17 août 2013

LIVRE : L'Esprit de l'Ivresse de Loïc Merle - 2013

Les vieux de la vieille ayant cessé de nous surprendre, c'est vers les premiers romans qu'il faut se tourner ces temps-ci pour avoir de la nouvelle langue comme on aime, arrêtez-moi si je suis seul dans mon cas. Et de la nouvelle langue, et de la belle, de la puissante, de la géniale, je vous en ai dégotté avec ce bouquin absolument renversant, qui non seulement ne ressemble à rien de ce qui existe, mais envoie aussi avec une belle santé la langue de papa dans les orties. La révolution est d'ailleurs le thème du roman, qui nous montre... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

16 août 2013

Quadrophenia (1979) de Franc Roddam

Londres, mid-sixties, Jimmy (Phil Daniels, du peps et de la rebellion) est un "Mod" (autrement dit, il fait partie d'un gang de gaziers qui vivent sur leur scooter customé (grands adeptes des phares et surtout des retroviseurs, les Mods) et qui détestent les types en cuir sur leur grosse moto... Apparemment, à l'époque, t'es Mod ou Cuir... sinon t'es un loser en vélo) ; il écoute les Who (responsables de l'opéra rock dont le film est tiré), les Ronettes (bee myyy...be my baby, be myyyy...), The Supremes ou the Chiffons (...) et j'en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 août 2013

L'Histoire de Musashi Miyamoto (Miyamoto Musashi) de Kenji Mizoguchi - 1944

Kenji s'attaque à une figure du Japon médiéval, Miyamoto Musashi, maître d'armes qui rigole quand il se brûle et prononce des sentences définitives genre "L'art du sabre ne doit pas obéir à des motivations personnelles" (on acquiesce, vue la tronche sans appel du maître). Un duo frère/soeur vient le quérir pour venger leur paternel éventré par un gang néfaste, mais comme l'art du sabre ne doit pas obéir à des motivations personnelles, le sage décide plutôt de leur apprendre la Voie, de sculpter un petit Bodisathva en bois, et de se... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 août 2013

Courts-Métrages de Charles Chaplin - 3/ époque Mutual - 1916/1917

Le style s'affine jusqu'au chef-d'oeuvresque dans cette période Mutual. Franchement, pratiquement tout est bon, et c'est bien pour faire dans la nuance que j'ai continué d'indiquer en rouge mes préférés. Le grand Chaplin est là, définitivement. Charlot chef de rayon (The Floorwalker)Chaplin débute brillamment au sein de la Mutual avec ce court rythmé au taquet et rempli de 40000 gros gags/minute. Dès le départ, en constatant la multitude d'objets et de décors contenus dans ce grand magasin, on se frotte les mains en imaginant déjà... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 août 2013

LIVRE : Kinderzimmer de Valentine Goby - 2013

On a à peu près tout écrit sur les camps de concentration, et on est un peu perplexe à l'ouverture de ce roman, et même pendant une bonne moitié d'icelui. Comme si Goby arrivait trop tard et écrivait, c'est malheureux à dire, le énième récit d'une déportation, ni pire ni meilleur que les autres, et en tout cas moins intéressant que ceux des réels survivants. L'écriture est plutôt sobre, précise et fluide, mais on a l'impression d'avoir lu cent fois ces descriptions des horreurs, la faim, la crasse, les poux, les jalousies entre... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 août 2013

Weekend (2011) d'Andrew Haigh

Est-ce que vous pouvez imaginer un film de Julie Delpy - dans la lignée de sa trilogie romantico-bavarde - avec en lieu et place de la Julie un type brun et barbu (on garde sinon un sous Ethan Hawke comme partenaire) ? Cela peut paraître un peu cavalier comme introduction mais on n’est pas si loin de ce style de film fleur bleue où nos-deux-amoureux-en-temps-limité (ce n’est pas une journée ou une nuit mais un week-end) passent leur temps à papoter… Chacun de ces jeunes amants a son propre petit problème perso à régler - l’un ne... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 août 2013

21 Grammes (21 Grams) d'Alejandro González Iñárritu - 2003

Je connais le peu de goût de mon camarade pour le cinéma d'Iñárritu, et ma célèbre colère dès qu'on s'attaque à lui. Imaginez ma consternation à la revoyure de 21 Grams, puisque je me rends compte que Shang n'a pas tort (ça m'arrache quasi un testicule de le reconnaître). Prétentieux et assez vide, voilà un film qui, en l'espace de 10 ans seulement, a pris un coup dans l'aile comme c'est pas permis : il n'en reste aujourd'hui que trois acteurs grimaçants, un scénario idiotement compliqué, et une mise en scène assez moche. Même si, ça... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:15 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
12 août 2013

Train de Luxe (Twentieth Century) (1934) de Howards Hawks

Il y a apparemment deux types de spectateurs de ce film de Hawks : ceux qui crient au génie des acteurs (John Barrymore et Carole Lombard) et s’émerveillent devant cette screwball comédie des thirties survitaminée, et ceux qui s’ennuient farouchement devant cet exercice boulevardier où les deux personnages principaux hurlent de bout en bout. Je fais sans aucune discussion possible partie du second groupe. Après une première partie où les personnages théâtralisent à mort (Ok, il est metteur en scène, ok, elle est devenue une star de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
12 août 2013

Le Raid (The Raid) (1954) de Hugo Fregonese

Surprenant western du gars Fregonese avec le caméléon Van Heflin (je parle surtout de son regard en fait) pris entre ses engagements sudistes et les raisons du coeur ; notre homme projette de mettre à sac la petite ville de Saint Albans proche de la frontière : à la tête d'une petite armée sudiste qui a déjà bien morflé, il veut faire acte de résistance et semer le trouble chez les Yankees qui enchaînent ces derniers temps les victoires. Se faisant passer pour un homme d'affaire canadien, il vient s'installer quelques temps... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 août 2013

La Divorcée (The Divorcee) (1930) de Robert Z. Leonard

A l'heure où les bouchons font rage sur les routes de France et où il s'agit d'être prudent en voiture (ici aussi, je vous rassure, dans la baie fombonienne, il n'y a pas moins de quatre bateaux !), Shangols vous propose pour le week-end (titre godardien par excellence) une thématique spéciale "vigilance en bagnole"... Allons, trêve de plaisanterie, le cinéma, c'est quand même sérieux. Alors que ce foutu Code Hayes venait tout juste d'être écrit (encore quatre ans de sursis avant son entrée en vigueur), Hollywood se fend de ce film... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:56 - - Commentaires [7] - Permalien [#]