05 octobre 2009

La Baule-les Pins (1990) de Diane Kurys

Certains penseront peut-être que c'est du vice de voir en si peu de temps un troisième film de Diane Kurys. Je vous promets, j'avais, comment dire, des "obligations professionnelles", mais là je pense qu'on est tranquille pour un bon bout de temps. Le premier bonheur de ce film (enfin, le seul) c'est qu'on se dit qu'il y a un certain génie à ressusciter aussi bien, en 1990, le cinéma de grand-papa. Certes Barratier prouvera qu'on peut encore aller plus loin dans la naphtaline, mais faut reconnaître que cet été 58 conté par... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 septembre 2009

Un Homme amoureux (1987) de Diane Kurys

Je vois d'ici le regard goguenard et le sourire ironique de mon camarade - oh cela ne sert à rien de te cacher, je te vois, marche - rien qu'à la lecture du titre de ce commentaire. Mais "attention!", comme dirait Dewaere, dans Préparez vos Mouchoirs : d'abord, il ne faut jamais renier en bloc les films qui ont pu faire vibrer nos 15 ans sauvages (je parle pour les autres, moi, j'étais super calme, j'habitais Moulins, ça met po vraiment l'ambiance). Ensuite, moi, Greta Scacchi - qui n'est d'ailleurs pas sans me rappeler,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 avril 2009

Sagan (2008) de Diane Kurys

« Sagan, Françoise. Fit son apparition en 1954, avec un mince roman, "Bonjour tristesse", qui fut un scandale mondial. Sa disparition, après une vie et une œuvre également agréables et bâclées, ne fut un scandale que pour elle-même. » Voilà l'épitaphe écrite par Sagan elle-même. En ce qui concerne le film de Kurys, autant on est prêt à reconnaître volontiers le côté baclé (une suite de rencontres avec des personnages secondaires souvent ridicules : Palmade, Podalydès,... même Balibar a rarement été aussi mauvaise),... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 02:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1