02 mars 2014

Le Démon des Armes (Gun Crazy) (1950) de Joseph H. Lewis

"You got into a racket like this to get something at the point of a gun, you have to be ready to kill before you start a job. (...) We go together Laurie. I don't know why. Maybe like guns and ammunition go together." Toujours un plaisir de revoir Gun Crazy avec la petite bombe Peggy Cummins (Annie) et la face joviale du juvénile et rare John Dall (Barton) (The Rope, The Man who cheated himself). Bien sûr difficile de ne pas penser au plus tardif Bonnie and Clyde même si la violence est beaucoup moins au rendez-vous dans cette... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:38 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

25 septembre 2012

Terreur au Texas (Terror in a Texas Town) (1958) de Joseph H. Lewis

" - He doesn't look to easy to me, said the stupid blonde to the killer- Nothing looks easy to you, answered the killer. You know why ? It's because you are so easy..." - Putain, cassée... Très joli petit western très ramassé dans sa forme - 75 minutes - qui ose ouvrir par sa séquence finale : comment un type avec un harpon peut finir, dans un petit village texan, face à un killer ganté de noir, l'arme sur son colt, prêt à dégainer ? Si Sterling Hayden (tout en cou) avait face à lui une baleine (je suis très "baleine" en ce... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2012

Ville sans Loi (A lawless Street) (1955) de Joseph H. Lewis

  L’increvable Randolph Scott est en tête d’un casting dont la moyenne d’âge doit facilement flirter autour des 70 ans et on se dit dès le départ que ce petit western risque de sentir un poil la poussière ; c’est pourtant ce qui fait, tout bien pesé, tout son charme, le shérif Scott faisant la loi dans une véritable ville de morts-vivants : outre les vieilles peaux de notables qui veulent le descendre pour pouvoir reprendre le contrôle total du bled en engageant des tueurs sortis des catacombes (rien que la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 décembre 2011

La Dame sans Passeport (A Lady without Passport) (1950) de Joseph H. Lewis

"- This girl could sell me cigarettes and I don't smoke... (said a young boy)- I smoke... (answered an much older guy amazed by THE Hedy)" La présence d'Hedy Lamarr, une vision gentiment carte postale de Cuba (eh oui, quand les policiers cubains et américains coopéraient...), un final avec un duel couillu dans les Everglades noyés dans le brouillard - qui a dû faire chaud au coeur de Nicholas Ray -, c'est toujours mieux que rien... mais c'est vrai que cela ne suffit pas pour faire un grand film. Il est clair qu'au niveau du système... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 novembre 2011

Le Maître du Gang (The Undercover Man) (1949) de Joseph H. Lewis

Pas facile de coincer de gros bonnets de la mafia ricaine quand le moindre témoin se voit menacé - ainsi que sa famille - sur sept générations ou que le moindre petit malin, au sein du gang, qui voudrait collaborer avec la police se voit dessoudé dans la foulée. C'est pourtant la mission de l'intègre Glenn Ford qui bosse comme agent du Trésor et qui a pour mission de prouver que "The Big Fellow", chef mafieux, truande le Fisc : une fois sa femme mise au vert (Nina Foch, la blonde fidèle), Glenn va remuer ciel et terre pour mettre la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 04:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juin 2011

So dark the Night (1946) de Joseph H. Lewis

Ah ben oui, on ne peut pas toujours tomber sur de petits chefs-d’œuvre inconnus quand on décide de se pencher sur de "sombres" œuvres estampillées "films noirs". Je n'irais pas jusqu'à dire que So dark the Night est une bouse, mais en tout cas même le terme de simple "série B" serait par trop laudateur... Bon déjà, l'intrigue se passe à Paris puis dans un petit village (Sainte Margot...) et tous les acteurs ont décidé de parler anglais avec a terrrrribeule Frrrrrench accent. C'est drôle les cinq premières minutes (pas besoin de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 04:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
10 juin 2011

My Name Is Julia Ross (1945) de Joseph H. Lewis

On est certes pas au niveau de The big Combo, mais Lewis montre qu'avec deux francs six sous et sans aucune star, il peut réussir un bon ptit film noir. Le scénar part comme un Franju avec cette femme, Julia Ross, tout jouasse de trouver enfin un taff et qui va se retrouver kidnappée dans un manoir anglais. Le fils d'une bonne famille a un peu déconné avec sa précédente femme (a cassé la dame) et cherche à faire passer la Julia pour son épouse : il suffira de faire passer la mort de Julia pour un suicide et hop, plus de problèmes...... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mai 2011

Association criminelle (The Big Combo) (1955) de Joseph H. Lewis

Voilà un film qui tient presque plus de l’œuvre au noir que du film noir... Po vraiment de place pour un coin de ciel dans la photo magnifique de l'incontournable John Alton (au mieux, de la brumasse) à tel point que même les fondus (au noir) ont parfois du mal à être perceptibles... Grande classe que cet affrontement entre Cornel Wilde, en flic droit dans ses bottes et jusqu’au-boutiste (Mr Diamond, ça ne s'invente pas, aussi brut), et cette enflure de Richard Conte (Mr Brown, bis : le seul gars qui ose te mettre une baffe à un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1