22 janvier 2008

La Montagne sacrée (The Holy Mountain) (1973) d'Alejandro Jodorowsky

Je crois qu'au Panthéon des cinéastes les plus allumés, Jodorowsky tient dignement son rang. Univers déjanté, provocation religieuse en tout genre, sexe à tous les étages, casting et décors qui feraient passer un Fellini  pour une boîte de Playmobil, on comprend que l'Alejandro provoqua à son époque quelques remous. Plus abouti que ses précédents films, on se retrouve dans un univers avec 23 trouvailles à la minute et un imaginaire surréaliste et psychédélique qui oscille entre la création pure (chaque univers des... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
12 janvier 2008

Fando et Lis (Fando y Lis) (1968) d'Alejandro Jodorowosky

Inspiré d'une pièce de Fernando Arrabal, ce premier long métrage du chilien Jodorowsky provoqua une émeute à sa sortie... Faut dire qu'en terme de vision surréaliste, l'Alejandro lâche les chevaux, les chiens et même les moutons, et qu'en terme de provocation (on a vu pire depuis, certes, ma bonne dame) il a pas dû amuser tout le monde... Fando et Lis - paraplégique mâtinée de Giulietta Masina - partent à la recherche de la ville paradisiaque de Tar (c'est où? euh là, en haut, à gauche). Dès les premières scènes, on a droit à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juin 2007

El Topo (1970) d'Alejandro Jodorowsky

Le grand problème avec les années 70, c'est qu'esthétiquement et "spirituellement" beaucoup de films morflent méchamment avec l'âge. Ce western sauvage déjanté qui bénéficia à l'époque du soutien et de la pub de John Lennon frôle souvent le n'importe quoi -surtout la fin- et fonctionne avec des ficelles grosses comme Carlos. Un barbu gainé de cuir avec son gamin à poil règle son compte à un général qui a décimé un village (4 tonnes de sauce tomate, au moins) - il lui coupe le zigouigoui et l'autre de se suicider... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:39 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


  1