19 mars 2010

La Chatte à deux Têtes de Jacques Nolot - 2002

Voilà du vrai bon cinéma, trouble, douloureux, sensible, mélancolique, et qui n'oublie pas pour autant la mise en scène. Je suis toujours très sensible aux films "à la première personne", où on sent, par-delà le travail d'équipe et l'énorme entreprise qu'est la construction d'un film, la toute petite voix d'un seul homme : Nolot est cet homme-là, et La Chatte à deux Têtes un intimissime auto-portrait en cinéaste effrayé qui bouleverse avec grandeur. Le dispositif est rigoureux : le film est une plongée en apnée au sein... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 novembre 2008

Avant que j'oublie (2007) de Jacques Nolot

La vie quotidienne d'un homme qui atteint la soixantaine, séropositif depuis 24 ans, et qui arrive à l'heure des bilans. Il faut reconnaître à Jacques Nolot une grande fluidité dans la mise en scène et un naturel évident dans le sens des dialogues. Cette vie se partage entre la rencontre d'anciens amis qui semblent l'écouter d'une oreille, les visites chez son psy que l'on paye pour pouvoir se plaindre et le paiement de quelques gigolos de passage, même si le plaisir semble avoir déserté... Le héros qui vécut 35 ans avec le même... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
  1