09 juillet 2016

La Dame et le Toréador (Bullfighter and the Lady) (1951) de Budd Boetticher

Boetticher, produit par John Wayne pour Republic Pictures (on part confiant), nous livre une bonne vieille histoire à l'ancienne dans le monde de la corrida : Robert Stack, un producteur ricain de passage au Mexique, va suivre une initiation dans les règles au taff de toréador. Volonté de se prouver qu'il peut le faire, excitation de se retrouver dans l'arène face à ces bestiaux (oui, après chacun son trip...) mais également désir de séduire la conchita Anita de la Vega interprétée avec grâce et caractère par la bien jolie Joy Page.... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 juillet 2016

Ce merveilleux Automne (Un Bellissimo Novembre) (1969) de Mauro Bolognini

Emois adolescents, sensualité et… réalisme, voilà en quelques mots ce que l'on retrouve dans cette œuvre de la fin des années 60 de Bolognini, oeuvre qui s'inscrirait parfaitement dans le cycle "vacances en famille" en Italie. Nino, dix-sept ans, s'apprête donc à passer quelques jours de vacances dans la demeure familiale ; les oncles, tantes, cousins, cousines sont au rendez-vous mais le Nino n'a d'yeux que pour la Lollo (Gina Lollobrigida scandaleusement sexy). Il a gardé en mémoire cette nuit passée deux ans plus tôt entre sa... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2016

La Mission du Commandant Lex (Springfield Rifle) (1952) d'André de Toth

Encore une très bonne surprise que ce western signé de Toth sur un scénar de Charles Marquis Warren et Frank Davis qui ferait passer The Departed pour une vulgaire petite copie en milieu urbain. Gary Cooper est notre éternel héros et pourtant, par deux fois, il se retrouve condamné à la pendaison par les siens (les Nordistes)... Gary Cooper déchu, vaincu, abattu mais Gary Cooper jouant délibérément les victimes... Si vous n'avez pas encore compris, je vais tenter d'être plus clair : les Nordistes soupçonnent d'avoir un agent Sudiste... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2016

LIVRE : La Pièce (Den perfekte Vännen) de Jonas Karlsson - 2009

Un roman suédois inconnu attrapé au hasard dans les rayons de la (prodigieuse) librairie où j'ai mes habitudes, et me voilà face à un petit machin très habile, qui se lit comme une récréation dépaysante au milieu de la production littéraire lourdaude de notre époque ma pauv'dame. La Pièce est certes un roman profond et aux arcanes multiples, mais il a la pudeur, la politesse, le tact de ne pas étaler son intelligence comme un trophée. Très "en retrait", Karlsson choisit la voie du conte, de la fable, de l'allégorie pour filer sa... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juillet 2016

Avec ou sans Ordre (Be Tartib ya Bedoun-e Tartib) (1981) d'Abbas Kiarostami

Petite leçon de civisme cinématographique avec ce court-métrage qui en une demi-douzaine de séquences (dans l'ordre et dans le désordre) montre que lorsqu'enfants ou automobilistes respectent les règles tout se déroule rapidement et que sinon ben c'est vite l'anarchie, mon frère. Sortie de classe, distribution d'eau (dans le désordre, la citerne finit même par s'écrouler, c'est le bazar total), montée de bus (avec chronomètre à l'appui : 1'12 pour faire monter 60 gamins en rang, plus de 2'30 dans le désordre, je crois que c'est... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juillet 2016

Le Rapport (Gozarech) (1977) d'Abbas Kiarostami

On ne peut pas dire là qu'il s'agisse de l'œuvre la plus joyeuse de son auteur : il met en scène un gars qui travaille au Ministère des Finances et sur lequel toute une série d'emmerdes va tomber. Les a-t-il cherchées ? A priori, le gars est loin d'être innocent : trompant sa femme, lorgnant sur les joueurs au casino (il demande à un richard sa clope pour allumer la sienne, on peut y voir un symbole) et acceptant apparemment des dessous de table de certains citoyens fortunés - le problème c'est que l'un d'eux va se retourner contre... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juillet 2016

Venice 70 : Future reloaded de Abbas Kiarostami - 2013

C'est donc avec ce tout petit film d'1mn30 que Kiaro tire sa révérence, et c'est bien à son image : simple, pur, discret. Même si on tique devant la naïveté un peu mièvre de la chose (c'est un danger qui a toujours menacé AK, on peut bien le dire maintenant qu'il est occis), on constate qu'on retrouve sans mauvaise foi beaucoup des thématiques du maître concentrées sur ces quelques mètres de pellicule : l'enfance qui va de pair avec l'évocation des premiers temps du cinéma, la passion pour les visages, l'intérêt pour... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juillet 2016

10 Cloverfield Lane de Dan Trachtenberg - 2016

On dirait que c'est de plus en plus facile de fabriquer un film à Hollywood. On prend quelques bouts de trucs qui ont marché, on réunit des acteurs dont on a déjà vu la tronche mais on sait plus où, on glisse dans le titre un mot qui rappelle un succès, on fait aposer la signature de J.J. Abrams en bas du contrat, on réunit 6,20 dollars et roule. Le gloubi-boulga final aura le nom de "subtil huis-clos anxyogène" si vous savez bien vendre le truc, et remportera un beau succès chez les geeks du monde entier. Voilà 10 Cloverfield Lane... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 juillet 2016

Les Couleurs (Rangha) (1976) d'Abbas Kiarostami

On commence par compléter notre odyssée Kiaro avec cette petite chose multicolore : Abbas sort sa palette de couleurs et nous livre une œuvre gentillette illustrant les différentes couleurs (du rouge au noir, et j’en passe…) à partir, principalement d'objets quotidiens... Pour le rouge, il y a ainsi les feux tricolores, pour le vert aussi d'ailleurs, mais on osera varier les plaisirs : pour le orange, for instance, on montrera les pattes et le bec d'un canard (eh oui, première grande collaboration entre Kiarostami et les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 juillet 2016

Francofonia (2015) d'Alexandre Sokurov

Sokurov nous offre une œuvre sans doute plus didactique que poétique avec ce Francofonia où le cinéaste trace plusieurs récits parallèles intéressants. Il y a d'abord le rôle joué par Jacques Jaujard (Louis-Do de Lencquesaing, impeccable comme d'hab, tout en sobriété) responsable du Louvre avant et durant l'occupation et de son "homologue" allemand Franz Wolff-Metternich, soucieux de préserver toutes les richesses culturelles du Louvre (la plupart des œuvres majeures ayant été placées en sécurité dans des châteaux alentours, seules... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]