16 janvier 2012

Polisse de Maïwenn Le Besco - 2011

Maïwenn est décidément une super directrice d'acteurs, doublée qui plus est d'une cinéaste originale qui tente sans arrêt de nouvelles choses. Après ses deux premiers films aussi différents que passionnants, la voici sur une nouvelle voie avec ce Polisse remuant et réussi. La demoiselle est une nouvelle fois là où on ne l'attend pas, en l’occurrence sur les traces d'un petit groupe de flics de la brigade des mœurs section mineurs. On comprend ce qui a passionné Maïwenn là-dedans : il y a du très lourd au niveau des émotions, tant du... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
13 septembre 2009

Le Bal des Actrices de Maïwenn Le Besco - 2009

Maïwenn a beau être une poupée super-énervante, nombriliste, une de ces filles hystériques qu'on ne souhaite à personne... elle arrive quand même à pondre des films hyper-personnels. Après Pardonnez-moi, déjà intéressant dans ce côté brut de décoffrage, Le Bal des Actrices continue sur la même veine, un cinéma faussement direct, qui cache soigneusement ses ficelles pour donner l'impression de la vérité, et qui bluffe par ses prises de risque. En fait, ce film-là a les mêmes défauts et les mêmes qualités que le précédent. Au rang... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 05:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 avril 2008

Pardonnez-moi de Maïwenn Le Besco - 2006

Le sujet de Pardonnez-moi est plus que balisé ; c'est carrément maintenant une piste d'aéroport. En même temps règlement de compte familial et autoportrait en femme souffrante, le film navigue sur les eaux déjà amplement battues par les Eustache (pour la réflexion sur l'intimité), Pialat (pour le portrait violentissime de la figure paternelle) ou... Le Besco soeur elle-même. C'est sûrement là la limite de cet essai rentre-dedans et un peu trop fier de sa soi-disante originalité : Maïwenn arrive après la bataille, et ce n'est pas en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1