09 février 2012

Coincée (Tight Spot) (1955) de Phil Karlson

Phil Karlson (un des meilleurs artisans de notre petite odyssée sur les films noirs) adapte une pièce de théâtre et fournit un bon vieux huis-clos de base : l'un des témoins majeurs qui devait assister au procès du ponte mafieux Constain (Lorne Green) vient d'être assassiné ; l'ultime espoir pour parvenir à extrader Constain du sol ricain réside dans le témoignage d'une femme (Ginger Rogers is Giuletta Masina, sorry Sherry Conley - grand numéro "théâtrale" pour le coup...) qui se trouve déjà en prison pour une autre affaire. Edward... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 novembre 2011

L'inexorable Enquête (Scandal Sheet) (1952) de Phil Karlson

Basé sur un roman de Samuel Fuller - décidément très inspiré par le milieu du journalisme puisqu'il réalisa, la même année d'ailleurs, Park Row -, ce film noir très joliment mené est une réelle réussite à mettre au crédit d'un Phil Karlson qui déçoit décidément rarement son homme. L'excellent Broderick Crawford - personnage inquiétant et ambitieux à la lourde stature - est le rédacteur en chef d'un journal pour lequel tous les moyens sont bons pour vendre de la copie ; il doit se frotter aux actionnaires du journal qui lui... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 octobre 2011

Les Iles de l'Enfer (Hell's island / South Sea Fury) (1955) de Phil Karlson

Phil Karlson a beau être l'un des rois de la série B, rien ne l'empêche parfois de flirter avec la C. Emmené par ce vieux roublard de John Payne - desservi tout de même par un terrible sous pull bleu dans le final... -, Hell's Island possède son lot de cadavres (belle imagination des scénaristes : il y a le meurtre par griffe métallique réservé habituellement aux coqs de combat, le carnage sanglant par bouffage de crocodiles ou encore la mort violente par défenestration sur chaise roulante...), son bon vieux MacGuffin de base (la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 octobre 2011

The Phenix City Story (1955) de Phil Karlson

Bienvenue à Sin City, l'enfer de l'Alabama... Sur le thème de la ville corrompue jusqu'à l'os par une poignet d'hommes qui aiment à se retrouver entre couilles dans un sauna (des pélos qui prennent plaisir à discuter dans cette ambiance surchauffée, c'est forcément des bandits, clair, quel que soit l'endroit du monde...), Phil Karlson fait doucement monter la sauce avant de nous balancer quelques monstrueux éclairs de violence. On savait que les pontes n'étaient po des tendres et qu'ils avaient quelques hommes de main bien affûtés,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 février 2011

L'Affaire de la 99ème Rue (99 River Street) (1953) de Phil Karlson

Voilà un polar relativement nerveux signé de l'excellent Phil Karlson. On est dans le vrai noir de chez noir avec ce récit de nuit qui met en scène notre pauvre gars John Payne : embringué bien malgré lui dans une histoire de meurtre, il va tenter de parvenir au bout du tunnel "à la force du poignet"... S'il se fait méchamment trahir par sa femme (la blonde et torride Peggie Castle), il va heureusement pouvoir compter, lors de son périple nocturne, sur la très "joueuse" Evelyn Keyes (qui se donne à fond dans... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 janvier 2011

Le Quatrième Homme (Kansas City Confidential) (1952) de Phil Karlson

Bien mené, ce petit polar signé Phil Karlson qui repose sur quelques bons vieux principes de base : un braquage réglé à la seconde par un cerveau à qui on la fait po, trois hommes, masqués durant le hold-up, qui ne peuvent se reconnaître les uns les autres (trois bonnes vieilles tronches de malfrats : Jack Elam avec son regard de caméléon astigmate, Lee Van Cleef et sa ptite face de rat en dragueur rital, Neville Brand et sa grosse tête de monstre dans laquelle les neurones doivent rarement se croiser), un parfait faux-coupable... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 août 2010

Les Frères Rico (The Brothers Rico) (1957) de Phil Karlson

Bruno Cremer est mort et on aurait pu se taper un Maigret. On ne va pas non plus s'emballer. Pour rester tout de même dans le ton, voilà une petite adaptation d'un roman de Simenon par Phil Karlson dont les deux films vus précédemment ne m'avaient pas particulièrement emballé. The Brothers Rico me laissera malheureusement tout autant sur ma faim. Il y a pourtant quelques bonnes idées dans l'histoire de ces trois frères liés à la mafia, une mafia dont il semble bien difficile de s'extraire. Le frère aîné, Eddie Rico (Richard Conte,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 juin 2010

Dark Alibi (1946) de Phil Karlson

Sidney Toler est Charlie Chan, le célèbre inspecteur chinois qui parle avec formules ancestrales et résout énigmes avec flair de cheval. Je m'attendais à une petite série B, on tire quand même plus vers la série C. Je ne suis peut-être pas tombé sur le chef-d'oeuvre de la série (qui compte tout de même quarante-quatre oeuvres, Gosh!) mais j'avoue que le seul gros avantage du truc, c'est de faire tout juste une heure. On assiste donc à une sombre histoire d'empreintes falsifiées - tu mets les empreintes d'Anelka sur le couteau qui a... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 novembre 2009

On ne joue pas avec le Crime (5 against the House) (1955) de Phil Karlson

Un petit polar qui commence de façon assez molle (quatre jeunes étudiants en virée à Reno : le dragueur mal dégrossi - Michel Fields jeune -, le beau gosse, le comique épais comme un gardon, et pis celui qu'on oublie) entre répliques à deux balles et vannes d'usage. Heureusement, de retour au "College", les quatre assistent à un petit spectacle : et Kim Novak, la copine du beau gosse, d'apparaître et de chanter de sa voix suave et rauque inimitable. The bomb. Notre beau gosse l'embrasse à pleine bouche et on donnerait... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1