28 novembre 2010

Chaos (Kaosu) de Hideo Nakata - 1999

Après Ring, Nakata voudrait bien prouver qu'il est aussi bon dans un autre genre : celui du polar à tiroirs. Du polar hitchcockien, comme dit la jaquette du dvd, ce qui montre combien le terme est galvaudé, on ne voit vraiment pas ce qu'il y a d'hitchcockien là-dedans. Bref. La bonne idée, c'est la construction du film : toutes les 20 minutes environ, la trame "décroche", à grands coups de flashs-back, flashs-forward et autres changements de points de vue, qui à chaque fois relancent l'action. On croit au départ qu'on à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 août 2010

Chatroom de Hideo Nakata - 2010

La vision du film de Nakata confirme tout le mal que je pensais de la pièce d'Enda Walsh (pourtant auteur du très fort Hunger et de deux ou trois pièces habiles) : schématique, réactionnaire et bien loin des réalités. Pour Walsh, et indirectement pour Nakata, l'ado contemporain est une sorte de condensé d'horreur. Mal dans sa peau, en constante lutte contre ses parents, "geek" total et hébété, incapable de relations avec ses contemporains, triste, renfermé, légèrement crétin, n'en jetez plus, l'ennemi est trouvé. La jeunesse... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 juillet 2010

Kaidan de Hideo Nakata - 2007

Comment le réalisateur de Dark Water a-t-il pu se fourvoyer dans cet académisme sans saveur, c'est le grand mystère de Kaidan, film de sabre et de revenants qui en est bien dépourvu, justement (de mystère). Fatigué peut-être d'être un inventeur de formes, Nakata tente le traditionnalisme le plus total, en fabriquant de jôôôlis plans pastels pleins de kimonos âââchement beaux et de visages de porcelaine à l'avenant. Le résultat : un film qui ressemble à tous les autres, exsangue, excitant comme une compil de shamisen, où l'ennui pointe... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 novembre 2006

Dark Water (Honogurai mizu no soko kara) d'Hideo Nakata - 2002

Profitons d'une soirée libre pour mater un de ces films qui nous tient à coeur. Je connais Dark Water absolument par coeur, mais c'est toujours avec un petit frisson d'angoisse que je redécouvre cette petite fille au visage flou et en ciré jaune qui rôde dans les couloirs cradasses d'un immeuble innondé. Ce film est pour moi une perfection, dans le sens où il parvient à faire du "populaire" (les codes du cinéma d'horreur sont là, et très bien sentis) tout en racontant des choses sûrement assez profondes. C'est donc avant... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


  1