06 décembre 2007

Berlin - Alexanderplatz (1931) de Phil Jutzi

Bien que Doblin ait participé au scénario, il semblerait que son influence ait été limitée. Il ne reste de son œuvre monstre qu'une trame assez fine (bon en 1h25, certes, cela ne laisse que peu de marge) mais surtout toute la complexité, les affres du doute, voire la folie du personnage de Franz Biberkopf ont pâti d'une simplification à outrance. La fin même, où celui-ci est montré tout ragaillardi, se comparant à un culbuto qui retombe toujours sur ses pieds, va même à contre-courant de l'esprit du personnage: ses hésitations, sa... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
  1