11 octobre 2013

LIVRE : La Vérité sur Marie de Jean-Philippe Toussaint - 2009

Roman en trois parties de l'ami Toussaint dont la première partie en particulier captive : Toussaint nous conte... l'arrêt cardiaque de l'amant de Marie et nous livre quelques phrases - toujours à rallonge - absolument virtuoses ; le rythme est véritablement trépidant dans cette ouverture qui commence par des échanges amoureux entre Marie et cet homme et se termine par des échanges amoureux entre Marie... et le narrateur venu à la rescousse d'une Marie désemparée. Entre-temps, les secours tenteront l'impossible pour ranimer l'homme...... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 octobre 2013

Les Jeux des Nuages et de la Pluie de Benjamin de Lajarte - 2013

Un premier film ambitieux mais maladroit, sincère mais pompeux, et on ne sait jamais trop si notre balance personnelle penche du côté des points positifs (si on a de la bienveillance à revendre) ou de celui des défauts (si on est lucide). Ne jetons pas trop la pierre à ce film : il contient tous les excès un peu handicapants des premiers films qui veulent révolutionner le cinéma, mais au moins il veut révolutionner le cinéma, ce qui relève un peu le niveau des ambitions dans le paysage français. Il y a même des idées assez formidables... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 octobre 2013

Chungking Express (Chong qing sen lin) de Wong Kar-Wai - 1994

Une envie de romantisme, et une envie aussi de retrouver le Wong Kar-Wai sincère que ses effets spéciaux à rallonge ont enseveli : retour sur ce film fondateur de mon amour pour le bougre (et je pense que mon Shang ne me contredira pas). Résultat des courses : eh bien malgré les 20 ans écoulés, et malgré le fait que, oui, on peut toujours reprocher à WKW de faire des clips très datés, Chungking Express est toujours aussi agréable et fort. Il y a dans ce film une fièvre particulière, héritée sûrement de l'amour du compère pour les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 octobre 2013

LIVRE : Capricorne d'Henry Miller - 1934

Alleluia ! Exhumé d'on ne sait où, voilà que nous arrive de derrière les fagots ni plus ni moins que le premier jet du chef-d'oeuvre millerien, Tropique du Capricorne, ébauche de 250 pages que le bougre avait laissée en plan pour tout recommencer et sortir le skud en question. On s'attend à une suite de pages éparses et pas très bonnes : c'est une véritable tuerie, qui nous fait retrouver dès la première ligne le Miller qu'on aime, excessif, surpuissant, libre et génial. Capricorne constitue un livre à part entière, qui a d'ailleurs... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 octobre 2013

LIVRE : Love Song de Philippe Djian - 2013

Les Djian tombent dans les bacs façon métronome, et il ne trompe plus grand-monde en hurlant qu'écrire est un travail hyper-dur et douloureux : il sort régulièrement ses 250 pages par an, et devient un peu le fonctionnaire de la littérature française. Comme tout bon fonctionnaire, il a ses jours avec et ses jours sans. On est plutôt dans un jour sans pour ce Love Song, malgré les efforts évidents du gars. Le roman contient plein de bonnes choses, je ne dis pas, une fin notamment qui vous laisse songeur par son romantisme, son... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 octobre 2013

LIVRE : Encres de Chine (When Red is black) de Qiu Xiaolong - 2004

Un petit retour en Chine sans nostalgie avec ce polar de l'exilé Qiu Xialong qui dresse un portrait des mutations sociales évidentes dans le Shanghaï des années 90. Si les références aux événements de la place Tiananmen et à ceux de la Révolution culturelle n'ont rien de franchement... révolutionnaires, il est plus intéressant de voir à quel point les anciens acteurs de cette RC n'en mènent pas large dans ces shikumen aux allures de ghetto. Parallèlement à l'évocation du projet New World (derrière lequel, sauf erreur, on devine la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

06 octobre 2013

Le Fantôme de l’Opéra (Phantom of the Opera) (1925) de Rupert Julian

Voilà longtemps que je n'avais point remis les pieds dans le muet ce qui est pourtant bien pratique quand on a en voisin de chambrée un bébé. Phantom of the Opera est littéralement à couper le souffle (première fois que l'on a un commentaire avant même d'écrire une chronique... une erreur de manip, ça arrive...) pour ne pas dire à casser la voix. J'ai dès le départ adoré ce plan sur ce chat noir qui descend un escalier et ces ptits rats de l'opéra qui arrivent comme des ptites souris (...) toute effarouchées après avoir aperçu la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:39 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
05 octobre 2013

Le Cygne noir (The black Swan) (1942) de Henry King

Si le célèbre drapeau des pirates est en noir et blanc, voici un film en multi technicolor qui étourdit les mirettes. Tyrone Power (dont Johnny Depp a dû méchamment s'inspirer pour tourner ses clowneries gay dans les Caraïbes) est le bad guy qui décide de rentrer quelque peu dans les rangs en se mettant au service du fameux Captain Morgan (eh oui, le même que le rhum de piètre qualité... ce Captain Morgan-là - interprété par le ventripotent et toujours excellent Laird Cregar disparu trop tôt) ; ce dernier est le nouveau big boss... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:02 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
05 octobre 2013

Breaking Bad saison 5

C'est reparti sur les chapeaux de roue, les enfants, alors qu'on croyait les aventures de Walter White finissantes après les évènements radicaux de la saison précédente. Que nenni, le bougre est plus en forme que jamais, et cette (ultime) saison tient plus que ses promesses. Elle prolonge même assez nettement tout ce qu'on pouvait attendre d'elle, au niveau rebondissments, personnages et mise en scène. Pour son "héros" surtout, cette nouvelle fournée est particulièrement géniale : White est devenu une sorte d'Ange du Mal, à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2013

Chevauchée avec le Diable (Ride Clear of Diablo) (1954) de Jesse Hibbs

De bons vieux petits westerns 50's qui décidément me mettent en joie. Même si Audie Murphy donne toujours l'impression d'avoir douze ans et prête toujours un peu à rire quand il joue les gros durs, on s'attache progressivement à son personnage candide et héroïque qui déjoue tous les pronostics. Il débarque donc en ville pour retrouver les assassins de son père et de son frère. Si la ville est truffée d'arsouilles (notamment le shérif et le notaire qui sont d'ailleurs responsables de la mort des deux proches d'Audie), les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:44 - - Commentaires [13] - Permalien [#]