18 juin 2012

Le Sadique (Without Warning !) (1952) d'Arnold Laven

Son passe-temps : l'horticulture ; le truc qui l'énerve : la musique forte ; son obsession : les blondes ; son arme : le sécateur. Notre homme aux pouces vertes a tôt fait fait d'avoir les mains sanguinolentes dès la scène d'ouverture. Il troue de son arme à fleurs, qu'il porte à la ceinture, une blondasse alcoolisée qu'il a menée dans un hôtel et perd dans sa fuite quelques fibrilles de son manteau. Cela va-t-il suffire pour que le commissaire incarné par Ed Binns retrouve la trace de l'Hitchocockien et very bad guy Adam Williams ?... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
  1