22 novembre 2022

Begotten d'Edmund Elias Merhige - 1991

A tous les gens qui n'ont plus d'espoir dans le pouvoir de fascination des films d'horreur, qui ont renoncé à sentir le moindre choc dans les images gentillettes qu'on nous demande d'engloutir à longueur de temps, qui ont définitivement baissé les bras depuis 20 ans face à la pauvreté du genre... je demande à genoux de se taper Begotten. Je reste scotché par la puissance visuelle de cet objet barré, qui cultive le malaise comme un des Beaux-Arts, qui renoue avec les grands "scandales" que furent les grands films traumatiques des... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]