26 janvier 2016

LIVRE : Histoire de la Violence d'Edouard Louis - 2016

Si le personnage d'Edouard Louis vous gave à la télé, ouvrez donc son livre : il est à peu près à l'opposé du bougre. On est même carrément scié devant la merveilleuse tenue de ce bouquin à la construction savamment complexe, qui tranche avec la jeunesse de l'auteur et qui amène enfin un peu de tenue stylistique dans la littérature française contemporaine. Pour dire les choses, Louis a un style, un vrai, peut-être hérité de certains aînés (Mauvignier, Guibert, Faulkner) mais qu'il développe avec sa personnalité propre. Il trouve même... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 janvier 2016

Voyage à deux (Two for the Road) (1967) de Stanley Donen

C'était l'époque où Hollywood savait encore faire des films matures (ne reste maintenant que des films d'adolescents très attardés (Apatow, au secours !) ou des films de super-héros à la con (Spider-man, au secours ! Ok j'arrive)). Il faudrait être aveugle pour ne pas tomber sous le charme de ce couple qui s'aime presque "malgré lui", qui essaie ensuite de s'aimer, puis ne s'aime plus guère et se sépare - ou pas. Si ce n'est l'évidente réserve relative aux différentes coiffures de l'Hepburn (une choucroute avec deux ou trois... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:56 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
24 janvier 2016

LIVRE : On ne peut plus dormir tranquille quand on a une Fois ouvert les Yeux de Robert Bober - 2010

Suite à la lecture des Cahiers de l'Herne consacrés à Roché, j'avais été mis sur la piste de ce roman de Bober (lui-même assistant de Truffaut) où le personnage principal, Bernard Applebaum fait de la figuration dans Jules et Jim - suite à sa rencontre avec un certain Robert... Cet épisode du tournage de Jules et Jim n'est qu'un épisode parmi d'autres dans cette histoire très modianesque (films, photos, lettres font constamment resurgir le passé) mais permet au narrateur au moins deux choses essentielles : l'une sera d'embrasser,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 janvier 2016

Anomalisa (2016) de Charlie Kaufman & Duke Johnson

Il est rare d'assister à un cunnilingus dans un film d'animation. Qu'est-ce que je voulais dire sinon ? Ah oui, sept ans après le totalement déjanté Synecdoche, New York (remember la théorie du gars Bastien sur le gars qui pisse vert : tout un programme), Kaufman nous revient avec cette petite chose fragile mais tout aussi vertigineuse : le personnage principal, atteint apparemment du syndrome de Fregoli (du nom de l'hôtel dans lequel il passe une nuit... du nom de l'acteur au mille visages avant Lon Chaney... du nom du syndrome... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 janvier 2016

Crazy Amy (Trainwreck) de Judd Apatow - 2015

Vous vous souvenez des débuts de Judd Apatow, avec ses films malpolis et poilants, mais un peu trop conventionnels dans le fond ? Eh bien il n'a pas bougé du tout, sauf qu'il n'est plus malpoli ni poilant. Crazy Amy fait peine à voir, tant on a l'impression que le gars, ça y est, a touché le fond de sa dépression et ne se donne même plus la peine de tenter de faire rire ou de nous déranger un petit peu. Exsangue, presque effrayant tant le tempo est faux, déployant des punch-lines fatiguées dont on a l'impression qu'elles sont toutes... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 janvier 2016

LIVRE : Construire un Feu (To Build a Fire) de Jack London - 1907

Construire un Feu serait-il le chef d'oeuvre absolu de Jack London ? Moi, je dirais oui, à condition qu'on y ajoute une bonne douzaine de ses livres. C'est vrai que dans sa veine "Grand Nord et gars tout gelés", ce recueil est un sommet. A commencer bien sûr par la nouvelle-titre : c'est juste un homme qui meurt lentement dans l'immensité du rien. En surface, un type qui entreprend la traversée d'une étendue glacée du Klondike pour rejoindre un relais, et qui joue de malchance ; en profondeur, un état de la condition humaine, seule,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


23 janvier 2016

Goodnight Mommy (Ich seh Ich seh) de Severin Fiala & Veronika Franz - 2014

Un thriller horrifique autrichien sur la famille, on voit un petit  peu de quel côté lorgnent les deux réalisateurs de Ich seh Ich seh. Et c'est vrai : il y a (forcément, pourrait-on dire, tant le passage vers le vénérable maître paraît maintenant obligatoire dans le genre) du Haneke dans ce film, aussi bien dans la mise en scène que dans le scénario. Mais les réalisateurs tentent aussi avec aplomb de quitter l'ombre de l'aîné, et c'est plutôt dans leur originalité qu'on trouve leur talent, plus que dans l'allégeance aux codes... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 janvier 2016

Un Coeur, deux Poings (The Prizefighter and the Lady) (1933) de W.S. Van Dyke

On pourrait pratiquement faire une odyssée "boxe" sur Shangols tant ce sport a inspiré de films - plus que le ping-pong en tout cas. On a droit aussi a de vrais morceaux de boxeurs (autre chose que cette chique de Stallone, là) avec la présence en tête d'affiche du boxeur Max Baer (Hawks voulait Clark Gable, un acteur, quoi... Du coup il s'est barré) accompagné sur le ring, lors de l'ultime combat, de Primo Carnera (une montagne) et de Jack Dempsey en arbitre. Bref, ça sent la sueur de boxeurs légitimes mais la star demeure Myrna... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 janvier 2016

LIVRE : Damnés (Damned) de Chuck Palahniuk - 2011

Palahniuk nous emmène faire une virée en enfer. Si l'Amérique, comme le rappelait l'ami Gols sous influence millerienne, est un véritable cauchemar climatisé (la jeune héroïne qui vient de mourir étant l'enfant pourri gâté de deux people hollywoodiens : beaucoup d'argent mais peu de temps et d'affection à consacrer à leur progénitures et la ribambelle d’enfants adoptés), l'enfer vu d'Amérique ressemble à s'y méprendre à un méandre du monde contemporain (individus condamnés à travailler éternellement dans le télé-travail ou en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 janvier 2016

Theeb (2016) de Naji Abu Nowar

Quand on voit un gamin sur l'affiche, des paysages super exotiques et un titre qu'on comprend pas, on sait qu'on risque le film Pier Import tant décrié par mon camarade. On a peur, on y va sur la pointe des pieds en suivant la trace de ces chameaux sillonnant le désert, ne pouvant se retenir de faire une petite grimace d'usage alors que l'on reçoit le soleil en plein face. Un gamin décide donc, sur son âne, d'emboîter le pas de son grand frère qui accompagne lui-même un Anglais à la recherche de ses troupes (on est à l'époque de la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]