19 septembre 2017

LIVRE : Survivre de Frederika Amalia Finkelstein - 2017

"Ce qui est réellement irrationnel et qui n'a pas d'explication, ce n'est pas le mal, au contraire : c'est le bien." (Imre Kertesz) Il paraît qu'on n'est pas sérieux quand on a 17 ans. A 25 ans, Finkelstein peut pourtant sans problème en remontrer à tous les philosophes et romanciers installés du moment. Elle nous écrit un bouquin qui laisse assis, et sait trouver les mots les plus justes que j'ai pu lire sur la mort ; en tout cas celle qui fauchât bêtement les spectateurs du Bataclan en 2015. De cet événement sidérant, de cette... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 septembre 2017

Harry Dean Stanton : Partly Fiction (2012) de Sophie Huber

Petit hommage obligé au grand - une légende vivante nous a quittés - (et maigre) Harry Dean Stanton qui de Paris-Texas à Twin Peaks en passant par Cool Hand Luke ou Alien nous aura fait étonnamment vibrer. Entre deux chansons bluesy (Le Harry se révèle un chanteur et un joueur d'harmonica de grande classe), Dean revient sur sa carrière (interview incontournable de Wim Wenders, Sam Shepard et David Lynch ("un acteur qui continue de jouer entre ses répliques")), ses amours (even if our guy is a solitary guy... never married... Sa... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 septembre 2017

The Lure (Córki dancingu) (2015) d'Agnieszka Smoczynska

Comment peut-on refuser de voir une petite comédie musicale polonaise dont les héroïnes sont deux sirènes à tendance vampirique - le tout étant adoubé par la collection de DVD Criterion peu avare en sortie récente et en film polak... Avouons qu'au départ, bien que la chose soit kitschissime à souhait (la Pologne des années 2010 c'est un peu nos années 80, non ? Beineix est comme ressuscité au niveau des couleurs pétantes), on a un petit plaisir coupable à voir ces enchainements musicaux menés sur un rythme tonitruant. On sent... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 septembre 2017

Yourself and yours (Dangsinjasingwa dangsinui geot) (2017) de Hong Sang-soo

Qu'il est bon de retrouver le gars Hong au top de sa forme (alors même qu'il a réalisé trois films depuis... J'en ai un sous le coude, il faudra que je patiente encore un peu pour les deux autres... en espérant qu'il n'en tourne pas huit entre-temps, le Lucky Luke coréen). Il s'agit ici d'une très simple histoire d'amour ou plutôt du "joli" récit d'une séparation : Minjung et Youngsoo s'aiment, sont même sur le point de se marier, mais vont être victimes de certaines "rumeurs" ; Youngsoo apprend ainsi par l'un de ses potes que sa... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 septembre 2017

Twin Peaks saison 3 de David Lynch - 2017

Comment aborder cette chose gigantesque, brillante, explosée, foldingue, énorme, incommensurable ? On pensait que désormais le Lynch était sur la pente descendante et il nous livre une série testament (peut-on rêver encore d'une suite ?...) absolument monumentale, ultime... Plus on perd pied et plus on trouve le scénario génial, inspiré, novateur. C'est un film (série télé, mon cul, j'ai envie de dire poliment) qui déborde d'audace par tous les pores et dont chaque séquence, chaque scène sent à plein nez son Lynch, ce petit être... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:40 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
15 septembre 2017

Knock de Guy Lefranc - 1951

Rhaaaaa le bon temps des grands films français, où on savait jouer, nom de Dieu, c'était pas comme maintenant, avec ces acteurs minables, là. Avant on savait raconter des histoires, sapristi, on s'embêtait pas avec "oulala, où est-ce que je vais mettre ma caméra ?", on savait écrire des scénarios et des dialo... bon, non, on est d'accord, Knock c'est pas terrible. Pour saluer le retour de Patrick Brion (qui zozotte cette année, c'est la nouveauté) le dimanche soir à 0:15, j'ai voulu regarder sa 376ème programmation de ce film,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

14 septembre 2017

L'Assassin (L'Assassino) (1961) d'Elio Petri

Un petit tour du côté du cinéma italien, cela faisait un bail. On ne s'ennuie pas dans ce film à suspense de l'ami Petri qui repose quasiment entièrement sur les épaules du géant Mastroianni. Ce dernier incarne un piètre receleur d'antiquités (il n'est pas à une petite magouille près pour se faire de la thune), doublé d’une sorte de gigolo qui porte son dévolu sur des femmes plutôt riches (la fabuleuse Micheline Presle en femme entre deux âges et la bardottienne Crisitina Gaioni en jeune bombasse peu farouche). Bref un type peu... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2017

120 Battements par minute de Robin Campillo - 2017

Visiblement ce film a frôlé la Palme d'or, et comme personnellement j'aime beaucoup Robin Campillo, me voilà aux premières lignes pour vous donner un avis ferme et définitif. 120 Battements par minute est absolument irréprochable : Campillo y revient sur les grandes heures d'Act-Up, asso dont il fut un des membres influents, et notamment sur cette période des années 80-90 ou le Sida assassinait à tour de bras la jeunesse mondiale, sans qu'aucun palliatif ne soit trouvé, alors que les labos pharmaceutiques jouaient les salopards en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 septembre 2017

LIVRE : La Fonte des glaces de Joël Baqué - 2017

Petite déception pour ce livre annoncé partout comme le renouveau de l'absurde à la Chevillard. Du maître cité, Baqué possède certes un univers unique, étrange et farfelu, le goût pour les animaux les plus bizarres, un sens indéniable de la formule... mais malheureusement il ne parvient pas à transformer son histoire en quelque chose de grand, à faire de son humour quelque chose d'autre qu'un amusant scénario. Dommage, car son personnage avait de la place pour devenir puissant : un charcutier toulonnais à la retraite, veuf et éteint,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 septembre 2017

Les Ruses du Diable (Neuf Portraits d'une jeune Fille) (1966) de Paul Vecchiali

L'ami Vecchilali n'apparaît que peu dans nos chroniques bien qu'il porte en lui un petit air rafraichissant de la New Wave. Il est question dans ce film rivettien de plein de mystères d'une jeune femme (Geneviève Thénier, un minois d'époque qui porte bien la coiffure choucroute brune puis la perruque vintage blonde) qui voit sa vie bouleversée par de simples courriers. Chaque matin, la petite "cousette" reçoit par la Poste un billet de 100 boules. Un ça va, mais trente par mois ça fait cogiter... Qui peut être le mystérieux... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]