08 octobre 2021

Qui est le véritable Assassin ? (Koroshita no wa dare da) (1957) de Kô Nakahira

Connaissant le gars Nakahira (au bout de trois films, on est déjà des intimes) et au vu du titre (français et anglais, pour le moins), on s'attend à un bon vieux polar des familles : un meurtre en ouverture et de multiples pistes pour rechercher l'assassin... Eh bien que nenni. De meurtre, point, et donc, point d'assassin... Cela ne veut pas dire pour autant que cette œuvre ne baigne pas dans une atmosphère poisseuse - où la mort plane... Mais fi de bavardage et attaquons-nous à l'histoire, ou du moins aux personnages... Disons-le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 septembre 2021

L'Homme à abattre (Nerawareta otoko) (1956) de Kô Nakahira & Koreyoshi Kurahara

Voilà un petit polar comme on les aime, puisque Kô nous met ko en un peu plus d'une heure, traçant une ligne droite entre le meurtre et la découverte du coupable. Le fameux quartier de Ginza au Japon : une jeune fille découvre sa mère étranglée dans son salon de beauté ; un cri en pleine journée, les voisins accourent, le diable est parmi nous... Un inspecteur mutique, comme on les aime, envahit les lieux et très vite un coupable est désigné : un type, en prison pour meurtre, est sorti il y a tout juste un mois ; les voisins ont tôt... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 avril 2020

Passions juvéniles (Kurutta kajitsu) (1956) de Kô Nakahira

Les prémices de la Nouvelle Vague japonaise sont là avec cette histoire d'amour julesetjimesque à la sauce wasabi : une jeune femme de vingt ans, Eri (Mie Kitahara, troublante) - mariée par ailleurs à un Anglais plus âgé (et qui ne fera que de la figuration) - et deux frères, le jeunot Haru dont la belle s'est éprise et son aîné Natsu qui a sur elle une certaine emprise : en effet, précisa-t-il, ce dernier, lui, sait que la donzelle est mariée ; Natsu propose donc à Eri de ne rien dire à Huri, si elle concède à avoir une aventure... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mars 2017

Mikkai (1959) de Kô Nakahira

Voilà un film noir relativement tendu sur soixante-dix minutes même si l'essentiel des événements se déroule en ouverture et en fin de film. Nakahira ouvre ainsi son film avec un bien joli plan séquence de sept minutes centré sur deux amoureux ; des amoureux qui se cachent en pleine forêt (elle est mariée à un ponte de droit, il est simple étudiant dans ladite matière) et qui vont assister à un acte peu commun : l'assassinat d'un chauffeur de taxi. Dès lors, c'est le trouble : faut-il ou ne faut-il pas dénoncer le tueur que le jeune... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]