15 septembre 2009

Tokyo Sonata de Kiyoshi Kurosawa - 2009

Rares sont les détours de Kurosawa en-dehors du genre fantastique, et c'est bien dommage : avec Tokyo Sonata, il livre un de ses plus grands films, somme de toutes ses inspirations, de tout son passé à explorer ce qui fait une atmosphère, mais aussi renouvellement de son regard. Il reste soigneusement à l'écart de ses histoires de fantômes, et pourtant réalise un de ses films les plus étranges, les plus fantomatiques, où l'atmosphère est la plus déviante. On n'attendait pas forcément KK dans ce thème-là : la famille... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juin 2009

The Guard from the Underground (Jigoku no keibîn) de Kiyoshi Kurosawa - 1992

Totalement sous le charme de ce petit film d'horreur à l'ancienne : Kuro semble déjà à cette époque avoir tout compris des recettes du genre, et les applique avec passion tout en se construisant discrètement le style personnel qui éclatera quelques années plus tard. Autant son précédent Sweet Home était tout bancal, autant The Guard from the Underground est d'une très grande classe. Complètement sous influence de Tobe Hooper, dont il recopie presque textuellement des séquences entières de Massacre à la Tronçonneuse, Kurosawa... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mai 2009

Eyes of the Spider (Kumo no hitomi) de Kiyoshi Kurosawa - 1998

Eyes of the Spider commence là où Serpent's Path s'était arrêté : on retrouve notre vengeur sans pitié à la recherche des tueurs de sa petite fille, et pendant un quart-d'heure on croit même à un remake pur et dur : même garage glauque, même torture psychologique, mêmes grands coups de boîtes en carton dans la face (les boîtes en carton semblent être une sorte d'exutoire dans l'oeuvre de Kurosawa, y a sûrement un truc à creuser là-dedans). Mais très vite, le film prend un autre virage. Après l'exécution sommaire du responsable, Nijima... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mai 2009

Vaine Illusion (Ôinaru gen'ei) de Kiyoshi Kurosawa - 1999

Ah je suis un peu embêté, pour tout dire : je n'ai rien compris à Vaine Illusion. Non pas que, d'ordinaire, ce soit un frein à mon intérêt, mais là, même thématiquement, même formellement, je n'ai pas réussi à joindre entre elles ces scènes mystérieuses et abstraites. Disons, pour cacher notre embarras, que ce film est une "rêverie", terme bien commode. Kurosawa semble vouloir dresser un état des lieux de la jeunesse japonaise, génération X qui arriverait en parallèle avec celle de Douglas Coupland, et tout aussi exsangue et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mai 2009

The Excitement of the Do-Re-Mi-Fa Girl (Do-re-mi-fa-musume no chi wa sawagu) de Kiyoshi Kurosawa - 1985

De bien jolies choses décidément dans les premiers films totalement foutraques de Kiyoshi Kurosawa : après le cul "Nouvelle Vague" de Kandagawa Wars, le gars poursuit sur le chemin de l'improbable avec The Excitement of the Do-Re-Mi-Fa Girl, qui rien que pour le titre mérite le respect. C'est l'histoire d'une jeune fille qui erre sur un campus à la recherche de son amour perdu ; en chemin, elle croise un groupe d'étudiants partouzards mené par un prof de psycho déviant : il fait un cours sur les limites de la honte et de la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2009

Serpent's Path (Hebi no michi) de Kiyoshi Kurosawa - 1998

On continue l'exploration des films peu distribués du bon Kiyoshi avec cette histoire de vengeance épurée et d'une fort belle tenue. On retrouve le style sec et nerveux, ainsi que l'humour à froid, des films conceptuels du compère, genre License to Live, mais avec cette fois une obéissance aux règles du genre, comme s'il voulait se rattacher à un pan du cinéma vers lequel on ne l'attendait pas : le polar sobre à la Melville, avec son lot de tueurs mutiques et d'actes privés d'affect. L'histoire est au départ relativement classique... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mai 2009

Kandagawa Wars (Kanda-gawa inran senso) de Kiyoshi Kurosawa - 1983

Voilà du pointu, avec le premier long-métrage de Kiyoshi, objet résolument barré et qui laisse assez pantois. Notre KK, manifestement sous influence godardienne, se débat avec une belle énergie au milieu de la commande de ses producteurs : réaliser un film de cul. Très amusant de voir comment le réalisateur jongle avec les passages obligés du genre (ça baisouille (gentiment) au moindre prétexte, ça filme les jeunes filles à jupes par en-dessous, ça montre une certaine fascination pour les culottes féminines), tout en tentant de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 avril 2009

Sweet Home (Sûîto Homu) de Kiyoshi Kurosawa - 1989

C'est comme ça avec les grands formalistes : même quand ils ratent complètement un film, on cherche avidement le moindre petit détail qui peut nous faire dire que c'est bien quand même, qu'on reconnaît la patte du maître. Bon, là, avec Sweet Home, on a quand même du mal à être de mauvaise foi. C'est vraiment très mauvais, et c'est en désespoir de cause qu'on relève par-ci par-là quelques éléments kurosawaiens. Ca ressemble à un banal film d'horreur occidental et fauché des années 80, genre Friday the 13th, et on ne peut que regretter... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 00:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 avril 2008

Rétribution (Sakebi) de Kiyoshi Kurosawa - 2007

Des fantômes au visage étrange qui bougent bizarrement, des tâches morbides sur les murs, un fantastique tranquille et sans effets, un quotidien filmé comme une expérience surnaturelle, le tout sur fond de culpabilité enfouie et de passé mal digéré : on est bien chez Kiyoshi, et c'est bien là que Rétribution peine un peu à emporter le morceau. Le gars maîtrise maintenant à la perfection ce fantastique feutré, et on dirait qu'il se repose sur ses bases, reproduisant paresseusement ses motifs habituels. Non pas que le film soit... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2007

Doppelgänger (Dopperugengâ) de Kiyoshi Kurosawa - 2003

Il est dommage que les distributeurs français ne considèrent KK que comme un réalisateur de films d'horreur, et que toute la partie plus "expérimentale" de son oeuvre n'ait pas l'honneur d'une sortie en salle. Heureusement, Arte vidéo vient réparer cette injustice en éditant ce Doppelgänger inédit. On comprend d'ailleurs la frilosité des distributeurs quand on découvre le ton particulièrement barré de ce film improbable, bricolé en dépit de tout bon sens esthétique ou scénaristique, assez hybride et éclaté, et qui n'aurait... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]