26 septembre 2006

Chang (1997) d'Im Kwon-Taek

Po drôle tous les jours la vie de prostituée et en Corée encore moins qu'ailleurs. Bon ce constat fait, on peut pas dire que le film emballe... Il a beau nous dire que le société ne cesse de changer et que le monde de la prostitution reste, lui, le même, malgré le joli minois de l'actrice principale qui ne cesse de changer de coiffures, on s'ennuie pas mal... Une musique sirupeuse effrayante, de multiples scènes où l'on voit l'héroïne en mob qui regarde la campagne -ça lui rappelle son enfance...- et qui verse une larme, de nombreux... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 juin 2006

Ivre de femmes et de peinture (2002) (Chihwaseon) du vénérable Im Kwon-Taek

Après le magnifique Chunyang (2000) aussi tranquille et poétique qu'un mouvement de balançoire (Im Kwon Taek est le seul à pouvoir se targuer de me faire écouter de l'opéra coréen sans ciller), le sobre et doux Seopyeonje (1993) aussi limpide qu'une brise sur un lac (Im Kwon Taek est le seul à pouvoir se targuer de me faire écouter des pansori sans sourciller), je n'avais jamais eu l'occasion de voir les tribulations de ce peintre à la fin du XIXème siècle en Corée. Cette période très mouvementée historiquement (un coup les Japs,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
  1