25 janvier 2014

Distance (2001) de Hirokazu Kore-Eda

Voilà un film qui garde une aura de mystère jusqu'au bout (l'étrange figure du personnage d’Arata...) mais qui traite de thèmes, eux, parfaitement identifiables : le deuil, la "connexion" (ou la distance, la difficulté à communiquer) avec ses proches ou au sein d’un groupe, la modernité et l'isolement (ou le retour à la nature)... Le film jouit d'une construction narrative des plus intéressantes : dans les cinq premières minutes, l'œuvre a des allures de "film choral" avec la présentation de "bouts" de vie de quatre personnes ; la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2012

I wish - Nos Voeux secrets (Kiseki) (2012) de Hirokazu Kore-eda

Kore-eda is back avec ses petites tranches de vie tri-générationnelles ; il se focalise cette fois-ci sur deux gamins qui vivent dans différentes villes depuis la séparation de leur parent : Koishi, l'aîné, vit à Kagoshima avec sa mère et ses grands-parents et Ryu vit à Fukuoka [eh ouais, tout pile là où je suis allé l'an dernier... C'est peut-être un détail pour vous mais pour moi, voir l'un des gamins courir autour du lac où j'allais marathonement m'entraîner, ça veut dire beaucoup - spéciale dédicace à l'ami Jean-Charles... Quoi,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 septembre 2011

After Life (Wandâfuru raifu) (1998) de Hirokazu Kore-Eda

Retour de vacances pour la seconde moitié de ce blog, pour vous donner des nouvelles tant attendues du cinéma malgache - hein ? Ben non, po de nouvelles, bonnes nouvelles... Plus sérieusement, essayons de s'attaquer à cette After Life de l'ami Kore-eda dont nous (sauf erreur de ma part, ami Gols) avions aimé Nobody Knows alors qu'il me semble bien avoir été le seul à craquer sur Still Walking. Certes, le souvenir est déjà un peu nébuleux vu que j'avais visionné ce film juste avant de partir dans ma casa coupée du monde, et cela est... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 novembre 2010

Air Doll (Kûki ningyô) (2010) de Hirokazu Kore-Eda

Kore-Eda a une très bonne idée de court-métrage, et a la malencontreuse idée d'en faire un très très long. Il serait forcément très facile de dire que sa poupée gonflable est gonflante mais c'est malheureusement le cas. Pourtant, au départ, dans les premières scènes, quand notre soubrette sexy "prend forme", il y a une véritable grâce et une certaine poésie qui se dégagent de ces gestes à la fois heurtés, "mal contrôlés"; seulement le constat est vite amer, notre fantasme sexuel vivant n'a évidemment pas inventé... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 février 2010

Still walking (Aruitemo aruitemo) (2008) de Hirokazu Kore-Eda

Voilà un film qui tenterait de prouver que Naruse et Ozu ne sont pas sans héritier - toute proportion gardée - dans le Japon d'aujourd'hui. Kore-Eda nous livre un film sur la famille qu'il dépeint par petites touches mais avec toujours énormément de justesse. Si son film est éminemment japonais dans la retenue, les références, les "traditions" (du re-mariage (vu d'un sale oeil) en passant à la visite au cimetière (le fait d'arroser la pierre tombale) en passant par la gastronomie...), il dépasse aisément ce cadre local... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


  1