06 avril 2020

Passions juvéniles (Kurutta kajitsu) (1956) de Kô Nakahira

Les prémices de la Nouvelle Vague japonaise sont là avec cette histoire d'amour julesetjimesque à la sauce wasabi : une jeune femme de vingt ans, Eri (Mie Kitahara, troublante) - mariée par ailleurs à un Anglais plus âgé (et qui ne fera que de la figuration) - et deux frères, le jeunot Haru dont la belle s'est éprise et son aîné Natsu qui a sur elle une certaine emprise : en effet, précisa-t-il, ce dernier, lui, sait que la donzelle est mariée ; Natsu propose donc à Eri de ne rien dire à Huri, si elle concède à avoir une aventure... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mars 2017

Mikkai (1959) de Kô Nakahira

Voilà un film noir relativement tendu sur soixante-dix minutes même si l'essentiel des événements se déroule en ouverture et en fin de film. Nakahira ouvre ainsi son film avec un bien joli plan séquence de sept minutes centré sur deux amoureux ; des amoureux qui se cachent en pleine forêt (elle est mariée à un ponte de droit, il est simple étudiant dans ladite matière) et qui vont assister à un acte peu commun : l'assassinat d'un chauffeur de taxi. Dès lors, c'est le trouble : faut-il ou ne faut-il pas dénoncer le tueur que le jeune... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]