24 janvier 2013

Kids Return (Kizzu ritân) de Takeshi Kitano - 1996

Je n'avais pas revu ça depuis sa sortie, en vrai amoureux de Kitano ça ne se fait pas. Retour donc sur cette chronique douce-amère d'une camaraderie lycéenne, dans laquelle on peut reconnaître en creux Shang et Gols dans leurs années étudiantes. Kitano ne se distribue pas dans ce film-là, qui apparaît d'ailleurs comme un film un peu à part dans sa filmographie, doté d'une discrétion qui l'honore. C'est un "petit" film qui s'assume comme tel, et c'est vraiment agréable de voir comme le charme de Kitano affleure même dans cette oeuvre... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2011

Outrage (Autoreiji) (2010) de Takeshi Kitano

Bien aimé, moi, ce grand retour de Kitano au film de yakuzas où les règlements de compte fusent avec la même rage qu'un film de Fukasaku, ou la sauce tomate coule comme dans une pub Buitoni. Le grand Takeshi se lance donc dans un récit qui nous décrit par le menu une guerre au sein d'une "grande famille", clan où les relations sont ultra hiérarchisées. La loi du plus fort ou du plus malin ? Il faut simplement, pour chaque mini-clan, s'il a envie de survivre (euh... oui), garder constamment à l'esprit l'idée que son ennemi... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

05 janvier 2011

A Scene at the Sea (Ano natsu, ichiban shizukana umi) de Takeshi Kitano - 1991

Le troisième Kitano est un petit film qui ne se donne pas des airs de grands, et ça suffit à le rendre attachant. D'autant qu'il n'est pas non plus minuscule, et qu'il développe avec finesse la poésie minimaliste de son auteur : humour à froid, amourette craquante, sens de l'absurde, Kitano y montre pour la première fois sa sensibilité délicate, et c'est du bonheur. C'est l'histoire d'un éboueur sourd-muet qui veut apprendre le surf, ce qui dénote déjà une certaine originalité dans l'inspiration. Parallèlement à ses efforts pour tenir... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 novembre 2010

Achille et la Tortue (Akiresu to kame) de Takeshi Kitano - 2010

Que ça fait du bien de voir revenir à la vie notre Beat Takeshi, après deux films où la dépression semblait aller de paire avec une perte aigüe de l'inspiration. Achille et la Tortue est pourtant très proche de ces deux opus (Takeshis et Glory to the Filmmaker), formant même une sorte de trilogie autobiographique troublante ; mais c'est un film beaucoup plus maîtrisé, qui nous fait retrouver à la fois le Kitano mortifère, sombre, mélancolique et violent, et celui clownesque et absurde qu'on adore. Beaucoup plus ambitieux, retrouvant... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 novembre 2009

Zatoichi de Takeshi Kitano - 2003

Toujours un grand moment de revoir ce divertissement grande classe de Takeshi-san : ça évite de se retaper toute la série des Baby Cart et des Zatoichi d'origine, puisque celui-ci condense en deux heures tous les motifs du grand cinoche de kung-fu à la con, et c'est le même plaisir, avec en plus un ton légèrement moqueur visant ces productions passées. Kitano se lâche clairement dans le graphisme et l'humour, et si on connaissait déjà l'exigence du maître à ces postes-là, on apprécie aussi que Zatoichi ne soit qu'un spectacle sans... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 décembre 2008

Glory to the Filmmaker (Kantoku - Banzai !) de Takeshi Kitano - 2008

Impression pénible à la vision de Glory to the Filmmaker : celle de la fin d'un grand cinéaste, mais d'une fin décidée par ce cinéaste lui-même, qui met son point d'honneur à piétiner tout l'univers qu'il avait mis en place, à casser ses jouets, à se rouler avec délice dans son manque d'inspiration. Après Takeshis', qui était encore émouvant justement par cet aveu d'échec et par cette fragilité (est-ce que vous m'aimez encore, semblait dire le film), celui-là arrive comme une redite, et il faut le reconnaître : on compatit devant la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 00:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 octobre 2007

Takeshis de Takeshi Kitano - 2005

Takeshi part méchamment en vrille, dommage que ce soit plus pour le pire que pour le meilleur. Suite de saynètes qui s'enchaînent plus ou moins acrobatiquement (Kitano et son double font 263 rêves qui sont autant de parenthèses dans la narration) donnant au final une oeuvre protéiforme qui a un peu tendance à perdre le spectateur en route. Et pourtant Dieu sait que l'on aime notre Takeshi, Hana-Bi ou Dolls étant de purs chefs-d'oeuvre. Même pour Zatoichi je serais prêt à provoquer une rixe contre ses détracteurs. Mais là, non... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2006

Violent Cop (Sono Otoko Kyobo ni Tsuki) de Takeshi Kitano - 1989

Ce qui est toujours admirable chez Kitano, c'est que ses sources d'inspiration sont nobles et très repérables, et qu'il arrive toujours à faire son chemin au milieu de ces références très marquées. Ici, déjà pour son premier film, la marque de Melville est on ne peut plus présente, et même plus largement, celle du Delon des années 80 (Deray est là aussi, eh oui Deray a eu ses élèves). Il y a même sur la fin des révérences à Sergio Leone, qui lui-même s'inspira de Melville, etc... Bref, Violent Cop est sobre comme du Melville,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


  1