29 juin 2022

La Sonate à Kreutzer (1956) d'Eric Rohmer

Il est bon d'exhumer des cartons quelques raretés, quelques petits films de préparation avant la grande déferlante des sixties - ou la Nouvelle Vague pour les intimes. Godard présente Rohmer (réalisateur et acteur : il a bien fait de poursuivre sa carrière de réalisateur...) dans un film avec Brialy, Martinelli, Godard et les apparitions fugaces de Chabrol, Truffaut et de toute l'équipe des Cahiers de l'époque - bref, un vrai collector. L'histoire, elle, peut se résumer en deux coups de cuillère à pot sans vouloir faire injure... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juin 2022

LIVRE : L'Ecrivain fantôme / L'Ecrivain des ombres (The Ghost Writer) de Philip Roth - 1979

Naissance du personnage mythique de Nathan Zuckerman en cette année 1979, où Roth, plutôt que de se faire discret après les scandales provoqués par ses premiers livres, fait dans la surenchère, à la grande joie des amateurs de jeu de massacre. Le bon maître, par l'intermédiaire de son personnage fétiche, n'y va pas de main morte, effectivement, pour attaquer frontalement la communauté juive, pointant ses vanités, raillant ses petitesses, et jouant avec audace sur ses tabous. C'est par son versant érudit qu'il entame ce combat :... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 juin 2022

Terreur à l'Ouest (The Bounty Hunter) d'André de Toth - 1954

Toujours un plaisir de retrouver le duo de vieux briscards André De Toth / Randolph Scott : on est toujours assuré de retrouver un savoir-faire impeccable et un film au cordeau, même si on sait aussi qu'on ne sera pas dans l’expérimentation folle et l'invention dans chaque plan. Cette petite chose remplit exactement le cahier des charges annoncé : c'est marrant et distrayant, mouvementé et parfaitement exécuté, mais pour plus d'audace on ira voir ailleurs. Classique histoire du "seul contre tous", sauf que là, le seul est du mauvais... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juin 2022

Tom l'Intrépide (The Last Trail) (1927) de Lewis Seiler

Du western des twenties, en veux-tu en voilà, avec ici l’ami Tom Mix en vedette. Voici une œuvre d’un peu plus d’une heure pleine comme une huître de l’étang de Thau avec un Tom qui va montrer tout à la fois ses prouesses de cascadeur à cheval et ses talents de charmeur malgré lui. Mix tape, certes, mais il n’a définitivement pas la carrure d’un jeune Wayne ; il fait en effet plus penser à un Buster Keaton qui se plairait à jouer les cow-boys d’occase. Nonobstant, l’ami Mix envoie du bois et ne recule devant aucun effort pour... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juin 2022

Leonora addio (2022) de Paolo Taviani

On retrouve notre Paolo tout seul (par la force des choses, l'autre moitié ayant disparu il y a 5 ans) pour ce film où la mort est très prégnante... Il sera surtout question ici de la mort de Pirandello, enterré une première fois sous les fascistes puis relocalisé après la guerre dans des conditions toutes rocambolesques. Une fois ce (long) périple effectué, le frère Taviani clôt son histoire en adaptant une nouvelle de Pirandello où il est question là encore de fatalité, d'aspects tragi-comiques et de mort... Alors, je vous vois... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juin 2022

La Révolte (San Quentin) (1937) de Lloyd Bacon

On vous la mitonne petit à petit cette odyssée Bogart... Bogart est encore alors tout jeune, 38 piges au compteur, n'est pas encore une vedette, mais construit son personnage... Oui, le gars a du caractère, oui le gars a le coup de poing de facile, oui le gars est caustique mais il est encore bien naïf, l'Humphrey, et on sent encore ô combien ici notre homme n'est pas parvenu à asseoir totalement son personnage, sa future légende. L'histoire, elle, est dès le départ, un peu tirée par les cheveux. Vous êtes militaire, vous vous... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juin 2022

eXistenZ de David Cronenberg - 1999

Un petit regard vers un des tournants de la carrière du maître canadien, avant de m'attaquer à son fameux nouvel opus. eXistenZ a fait ma joie dans les années 90, puisqu'il reliait la veine la plus sombre de son auteur avec un souci commercial, comme Dead Zone ou La Mouche, deux films que j'aime particulièrement. Ici en effet, Cronenberg réalise un film d'action, de suspense, et en même temps le peuple de créatures torves et de desseins crapoteux, d'où notre jubilation (teintée de dégoût face à ces créatures visqueuses parfaitement... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juin 2022

LIVRE : Sel (Natrium Chlorid) de Jussi Adler-Olsen - 2021

Découverte d'un mastodonte de l'édition polardeuse, un de ceux dont la moindre ligne fait l'objet d'un culte, dont le moindre bouquin est en tête de gondole dans tous les Leclerc de France et de Navarre : Jussi Adler-Olsen, auteur danois, inventeur d'une section de police, le "Département V", chargé de déterrer les "cold case" et de résoudre les enquêtes les plus ardues. Je prends la vie de cette brigade au 9ème tome, et suis donc un peu largué au niveau des sous-trames qui ont l'air de bien handicaper le héros de ce livre, Carl... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
24 juin 2022

Incroyable mais vrai de Quentin Dupieux - 2022

Parfois, reconnaissons-le, notre compère Quentin Dupieux, d'ordinaire si audacieux et original, se perd, au pire dans la comédie gauloise, qui n'est pas la plus fine du monde, au mieux dans une certaine paresse, qui le fait toujours réussir la première demi-heure de ses films, puis se perdre assez concrètement dans la dernière heure. Incroyable mais vrai veut casser cet élan, c'est vrai, et veut prouver que l'aspect iconoclaste du cinéaste est toujours vaillant, et qu’il sait écrire et bosser : c'est la veine Le Daim, Réalité,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juin 2022

Le Fantôme du Moulin-Rouge de René Clair - 1925

Il n'y a pas que des grands chefs-d’œuvre dans la période muette du 7ème art, il y a aussi des centaines de petits films pas déplaisants, distrayants, bon enfant, qui se regardent avec plaisir et s’oublient dans les deux minutes. C'est le cas de ce petit René Clair, qui contient suffisamment d'éléments fun pour supporter la vision, mais aucune vraie scène notable. L'essentiel de l'intérêt est contenu dans son dernier tiers. Le reste paraît en effet bien fadasse, même si on aime les ambiances désuètes et les amourettes vintage :... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]