20 octobre 2015

Un Enfant dans la Foule (1976) de Gérard Blain

L'ambiance des films de Gérard Blain est, soyons franc, différente de celle des Monty Python. L'atmosphère n'est donc pas franchement à la déconne et il ne faut pas avoir une tension trop basse avant de se lancer dans le visionnement. Cela dit ce portrait tout en finesse et en sobriété du gars Paul est loin d'être inintéressant : un enfant du siècle, un peu branleur, un peu voleur, qui souffre de façon flagrante, comme un certain Antoine D., du total manque d'intérêt - pour ne pas dire d'amour - de ses parents. Des parents... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 octobre 2015

LIVRE : Une Forêt d'arbres creux d'Antoine Choplin - 2015

Toujours aussi digne et mesuré dans son écriture, Choplin ressort sa plume magique, qui lui permet de parler des choses graves avec la pudeur et la poésie les plus grandes. Cette fois, c'est sur l'indicible, en l'occurrence un ghetto tchèque, que le compère pose ses mots. S'y trouve enfermé Bedrich Fritta, dessinateur industriel et caricaturiste, avec lequel on va suivre le quotidien affreux de ce ghetto, par la petite porte si l'on peut dire. parce que ce qui intéresse Choplin, ou en tout cas ce qu'il se refuse à aborder, c'est... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 octobre 2015

Je suis un Criminel (They Made Me a Criminal) (1939) de Busby Berkeley

Berkeley réalise un film qui commence comme un Scorsese (un bon vieux combat de boxe), continue comme un Hitch (le faux coupable obligé de fuir), se poursuit comme un Ford bucolique (l'Arizona et ses cultures de dates) et s'achève comme un Curtiz (the beginning of a great friendship between our hero (John Garfield dit le teigneux) and a detective (Claude Rains himself...). Ajoutez un soupçon de romance (c'est Ann Sheridan, blonde comme une bière fraîche, qui s'y colle), une poignée de mauvais garçons (the famous "dead end" kids qui... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2015

Les Visiteurs (The Visitors) d'Elia Kazan - 1972

Kazan, dans les années 70, est capable de films assez emmerdants ou de coups de poing au plexus : celui-là fait indéniablement partie de la deuxième catégorie, voire même des sommets de l'oeuvre du bougre. Sous des dehors de film quasi-amateur qu'on dirait extirpé des usines d'Andy Warhol, il réalise un pamphlet glacial sur la violence et la fascination d'icelle, qui a dû faire grincer pas mal de dents, en même temps qu'un vibrant autoportrait en paria incompris (on connait les soucis politiques de Kazan à l'époque). Résultat ... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 octobre 2015

LIVRE : La Constellation du Chien (The Dog stars) de Peter Heller - 2013

Découvrir dans un premier roman une langue nouvelle, tout en retrouvant quelque chose du souffle des grands auteurs qu'on aime (Harrison, McCarthy, Hemingway, ...), avouez que c'est pas si fréquent. Lire Shangols vous aura au moins appris cela : c'est encore possible pourtant. La preuve avec ce puissant et génial roman, le premier donc d'un inconnu qui avant ça, a fait tous les métiers, mais a aussi dû lire tous les bons livres qu'il faut. La Constellation du Chien fait le pont entre les inspirations philosophico-futuristes de La... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:48 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
17 octobre 2015

Le Bourreau du Nevada (The Hangman) (1959) de Michael Curtiz

In the mood for western ? Voilà encore, de la part d'un Michael Curtiz en fin de carrière mais toujours aussi brillant, de quoi crier alléluia ! Robert Taylor en homme de loi ultra droit dans ses bottes est à la poursuite d'un homme qui a participé à un hold-up. Petit problème, s'il croit savoir dans quel bled l'homme a pris ses quartiers, il ne sait pas vraiment à quoi il ressemble. On lui indique qu'une jeune femme, Tina Louise (do you want to marry me ?) pulpeuse mais un brin à la rue, a flirté avec lui. Taylor propose 500... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 octobre 2015

LIVRE : D'après une Histoire vraie de Delphine de Vigan - 2015

From a true story... or not, that is the question. Alors qu'on pensait lire un énième roman auto-fictionnel au style un peu léger (et un peu chiant), on se rend compte que la Delphine est assez maline : elle surfe sur cette terrible mouvance du roman français (après le Nouveau Roman, le Nouveau Réel) pour mieux se jouer (bien vu les références à Stephen King au bout du compte) de son propre lecteur. Il veut tout savoir sur les problèmes intimes de l'auteur, les affres de la création, la peur de la page blanche ? De Vigan se lance... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 octobre 2015

La Vie de Brian (Monty Python's Life of Brian) de Terry Jones - 1979

Les Monty Pythons ont jusqu'à maintenant peu de place sur ce blog, alors que, franchement, qu'est-ce qui est plus drôle que les Monty Pythons (à part peut-être l'odyssée Hal Hartley de mon camarade) ? A la revoyure, et même en connaissant par coeur chacun des gags de ce film, le résultat est toujours là : c'est techniquement infâme, la mise en scène est d'un amateurisme total (rappelons que le film est anglais), mais c'est absolument renversant dans l'écriture et dans le jeu ; génial, osons le mot. Le côté ludique de l'entreprise... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 octobre 2015

Mission : Impossible - Rogue Nation (2015) de Christopher McQuarrie

Mission : impossible continue d'être un interminable carnet de voyages (Biélorussie, Vienne, Casablanca, Londres...) qu'il est bon de regarder en plusieurs épisodes (putain ça fait 8 heures, non ? J'ai pas vérifié) un peu comme une série télé - ; sinon, en une seule fois, ça bourre, comme dans une photocopieuse. Je ne sais pas ce que vous en pensez mais Tom Cruise me fait, physiquement, de plus en plus penser à Nicolas Hulot. Même regard un peu torve, même impression, à chaque fois que le gars fait une apparition (ce sont des... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 octobre 2015

La Leçon de Cinéma : François Truffaut (1981) de José-Maria Berzosa

La première chose qui distingue Truffaut de Godard... c'est l'élocution. Quand l'un parle de façon fluide, passionnée, cherchant à définir au plus près ce qu'il a voulu faire, l'autre n'a de cesse de ponctuer son discours de trois points, cherchant laborieusement à ne pas dire quelque chose qui irait, ne serait-ce qu'une fois, dans le sens de son interlocuteur. Celui-là parle du fond, de ses intentions pour éclairer le public, est ouvert, celui-ci ne veut pas tomber dans le piège des explications, cherche à brouiller les pistes, se... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]