26 mai 2013

L’Amazone aux Yeux verts (Tall in the Saddle) (1944) d’Edwin L. Marin

Dès le générique de la R.K.O (un clin d’oeil à l’ami Ba****n perdu dans les brumes du Huangpu), on est tout frétillant. Un western avec John Wayne (un western sur deux est avec John Wayne) et la sublime Ella Raines ? Oh, oh, ça se présente bien… On est dans du classique de chez classique au niveau du scénar : un homme débarque dans une petite ville, il y a eu des personnes lâchement assassinées, une atmosphère de magouille flotte sur la ville - il n’y a qu’à voir la tronche des seconds couteaux du shérif au juge -, ... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 juillet 2011

Nocturne (1946) d'Edwin L. Marin

Un pianiste collectionneur de femmes dont le meurtre est maquillé en suicide... Tout le monde est prêt à laisser tomber l'affaire sauf l'ami George Raft qui, en bon inspecteur, va décider d'interroger toutes les donzelles impliquées par le passé avec le musicien. Il ne se fait pas que des amis et même la police décide de le mettre au rencart vues ses méthodes parfois un peu "trop franches"... Mais le George tient la barre et semble bien décidé à coincer la meurtrière (voire le) et, éventuellement, à se marier avec, surtout s'il... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juin 2011

Johnny Angel (1945) d'Edwin L. Marin

Qui se rappelle d'Edwin L. Marin ? Personne ? Eh ben cela n'est pas non plus très étonnant. Sa petite contribution au film noir (film noir, mouais, disons plus exactement une œuvre qui flirte avec le genre : il y a bien un crime, des pépètes (la blonde fatale et la tendre brune), de la sale trahison dans l'air, mais sinon l'enquête sur ce "bateau-fantôme" le rattacherait plus au film de... port) demeure bien modeste et ce malgré la présence de George Raft en proue ; l'histoire ? j'y viens : son père a disparu en mer avec une... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1