06 octobre 2022

Sans Filtre (Triangle of Sadness) de Ruben Östlund - 2022

Si un film doit être "comme un caillou dans une chaussure", comme l'a dit Pasolini, alors nous vous conseillerons ardemment Sans Filtre, un machin très provocateur, frontalement insolent, et qui visiblement trouve encore aujourd'hui, dans notre époque cynique où tout a été fait et vu et disséqué, des moyens de faire pousser des cris d'orfraie aux critiques et faire se pâmer les tenants du bon goût. Il n'y a pourtant pas de quoi fouetter un chat pour qui a suivi l'histoire du cinéma de provocation depuis ses débuts : il y a du Vigo,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 juin 2022

Gitarrmongot (2004) de Ruben Östlund

A chaque fois qu'Östlund (qui avait déjà deux étoiles sur son O) reçoit la palme, on explore un peu plus sa filmo... Il est ici question d'un film assez déroutant, puisqu'il s'agit d'un montage de petites saynètes, pour ne pas dire de petits sketches, qui mettent en scène, entre le documentaire et la fiction dirions-nous, une poignée de personages - la vie quotidienne en Suède au travers d'individus plus ou moins truculents, plus ou moins frappés... Il est surtout question d'un gamin avec sa guitare : musicien des rues (Une... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mars 2018

Play (2011) de Ruben Östlund

Palme oblige, nous voilà en mission de rattrapage pour découvrir l'œuvre passée du gars Östlund. Je ne saurais dire pour l'heure si The Square est démesurément farcesque, le fait est que ce Play est, indéniablement, intelligemment calibré. Le postulat de départ est simple : trois gamins d'une dizaine d'années se retrouvent pris dans les filets d'une petite bande de blacks qui va les mener, le temps d'une journée, par le bout du nez. Pour leur extorquer leurs affaires ? Possible mais l'essentiel n'est pas forcément là. Ce qui semble... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 février 2018

The Square de Ruben Östlund - 2017

Parmi les sujets abordés au cinéma, il en est un que ces messieurs prennent avec des pincettes, et comme des demoiselles affolées (ou des poules devant un mégot) : c'est celui de l'art contemporain, sujet balèze tant est facile la tendance consistant à s'en moquer, ou ardue la volonté d'en comprendre les rouages souvent abstraits. C'est pourquoi l'arrivée de The Square est une excellente nouvelle. Östlund, avec son irrévérence de collégien, s'attaque réellement au sujet, sans s'en moquer, sans posture populiste, mais sans se gêner... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:53 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
05 juillet 2017

Happy Sweden (De Ofrivilliga) (2008) de Ruben Östlund

On remonte la filmo de notre gars Östlund avec cette oeuvre assez maline et caustique (et cadrée de façon toujours... particulière) qui entremêle cinq histoires : l'histoire d'un vieux qui se prend bêtement un feu d'artifice dans la tronche lors d'une soirée festive, de deux ados mi-connasses mi-pseudo bombasses (c'est au moins ce qu'elles croient) qui, à force de déconner, se retrouvent dans une situation pour le moins embarrassante, d'un chauffeur de bus têtu come une mule, d'une maîtresse d'école peu portée envers ses pairs sur... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 juin 2017

Incident by a Bank (Händelse vid bank) (2009) de Ruben Östlund

Avant de rafler la Palme d'Or en 2017, Östlund s'était vu remettre l'Ours d'Or du meilleur court-métrage en 2010. Réalisé en un plan-séquence d'une dizaine de minutes, le film reprend une scène de braquage qui eut lieu en 2006 à Stockholm. La première idée sympathique est de re-filmer "dans les conditions du direct" l'incident tout en filmant en particulier deux passants qui, à moitié conscients de ce qui était en train de se dérouler, filment eux-mêmes la scène. C'est eux qui, par leur dialogue (bien qu'ils assistent "en direct" à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juin 2015

Snow Therapy (Turist) de Ruben Östlund - 2015

Après les Hubots, Johannes Kuhnke va à la neige, à croire que le gars est abonné aux personnages froids. Cette fois encore, sa surface sera aussi glaciale que son intérieur : en vacances aux sports d'hiver avec sa petite famille de carte postale, il va malheureusement être durant quelques secondes au mauvais endroit et au mauvais moment, et avoir le mauvais comportement. Alors qu'une avalanche menace sa smala, il s'enfuit comme un couard alors que son épouse protège ses enfants, réflexe dommageable qui va remettre en cause tout ce... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]