28 mars 2020

Les Femmes naissent deux Fois (Onna wa nido umareru) (1961) de Yûzô Kawashima

Journal d'une geisha, ou d'une jeune femme peu farouche : chronique de mésaventures annoncées d’une jolie jeune femme avec des partenaires allant de 17 à 77 ans. C'est l'éternelle et incontournable Ayako Wakao (as Koen) qui mène la danse, passant des bras de son sugar daddy Sô Yamamura (grande gloire du cinéma nippon) à celui d'un petit jeune fraichement émoulu en passant par ceux de Kyû Sazanka dragueur vieillissant au regard chassieux, du bas du front et gentillet Furankî Sakai (grand chef es sushi) ou encore du beau gosse Jun... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 février 2020

Le Temple des Oies sauvages (Gan no tera) (1962) de Yûzô Kawashima

L'habit ne fait peut-être pas le moine mais attention un moine peut en cacher un autre (au bout de 8700 chroniques, on est parfois un peu à court d'intro). C'est toujours un bonheur de découvrir une œuvre d'un maître nippon en ce début des années 60. Au centre de l'histoire, ce temple aux oies sauvages, bien sûr (on est très oie sauvage actuellement) mais également la toujours délicieuse Ayako Wakao : elle était la bonne amie (on peut dire aussi la courtisane) d’un vieux peintre (celui spécialisé dans les oies) et elle devient à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 avril 2016

Chronique du Soleil à la Fin de l'Ere Edo (Bakumatsu taiyôden) (1957) de Yûzô Kawashima

Derrière ce titre à rallonge se dissimule une excellente comédie nippone (on se diversifie au niveau des genres) qui se déroule dans un bordel dans les dernières années du Shogunat. Une multitude de personnages se croise à tous les étages, Kawashima nous régalant d'un sens de la mise en scène trépidant. Sa caméra se balade dans chaque couloir, passe d'un escalier à l'autre avec la vivacité d'un esprit (cinématographique). L'un des personnages principaux (Furanki Sakai, un tourbillon) est un arnaqueur qui parvient à se sortir de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 février 2016

Le Paradis de Suzaki (Suzaki Paradaisu : Akashingô) (1956) de Yûzô Kawashima

Des histoires d'amour se font et se défont juste à l'entrée de l'infernal "paradis" du quartier rouge des bordels. Kawashima maîtrise à la perfection les différentes lignes narratives de son récit : à l'origine, un jeune couple (la beauté placide Tsutae (Michiyo Aratama) et le jeune chien fou fatigué Yoshiji (Tatsuya Mihashi)) est à bout de course financièrement. Tsutae se dirige vers le quartier chaud (dont on devine que Yoshiji l'a sortie il y a quelques années de là) : plutôt que d'aller directos vendre son corps, elle... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]