16 mars 2019

La Femme aux deux Visages (L'angelo bianco) (1955) de Raffaello Matarazzo

Raffaello Matarazzo est connu pour son sens aigu du mélodrame. On peut dire ici que le bougre, dès l'ouverture, y va à la louche : il est d'abord question de la mort d'un gamin, Bruno, dans l'explosion d'une carrière : la mère (Yvonne Sanson) s'est faite nonne et le pater, Guido, patron de la mine, est d'une tristesse infinie (perte de l'enfant + amour éternel pour la nonne). Cela ne l'a pas empêché malgré tout de se remarier avec une donzelle un peu revêche avec laquelle il a eu une fille ; mais, en fait, cette femme, il ne l'aime... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 06:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 août 2011

Le Mensonge d'une Mère (Catene) (1949) de Raffaello Matarazzo

Dernière fournée de la collection "Eclipse" (chez nos amis Criterion) qui nous propose de découvrir ce réalisateur rital de mélo "éclipsé" - c'est le cas de le dire - à l'époque par le néo-réalisme. Mettant de côté tout préjugé par rapport au genre et surtout par rapport à ce nom (Matarazzo...) qui ferait forcément frémir tout fan de football cinéphile (hum), on suit, tout du moins au départ, avec un œil compatissant les déboires de la belle Rosa (Yvonne Sanson) aux prises avec son passé : mariée avec un garagiste, ayant deux... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]