30 juin 2013

Game of Thrones - saison 3 - 2013

Bon, ils sont certes les malins, les scénaristes, de nous raconter une dizaine d'histoires à la fois, mais cette structure devient tellement systématique qu'on s'en lasse... les personnages, chacun dans leur "monde" finissant pas ne plus jamais se croiser... On s'attendait à ce que la famille Stark, au moins deux de ses membres, organise une petite réunion... Que nenni, chacun reste dans son coin avec ses petites aventures et sa quête... de po grand-chose (tout le monde marche dans Game of Thrones, ça met certes du mouvement, mais... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

30 juin 2013

Les Ecumeurs (The Spoilers) (1942) de Ray Enright

Un casting alléchant (Wayne, Dietrich, Scott), un directeur de la photo pas manchot (Krasner), des rues boueuses corbucciennes comme on les aime (on est en Alaska et la ruée vers l'or bat son plein, tant pis pour les chaussettes) et au final un western bien moyen. Il y a pourtant des relations troubles qui pourraient tendre l'atmosphère (Wayne qui hésite entre la gouaille d'une Marlene en patronne de bar (si elle a de bien belles toilettes, je mettrai directement en prison son coiffeur : vous voyez John Hurt dans Elephant Man ?... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
29 juin 2013

Cocksucker Blues de Robert Frank - 1972

Ce spleen du suceur de teub (littéralement) est un docu sur la tournée des Rolling Stones en 1972, peu de temps après le fameux concert d'Altamont, meurtrier, filmé précédemment par les frères Maysles. Concert qui marquât dans le drame la fin d'un cycle, voire d'une époque, pour le groupe autant que pour l'utopie baboss. Quelques années plus tard, que reste-t-il des pierres qui roulent, en pleine décroissance du hippie-style, en pleine crise d'identité, mais aussi au sommet sûrement de leur talent (la tuerie "Exile on main Street"... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juin 2013

LIVRE : L'Homme inquiet (Den orolige mannen) de Henning Mankell

Un ouvrage qui clôt le cycle du Commissaire Wallander on ne peut plus crépusculaire : il est question de disparitions (les deux beaux-parents de sa fille disparaissent coup sur coup), de guerre froide qui n'en finit pas de finir mais aussi de la vieillesse qui commence à peser sur les épaules de notre ami Kurt de plus en plus sujet à des pertes de mémoire... Si l'homme inquiet du titre semble, en premier lieu, faire référence au père de son gendre, Hakan von Enke (ancien responsable militaire dans la Marine : sa curiosité par rapport... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 juin 2013

Le Héros sacrilège (Shin heike monogatari) de Kenji Mizoguchi - 1955

Une des rares oeuvres en couleurs de Mizoguchi, et un de ses rares films d'action, Le Héros sacrilège a le mérite de nous prouver l'incompétence du maître en matière de couleurs et d'action. Si Mizo sait comme personne filmer en plans fixes les tourments féminins, s'il possède parfaitement l'art de filmer les duos, il faut reconnaître que dans le genre fresque historique, il est assez médiocre. Or, de la fresque historique il y en a là-dedans : nous sommes au XIIème siècle, alors que nobles et moines s'affrontent pour prendre le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 juin 2013

Evil Dead 3 : L'Armée des ténèbres (Evil Dead 3 : Army of Darkness) de Sam Raimi - 1992

La franchise Evil Dead commence à être usée aux coudes, et ce troisième opus apparaît presque comme un reniement des deux premiers. Tous les éléments sont là pourtant, burlesque, monstres moches et sadisme envers le personnage principal. Mais on est ici plus proche de Walt Disney que de la réelle crasse du premier opus. Trop lêché, trop pro, trop tenu, trop "riche" finalement, Evil Dead 3 perd indéniablement en punk-attitude. Déjà, quand on découvre l'ami Ash envoyé au XIVème siècle, on se dit que la cabane dans les bois est bien... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 juin 2013

The Bay de Barry Levinson - 2013

On avait laissé Levinson au milieu des autistes et des animateurs radio, le voici de retour par la porte du film d'horreur le plus teenage, tiens donc. Et il ne fait pas honte au genre, de plus, puisque The Bay est très agréable, mélange entre les productions roublardes des petits jeunes et le savoir-faire du vieux briscard. Anxyogène à mort, le film raconte le développement d'un virus affreux, apporté par des isopodes visqueux nés de la pollution d'un fleuve dans une petite ville ricaine. Les simples nausées éprouvées par les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juin 2013

Passion de Brian de Palma - 2013

Il m'a fallu regarder le film deux fois pour m'assurer de ce que je voyais, je ne voulais pas y croire la première fois. Mais oui, la nouvelle tombe tristement : De Palma a réalisé un mauvais film. Ca lui était certes déjà arrivé quand il voulait faire du commerce à tout prix (Les Incorruptibles, Le Dahlia noir), mais jamais quand il jouait dans la cour purement expérimentale, comme c'est le cas avec Passion. Or, voilà : ce coup-ci, le gars se vautre dans le médiocre, réalisant un truc retors qui ne dit rien, ne fait rien ressentir et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:43 - - Commentaires [96] - Permalien [#]
26 juin 2013

L'Obsédé (The Collector) (1965) de William Wyler

"You could fall in love with me if you tried. I've done everything I could to make it easy. You just won't try." Ah cette maudite timidité qui fait qu’il est parfois plus simple de kidnapper la personne qu’on aime plutôt que d’oser l’inviter à danser un slow… Mais cette mesure extrême ne demeure tout de même pas conseillée. Ou avec modération. Terence Stamp est ce parfait kidnappeur avec son regard bleu laser qui fout les boules et son air juvénile éternel ; il est tombé raide dingue de cette bien belle rousse (Samantha Eggar,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juin 2013

Mad Men - Saison 6 - 2013

Don Draper égal à lui-même dans cette sixième saison émotionnellement chargée sur le fond (l’assassinat de Martin Luther King, émouvant moment qui fait décoller cette saison) : si notre homme peut toujours faire preuve d’un certain art pour parvenir à convaincre les responsables marketing de la meilleure façon de vendre leur produit, notre homme a, lui, de plus en plus de mal à se vendre malgré toute la séduction, toute la roublardise qu’il est parfois capable de déployer… L’épisode de la barre Hershey’s montre à quel point... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]