24 novembre 2017

Le Cavalier traqué (Riding Shotgun) (1954) d'André De Toth

On est vraiment là dans toute toute petite série B avec un synopsis qui tient lieu de scénar : Randolph Scott est à la recherche d'un salopiot de tueur depuis 3 ans ; il pense être sur ses traces mais tombe dans un piège : on l'attache pour le laisser pourrir au soleil. Randolph parvient à se détacher et apprend en ville qu'on a attaqué la diligence qu'il était à l’origine censé défendre. Il est forcément accusé d'avoir fait partie du coup, le traître, et toute la ville veut le mettre hors d'état de nuire - mais Randolph ne l'entend... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

23 novembre 2017

La Gloire du cirque (Annie Oakley) de George Stevens - 1935

Eh ben voilà ! On cherchait le film fun et honnête sur Buffalo Bill, c'est George Stevens qui nous le sert, dans ce petit western très mignon de derrière les fagots. Entre l'austérité d'Eric Vuillard et les mensonges de Wellman, le bougre nous trousse une comédie enlevée, pétaradante, pleine d'aventures, de glamour et d'humour pour petits et grands. Surtout pour petits, c'est vrai, tant le monde ici déployé envoie sa part de calme, luxe et volupté : tout le monde est gentil, tous les problèmes qu'on peut y rencontrer sont aussi... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 novembre 2017

LIVRE : Le Peuple d'en bas (The People of the Abyss) de Jack London - 1903

Jack London, avant Huxley, avant Albert Londres, avant Thompson, se paye son documentaire en immersion, et invente le gonzo avant l'heure. Il se déguise en pauvre matelot américain sans le sou et s'infiltre dans les bas-fonds de Londres, au milieu des misérables et des indigents, des pous et des quignons de pain rassis, des prostituées et des clodos suicidaires. Le récit qu'il en rapporte est une charge implacable contre les vertus de la politique anglaise, contre les dérives de la civilisation, une attaque en règle contre ce monde... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 novembre 2017

Avril et le Monde truqué (2015) de Franck Ekinci & Christian Desmares

Je ne peux pas vraiment prétendre être un spécialiste de bandes-dessinées, mais j'aime indéniablement l'univers de Tardi et son travail notamment sur Céline. A défaut d'avoir une adaptation de l'oeuvre inadaptable du maître célinien, on se contentera de cet Avril dont voici le fil : Napoléon V en cette année 1941 est au pouvoir et tous les savants ont une fâcheuse tendance depuis quelques années à disparaître - emprisonnés par le gouvernement ou embrigadés par une société secrète, ils n'ont pu mettre à jour la plupart des... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:34 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
22 novembre 2017

La Femme en Question (The Woman in Question) (1950) d'Anthony Asquith

Un soupçon de Rashomon, une pincée d'Agatha Christie, une sauce anglaise et une actrice à facettes (Jean Kent... ouais), voilà les divers ingrédients de cette enquête ; l'inspecteur Duncan Macrae mène l'enquête et interroge tout le petit monde qui côtoyait Jean - celle-ci a été retrouvée étranglée avec sa propre écharpe : une femme de ménage qui n'a pas sa langue dans sa poche, une sœur perfide, un artiste louche (Dirk Bogarde, tout jeunot tout beau), un marin bourrin (l'Australien John McCallum), un voisin pépère (Charles... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 novembre 2017

5 centimètres par seconde (Byôsoku 5 senchimêtoru) (2007) de Makoto Shinkai

Si vous êtes nostalgique des amours adolescentes, des trains nippons (une obsession du cinoche japonais), des pétales de fleurs de cerisier et des flocons de neige (heureusement, winter is coming soon), je ne saurais que trop vous conseiller ce petit dessin d'animé d'une heure composé en trois parties. Vous n'êtes pas sans savoir que 5 centimètres par seconde c'est la vitesse justement à laquelle tombe un pétale de fleur de cerisier (toute autre interprétation semble plutôt mal placée), autant dire que le gars Shinkai prend tout... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 novembre 2017

San Antonio (1945) de David Butler

Indéniablement, certains westerns ont l'art de trainer en longueur comme pour mieux faire parler la poudre dans le dernier quart d'heure... Le problème, c'est que pendant 90 minutes, on s'ennuie ferme. On ne sait pas trop ce que Walsh a fait sur ce film, mais on voit bien en tout cas ce que ce pauvre Butler en a fait... Soit donc Errol Flynn (un look entre Lucky Luke et Renaud qui fait un peu marrer) qui revient au Texas pour péter la gueule d'un voleur bison, Paul Kelly (des faux airs de Dan Duryea et malheureusement, ça s'arrête... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 novembre 2017

Your Name (Kimi no na wa) (2016) de Makoto Shinkai

Pas facile de moucher les studios Ghibli sur leur propre terrain (l'esthétisme) et c'est avec un certain brio que le gars Shinkai, produit par la Toho, rivalise avec les plus grands maîtres nippons ; même si l'on tombe parfois dans un "hyper-réalisme" qui frôle l'exercice de style (notamment dans les décors urbains), avouons qu'au niveau de la beauté des paysages Shinkai, nous coupe plus d'une fois deux bras. Rarement vu des couleurs automnales aussi fracassantes ou des flocons de neige si virevoltants. C'est un certain atout de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 novembre 2017

Le Jour d'après (Geu-Hu) (2017) de Hong Sang-soo

Bien aimé ce troisième opus 2017 signé Hong Sang-soo (3 films que j'ai vus un peu dans le désordre). Sans doute assez simple au niveau de la trame (un homme, trois femmes : sa femme, son amante, sa nouvelle employée) mais toujours aussi intelligemment monté ; on ne cesse de faire des allers-retours entre la première (et dernière) journée de travail de la jolie et fine Areum (Kim Min-Hee), les retrouvailles de Bongwan (l'excellent Hae-hyo Kwon) avec son amante et les différentes saillies de sa  femme jalouse (à juste titre…) ;... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 novembre 2017

LIVRE : Souvenirs dormants de Patrick Modiano - 2017

La gloire n'a pas gâché notre Patrick Modiano, et le voilà en 2017 nous resservir strictement le même bouquin qu'en 2015, 1996, 1888, 1972 et 1967. Oui, on  a déjà lu ça, pour peu qu'on ait déjà ouvert un Modiano, mais une fois qu'on a dit ça, il faut aussitôt ajouter : on s'en tape, parce que c'est toujours aussi beau, singulier et ineffable. On peut même dire que cet opus-là est encore plus radical que les autres, que, cette fois, Modiano écrit sur l'eau, que son texte vous coule entre les doigts façon sable fin. Il s'agit d'un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :