12 septembre 2017

M le Maudit (M) (1931) de Fritz Lang

Après à peine cinq minutes de film, il est facile d'être convaincu qu'on est bien en face d'un chef-d'oeuvre. Si l'intrigue demeure captivante, chaque séquence est, dès le départ, au niveau du graphisme, du montage, de l'utilisation du son, du cadre, du symbolisme ou plus précisément du pouvoir d'évocation... (tout cela, et encore plus), d'une intelligence évidente - quand on apprend, ensuite, en plus, qu'il s'agit du premier film allemand parlant, on est sidéré de voir à quel point Lang a su utiliser, incorporer dans sa trame, ce... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

11 septembre 2017

Crashout (1955) de Lewis R. Foster

Dans notre grande série des "prison breaks", ce Crashout de Foster tient joliment son rang ; film noir hargneux et sanglant qui bénéficie d'un casting de choix : William Bendix (second couteau génial qui n'a pas volé son premier rôle) se retrouve entouré d'Arthur Kennedy, de Luther Adler ou encore de William Tallman dans le rôle des autres convicts échappés (ils sont six au départ mais la sélection se fera encore plus drue que dans Highlander). Bendix est méchamment touché dès les premiers instants de la folle cavale mais il... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 septembre 2017

Petit Paysan de Hubert Charuel - 2017

Un thriller avec des vaches, il fallait y penser. Charuel réussit haut la main son premier film, entre tradition rurale française et style américain classique : son Petit Paysan vous attrape l'oeil et le cerveau avec brio, et on découvre un cinéaste aussi à l'aise avec la construction du scénario qu'avec les acteurs, la mise en scène ou la gestion de l'émotion. Dès la première séquence, un rêve qui nous fait découvrir Pierre, jeune éleveur passionné, se promener dans sa maison littéralement envahie par les vaches, le style du film... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 septembre 2017

Phase IV (1974) de Saul Bass

Après avoir bataillé pendant cinq jours contre les cafards dans mon nouvel appart (ne jamais faire confiance à un enculé de hippie niveau hygiène), rien de plus naturel que de mater un film sur les fourmis. Oui, ces saloperies de fourmis qui, comme les hordes barbares en d'autres temps, ont décidé d'envahir le monde. Leur galop d'essai se passe dans le désert où elles ont érigé des colonnes digne de Stonehenge. La fourmi est ambitieuse, toutes les diverses colonies conspirent enfin ensemble pour détruire leurs prédateurs ;... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2017

Desert Hearts (1985) de Donna Deitch

Petit film ricain d'amour lesbien du milieu des années 80 qui tente d'aborder romantiquement le sujet. La blonde et coincée Helen Shaver as Vivian Bell, prof de lettres à ses heures, vient se refaire une petite santé dans un ranch : elle est sur le point de divorcer après douze ans de vie commune et souhaite vouloir faire le point sur sa petite existence. Elle est accueillie dans ce ranch à haute teneur féminine par Audrey Lindley as Frances, une femme entre deux âges qui compte prendre soin de sa nouvelle locataire un tantinet... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2017

Jeannette, l'enfance de Jeanne d'Arc de Bruno Dumont - 2017

Une chose est sûre : Bruno Dumont cherche toujours la surprise, à déjouer les attentes du public et à créer des chocs esthétiques. Parfois, ça marche (P'tit Quinquin), parfois c'est un peu plus laborieux. Comme pour ce Jeannette qui, pour tout dire, m'a laissé un peu plus de marbre que les journalistes qui y ont trouvé l'archétype de la grâce et le sommet de l'oeuvre. Résumons : en 1425, Jeanne n'est pas encore d'Arc, mais est déjà une fillette hantée par les affres de la foi. Elle se sent révoltée par la main-mise des Anglais sur... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 septembre 2017

Maestro (2014) de Léa Fazer

Voilà un petit film que l'on nous avait conseillés depuis quelque temps : rentrée oblige, il faut remettre les pendules à l'heure. Bien douce et gentille chose (au bon sens du terme) que ce Maestro qui raconte le tournage du dernier film de Rohmer, pardon de Cédric Rover, Les Amours d'Astrée et Céladon. Rohmer est incarné par le double centenaire Michael Lonsdale (digne et un peu poussiéreux mais avec toujours un petit éclat de passion dans les yeux) ; autour de lui un jeune premier à la ramasse (Jocelyn Quivrin, co-scénariste de ce... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 septembre 2017

L'Accusé (Contratiempo) (2017) de Oriol Paulo

On attaque doucettement la rentrée avec un petit polar espagnol qu'on avait sur la table de chevet et qu'un commentateur averti nous avait gentiment conseillé. Paulo (comme mon tonton décédé mais c'est anecdotique) mise tout sur un scénario avec twist final 'à la" Usual Suspect" - why not... Il est donc question d'un gars « accusé », dit-il à tort, du meurtre de son amante. Une avocate vient trouver notre homme pour "le défendre au mieux" et lui tirer les vers du nez... Notre homme, acculé par cette forte femme, se voit... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 septembre 2017

LIVRE : Nos Richesses de Kaouther Adimi - 2017

Avant d'ouvrir la légendaire librairie "Le Haut Quartier" à Pézenas, Edmond Charlot eut un passé. Et non des moindres. C'est ce qu'a entrepris de nous conter la jeune Kaouther Adimi avec ce roman lumineux qui revient sur la jeunesse algéroise de Charlot, et surtout sur la création de la librairie "Les vraies Richesses" et de sa maison d'édition. Le roman, très agréable, se distribue sur trois époques, et même trois styles si on peut dire. D'abord le journal de bord de Charlot : on y découvre avec bonheur l'indéfectible croyance en son... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 septembre 2017

Hatari ! de Howard Hawks - 1962

On fait dans la finesse aujourd'hui avec mon camarade Shang : après les rugbymen bourrins, voici les aventuriers virils chargés de capturer les animaux pour fournir les zoos en faune exotique. On connaît le goût pour la virilité de Hawks, et celle de John Wayne, et en fin de carrière, les deux bougres en ont plus grand chose à foutre de prendre des pincettes : Hatari ! est un festival de concours de bites, de rires gras et de testostérone à faire s'évanouir les féministes. Le scénario est complètement décousu et creux : on suit le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]