18 octobre 2013

Un Homme de Fer (Twelve O'Clock High) (1949) de Henry King

Voilà un film de guerre comme on en fait plus (des films et des guerres, both). Gregory Peck, "at the top of his" forme, est cet homme de fer dans un gant de fer qui ferait passer Margaret Thatcher pour Winnie l'Ourson. L'un de ses potes, Davenport (Gary Merrill), mène ce bataillon d'aviation américaine, le 918, avec une véritable empathie et le sens de la compassion pour ses hommes. Rompus aux missions de l'impossible, ces derniers puisent la force de leur sacrifice dans le leadership de leur chef. Seulement voilà, depuis quelque... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:18 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
05 octobre 2013

Le Cygne noir (The black Swan) (1942) de Henry King

Si le célèbre drapeau des pirates est en noir et blanc, voici un film en multi technicolor qui étourdit les mirettes. Tyrone Power (dont Johnny Depp a dû méchamment s'inspirer pour tourner ses clowneries gay dans les Caraïbes) est le bad guy qui décide de rentrer quelque peu dans les rangs en se mettant au service du fameux Captain Morgan (eh oui, le même que le rhum de piètre qualité... ce Captain Morgan-là - interprété par le ventripotent et toujours excellent Laird Cregar disparu trop tôt) ; ce dernier est le nouveau big boss... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:02 - - Commentaires [46] - Permalien [#]

27 novembre 2012

La Cible humaine (The Gunfighter) (1950) de Henry King

Dans tout bon vieux western classique, il est question d'attente. Peck is Jimmy Ringo, le tireur le plus rapide de l'ouest et c'est sa malediction. Il pourrait être ici question de fusillades, de moult réglements de compte, de dizaines de cadavres faisant des roulés-boulés dans le sable ; il n'en sera rien. Ou tout du moins en cinq minutes ce sera plié. Un jeune con provoque Greg dans un bar, fait le mariole, dégaine, perd un morceau de son coeur. Les trois frères du jeune con partent à la poursuite de Greg, celui-ci les attend au... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mars 2010

Le Soleil se lève aussi (The Sun also rises) (1957) de Henry King

Grand fan du bouquin de Hemingway que l'ami Gols m'avait d'ailleurs fait découvrir, je ne peux qu'être déçu par cette adaptation très poussive avec des personnages dix ou vingt ans plus vieux que les originaux : Tyrone Power (Jake Barnes) est tout gris - il va mourir d'une crise cardiaque lors d'un tournage l'année suivante, mais fallait pas être voyant ou docteur pour le deviner : il est déjà raide comme un piquet (avec un étrange air de ressemblance avec Don Draper, le héros de Mad Men, la fraîcheur en moins, la bedaine en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 04:23 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
06 mai 2008

Jesse James (1939) de Henry King

Le technicolor est un peu passé, le film est d'un romantisme un peu gnangnan pour un film de gangsters, mais il faut aussi reconnaître que pour un film de 1939, l'ensemble de l'histoire est pas trop mal mené. Je vais finir par devenir un spécialiste de Jesse James, m'en étant tapé trois en quelques semaines. Celui-ci est sûrement la version qui m'a le moins tenu en haleine d'ailleurs, la faute peut-être à un scénario qui fait d'un Jesse James, joué gentiment par Tyrone Power (me rappelle Thierry Le Luron, moi, suis pas sous... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


  1