22 septembre 2009

La Vengeance d'un Acteur (Yukinojo henge) (1963) de Kon Ichikawa

Film absolument magnifique que cette réalisation de Kon Ichikawa, et je pèse mes mots. Si pour Shakespeare la vie n'est qu'une scène de théâtre, Ichikawa opine et prouve que la vie peut être aussi une immense scène de Kabuki. Chaque décor est stylisé à mort mais toujours avec un art sidérant dans l'épuration, mettant ainsi parfaitement en lumière le jeu des acteurs et jouant avec la profondeur de champ de façon magistrale. Chaque plan est une petite merveille technique et on se régale tout du long à chaque nouveau... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 juillet 2009

Le pauvre Coeur des Hommes (Kokoro) (1954) de Kon Ichikawa

Film au tempo relativement lent et aussi triste que le titre français le laisse présumer mais, encore une fois, splendidement mis en scène par Kon Ichikawa. Chaque séquence est magnifiquement découpée, chaque changement d'angle semble aller de pair avec la phrase qui est échangée - s'attachant là à un visage, ou ici à un geste ou encore à un simple mouvement des individus dans la pièce - comme pour donner un maximum de poids, de sens, de profondeur à chaque mot. Relativement lent, disais-je, mais parler de regrets éternels, de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:55 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
20 mars 2009

Seul sur l'Océan Pacifique (Taiheiyo hitori-botchi) (1963) de Kon Ichikawa

Belle leçon de courage et d'adversité que ce film du père Ichikawa. Bravant la loi japonaise qui interdisait, dans les années 60, à toute embarcation de quitter l'île, bravant les mises en garde de sa famille, un jeune Nippon, sans passeport et sans pratiquement plus un sou d'économie, décide de traverser le Pacifique jusqu'à San Francisco sur son yacht de 29 cm (je vous l'ai déjà dit, je suis pas un spécialiste). Bien décidé à laisser derrière lui les embouteillages, les usines qui commencent à polluer tout leur soûl et rompant... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 août 2008

Tokyo Olympiad (Tôkyô orimpikku) (1965) de Kon Ichikawa

Histoire de faire plaisir à mon co-blogueur, grand fan de sport devant l'éternel, et en hommage au bazar qui commence dans mon sympathique pays d'accueil, cette petite friandise de Kon Ichikawa sur les J.O. de Tokyo en 1964. Ichikawa passe à la loupe la plupart des épreuves sportives, semblant moins intéressé par les vainqueurs que par l'effort sportif en lui-même. Dans la première partie, il s'attache aux épreuves d'athlétisme et de gymnastique, puis, après un petit intermède sur un sportif tchadien bien esseulé au sein du... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 avril 2007

Dora-heita (2000) de Kon Ichikawa

Ecrit en 69 par les "Katre mousquetaires" - Kon Ichikawa, Kurosawa, Kinoshita, Kobayashi -, on pouvait s'attendre à du lourd avec ce film finalement réalisé en 2000. Certes l'action est solide et un rien classique: un nouveau magistrat (surnommé Dora-heita, soit "playboy") connu pour ses méthodes irrespectueuses (s'embête point avec le protocole et aime bien accessoirement traquer la gorette) et expéditives (un as du sabre) débarque dans une ville pour mettre fin aux multiples trafics (prostitution, casino, alcools... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mars 2007

Les Feux dans la Plaine (Nobi) (1959) de Kon Ichikawa

Si jamais vous cherchez un film sur l'horreur et la déshumanisation en temps de guerre, je crois que ces Feux dans la Plaine peuvent remporter le ponpon. Ichikawa livre une oeuvre d'une cruauté sans être totalement dépourvue de poésie (ben ouais) et même si j'ai pas fait la guerre en 45 aux Philippines au côté des Japonais, j'imagine que cela devait être guère plus agréable... Le première classe Tamura se fait traiter comme du poisson pourri dès la séquence d'ouverture par son chef qui l'envoit paître grave: il lui conseille de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mars 2007

La Harpe de Birmanie (Biruma no tategoto) (1956) de Kon Ichikawa

Le Japon n'en finit pas de penser et de panser ses plaies et avec ce film Ichikawa livre une oeuvre d'une sobriété qui marque indubitablement des points: il y a les soldats qui malgré la fin de la guerre voudront continuer à se battre et seront massacrés, ceux qui rêveront de rentrer chez eux pour tenter de reconstruire et celui qui se refusera d'abandonner ces corps sur ces rives birmanes; car si tant de sacrifices sont au final bien futiles (comme le dit un Birman, Anglais et Japonais se sont violemment affrontés mais la Birmanie... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1