18 janvier 2013

Quinze Jours ailleurs (Two Weeks in another Town) (1962) de Vincente Minnelli

Du beau monde à l'affiche (Minnelli, Krasner à la photo, Kirk Douglas, Edward G. Robinson...) pour un film qui se passe dans le milieu du cinéma - à Cinecitta qui plus est... Tout pour plaire donc... Malheureusement le scénario n'y va pas de main morte au niveau des ficelles scénaristiques et des personnages lourdement chargés : Robinson en réalisateur capricieux dont les succès sont derrière lui - dragouillant la jeune première et négligeant sa vieille peau de femme (normal a priori...) -, Douglas en acteur qui sort de dépression... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:32 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

13 février 2012

Celui par qui le Scandale arrive (Home from the Hill) de Vincente Minnelli - 1960

C'est pas rien, ce Home from the Hill : 2h30 de mélodrame comme on dit flamboyant qui viennent creuser en profondeur dans le mental d'un jeune homme perdu, tout en laissant toute leur place au glamour et à l'aventure, le tout dans un style éblouissant d'intelligence et de beauté. On en a pour son argent, c'est le moins qu'on puisse dire. Analyser ce film dans le détail relève de la gageure, tant tout semble signifiant là-dedans, tout cache une symbolique hyper-fine et tout sert le sujet. Il est question ici d'angoisses existentielles... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 04:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 juillet 2011

Lame de Fond (Undercurrent) de Vincente Minnelli - 1946

Minnelli s'essaye au noir et réussit un très bel objet classique et classieux. Il faut dire qu'il a pour l'épauler l'immense Katharine Hepburn (une de mes trois ou quatre idoles, ce que confirme ce film), et qu'elle sort sans problème la chose du tout-venant qui pouvait parfois le menacer. Si elle n'était pas là, on aurait droit en effet à une énième variation autour du mari coupable (ou pas), vous voyez, ce genre de scénar où une femme épouse un homme qu'elle ne connaît pas et qui pourrait bien être un assassin. Entre Rebecca et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 décembre 2008

Le Pirate (The Pirate) de Vincente Minnelli - 1948

Encore une joyeuse comédie musicale à mettre sur le compte de Minnelli, qui n'est décidément pas avare en petits films légers et colorés. On n'est toujours pas dans le grand chef-d'oeuvre avec The Pirate, mais c'est vraiment très plaisant, enlevé, et idéal pour préparer Noël. On sent pourtant que Minnelli avait envie d'un peu plus que d'une comédie pétillante. Il y a certes les éléments habituels du genre (romance, humour, Gene Kelly et Judy Garland), mais il y a aussi une curieuse posture qui tend à poser un regard presque distant... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 août 2008

Le Chant du Missouri (Meet Me in St. Louis) de Vincente Minnelli - 1944

Voici ce qu'on appelle typiquement un "film de vacances", un de ces machins à base de marshmallow à regarder avec un sourire béat avec toute sa famille soudée et énamourée. Bon, normalement c'est mieux à Noël, mais ça fonctionne aussi en août pour peu qu'on soit open à ce genre de niaiseries bon enfant. Tout y est pour provoquer la nausée : une vision de la famille au-delà du bien-pensant catholique de base, des amours assexuées qui ne choqueraient même pas Miss America, des chansons que Chimène Badi trouverait mièvres,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juillet 2008

Tous en Scène (The Band Wagon) de Vincente Minnelli - 1953

Je fais toujours plus ou moins la grimace devant le jeu un peu terne de Fred Astaire, mais là, force est de constater qu'on est dans le haut du haut du panier en matière d'entertainment hollywoodien. The Band Wagon est si léger, si coloré, si évidemment fait dans la joie, qu'il efface complètement la fadeur des acteurs. On regarde l'écran exploser avec une joie de gamin, et peu de comédies musicales savent aussi bien vous replonger dans le mystère de l'enfance. C'est sûrement ça qui touche dans les grands "musicals" :... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


22 juin 2008

Gigi de Vincente Minnelli - 1958

J'avoue ne pas partager l'enthousiasme général vis-à-vis de Gigi, que j'ai trouvé pour ma part un peu tristoune et manquant gravement de tout ce qu'il faut pour réussir une vraie comédie musicale. Non qu'on passe un mauvais moment, certainement pas, c'est quand même du Minnelli, ça serait dommage. Mais il y a là-dedans une fatigue, un manque d'entrain, une absence de vraie passion, qui font passer Gigi dans le simple exercice hyper-professionnel et propre plutôt que dans le chef-d'oeuvre. La faute sûrement aux comédiens, d'abord :... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 janvier 2008

Madame Bovary (1950) de Vincente Minnelli

Belle idée en introduction et en conclusion que celle d'évoquer le procès du livre en 1857 avec un James Mason en Flaubert qui défend l'intérêt de son œuvre, la vérité peut-être peu reluisante mais vérité malgré tout qu'elle évoque. Parce qu'au final on est tous des Emma Bovary - à part peut-être Proutouie qui s'est toujours contenté de ce qu'il avait (il a peu lu faut dire pour sa gouverne). Minnelli fait une bien belle adaptation, de la scène de mariage bien campagnarde où on s'envoie des pains (oui de vrais pains,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2007

La Femme Modèle (Designing Woman) de Vincente Minnelli - 1957

Curieux de voir sous la patte du grand Minnelli un film aussi laborieux et mal fichu que Designing Woman. Gags mal rythmés, trame très floue et tirée par les cheveux, incompétence totale dans le filmage des décors : on est dans une pâle, très pâle tentative de "comédie du remariage" à l'ancienne, et Cukor, par exemple, doit se marrer doucement devant ce ratage quasi-total. On devrait pourtant être servi côté glamour : couple de stars (Gregory Peck et Lauren Bacall, que demander de plus ?), milieu fantasmatique (le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juin 2007

Le Père de la Mariée (Father of the Bride) (1950) de Vincente Minnelli

Les affres du mariage vus par les yeux d'un père dans une comédie très enlevée du début à la fin et filmée de façon très classieuse par un Vicente Minnelli jamais à cours de travellings ou de panoramiques.Si le regard innocemment effarouchée d'Elizabeth Taylor  fait toujours mouche, il faut bien avouer que Spencer Tracy mène la danse de bout en bout: en père protecteur qui découvre que sa petite fille vient juste de grandir, en père soupçonneux toujours prêt à imaginer le pire vis-à-vis du futur jeune mari, en père avare qui,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1  2    Fin »