05 février 2014

Un Tramway nommé Désir (A Streetcar named Desire) d'Elia Kazan - 1951

"STELLA-AAAAAAA !!!" Rien qu'à l'évocation du cri guttural poussé tout au long du film par Marlon, je sens les hormones de nos lectrices, et de certains de nos lecteurs aussi, mijoter comme de l'eau bouillante. Franchement ils n'ont pas tort : voilà le film le plus sexué du monde, celui qui aura permis de libérer un peu le cinéma américain enfermé dans ses restes de code Hayes, celui qui a imposé le corps comme un élément érotique dans l'Hollywood bien-pensant de l'époque. A Streetcar named Desire transpire par toutes ses pores la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2011

Boomerang ! (1947) d'Elia Kazan

Troisième film dans la carrière de Kazan qui réalise un film, basé sur des faits réels, très "propre" autour d'un procureur ricain qui, malgré les diverses pressions politiciennes, cherche à faire triompher the Justice. Un meurtre rapidement exposé - celui d'un homme de religion qui faisait l'unanimité au sein de sa communauté -, un assassin en fuite et la police qui patauge... Les journalistes se lâchent, la pression de l'opinion publique qui augmente et des politiciens qui ont besoin coûte de coûte de mettre la main sur un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mai 2010

La Fièvre dans le Sang (Splendor in the Grass) d'Elia Kazan - 1961

Je n'avais pas pleuré comme une madeleine devant un film depuis Douglas Sirk, mais là je dois dire que les dernières scènes de Splendor in the Grass m'ont tout bonnement assassiné. Et encore, je dis les dernières scènes, je devrais plutôt dire la dernière heure. Vous me voyez donc tout chose, je vais essayer de taper quelques mots quand même pour vous expliquer tout ça. Tout commence pourtant plutôt gentiment dans ce film-piège : la jeunesse folle middle-class des années 20 qui fricotte dans les nouvelles tractions de papa, le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 février 2010

L'Héritage de la Chair (Pinky) (1949) d'Elia Kazan (débuté par John Ford)

Ford fut remplacé par Kazan après les premiers jours de tournage, et bien difficile donc, ici, de vraiment voir une quelconque patte du John dans ce récit de "femmes entre elles" qui plonge profondément ses racines dans le sud. Une histoire de ségrégation mais aussi, surtout, de rédemption : une jeune femme noire à la peau extrêmement claire - d'où le surnom de "Pinky", n'est-il pas - va parvenir à s'accepter en tant que telle et à tout faire pour sa communauté, sans chercher à se cacher derrière les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 06:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 octobre 2007

A l'Est d'Eden (East of Eden) d'Elia Kazan - 1955

Très joli film que ce East of Eden, qui prouve encore une fois que Kazan fut un grand metteur en scène, qu'on aurait tort de confiner dans son seul talent de scénariste. Ici, bien au contraire, c'est bien la réalisation qui touche, beaucoup plus que le scénario, un peu passé dans son admiration béate devant Freud et ses maladresses symboliques. Certes, Steinbeck est derrière tout ça, mais ce n'est pas le meilleur Steinbeck, c'est celui des grandes théories psychologiques, qu'on est en droit d'aimer moins que les envolées minérales de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mars 2007

Le Mur Invisible (Gentleman's Agreement) d'Elia Kazan - 1947

Au milieu du magma hollywoodien des années 40, il y avait quelques cinéastes courageux et engagés, et en premier lieu Elia Kazan. Gentleman's Agreement a dû faire l'effet d'une bombe à l'époque, et il faut avouer qu'en nos temps sarkozo-poujadistes, il garde encore une irrévérence précieuse. Gregory Peck joue un journaliste à qui on commande une série d'articles sur l'antisémitisme. Plutôt que de se référer aux éternelles statistiques, il préfère choisir une option à la Albert Londres : se faire passer pour un Juif, afin de mieux... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


09 mars 2007

L'Arrangement (The Arrangement) d'Elia Kazan - 1969

Voilà le genre de film "impur" que j'adore, qui mélange allègrement pop-art et cinéma psychologique, musique grecque et comédie, mauvais goût cheap et grande classe. C'est sûrement le film le plus personnel de Kazan, plus encore que America, America. Cette histoire de mec qui, après une tentative de suicide, plonge dans une dépression proche de la folie, et mêlange la vraie vie avec ses fantasmes sexuels, ses frustrations familiales, ses désirs de sincérité, est touchante à mort, d'autant qu'on sent là-dedans la sincérité du... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
02 mars 2007

Un Homme dans la foule (A Face in the Crowd) (1957) d'Elia Kazan

C'est peut-être pas le film le plus célèbre du père Kazan, en attendant, quelque 50 ans plus tard il garde toute sa fraicheur pour dénoncer le pouvoir manipulateur de la télévision et les relations entre l'homme de spectacle et la politique (la politique-spectacle quoi...). Lonesome Rhodes (Andy Griffith, gros abattage mais même si c'est le rôle qui le veut, il finit par porter un poil sur les nerfs... on aurait préféré Brando quitte à avoir quelqu'un qui parle fort et qui rit de toutes ses dents...) croupit dans une prison avant... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 avril 2006

Sur les Quais (On the Waterfront) d'Elia Kazan - 1954

Ne m'en veuillez pas si je fais des fautes de frappe, mes yeux sont tout pleins de larmes, et j'ai de la morve sur les doigts. Je viens de revoir On the Waterfront, que je n'avais pas revu depuis ma jeunesse folle, et je défie quiconque de n'être pas dans le même état que moi après ce pur bijou. Kazan monte une tragédie imparable autour des grands thèmes de la fraternité, de la fierté, du sacrifice, et même de la crucifixion. Brando joue un ancien boxeur raté, devenu docker et louffiat pour Steiger, chef du syndicat des quais et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2006

Panic in the Streets (1951) d'Elia Kazan

Après le film de sabre et le film de secrétaire, un -petit- film noir de Kazan réalisé juste avant Un Tramway nommé Désir... on pourra préférer les films noirs de Dassin de la même époque (Night and the City, The naked City). L'histoire : Richard Widmark passe enfin des vacances avec sa femme (Barbara Bel Geddes - grand-mère Ewing - enfin jeune). Pas de bol, on lui téléphone et il a 48 h (24 de plus que Jack Bauer) pour trouver un type retrouvé assassiné... qui présente les symptômes de la peste. Sachant que ce dernier est mort d'une... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


  1