07 juillet 2016

Venice 70 : Future reloaded de Abbas Kiarostami - 2013

C'est donc avec ce tout petit film d'1mn30 que Kiaro tire sa révérence, et c'est bien à son image : simple, pur, discret. Même si on tique devant la naïveté un peu mièvre de la chose (c'est un danger qui a toujours menacé AK, on peut bien le dire maintenant qu'il est occis), on constate qu'on retrouve sans mauvaise foi beaucoup des thématiques du maître concentrées sur ces quelques mètres de pellicule : l'enfance qui va de pair avec l'évocation des premiers temps du cinéma, la passion pour les visages, l'intérêt pour... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juillet 2016

10 Cloverfield Lane de Dan Trachtenberg - 2016

On dirait que c'est de plus en plus facile de fabriquer un film à Hollywood. On prend quelques bouts de trucs qui ont marché, on réunit des acteurs dont on a déjà vu la tronche mais on sait plus où, on glisse dans le titre un mot qui rappelle un succès, on fait aposer la signature de J.J. Abrams en bas du contrat, on réunit 6,20 dollars et roule. Le gloubi-boulga final aura le nom de "subtil huis-clos anxyogène" si vous savez bien vendre le truc, et remportera un beau succès chez les geeks du monde entier. Voilà 10 Cloverfield Lane... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 juillet 2016

Les Couleurs (Rangha) (1976) d'Abbas Kiarostami

On commence par compléter notre odyssée Kiaro avec cette petite chose multicolore : Abbas sort sa palette de couleurs et nous livre une œuvre gentillette illustrant les différentes couleurs (du rouge au noir, et j’en passe…) à partir, principalement d'objets quotidiens... Pour le rouge, il y a ainsi les feux tricolores, pour le vert aussi d'ailleurs, mais on osera varier les plaisirs : pour le orange, for instance, on montrera les pattes et le bec d'un canard (eh oui, première grande collaboration entre Kiarostami et les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 juillet 2016

Francofonia (2015) d'Alexandre Sokurov

Sokurov nous offre une œuvre sans doute plus didactique que poétique avec ce Francofonia où le cinéaste trace plusieurs récits parallèles intéressants. Il y a d'abord le rôle joué par Jacques Jaujard (Louis-Do de Lencquesaing, impeccable comme d'hab, tout en sobriété) responsable du Louvre avant et durant l'occupation et de son "homologue" allemand Franz Wolff-Metternich, soucieux de préserver toutes les richesses culturelles du Louvre (la plupart des œuvres majeures ayant été placées en sécurité dans des châteaux alentours, seules... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
04 juillet 2016

Les Innocentes (2016) d'Anne Fontaine

1945. La Pologne. Un couvent. Des bonnes sœurs violées par des Allemands puis par des Russes... Ouais, dit comme cela, c'est vrai que le dernier film d'Anne Fontaine n'a pas le pitch d'un blockbuster - et pourrait même laisser craindre de mettre le spectateur à genoux au bout de deux heures. Eh bien point. C'est un film qui a la luminosité de la forêt polonaise sous la neige, âpre certes par son propos (pas facile pour une bonne demi-douzaine de ces religieuses d'avouer être enceintes... Dieu n'y est non seulement pour rien mais n'a... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 juillet 2016

Le Dirigeable volé (Ukradená vzducholod) (1967) de Karel Zeman

Nouvelle adaptation par Zeman de Jules Verne avec cette mignonne histoire de cinq gamins qui se retrouvent à faire un long voyage en dirigeable et qui échouent sur une île déserte... Pendant que nos cinq enfants vivent des aventures palpitantes (ils croisent même le Capitaine Némo himself, je vous jure), les adultes, eux se ridiculisent : procès au tribunal contre nos cinq fuyards, presse inventant des histoires pour faire rêver les lecteurs, agents secrets au service d'une dictature cherchant à connaître tous les secrets de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juillet 2016

Le Canardeur (Thunderbolt and Lightfoot) (1974) de Michael Cimino

N'ayant pas de films de Michel Rocard ou d'Elie Wiesel sous la main, il est normal que je me rabatte sur la toute première oeuvre de Cimino. Il s'agit donc d'un bon vieux "buddy-road-movie" des familles avec le taiseux Eastwood (on l'aime bien mais reconnaissons ici qu'il n'a pas grand-chose à jouer ; son personnage est, qui plus est, très monolithique : il a fait la Corée, il n'est pas mauvais pour manier des armes et utiliser ses poings, ça ne suffit pas pour lui donner du relief) et le trublion et encore jeunot Jeff Bridges.... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juillet 2016

Les mauvais Chemins / La Viaccia (1961) de Mauro Bolognini

Il y a quelque chose de très touchant dans La Viaccia, dans ce couple formé par ce jeune paysan en rupture avec sa famille (Jean-Paul Belmondo as Ameringo, au top de sa forme) et cette jeune prostituée (Claudia Cardinale dans un rôle beaucoup plus fort et subtile que dans Le bel Antonio). Touchant parce que la trame ne cesse de faire des digressions (les rapports conflictuels entre Bébel et sa famille (son oncle qui le traite de voleur, son père qui le fracasse et le bannit, la relation de Bébel avec un groupe d'anarchistes...)... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 juillet 2016

Vers l'autre Rive (Kishibe no tabi) (2015) de Kiyoshi Kurosawa

Depuis le somptueux Tokyo Sonata, j'avoue avoir eu un petit de mal à véritablement craquer devant une oeuvre de KK. Le film commence pourtant avec quelques notes de piano comme pour faire un lien avec ce dernier grand film du maître avant de partir sur un concept cher à Marc Lévy (en foot, on appelle ça un tacle par derrière les deux pieds en avant), le retour de l'être aimé mort depuis trois ans... On arrêtera là la comparaison avec l'écrivant Lévy (le mot écrivain se mérite quand même) mais reconnaissons que le Kiyoshi nous a un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 juillet 2016

Demain (2015) de Cyril Dion & Mélanie Laurent

C'est terrible quand on a la gueule de bois et qu'on se décide à regarder quelque chose uniquement parce que cela ne devrait guère demander d'attention neuronale (ou disons quelque chose où l'on sait d'avance que toute la réflexion sera faite à notre place). Bah, ce Demain part d'un bon principe : on vit dans une société de merde, la fin est proche, que font certaines personnes pour tenter d'inverser la tendance ? Volontairement optimiste (pour ne pas dire teinté d'angélisme : tout ce que l'on va nous proposer comme alternative... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]