17 avril 2017

Two of a Kind (1951) de Henry Levin

Il y avait du potentiel dans ce noir de Levin : Lizabeth Scott, un intrigant pitch initial, Lizabeth Scott, la chtite Terry Moore ou encore Lizabeth Scott. Cette dernière est vénéneuse à souhait dans les premières séquences : elle est la reine du double-jeu en mettant ses talents au service d'un certain Vincent Mailer (le cerveau de l'affaire avec lequel on devine que) et en séduisant le pigeon de l'affaire (Edmond O'Brien dans un rôle point à sa taille...) ; il s'agit en fait de faire passer ce dernier pour l'héritier perdu d'une... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mai 2012

La Loi des Bagnards (Convicted) (1950) de Henry Levin

"How do i know what's right ? You've taken away everything I got : you've taken away my freedom, my citizenship. The only you've left me is a certain sense of loyalty to those guy down there [in prison] I 've had to live with. And now you want that too !?" Glenn Ford vous a toujours fait penser à un setter irlandais sous la pluie au regard mouillé ? Eh bien il ne devrait pas vous décevoir dans ce film où les malheurs s'accumulent sur sa pauvre tronche. Le grand Glenn ne pensait pourtant point à mal alors qu'il dansait avec une... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 juin 2011

Night Editor (1946) d'Henry Levin

Je parlais hier dans ces colonnes de "pic à glace" à propos de Blonde Ice, et, coïncidence magique du cinéma (ou alors faut m'expliquer), en voilà justement un qui surgit dans Night Editor... Si Leslie Brooks était une femme pleine de sang froid, l'héroïne de ce noir de Levin, Janis Carter, se révèle être la parfaite vamp(ire) avide de sang chaud. Lorsqu'on découvre une première fois ses petites canines subtilement éclairées, on se doute que celle-ci est une véritable croqueuse d'homme : lorsqu'on la voit bouche ouverte, après un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]