06 septembre 2019

Thalasso de Guillaume Nicloux - 2019

On ne peut décidément pas dire que Nicloux se tienne à l'endroit de nos attentes, puisqu'après un film de guerre moite et un film fantastique assez effrayant, le voici en pleine comédie expérimentale. A chaque fois, glorifions-le pour ça, il déjoue nos attentes, alternant grands moments et petits films moins forts, travaillant parfois comme un forcené et se laissant aller le reste du temps à des récréations sans envergure. Thalasso, dans son projet même, fait indéniablement partie de cette deuxième catégorie : c'est une expérience,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 mai 2019

Les Confins du Monde de Guillaume Nicloux - 2018

Nicloux est mon petit chouchou depuis longtemps, et même si ce film-là est un peu en-dessous, même si on ne l'attendait pas dans cette forme-là, je continue de penser que ce cinéaste est passionnant, qu'il sait comme personne en France travailler les atmosphères, qu'il arrive à mettre les chocottes avec trois fois rien, et qu'il continue à tracer son chemin hyper-singulier. Après la radicalité de The End, notre compère change de braquet et s'embarque vers un territoire et une époque très peu filmés dans le cinéma français : nous... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 mars 2019

La Clef de Guillaume Nicloux - 2007

Bien intéressant et bien talentueux cinéaste que ce Guillaume Nicloux, que je découvre doucement et qui m'emballe à chaque fois. Et donc, bien captivé par ce polar ambitieux, retors, qui manie sans complexe les temps, les actions et les tons, pour une intrigue-puzzle façon David Lynch à la française. La principale qualité de La Clef, et c'est souvent le cas chez Nicloux, c'est l'écriture : les dialogues sont parfaits (cherchez pas, c'est Pierre Trividic l'auteur, un génie), rebondissant avec virtuosité, dévoilant les personnages peu... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 avril 2016

The End (2016) de Guillaume Nicloux

Suite à un rêve qu'il avait fait (à chacun ses inspirations), Guillaume Nicloux entraîne Gerry Depardieu et le spectateur dans un cauchemar éveillé. Le film est intrigant et je pense qu'une fois qu'on a dit cela, on a dit l'essentiel... Intrigant et motivant parce qu'on ne se sait absolument jamais ce qui va se passer dans les secondes qui suivent. Cette chronique est donc relativement inutile pour toute personne qui n'a pas vu le film : si vous n'avez pas envie de le voir, vous n'allez pas la lire (quoique, il y a chez nous des... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 janvier 2016

Valley of Love (2015) Guillaume Nicloux

Depardieu et Huppert avaient un fils (Patrick Depert ?). Ce dernier est mort il y a six mois mais leur a donné rendez-vous dans la Vallée de la Mort. Le temps des retrouvailles pour Gégé le gros et Isa la rousse ? Des engueulades ? Des doutes ? De la communion ? Bon déjà, c'est vrai, que si tu mettais Bernard Ménez et Mylène Farmer au casting, le film aurait moins d'impact (non pas en poids ou en couleur de cheveux ou au niveau du capital vieillesse, mais tout simplement en densité d'interprétation) : Depardieu et Huppert au... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:53 - - Commentaires [3] - Permalien [#]