13 juin 2015

Rhodiaceta 4x8 de Chris Marker (groupe Mevedkine) - 1967

Y a pas à dire, les clips, à l'époque du groupe Medvekine, ça avait plus de gueule que ceux de Rihanna. Là, en guise de bimbo à grosse voix, on a Colette Magny, et j'aime autant vous dire que ça va un peu plus loin dans la révolte. La dame s'égosille sur les cadences infernales des usines Rhodiaceta, et envoie au diable le patron de Rhône Poulenc qui en tire les ficelles capitalistes. On connaît la chanson, c'est celle de tous les films activistes de ces années-là, mais il faut reconnaître que notre petit coeur syndiqué vibre au... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juin 2015

Jour de Tournage de Chris Marker - 1969

Un petit film légèrement anecdotique que cette commande faite à Marker d'aller filmer le tournage de L'Aveu de Costa-Gavras. Mais film intéressant quand même dans son ton : Marker décide de mettre en valeur le fait que la tension du film existe déjà sur le plateau, et que Costa fait tout pour installer son équipe dans cet état un peu dangereux de flux tendu. Sans parole, il filme donc la mise en place d'une séquence assez complexe (des mouvements de caméra minutieux), où chacun, dans son coin, prépare la violence qui dit surgir de la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juin 2015

LIVRE : Erotik Mental Food de Natyot - 2008

En général la poésie érotique est écrite soit par des jeunes filles parlant de boutons de rose pour dire clitoris (genre Laure Cambau), ou par des vieux douteux qui font dans le pipi-caca (genre La Mécanique des Femmes de Calaferte, sauf le respect). C'est pourquoi l'arrivée d'une voix comme celle de Natyot constitue une nouvelle réjouissante pour nos organes en demande, qu'ils soient cérébraux ou plus turgescents. Parce que la belle aborde sainement et frontalement le genre, se posant dès les premières pièces en inventrice d'un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 juin 2015

Ladykillers (The Ladykillers) de Joel et Ethan Coen - 2004

Remake de l'agréable film de Mackendrick, The Ladykillers a au moins le mérite de ne pas péter plus haut que son fondement, ce qui en fait une récréation tout à fait recommandable. Les Coen conservent l'aspect "humour anglais" de l'original, mais flirtent aussi avec les grands thèmes de leur filmographie typiquement américaine : les freaks, le Sud des States, et un sympathique ajoût de quelques motifs d'épouvante qui transforment ce film en objet parfois inquiétant, morbide, déviant, et doucement tordu. Pas  de quoi hurler au... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 juin 2015

2084 (1984) de Chris Marker

Pour célébrer 100 ans de syndicat, le Chris avec les gars de la CFDT se penche sur les 100 prochaines années à venir, car ils préfèrent "parler moins de ce que le syndicalisme a fait que de tout ce qui lui reste à faire"; trois hypothèse, l'une grise (crise... avec la possibilité en cas de conflit atomique d'un syndicat des cafards), l'une noire (après le stalinisme et le fascisme voici venu le temps des rires... non, de la technologie), l'autre bleue - avec l'union de tous les gens de bonne volonté pour faire bouger les choses et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:58 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
12 juin 2015

LIVRE : Ça aussi, ça passera (Tambien esto pasara) de Milena Busquets - 2015

A première vue, tout y est pour que je déteste : un "portrait de femme délicat et émouvant", une couverture immonde à base de roman sentimental de plage, un titre annagavaldesque, et un premier chapitre très mauvais... Une forte envie de refermer aussitôt ce livre encensé par la critique, en me disant que définitivement, la littérature pour ménagères de moins de 50 ans fait des ravages et que je vais peut-être me retaper un petit Selby. Et puis, conscience professionnelle, j'ai poussé un peu plus loin, et force m'est aujourd'hui de le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juin 2015

Eden (2014) de Mia Hansen-Løve

Aimant volontiers sortir en boîte, me délectant de musique house-garage (de père en fils), consommant de la drogue dure, adorant faire bouger mon corps de liane, je pense que tous les critères étaient réunis pour que ce film me fasse chier. Ça n'a pas loupé. Les années 80 sont les pires, disait-on dans les chaumières. Les années 90 sont les pires, peut-on aisément penser à la vue de ce film sans nerfs. Les années 2000 sont sûrement les pires, on attendra une radiographie aussi fine de cette décennie... Ce film laisse à voir une bande... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juin 2015

Réalité de Quentin Dupieux - 2015

Voilà le meilleur film de Quentin Dupieux pour l'instant, et comme il annonce qu'il s'agit de la fin d'un cycle entamé avec Steak, on ne peut que saluer la cohérence de l'ensemble. "Cohérence" semble pourtant être un terme qui ne correspond pas à l'univers abstrait, surréaliste, complètement décalé du sieur. Mais les faits sont là : Dupieux, avec ce film, montre quelle précision, quelle sincérité et quel sérieux il place dans ses films. On est très loin des potacheries (géniales) de ses débuts, c'est vrai, mais sans rien perdre de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
11 juin 2015

Kingsman : Services secrets (Kingsman : The Secret Service) de Matthew Vaughn - 2015

Oui alors on sait très bien que quand on envoie un film comme Kingsman, on ne va pas tomber sur un hommage à Rohmer, n'est-ce pas, plaçons-nous donc dans la catégorie "divertissement" de ce blog. Cé fun et sa vide la tete, comme diraient les jeunes, ce qui est déjà pas si mal, même si on eût aimé que cela nous emmenât aussi vers d'autres lectures plus fines. Non, Vaughn n'est pas de ce bord-là, son seul souci est de vous faire marrer pendant deux heures, et il y arrive de temps en temps, c'est vrai. Le gars voudrait être une sorte... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juin 2015

Le Sel de la Terre (The Salt of the Earth) (2014) de Wim Wenders & Juliano Ribeiro Salgado

Voilà longtemps que le Wim ne nous avait pas arraché un cri de plaisir (depuis Les Ailes du Désir) : il y parvient avec ce documentaire âpre sur le photographe Sebastião Salgado qui nous fait faire aussi bien un tour du monde géographique (loin des zones urbaines) qu'un tour du monde des sentiments (je suis bêtement lyrique, je l'assume). Que Salgado photographie nos frères humains au travail, en exode ou morts, il le fait toujours avec une dignité, une grandeur, une justesse, qui tient du génie absolu - ou c'est seulement... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]