07 avril 2014

La Belle de Moscou (Silk Stockings) de Rouben Mamoulian - 1957

Je promets à nos éminents commentateurs que ce n'est pas de la mauvaise foi, et que mon peu d'intérêt ordinaire pour Fred Astaire n'y est pour rien : j'avais vraiment envie d'aimer Silk Stockings, mais voilà, il m'a fait tout l'effet d'un film pataud et poussiéreux, glamour dans les chaussettes et soupe aux vermicelles à portée de main. Quand on pense que c'est un remake de Ninotchka... Tout le film semble gagné par la vieillesse et l'arthrose. Mais en fait, c'est pas faux : Fred Astaire a 58 ans au compteur et ses chorégraphies... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2012

Docteur Jekyll et M. Hyde (Dr Jekyll and Mr. Hyde) de Rouben Mamoulian - 1931

Le compère Mamoulian est décidément fasciné par les doubles personnalités : après Zorro, le voilà aux prises avec le mythique Docteur Jekyll et son alter-ego négatif, et c'est tout autant réussi. Le film regorge d'expérimentations en tous genres, et contient en plus un fond gentiment sulfureux bien agréable. Pour Mamoulian, cette histoire est avant tout celle d'une frustration sexuelle : si Jekyll devient Hyde, c'est parce que son mariage avec sa gorette est sans cesse repoussé par un beau-père aride, et que la coupe déborde. Cadrant... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 décembre 2010

Le Signe de Zorro (The Mark of Zorro) de Rouben Mamoulian - 1940

De l'action, du romantisme, de l'humour à deux balles, des méchants affreux : on ne demande pas grand-chose de plus au cinéma de divertissement hollywoodien, et The Mark of Zorro coche chacune de ces cases sans aucun problème. Il fallait un modeste artisan comme Mamoulian pour réussir ce film : il sait s'effacer devant ses acteurs et ses scènes d'action, filmant droit et honnête sans en rajouter. Le scénario : un cavalier surgit hors de la nuit pour vivre l'aventure au galop ; son nom, il le signe à la pointe de l'épée d'un Z qui veut... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 décembre 2008

Aimez-moi ce Soir (Love me Tonight) (1932) de Rouben Mamoulian

Comédie musicale de grande classe qui n'a rien à envier à celles de Lubitsch de la même époque. D'autant, que, mais oui, mesdemoiselles mesdames, on y retrouve Maurice Chevalier et son air d'éternelle canaille. C'est un scénario ultra classique, le petit commerçant qui tombe amoureux fou d'une princesse, bah, c'est forcément impossible mais comme c'est du cinoche... Maurice Chevalier s'appelle Maurice, Jeanette McDonald, princesse Jeanette, on voit bien que les scénaristes n'avaient pas forcément envie de se creuser la tête. Mais... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 06:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 janvier 2008

L'Esclave aux Mains d'Or (Golden Boy) (1939) de Rouben Mamoulian

Certes le titre français est plutôt bêta, tout comme l'idée un peu saugrenue au départ de ce film d'avoir un jeune boxeur de 21 ans qui a fait dix ans de violon... On comprend que Stallone n'ait point fait de remake. Premier grand film de William Holden qui joue donc un personnage aux prises avec de multiples choix, super délicats. (Ah oui tu te pètes la main, il te reste que le tambour ou les cymbales) Déjà quand on découvre Barbara Stanwyck en petite amie d'un vieux moustachu, manager de boxe, on devine qu'il y aura... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 06:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1