31 mai 2015

Les Inconnus dans la Ville (Violent Saturday) (1955) de Richard Fleischer

Il est malin ce Richard Fleischer, tant ses films prennent souvent des trajectoires inattendues. On comprend vite, dans cette petite bourgade de Bradenville qu’il va y avoir un casse. Un type (Stephen Mc Nally) avec ses deux acolytes (dont Lee Marvin  : c’est donc forcément les salopiots de l’histoire ) ont des vues sur une banque. Les repérages sont assez simples et l’on pense que la violence annoncée dans le titre anglais ne devrait point tarder. Que nenni. Le Richard, il cherche pas à nous brusquer, à nous donner un petit... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:20 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

30 mai 2015

LIVRE : Du Sang sur la glace (Blod på snø) de Jo Nesbø - 2015

Outch j'aime bien Jo Nesbø, mais il faudrait pas qu'il en profite pour lever le pied. Il délaisse pour cette fois son détective fétiche, Harry Hole, pour construire un roman, qu'il souhaiterait noir et fulgurant, autour d'un tueur à gages bien moins charismatique. Celui-ci, après avoir exécuté le "contrat de trop", celui qui vous plonge dans la mouise, se retrouve autant poursuivi par son ex-parrain que fasciné par la vamp de service, et doit jongler habilement entre guerres des clans et profit personnel pour sauver sa peau d'un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:04 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
29 mai 2015

Le Pont (Die Brücke) (1959) de Bernhard Wicki

Le Pont serait l'un des tout premiers films allemands portant un œil plus que critique sur la guerre des teutons. Rien de mieux pour ce faire que de suivre une demi-douzaine de gamins de 16 ans dans les derniers temps de la guerre. Ils sont, les bougres, comme tous les gamins de 16 ans sur la terre : ils commencent à regarder les filles avec des yeux tout ronds mais ont bien du mal à faire le premier pas (il y a le timide qui dessine, le maladroit qui, lorsque la fille se tient prête à réaliser tous ses vœux, demande à icelle de lui... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mai 2015

LIVRE : Le Cerveau à Sornettes (In one head and out the other) de Roger Price - 1952

"Ne remets pas au lendemain de remettre mes choses au lendemain. Remets les choses au lendemain AUJOURD'HUI." Un livre qui donne un si bon conseil ne peut qu'être sympathique, et Le Cerveau à Sornettes l'est sans conteste. Modeste et sans vrai plan, Price développe une sorte de manuel de mieux-vivre façon traité à la con tel qu'il en sort 12000 par mois ces dernières années, avec comme étendard le fondement de sa philosophie : l'évitisme, ou comment éviter de faire les choses, les 1001 façons de refuser poliment, de fuir devant les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mai 2015

It Follows de David Robert Mitchell - 2015

Alors là, les amis, je vous prie de vous asseoir deux minutes et de bien m'écouter : voici un excellent film d'horreur. Attendez, je répète, parce que vous n'avez pas l'air de mesurer ce que ça signifie, quand on voit à peu près tous les films d'horreur qui passent et qu'on est à chaque fois effaré devant le manque d'idées, de prononcer cette phrase : voici un EXCELLENT film d'horreur. D'HORREUR. C'est dit, et maintenant que cette affirmation fait son chemin dans vos cerveaux ébahis, développons quelque peu cet enthousiasme. Tout... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:02 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
28 mai 2015

Le Cousin Jules (1972) de Dominique Benicheti

La vie à la campagne, telle quelle, filmée dans la longueur, pour capter les moindres gestes de ce vieil homme, ferronnier, et de sa femme. C’est tout un pan du monde, tout un pan d’enfance (je parle un peu pour moi, là) qui semblent dater d’un autre temps (le siècle dernier : une paille et une éternité). Chez ces gens-là, on ne cause pas, on travaille, chaque geste ayant sa fonction, chaque geste ayant son objectif, son sens. Qu’il s’agisse en trois coups de marteau de donner une forme définitive, magnifiquement arrondie, à un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 mai 2015

LIVRE : Mangez-le si vous voulez de Jean Teulé - 2009

Pas de doute, voilà un livre qui nous fait aimer nos bonnes vieilles provinces françaises, cet esprit absolu de la solidarité, de l'entraide, de la franche camaraderie, de l'union quand il s'agit... de mettre à mort l'un des siens (ou plus précisément du village voisin, autant dire un étranger) et de le manger (faut pas gâcher). Je suis caustique, cela s'est passé il y a bien longtemps (vers la fin du XIXème siècle) autant dire à l'ère préhistorique : nos compatriotes ont depuis bien changé, ils préfèrent regarder chacun de leur côté... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mai 2015

Jeepers Creepers de Victor Salva - 2001

Voilà typiquement le genre de film d'horreur à l'ancienne qu'on regarde mollement, un seau de pop-corn à portée de main, et qui vous laisse autant de souvenir qu'un mince zéphyr dans le chaos des temps. Quand je commence comme ça, c'est que je n'ai pas grand-chose à dire. Je noterai alors rapidement que le premier quart d'heure promet pourtant beaucoup : deux jeunes gens conduisent sur une route de campagne, mix entre Duel de Spielberg et Massacre à la Tronçonneuse ; la façon dont ils vont subitement être pris en chasse est... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
26 mai 2015

LIVRE : Godard vif d'Olivier Séguret - 2015

Olivier Séguret est comme moi : il en a un peu marre d'entendre un peu partout que Godard est mort, que ses films sont surestimés, que c'est super snob de l'aimer, qu'on ne peut pas comprendre ses intentions,  et qu'on ne peut pas adhérer à ses derniers films. Notre énervement commun nous a conduit, moi à lire son livre et lui à l'écrire, c'est encore une chose à mettre au crédit du grand JLG. C'est justement contre sa disparition annoncée que Séguret écrit. Sur une rumeur, on apprend que Godard est très malade, et le gars est... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:24 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
26 mai 2015

Taxi Téhéran (تاکسی, Taxi) de Jafar Panahi - 2015

On sait les petits soucis auxquels Panahi doit faire face en ce moment, censure, interdiction de filmer et même de quitter l'Iran, menaces, emprisonnements en série, etc. On sait aussi l'absence de transigence de la part de ce cinéaste courageux et malicieux, qui sait toujours jouer finement avec les contraintes et la loi. Le voici donc de retour, malgré la fatwa, avec le film le plus clandestin qui soit, et du coup le plus sain qui soit. Reprenant le principe de son pote Kiarostami, le gars embarque une caméra dans un taxi et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]