09 novembre 2017

Un Homme pour le Bagne (Hell is a City) (1960) de Val Guest

On a tellement critiqué et enfoncé le cinéma anglais (aussi mou et souvent aussi peu goûtu que du bœuf cuit des heures à l'eau) qu'on ne peut que se réjouir de cet excellent polar sec comme un nerf de bœuf signé de l'excellent scénariste de la Hammer Mister Val Guest (qui fait ainsi son entrée en nos colonnes). Du générique jazzy où l'on suit une voiture de flic traversant la nuit londonienne à la course poursuite finale sur un toit, on est totalement sous l'emprise de cette enquête qui file bon train - la seule chose finalement... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 novembre 2017

LIVRE : Nos Débuts dans la Vie de Patrick Modiano - 2017

Petite gâterie théâtrale de l'ami Patrick qui semble, Nobel acquis, avoir enfin eu le courage de se lancer dans ce petit épisode qui respire l'autobio (même si chez Modiano, on reste toujours dans la subtilité, monsieur, et la mise à distance). Deux jeunes, Jean et Dominique (oui, on flaire déjà le petit côté intime), se croisent dans les loges d'icelle : lui trimballe son premier manuscrit qu'il ne cesse de retravailler, elle est en pleine répétition de La Mouette. Ils s'aiment, résolument, nos deux tourtereaux, semblent avoir... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 novembre 2017

Nocturama (2016) de Bertrand Bonello

Bonello revient en forme avec ce Nocturama toujours aussi somptueux au niveau de la forme (fluidité absolue du "filmage" et limpidité du montage - le côté rama comme dans panorama et panoramique) et sans doute un peu plus obscur sur le fond ou en tout cas moins évident à déchiffrer (l'aspect noctu). Le film pourrait aisément être divisé en trois parties : la mise en place des bombes (une jeunesse en action capable avec une précision d'horloger d'atteindre ses buts), le retranchement dans le grand magasin (errance de nos jeunes... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 novembre 2017

Le Grand Méchant Renard et autres contes... (2017) de Benjamin Renner & Patrick Imbert

Trois histoires très mignonnes et drolatiques selon la formule consacrée : une livraison d'enfant qui part un peu en vrille, une adoption « forcée » de trois poussins par un renard et enfin une historiette où l'on se plaît à jouer à partir sur les traces du Père-Noël. De l'humour tout en finesse sur de délicieux dessins type aquarelles (vous pouvez ne pas être d'accord sur l'aspect esthétique, j'y connais absolument rien) et une poignée de personnages tous plus craquounets les uns que les autres : un lapin crétin, un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 novembre 2017

Wind River de Taylor Sheridan - 2017

On appellera ça au choix un film morne ou un polar classique, et comme je suis de bonne humeur, j'appelerai ça un honnête divertissement qui ne mange pas de pain (et bouffe de la neige). Voilà un petit polar vintage, donc, comme il pouvait s'en écrire du temps de Mankell, avec tout ce qu'il faut pour attirer le fan de films du dimanche soir peinard : un flic tout chargé en passé moisi (il a perdu sa fille, le bougre), un méchant super méchant, un crime que rien n'explique (une ado retrouvée morte pieds nus dans la neige à des... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 novembre 2017

Boulevard des Passions (Flamingo Road) (1949) de Michael Curtiz

On est rarement déçu par un film du gars Michael. Une nouvelle fois, il arrive à trousser un film tendu de bout en bout qui mêle adroitement histoires d'amour (plus ou moins réussies) et politique (ambition, corruption, vengeance et trahison - rien de moins). En tête de gondole, Joan Crawford (j'ai vu tous ses films, pétard, je vous jure) en petite danseuse de fête foraine (pas crédible dès le départ mais passons) entourée de trois types plus ou moins recommandables : le charmant et un peu mou Zachary Scott (SANS SA STACHEMOU... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 novembre 2017

Marie-Octobre de Julien Duvivier - 1958

On ne peut pas dire que Marie-Octobre soit un film éclatant de génie, mais comme il n'a aucune prétention à l'être, on passe un moment pas trop mauvais avec lui. C'est toujours un plaisir de retrouver la fine fleur des gueules de l'époque (Blier en éternel torve, Meurisse en éternel grand-bourgeois, Ventura en éternel marlou, Frankeur en éternel beaufichon, Roquevert en éternel papy de droite ou Reggiani en éternel écorché vif au regard mouillant), même quand, comme ici, elle est dirigée avec paresse et au plus pressé. Duvivier et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 novembre 2017

Good Time de Ben & Joshua Safdie - 2017

Grand moment de plaisir raffiné que ce petit film de genre fort bien réalisé, écrit et joué, et qui vous emmène sur des pistes inattendues. Ces frères Safdie étaient inconnus de mes services jusqu'à maintenant, mais si tous leurs films sont de cette hauteur-là, je crois qu'on a mis la main sur un trésor. Dès le départ, on est charmé par le style vintage totalement assumé du film : le "graphisme" du titre, très "Golan-Globus movies", puis le contexte même du film, nous plongent dans les années 70/80. Les principales références des... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 novembre 2017

Stranger Things - Saison 2 - 2017

C'est avec un plaisir non encore émoussé que l'on retrouve notre petite série favorite ultra eighties sur laquelle plane l'ombre d'un Spielberg ou d'un Dante. Il est donc toujours question d'un monde parallèle ultra dangereux que des cons de scientifiques ne parviennent absolument pas à gérer : heureusement que notre petit club des cinq (un brin amputé par l'absence de la chtite El qui se fait malheureusement sentir) reste au taquet pour veiller au grain. Astuce, courage, et perspicacité demeurent leur crédo et comme l'un d'eux est... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 novembre 2017

Sexe, Mensonges et Vidéo (Sex, Lies, and Videotape) de Steven Soderbergh - 1989

Coup de maître pour le tout jeune Soderbergh, qui réalise en 1989 un film ancré dans son époque à mort, pile au bon endroit au bon moment, et qui lui a permis de rafler la Palme et une carrière longue et riche. Sexe, Mensonges et Vidéo est un objet hyper-contemporain, urbain, froid comme un machin de Philippe Starck, conceptuel et intello, mais derrière la cérébralité cool de l'ensemble bat une fièvre sexuelle et sentimentale qui fait indéniablement la marque de l'artiste. En phase avec son époque donc, Soderbergh travaille sur la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]