29 septembre 2009

Les Diamants de la Nuit (Démanty noci) (1964) de Jan Nemec

Surprenante, cette oeuvre de Nemec qui désarçonne un peu son spectateur. Le gars a tout juste vingt-huit ans et il ose construire son récit de façon relativement éclatée et novatrice. Si on comprend assez rapidement, après un travelling de malade, que l'on assiste à l'échappée belle de deux individus - a priori des Juifs -, Nemec insère ensuite au milieu de la cavalcade des images "mentales" de l'un des échappés. Un peu comme des images de sa conscience prises sur le vif... Seulement ces images peuvent renvoyer aussi bien à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mai 2007

La Fête et les Invités (O slavnosti a hostech) (1966) de Jan Nemec

Petite perle de la Nouvelle Vague tchèque, bannie à jamais dans son pays d'origine (ce qui est souvent le signe des chefs-d'oeuvre), une démonstration d'une rare subtilité sur l'habileté de l'homme à s'adapter à un quelconque système politique autoritaire. L'art de Nemec, c'est de ne jamais chercher à forcer le trait sur la violence physique (juste quelques chahutages ici ou là, "juste pour rire gamin") mais de montrer à quel point il est facile psychologiquement de dompter peu à peu les pauvres hères que nous sommes.Ca... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

  1