l'intime aux faits, Goby s'essaye à une sorte de roman choral qui aurait pour thème, à travers celui de l'avortement illégal : le corps, ce qu'on en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 janvier 2014

Le Monde, la Chair et le Diable (The World, the Flesh and the Devil) (1959) de Ranald MacDougall

Open your eyes : Amenabar a décidément rien inventé reprenant le principe de départ (en moins bien, forcément) de cette magnifique et intelligente petite surprise signée Ranald MacDougall, plus connu pour ces scénars (The Unsuspected, Cleopatra, Possessed, Mildred Pierce...) que pour ses longs-métrages (cinq autres longs seulement qui n'ont pas franchement marqué l'histoire du cinéma...). L'histoire donc : un type explorant une mine reste bloqué pendant cinq jours, réussit à refaire surface à la force du poignet et alors qu'il... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:16 - - Commentaires [5] - Permalien [#]